Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 28 novembre 2021 à 12h25min
Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

Principal lieu économique de la capitale, le grand marché, Rood-Wooko est fermé en cette matinée de samedi 27 novembre 2021 ou des organisations de la société civile ont appelé à "manifester contre la politique sécuritaire du gouvernement et à demander la démission du président Roch Kaboré".

Situé à quelques dizaines de mètres à l’Est de la Place de la nation, lieu supposé de convergence des manifestants, le grand-marché a rompu avec ses bousculades quotidiennes. Le seul élément qui caractérise ce lieu en cette matinée est la poursuite entre des éléments des Forces de l’ordre et manifestants. Les premiers tentent d’empêcher les seconds de se regrouper. Ce qui se traduit par des rallyes entre pick-ups de patrouilles et motocyclistes et piétons confondus. Des scènes visiblement amusant pour certains jeunes qui en rient et en applaudissent.

Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

Les manifestants, contrés par les forces de l’ordre d’avoir accès à la Place de la nation, ne désarment cependant pas. Par petits groupes de part et d’autre, ils barricadent les voies et brûlent parfois des pneus. Ce qui interrompt parfois la circulation, malgré l’effort des forces de l’effort de dégager les débris. C’est le cas aux alentours du grand marché, devant la Cathédrale et le stade municipal (constat peu après 11h). Des groupuscules de manifestants tiennent également certains axes. Chaque usager use de sa "diplomatie" pour se frayer un passage.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2021 à 12:15, par Etirev En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Bienvenue au pays de la bagaille. C’est toujours facile de detruire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 12:59, par Ka En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Il était 11 heures, de l’échangeur du Nord en passant par le centre-ville jusqu’ à Ouaga 2000, on voit plus jeunes bruleurs de pneus usagers que des manifestant. Et voilà l’épineuse question de flatter le peuple pour une manifestation de revanchards, avec les responsables de l’opposition qui ont un oubli.

    On remarquera que le 27 Novembre 2021, la constante sous-jacente de la représentativité de ces organisateurs de marche est nul. Je suis pour la lutte des intérêts naturels du peuple, mais ce matin la question qu’on peut poser en voyant que des jeunes qui s’amusent sur le leurs moto, ou s’amusent à bruler des pneus pour le plaisir, ‘’’’’’’’qui représente qui, qui parle au nom de qui ? Qui légitime qui ? C’est seulement Eddy qui demande la libération de son parent Diendéré Gilbert et Cie qui les représentent en réalité. Dans ce Burkina non réconcilié telles sont les questions étouffées.

    Il est temps que le peuple Burkinabé se soude pour faire confiance à nos institutions, se souder pour combattre nos frères déguisés en terroristes et qui vivent dans nos foyers en nous tuants comme des mouches. Il faut que le peuple oubli les revanchards pour faire avancer le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 14:20, par Burkinbila En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    « Je pleure dans les tréfonds de mon cœur de voir mon Pays sombré dans le cahot de la violence.
    Les MANIPULATEURS devraient avoir honte de cette situation par leur faute.
    On ne construit pas un Pays en le brûlant lorsqu’on n’est pas content.
    J’appelle mes frères et sœurs qui se laissent manipuler par quelques billets, à avoir un sursaut d’Amour pour notre pays, à refuser d’être la cible pour des intérêts partisanes.
    Arrêtez de brûler
    Arrêtez de casser
    Arrêtez de vous laisser manipuler »
    Optez pour le dialogue

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 14:30, par Gaby En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Le pays le plus pauvre de la planete !!!
    Les terroristes vius chicotent pour prendre votre pays et vous memes vous Brulez le peu aue vous avez.....
    Yamb n nong naam....pendant que les autres avancent vous etes ..... hmmm

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre 2021 à 00:16, par WHISKY En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

      C’est par le feu et le Sang que Roch et ses acolytes se sont accaparé du pouvoir c’était le 30 et 31 octobre 2014 l’assemblée nationale fièrement incendiée par des cadres bien connus de tous du MPP le palais de justice mis à feu les sièges des partis politiques brûlés les domiciles saccagées et brûlés les magasins pillés bref tôt ou tard le MPP récoltera ce qu’il a semé dans ce pays

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre 2021 à 10:26, par SOME En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

      Si c’est le pays le plus pauvre de la planete pourquoi ils veulent le prendre ? Qui recherche la pauvrete ? Personne ! La pauvrete la plus pire c’est la pauvrete mentale, celle qui te fait accepter tout et n’importe quoi, meme les betises les plus evidentes.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 16:07, par Patriot En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Cmt peut on comprendre qu en 2014 ou les burkinabé vivaient en paix puissent faire partir le régime Compaore qui incarnait la sécurité du pays sur tous les plans et qu en ce jour 27/11/21 ces mêmes burkinabé ne puissent pas faire partir ce nouveau régime incompétent qui a échoué sur tous les plans ? Vous n avez rien vu d abord. Le pire arrivera si cette armée ne prend pas ses responsabilités pour sauver notre nation

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 16:22, par le Nomade En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    UN pays de pagaille de desordre et de l’incivisme. Pendant que les terroristes tuent dans les campagnes, les jeunes des villes brulent tout en ville. Un pays ne peut pas avancer et se developper dans le desordre. Il faut respecter nos institutions. Les politiciens, les OSC ce sont tous la honte de ce pays. Chacun d’eux reste a la maison et pousse des jeunes a aller detruire. Aucun d’eux ne vient au devant de la scene, chacun reste chez soi. Le gouvernement et la justice doivent reagir avec vigueur, sevir en poursuivant tous les coupables de violence. Tout celui qui casse brule detruit un bien public ou priver, doit assumer ses actes et payer.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 17:29, par Éric de de KOURIA En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Nous avons connu une révolution qui a été écrasée et anéantie un certain 15 octobre 1987. Nous avons connu en octobre 2014 une insurrection qui nous a été désabusée et extorquée au profit d´une petite minorité. Nos jeunes sont sortis offrir leurs poitrines aux balles assassines du RSP, pour rien au monde. Ces martyrs ont eu à peine la reconnaissance de la nation ! Aujourd´hui ceux qui hier ont été chassés du pouvoir, veulent profiter de l´exaspération et de l´insatisfaction accrue de la population pour sortir le président Rock KABORÉ par la petite porte ! Dans ce bordel de brouillamini, nul ne sait vraiment où l´on va ! Manifester d´accord, mais détruire non ! Ceux qui sont dans les rues aujourd´hui ne tireront aucun profit : ni immédiat, ni lointain si le président Rock devrait démissionner ou même être chassé du pouvoir ! Ne l´oublions pas ! Quelqu´un qui aujourd´hui a à peine le Certificat d´Études Primaire et qui se met à insulter ou à crier haut et fort  : Rock traître, Rock voleur, Rock criminel, Rock dégage, Rock en prison…sera le premier déçu, même si Rock tombait ! Mais non, soyons sérieux ! Aujourd´hui au Burkina, il y a des doctorants qui sont au chômage. Je ne parle pas encore des licenciés ou des maitrisards ! Nous pouvons obtenir la démission de Rock. Nous pouvons le chasser du pouvoir, mais ce serait un changement pour la forme. Juste une substitution !
    En quoi un Eddie Komboïgo est meilleur qu´un Rock KABORÉ ou un Blaise COMPAORÉ ! En quoi un Balla SAKANDÉ ou un Guy Noel OUÉDRAOGO peut mieux faire qu´un Rock !?
    Burkinabès, ouvrons les yeux !
    Il y a trois classes sociales au Burkina :
    01- Les pauvres : Je suis l´un d´entre eux ! Je me bats pour obtenir ma pitance journalière, je suis incapable de payer la scolarité de mes enfants. Je suis incapable de me payer un comprimé de paracétamol, lequel ne coûte que 100 Francs CFA la plaquette ! Je suis moi condamné á vivre pauvre et à mourir pauvre, car malgré mes efforts, la société me mettra à la touche ! Je pourrais élever mes poulets, mes chèvres, mes moutons…mais je resterai pauvre et mourrai pauvre…car la classe dirigeante elle-même ne me donne aucun espace ! Oui les riches ont tout pris, nos terres fertiles, et pratiquent le même élevage avec les moyens de l´état ! Ils ont privatisé à leurs comptes les richesses du pays !
    02- Les politiques : Ils sont riches car ils gèrent les ressources de l´état. Ils décident de tout, et se partagent les richesses du pays. Ils envoient avec l´argent du contribuable leurs enfants en Europe, en Amérique ou en Asie. Ils s´achètent des bolides, des V8, des V10 et des V12. Ils passent leurs vacances en dehors du continent, prennent l´avion pour aller se soigner leurs dents en Europe, en Amérique ou en Asie. Leurs caractéristiques sont les suivantes : ils sont tous gras, gros et ventrus  !
    03- La bourgeoisie mercantile : Cette catégorie de Burkinabè travaille en étroite collaboration avec les politiques. Ils sont liés et ont besoin de l´un et de l´autre ! Les marchés d´état sont surfacturés, et ils se partagent les immenses surfacturations ! Cette classe possède les mêmes caractéristiques que les politiques, sauf qu´elle est plus souvent analphabète {}.{{}}
    Le vrai changement viendra le jour où il y aura une véritable rupture ! Il viendra un jour !
    Hier le CDP donnait des billets de 1.000 ou de 2.000 Francs aux jeunes afin qu´ils sortent ! Aujourd´hui le MPP fait la même chose. Demain le PDC ou le PPM fera la même chose !
    Instituons des tribunaux anti-corruption et anti d´achat de conscience ! Tout politique qui viendra tendre un billet de 1.000 ou de 2.000 Francs doit être battu, déshabillé, et exposé à travers nos rues ! Ensuite les jeunes iront chez lui se servir ! Le jour où la classe politique n´aura aucun jeune prêt á prendre un billet d´argent, alors ils seront condamnés á changer ! Soyons sérieux, tous ces politiques qu´ils soient du pouvoir ou de l´opposition sont des prédateurs, car ils ont tous des milliardaires. Et ceux qui ne le sont pas encore, le deviendront quand ils seront au pouvoir ! Où est le changement !?

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre 2021 à 16:25, par Substance Grise En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

      Merci frère pour ta contribution car je me retrouve dans tout ce que tu dis
      Au fait les populations sont prises en otage par toute une génération des années 50 qui a échoué et refusé de faire faire repentance pour que la jeunesse s’en inspire et changer si elle veut réussir à son tour. En effet les quelques jeunes à leur côté emboîtent le même pas si non pire à l’exemple de quelques jeunes ministres et responsables dans la gouvernance actuelle
      C’est un problème de mentalité. Et comme 90% de nos compatriotes sont dont la raison vole très bas,la solution n’est pas si simple
      Car comment trouver le leader qu’il nous faut est le problème
      Mais soit optimiste car ça viendra

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre 2021 à 11:12, par SOME En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

      Merci mon frere. Tu as une vision correcte de la societe au burkina. Oui cela reprend les analyses sous la revolution : lire le discours d’orientation politique de thomas sankara. Aujourd’hui quels changements 35 ans apres ? bien au contraire : c’est une accentuation du phenomene avec en sus l’impunité totale et l’arrogance meprisante.

      Mais que veux tu ? on oublie d’ou sont venus ceux qui nous dirigent aujourd’hui. Oui ils payent aujourd’hui leur trahison de la revolution et de l’insurrection d’octobre 14. Je ne les ai jamaias soutenus des le depart, j’esperais avoir tort, mais malheureusement non ! Blaise et son CDP qui n’ont jamais ete chassés reellement, se revoient au pouvoir et font tout pour prendre leur revanche sur leurs comperes qui les ont trahis avec le MPP.

      Ils ont d’abord infiltré ce parti et toute l’administration jusqu’a roch lui meme qui n’est rien d’autre qu’un agent qui vient jouer au profit de Blaise. Ils ont imposé Roch car ils pouvaient avoir de l’ascendant sur sa personnalité contrairement a un salif diallo (qu’ils ont fini par eliminer pour etre surs de garder leur homme Roch). Ni Roch ni Comboigo, ni diabre, aucun de cette clique là, ne pourront nous sortir de là.

      Il appartient a nous le peuple de comprendre que nous ne devons plus jamais compter sur ces politiciens, mais sur nous meme et nous organiser en consequence.

      le ccapitalisme est ainsi dans son essence meme : il organise la misere et exploite encore cette misere pour se faire encore plus de fric et dominer encore plus. Que le petit lumpen proletariat qui accourt prendre 1000 ou 2000 frs comprennne qu’il pourra boire ses 1 ou 2 bouteilles de biere avec ca, mais crevera de faim tout le reste de sa vie et celle de ses enfants. c’est lui meme qui se laisse acheter comme seule solution selon lui devant cette predation. Il faut de vrais patriotes qui pensent a leur pays comme les exploiteurs disent sauver les interets de leurs pays.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 17:31, par Nabiiga En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    @ HI, Hi, Hi, Caca

    Hi, Hi, Hi, à Caca
    On le redoutait fort donc on le voyait venir car Caca mon ami a très bien fait l’allusion sur ceux qui sèment le vent récoltent la tempête en claire comparaison de leur marche à l’insurrection juste et bénite du peuple contre les frères sanguinaires qui semaient la terreur au sommet de notre cher patrie. Hé bien Caca, la tempête il n’ y a pas eu et y en aurait jamais dans notre pays. Le Burkina n’est pas le Mali pourri d’à côté ou tout gouvernement fonctionne au gré des imams véreux et collabo des terroristes.
    - Qui est cet aveugle burkinabè qui n’a pas vu ces pantouflards enturbannés profaner notre haute lieu de gouvernance lorsque les sanguinaires semaient la désolation au sommet de notre état ?

    - Qui est cet aveugle qui ne les a pas vus pavaner dans nos hôtels et qui ont élu notre pays comme une base arrière pour attaquer nos frères maliens, nigériens au gré de leurs humeurs.

    - Qui est cet aveugle burkinabè qui n’a vu les attaques perpétrées à Ouaga suite à la fuite de ton champion hein Caca et enfin,

    - Qui est ce sourd burkinabè qui n’a pas entendu dire que les attaques s’en sont suivies juste après que le Président leur ait prié de s’adresser à la personne entreposée qui les a aidés à commander les matériels de guerre lorsqu’ils se sont pointés pour chercher, justement, les matériels de guerre qu’ils ont commandés ; commandes passées avec le tampon de notre siège du gouvernement. Du coup, difficile de dissocier tes sanguinaires du terrorisme contre lequel vous avez organisé cette marche de la honte.

    Comment peut-on comprendre que le CDP soit impliqué dans l’organisation d’une marche contre l’insécurité que lui-même a implantée dans notre pays. Si marche il faut y avoir, il faut alors qu’elle soit pour prier les commanditaires tapis dans l’ombre tant à Ouaga qu’à l’étranger de cesser cette coopération malsaine et maladroite.

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre 2021 à 19:05, par caca En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

      Nabiiga bon dimanche ! Je ne sais pas si ta mobylette te permets de traverser la frontière quand la tempête va souffler fort. Je ne crois pas non plus ta capacité intellectuelle à analyser la géostratégique de la politique burkinabè. Ce 27 novembre des burkinabè ont sortis et demandé la démission du président du Faso en dénonçant son incapacité et incompétence. Comparaison n’est égale raison. Ce que les gens parlaient dans l’ombre est devenue une réalité.
      A vous lire toi et Vieux Ka, votre ennemi serait le CDP seul. Je suis sûr qu’à Kosyam il ne réagit pas de la même manière que vous.
      La malédiction du deuxième mandat avec son corolaire s’annonce difficile pour le pouvoir du MPP.

      Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 18:01, par Cheikh Ouattara En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    C’est très décevant ce qui se passe au Faso avec ces manipulateurs qui appellent en fait a faire la casse.
    Le peuple ne doit pas être amnésique. Ceux qui manipulent sont ceux la même qui ont été chassés du pouvoir avec l’insurrection d’octobre 2015.
    C’est vraiment honteux, au lieu que les gens se mobilisent pour aller combattre les djihadistes, ils se mobilisent pour détruire le pays et ouvrir un boulevard pour les terroristes. C’est vraiment triste !
    Le Gouvernement pourrait positionner des camions militaires un peu partout et embarquer systématiquement pour le service militaires tout manifestant à commencer Edie Komboigo et autres a la tête de ces "sociétés civiles".

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2021 à 10:46, par TANGA En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Si tout l’argent partagé pour l’essence, le pétrole et les vieux pneus aussi pour les poches des enfants pouvait être remis comme soutient de guerre !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2021 à 12:16, par Warba En réponse à : Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes

    Feu Salifou Diallo gorba en tant que PAN avait prévenu en son temps contre la mauvaise gestion et le risque pour eux de ne pas pouvoir fuir comme blaise.la colère est légitime, justifiée mais nous devons éviter de jeter notre démocratie avec l’eau du bain.si Rock et bala démissionnent ce serait clairement un appel a la prise du pouvoir par l’armée qui vraisemblablement se maintiendra cette fois-ci sur au moins 3ans.on ne peut pas, sans sécurité,,organiser des élections maintenant.alors les portes de l’enfer vont s’ouvrir pour nous.le pouvoir sera militaire

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Manifestations à Ouagadougou : Indignation autour de l’incendie de commerces
Ouahigouya : Les forces de l’ordre dispersent une marche
Burkina/Doctorat : La consommation de la noix de cajou réduit des risques de maladies cardiovasculaires, révèle Nomwendé Judith Semporé
Marche du 22 janvier 2022 : Un journaliste blessé à Ouagadougou dans des rassemblements dispersés par les Forces de l’ordre
Ouagadougou : Chaude matinée aux alentours du grand marché, des manifestants résistent
Marche du 22 janvier 2022 : L’union nationale des opérateurs économiques émergeant du Burkina proteste
Burkina Faso : Les associations des promoteurs immobiliers exigent la validation de tous les projets immobiliers et fonciers soumis à l’appréciation du ministère en charge de l’urbanisme
Santé au Burkina : 10 formations sanitaires privées fermées dans la région du Centre-ouest
Marche du 22 janvier 2022 : Le maire de la commune de Ouagadougou donne des directives
Covid-19 au Burkina : Le ministre de la santé convainc l’opposition et vaccine son chef de file
LONAB : Six gagnants se partagent plus de 225 millions de FCFA
Université Pr. Joseph Ki-Zerbo : Le ministre Alkassoum Maïga inaugure deux amphithéâtres
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés