Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Journées agro alimentaires 2021 : Vers un développement de systèmes alimentaires durables et résilients

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • vendredi 26 novembre 2021 à 18h00min
Journées agro alimentaires 2021 : Vers un développement de systèmes alimentaires durables et résilients

Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat a officiellement ouvert la onzième édition des Journées agro alimentaires (JAAL) ce vendredi 26 novembre 2021 à Ouagadougou. Placée sous le thème « L’agroalimentaire au Burkina Faso, dans un contexte d’insécurité, de changement climatique et de covid-19 : comment développer des systèmes alimentaires durables et résilients », la présente édition se veut être une vitrine d’espoir au profit des producteurs en vue de les encourager à la production face aux défis à relever.

Trouver des alternatives aux crises sécuritaires et sanitaires qui mettent à mal le secteur agro-sylvo-pastoral et, partant de là, celui de l’agroalimentaire au Burkina Faso, tel est le but de cette onzième édition des JAAL qui visent un développement des systèmes alimentaires durables et résilients.

Dans cette perspective, la Fédération nationale des industries de l’agroalimentaire et de transformation du Burkina (FIAB) a mis les bouchées doubles, tout en ralliant à sa cause le ministère de l’Agriculture mais aussi de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat en vue d’atteindre de meilleurs résultats.

« Nul besoin de rappeler que la transformation des produits locaux constitue un maillon important de lutte contre le chômage et la pauvreté au Burkina Faso. Le secteur se positionne comme un levier qu’il faut actionner pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et le développement durable de notre pays », a déclaré Boubacar Traoré, représentant le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat.

Le représentant du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Boubacar Traoré visite des stands d’exposition aux JAAL 2021

S’il existe de la matière première agro-sylvo-pastorale abondante pour la transformation industrielle selon Boubacar Traoré, il est à noter que le secteur secondaire demeure peu favorisé en raison d’obstacles comme le coût élevé des facteurs de production, l’insuffisance de la main d’œuvre qualifiée, le déphasage des outils de production avec l’évolution de la technologie et le faible niveau d’accès au financement.

Pour pallier à cela, l’Etat a pris des initiatives allant dans le sens de favoriser l’émergence de ce secteur. « C’est dans cette optique que le gouvernement œuvre à la promotion d’un environnement favorable et à la mise en place de conditions propices pour accompagner les entreprises de transformations industrielles et agroalimentaires au plan national, sous régional et international », a indiqué le secrétaire général du ministère en charge de l’Industrie.

Un aperçu des produits agroalimentaires exposés à la 11e édition des JAAL

Il précise à cet effet, que ces actions qu’entende mener l’exécutif émanent de la “stratégie nationale d’industrialisation” dont le but est de promouvoir la création, le développement et la consolidation d’une masse d’industries compétitives transformant essentiellement les matières premières locales.
La FIAB quant à elle, estime que la situation actuelle place le Burkina Faso dans un contexte d’insécurité alimentaire et la réflexion autour du thème retenu pour cette édition des JAAL va contribuer à ce que les populations villageoises dotées d’une certaine expertise en matière de développement de produits locaux puissent subvenir à leurs propres besoins.

Simone Zoundi, présidente de la FIAB

« Mais davantage, nous pouvons dire que c’est dans une solidarité active que nous pourrons sauver notre pays de ce désastre », a interpelé Simone Zoundi, présidente de la FIAB.
Les JAAL offrent aux participants plusieurs avantages, en l’occurrence “le village global” pour permettre aux populations de connaître le processus de transformation des matières premières locales via des séances de démonstration.
Elles vont notamment favoriser la promotion et la valorisation des produits nationaux transformés issus des ressources agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques.

L’artiste musicienne Nourat en prestation sur le titre “Burkina Soldat”

Commémorant les 30 ans de “recherches-actions” à l’occasion des JAAL 2021 pour une “agro-industrie” prospère et durable, la FIAB prévoit, entre autres, une caravane de sensibilisation sur le “consommer local” et des “journées stimulus” dédiées aux enfants du 26 novembre au 4 décembre 2021.
Reconnues d’utilités publiques et organisées en partenariat public-privé, les JAAL sont initiées depuis l’an 2000 avec pour objectif de susciter l’innovation dans la transformation des produits nationaux et promouvoir les PME/PMI agroalimentaires. Elles se tiennent toutes les deux ans.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des velléités de remise en cause des droits et acquis des travailleurs
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA collectés pour les séances de radiothérapie d’Aminata Ouédraogo
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures pour les déplacés internes et les populations vulnérables
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des toilettes et des poulaillers
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués pour « atteinte à la sûreté de l’État »
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au ministre Robert Kargougou
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse : Le personnel du système des nations unies donne de son sang
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux (CEFORGRIS) se dévoile à travers une table ronde
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification sensible au genre
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour exportation frauduleuse
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : L’ONASER a offert des casques à Tampouy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés