Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Trésorerie et comptabilité publique au Burkina : La transformation digitale des services au menu des échanges de la 23e conférence annuelle

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • vendredi 26 novembre 2021 à 18h00min
Trésorerie et comptabilité publique au Burkina : La transformation digitale des services au menu des échanges de la 23e conférence annuelle

Les 26 et 27 novembre 2021, se tient à Ouagadougou la 23e conférence annuelle des services du trésor public (CAST). La cérémonie d’ouverture a été présidée ce vendredi 26 novembre par la ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire et de la prospective, Pauline Zouré, représentant le ministre en charge de l’économie et des finances.

« La transformation digitale du Trésor : défis et perspectives », c’est sous ce thème général que se tiendra, les 26 et 27 novembre 2021 à Ouagadougou, la 23e conférence annuelle des services du Trésor public. Un thème sous-tendu par deux sous thèmes notamment "le système d’information du Trésor public aux défis de la digitalisation et ‘’le cadre juridique et institutionnel face aux défis de la digitalisation".
Pendant deux jours, les acteurs de la trésorerie et de la comptabilité publique échangeront sur la question de la transformation digitale des services du Trésor public afin de faire des recommandations pertinentes pour leur amélioration.

Vue des participants

Cette conférence annuelle des services du Trésor est, selon la présidente de la cérémonie, Pauline Zouré, un rendez-vous de redevabilité mais aussi de perfectionnement. Car la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCTP) est une structure clé dans le système de gouvernance financière qui est beaucoup en contact avec les usagers. « Il y a donc nécessité de questionner les procédés qui sont mises en œuvre et aussi les relations et les rapports que nous entretenons avec notre clientèle », explique la ministre déléguée. A l’en croire, il faut regarder l’ensemble des structures économiques de gestion financière afin de savoir quelle peut être l’optimisation à faire pour une efficacité plus accrue à l’ère du numérique.

Tout en affirmant que le numérique offre beaucoup de bénéfices en termes de rapidité mais aussi en termes de rationalisation du processus, elle explique que c’est pourquoi ce thème a été retenu pour qu’ils puissent regarder ensemble au niveau des logiciels métiers, quels types d’innovations mettre en place pour pouvoir respecter ce rendez-vous d’efficacité et avoir plus de retombées sur les caisses de l’Etat. « Parce que, vous savez, plus vous êtes rapides dans la gestion des dossiers et autres, plus vous arrivez à avoir le maximum de clients et, par ricochet, les ressources qui vont avec. Et cela sera très important dans le dossier du PNDES II en cours dans lequel ils ont besoin d’avoir un système financier qui puisse être performant et adapté aussi aux grands projets prévus à cet effet », détaille Pauline Zouré.

Pauline Zouré, ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire et de la prospective

Des recommandations pour des innovations souhaitées

La DGTCP étant un acteur clé dans ce système, il faut, selon ses dires, qu’elle se performe davantage, se modernise et qu’elle puisse prendre la place qui est la sienne pour pouvoir accompagner efficacement le développement économique et social. Pour terminer, la ministre déléguée a invité les participants à faire des recommandations pertinentes en termes d’innovations souhaitées pour améliorer ce service central du ministre de l’économie.

Par ailleurs, il faut rappeler que la conférence annuelle des services du trésor est organisée par la DCTPC. Et le directeur général du Trésor public, Célestin Sanon, c’est un rendez-vous annuel organisé autour d’un thème d’actualité consistant à se questionner afin de se positionner face aux données du moment. Cette année, dit-il, le choix a été fait sur ce thème afin de faire le point de l’autonomisation de leurs outils et procédures et de voir dans quelle mesure, ils pourront se repositionner davantage par rapport aux exigences du moment.

Vue des participants

Et selon ces explications, ce sont des questions de modernisation de leurs structures, d’accélération du traitement des dossiers et de la qualité dans les interventions pour s’adapter à l’environnement qui évolue et pour conforter la résilience du pays par rapport aux chocs connus notamment les questions de la pandémie du covid-19 et de l’insécurité.

YZ
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Plus d’une centaine d’entreprises et de personnes impliquées dans la fraude fiscale
« UAB et moi » : Le nouveau "bébé" digital de l’UAB qui rend l’assurance plus proche des clients
Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite
Société Générale Burkina Faso (SGBF) : « L’AUDACE » de se réinventer
Justice : Onze magistrats admis à la retraite reçoivent des hommages
Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina : Ibrahim Sanfo préside désormais aux destinées de la structure
Trésor public : Un deuxième plan stratégique 2021-2025 en soutien au PNDES II
Développement des entreprises au Burkina : Une formation continue pour renforcer les compétences des agents
Gestion budgétaire et comptable au Burkina : Les innovations du nouveau cadre juridique, financier et comptable expliquées aux acteurs des EPE et du Trésor public
Finances : Coris Bank International souffle sa 14e bougie
Rétrospective 2021 : Retour sur l’actualité économique du Burkina
2e édition du prix de l’excellence de la DGI : 34 agents et neuf personnalités morales distingués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés