Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Lefaso.net • vendredi 26 novembre 2021 à 22h24min
Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

A l’Assemblée nationale, la plénière consacrée à la situation sécuritaire se déroule avec les neuf questions adressées par les six groupes parlementaires au gouvernement.

Ensuite, la réponse du gouvernement (représenté par le ministre de la défense) à cette première vague de questions ouvrira la voie aux débats. A ce niveau, les députés, à travers leurs groupes parlementaires, échangent avec les ministres de la défense et de la sécurité par des relances, des commentaires et suggestions. La réponse du gouvernement à cette deuxième vague marquera la fin de cette séance plénière.

"L’Assemblée nationale n’est pas un tribunal, elle n’a pas vocation à sanctionner quelqu’un. Dans ses prérogatives pour interpeller le gouvernement, lorsque nous le faisons, ce n’est pas une façon de mettre quelqu’un au pilori", a situé le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Avant d’ouvrir la liste pour les questions, M. Sakandé a également, et subtilement, rappelé aux élus que la séance se passe en direct. Il a expliqué : "C’est une situation qui devrait nous amener au huis-clos. Mais étant donné que les populations ont besoin, en même temps que nous, d’avoir des informations, et compte-tenu du fait qu’il y a des réalités en matière de défense et de sécurité que nous devons prendre en compte, je voudrais dire simplement à ceux qui nous écoutent et qui pourraient rester sur leur faim, que nous ne faisons qu’appliquer les textes, ce que la Constitution nous permet de faire".

Les questions sont adressées au gouvernement par les groupes parlementaires.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 novembre 2021 à 20:29, par Yawoto En réponse à : Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

    Le temps des explication est revolu, Nous voulons une nouvelle equipe de A à Z à commencer par Rock. Couper l’internet ne vous sauvera pas.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2021 à 21:27, par Yamsonligdi En réponse à : Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

    Pour comprendre la lutte de notre armée professionnelle contre les bandits illettrés armés sans formation.
    Deux entreprises, dont une de notre pays, décident de faire une course d’aviron dans le but de montrer leur savoir faire dans le domaine de la galvanisation des troupes.
    Les deux équipes s’entrainent dur.
    Lors de la première épreuve, les étrangers gagnent avec plus d’un kilomètre d’avance.
    Les nôtres sont très affectés. Le management se réunit pour chercher la cause de l’échec. Une équipe d’audit constituée de seniors managers est désignée. Après enquête, ils constatent que notre équipe, qui est constituée de dix personnes, n’a qu’un rameur, alors que l’équipe étrangère comporte un barreur et neuf rameurs.
    La direction décide de faire appel au service de consultants internes. Leurs avis, entoure de précautions oratoires, semble préconiser l’augmentation du nombre de rameurs. Après réflexion, la direction décide de procéder à une réorganisation. Il est décidé de mettre en place un manuel qualité, des procédures d’application, des documents de suivis… Une nouvelle stratégie est mise en place, basée sur une forte synergie. Elle doit améliorer le rendement et la productivité grâce à ces modifications structurelles. On parle même de zéro défaut dans tous les repas de brainstorming. La nouvelle équipe constituée comprend maintenant :
    – 1 directeur général d’aviron
    – 1 directeur adjoint d’aviron
    – 1 supervisor d’aviron
    – 1 consultant de gestion d’aviron
    – 1 contrôleur de gestion d’aviron
    – 1 chargé de communication d’aviron
    – 1 coordinateur d’aviron
    – 1 barreur
    – 1 rameur
    La course a lieu et notre équipe à 2 kilomètres de retard. Humiliée, la direction prend des décisions rapides et courageuses : Elle licencie le rameur n’ayant pas atteint ses objectifs, vend le bateau et annule tout investissement. Avec l’argent économisé, elle récompense les managers et supervisors en leur donnant une prime, augmente le salaire des directeurs et s’octroie une indemnité exceptionnelle de fin de mission.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 05:57, par SOME En réponse à : Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

    Décidément ces gens là ne veulent rien comprendre. Si le président roch lui même a été incapable de nous expliquer quoi que ce soit ce n’est pas à l’assemblée nationale que nous aurons quoi que ce soit. Bala sa Ka de qui a réussi à se positionner pour remplacer Roch veut montrer que nous sommes dans un pays normal qui fonctionne normalement. Et « rompez les rangs, il n’y a rien à voir ». Eh ben non. Vos conseillers en communication et tout le reste ne sont que vos ennemis qui vous ont jusque là conduits droit dans les pièges qu ils vous ont tendus
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 06:11, par Kab En réponse à : Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

    ...Bravo, pour la prouesse de tout mettre sur l’armee. Les chefs militaires, toute honte bue, se sont laissés piegiés et jettés en pature. Les racines du mal sont exterieures a la grande muette, c’est la desorganisation voulue, l’affaiblissement du systeme militaro-securitaire sous le MPP et la mauvaise gouvernance. Aucune disposition serieuse prise depuis que la menace planait, aucune reforme courageuse, et surtout la predation des resources extraordinaires consenties pour la defense nationale. Mais attention ! la troupe, moins politisee et plus radicale observe et prendra certainement ses responsibilities, si ce nieme discours reste sans changements profonds.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 17:18, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

    J’ai ecouté les questions des deputés. Il me semblent que nous avons aussi mal à notre pouvoir legislatif. Peu d’analyse de haut vol, des questions profanes et naives. Grosso modo, il faut trouver moyen d’elever les niveaux d’intellecttion de nos Honorables aux prochaines legislatures. On sent que certains ont franhci le Primaire avec difficulté, au constat de leurs prestations phonologiques.
    Vive Dieu le plus grand Dictateur de l’Univers !

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2021 à 18:53, par Nafik En réponse à : Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

    Kab, quels changements profonds un ènieme discours circonstancier du gouvernement devant l’AN va-t-il opérer dans le climat délétère actuel ? Je n’en vois pas sauf miracle.
    Mais un possible changement semble se profiler, qui ne fait plus de doute chez beaucoup. C’est que Alassane Bala Sakandé joue des pieds et des mains pour paraître l’homme de la situation (opérations séduction auprès du peuple burkinabè). Forcément, si Roch est poussé à la démission en dehors d’un coup d’Etat, c’est lui qui, en tant que président de l’AN, s’installe à Kosyam en attendant de nouvelles élections, d’après la constitution, si je ne me trompe pas. Donc, le MPP sera toujours aux manettes et Dieu seul sait si ce scénario résoudra la question sécuritaire et les problèmes des burkinabè ??!! Djoula kooo : ni do ka bâ ma fagua, do ka nan ti dia.
    Je termine en disant que la honte actuellement bue au Faso n’est pas pour la seule grande muette mais pour nous tous burkinabè à commencer par nos gouvernants. La grande muette est ce qu’elle est aujourdh’ui à savoir, désorganisée, inefficace, laxiste, par la faute de ceux qui nous ont gouvernés depuis 40 ans et qui sont encore aux affaires. Honte à nous tous face à tous ces morts à cause de notre inconséquence.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Terrorisme au Burkina : 2 soldats tués sur l’axe Ouahigouya-Titao
Insécurité au Burkina : Quatre soldats français de la force Barkhane blessés par un engin explosif
Burkina Faso : L’armée neutralise une vingtaine de terroristes dans le Sahel
Attaques terroristes de 2016 sur l’avenue Kwamé-N’Krumah : Six ans après, des rescapés sont toujours sous le choc
Bam : Neuf personnes tuées à Namsiguia (AIB)
Tougan : Le Premier ministre encourage les déplacés internes et les Forces de Défenses et de Sécurité
Burkina Faso : L’armée neutralise plusieurs engins explosifs improvisés lors des opérations de sécurisation
Burkina/Terrorisme : Le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel
Burkina : Une attaque contre des populations civiles fait onze morts dans le Centre-nord
Burkina Faso : Une centaine de terroristes neutralisés à travers le territoire national en une semaine
Burkina : L’armée neutralise 29 terroristes dans une contre-offensive à Gomboro dans la province du Sourou
Sécurité au Burkina : 2021, une année de sang et de "changement de paradigme"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés