Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • vendredi 19 novembre 2021 à 14h07min
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

La 14e session du dialogue politique entre le Burkina Faso et l’Union européenne et ses États membres s’est ouverte, ce vendredi 19 novembre 2021, à Ouagadougou, sous la coprésidence du ministre des affaires étrangères, Alpha Barry et le chef de la délégation de l’Union européenne, Wolfram Vetter.

Au cours de cette rencontre, les différentes parties évalueront l’état de leur coopération et échangeront sur les grandes questions d’actualité et d’intérêt commun comme la situation sécuritaire, politique, humanitaire, de développement, de la présence de l’État et des services de base dans les zones fragiles. « Nous avons la présence du président de la commission électorale nationale indépendante qui va faire le point sur les préparatifs des prochaines élections municipales », a indiqué le ministre Alpha Barry. Il avait à ses côtés plusieurs ministres dont celui de l’action humanitaire, de l’administration territoriale et du ministre délégué en charge de l’aménagement du territoire et celle chargée de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur.

Un nouvel accord afin de relever les défis actuels

Le dialogue politique s’inscrit en droite ligne des dispositions de l’article 8 de l’Accord de partenariat entre les États membres du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’Union européenne et ses États membres, signé à Cotonou, le 23 juin 2000, et qui recommande la tenue régulière d’une telle concertation. Selon le ministre Alpha Barry, un accord paraphé le 3 décembre 2020, succédera à l’accord dit de Cotonou. Ce nouvel accord qui sera présenté à cette 14e session « élargit les domaines de notre coopération, sa portée et l’ampleur des ambitions de l’Union européenne et des États ACP en vue de mieux relever les défis actuels et à venir », a déclaré le ministre burkinabè des affaires étrangères.

Le ministre Alpha Barry a salué la qualité de la coopération entre le Burkina et l’Union européenne et ses Etats membres

Succès enregistrés

Alpha Barry a énuméré quelques réussites de la coopération entre le Burkina et l’Union européenne depuis la 13e session politique qui avait planché sur le Covid-19, la situation sécuritaire et humanitaire et le processus électoral. Parmi ces succès, l’on peut citer entre autres la dotation en juillet dernier en équipement des forces de sécurité intérieure à travers le projet GARSI (Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention du Burkina), la mise en œuvre du projet RENFORCES (Retour de la confiance et renforcement des capacités sécuritaires au Burkina Faso), dont la 3e phase est en finalisation. Il y a aussi la conclusion entre le Burkina Faso et l’Union européenne d’un accord pour un déploiement temporaire des forces de la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM/Mali) au Burkina Faso à des fins de formation et de conseil des FDS.

Une vue de la délégation de l’Union européenne avant le huis clos

L’UE réitère son soutien

« Nous sommes là à vos côtés. Nous restons mobilisés pour soutenir votre pays dans la voie de la stabilité et du développement. L’Union européenne est disposée à approfondir la coopération dans le domaine de la sécurité », a laissé entendre le chef de la Délégation de l’Union européenne, Wolfram Vetter. Après avoir soutenu le Burkina dans l’élaboration et l’adoption de la 2e phase du Plan national de développement économique et social (PNDES II), l’Union européenne compte raffermir son soutien en participant à la table ronde de Bruxelles début décembre 2021.

Wolfram Vetter, chef de la Délégation de l’Union européenne

Actualité sécuritaire oblige, il a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’attaque d’Inata qui a fait, selon le dernier bilan du gouvernement, 56 morts.

HFB
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 novembre à 11:46, par TANGA En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    ’’L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire ’’
    Est ce que nous avons refusé de l’approfondir ? Ou bien ce sont des conditions que vous posez ?
    Ce qui est sûr, nous n’allons pas nous laisser faire tout comme le Mali. Même si les gouvernants acceptent des conditions bidons, sachez que désormais c’est le peuple souverain qui décide ; nous avons les moyens de garder ou de chasser qui nous désignons.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 12:39, par Mai En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    Alpha Barry soit en phase avec aspiration du peuple. Pendant que la population manifeste contre l’ingérence européenne, toi tu pars approfondir ça !! Dans l’optique de rester longtemps au gouvernement. Si tu convaincu de la nécessité de l’approfondir, va rencontrer les jeunes à Ouagadougou et bobo les convaincre ou expliquer la plus valeur. Tu écris l’histoire dans le mauvais sens et l’avenir nous dira

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 13:47, par SOME En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    ah bon parce que c’est seulement aujourd’hui que vous vous rendez compte de cette necessité ?! parce que vous savez oeur que l’on demande a la russie de venir, alors on s’agite...
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 15:19, par Yirmegna En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    On espère que quelque chose de bon sortira de ces discussions. Ce qui est certains on est fatigué de votre manière de coopérer. Depuis plus de 70 ans et nous ne voyons pas le bout du tunnel.

    Ce Alpha Barry j’espère que lui est crédible dans un gouvernement de pillars. C’est cela le drame de Rock qui met autour de lui des personnes par copinage. Il doit faire un remaniement profond.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 15:58, par TANGA En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    Vous avez vu que l’armée française rebrousse chemin à partir de KAYA, bien ; tenez vous bien et ne provoquez pas le peuple. Tous ce qui est écrit finira par être su ; donc pas de conditions bidons.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 16:22, par Tengbiiga En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    Alpha Barry est probablement l’un des ministres des Affaires etrangeres les plus curieux que le Burkina a eus. Il n’est pas capable de montrer son patriotisme si tant est qu’il a du patriotisme. Son probleme, ce n’est pas la prise en mains de notre pays par nous meme, mais de le jetter dans les bras des pays occidentaux. Vous ne le verrez jamais porter du faso danfani. Vous ne l’entendrez jamais defendre les valeurs du Burkina. Il a une comprehension mecanique de son role de ministre et on ne sent pas son reel attachement a ce pays. Evidemment, apres avoir servi la France comme representant de RFI au Burkina, son attitude n’etonne pas.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 18:18, par Rachid ELAÏDI En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    Il semble que les intérêts des Etats qui est en jeu et rien autre. L’union européenne a ses propres intérêts et en tant que néocolonisateur ce que l’union donne d’une main le reprend de l’autre main . De quoi est intéressée l’union si ce n’est de créer une situation d’instabilité et donc fait appel à des militaires pour redresser le pays et ne s’occupe jamais de savoir comment un peuple déboussolé illettré peut retrouver la voie de la raison ...alors le mieux est de tout déstabiliser y compris les institutions d’Etat ainsi un coup d’Etat militaire en cache un autre et l’union européenne trouve son compte ainsi. Donc personne ne croit aux declarations de l’union européenne qui veut la démocratie l’Etat de droit

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre à 07:27, par Lamoussa Serge TIANKA En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    Bonjour, je voudrais poser une question simple : que quelqu’un me dise dans quel endroit au monde l’UE a résolu une crise ou implémenter le développement ?

    Je cherche depuis mais je ne vois pas.....

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre à 21:23, par DUPLICITE En réponse à : Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire

    NE PRENEZ SURTOUT PAS LA DECLARATION DE BLINKEN A LA LEGERE
    ASSIMI GOITA RISQUE D ETRE TUE PAR UN DRONE S IL S ENTETLe secrétaire d’Etat américain Antony Blinken s’est inquiété samedi de l’instabilité au Mali et a mis en garde le groupe de sécurité privé russe Wagner contre toute tentative d’ingérence.

    Le chef de la diplomatie américaine se trouvait au Sénégal, dernière étape de sa tournée africaine.

    La communauté internationale fait pression pour que la junte de Bamako, après les putsch d’août 2020 et mai 2021, respecte son engagement de rendre le pouvoir aux civils à l’horizon de 2022, avec l’organisation d’élections présidentielle et législatives.

    La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a imposé début novembre des sanctions contre des membres de la junte après que cette dernière eut informé l’instance de l’impossibilité d’honorer l’échéance électorale de 2022.

    “Nous espérons reprendre toute notre assistance dès qu’un gouvernement démocratiquement élu sera entré en fonction”, a déclaré Antony Blinken lors d’une conférence de presse à Dakar.

    Reuters a révélé en septembre que la junte au pouvoir était en discussion avec le groupe paramilitaire russe Wagner à la suite de la décision de la France de réduire sa présence militaire au Sahel.

    Emmanuel Macron a annoncé le 10 juin une “transformation profonde” de l’opération Barkhane, avec l’objectif de maintenir à terme entre 2.500 et 3.000 hommes au Sahel, sur les 5.100 mobilisés aujourd’hui.

    “Il serait particulièrement malheureux que des acteurs extérieurs s’engagent en rendant les choses encore plus difficiles et compliquées, je pense en particulier au groupe Wagner”, a dit le secrétaire d’Etat américain.

    Les ministres français des Armées et des Affaires étrangères ont déclaré le 12 novembre à leurs homologues russes, Sergueï Choïgou et Sergueï Lavrov, que le déploiement de mercenaires de Wagner au Sahel serait “inacceptable”.

    La Russie, qui nie tout lien avec Wagner, a balayé les préoccupations françaises, soulignant qu’il appartenait aux seules autorités de Bamako de décider de leur stratégie dans la lutte contre les groupes djihadistes au Sahel.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés