Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Burkina : Le musée de la musique rend hommage au maître incontesté du tianhoun, Bakary Dembélé

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • jeudi 18 novembre 2021 à 15h55min
Burkina : Le musée de la musique rend hommage au maître incontesté du tianhoun, Bakary Dembélé

Le lauréat du prix « Arc en ciel » de radio Burkina et du prix « découverte RFI 1985 » est à l’honneur au musée de la musique Georges Ouédraogo de Ouagadougou, à travers une exposition qui lui est consacrée. Le maître incontesté du tianhoun, Bakary Dembélé, accompagné du conservateur du musée, Mahamadi Ilboudo, ont exprimé leur satisfaction au micro de LeFaso.net, ce jeudi 18 novembre 2021 à Ouagadougou.

L’idée de l’exposition « Parcours musical : Bakary Dembélé et son tianhoun » est née du désir du musée de la musique Georges Ouédraogo de faire à la fois la promotion d’une vedette de la musique burkinabè et de son instrument, un instrument de musique, sorte de cithare entièrement réalisée en paille.

En effet, la renommée de Bakary Dembélé va de pair avec le tianhoun, son inséparable instrument de musique. Grâce aux sonorités et rythmes du tianhoun, son instrument de prédilection à la fois capricieux et mystique, il a marqué l’histoire musicale du Burkina Faso.

Le tianhoun exposé au musée de la musique

« Cet artiste emblématique qui est à l’honneur a une riche et résiliente carrière de quatre décennies. Avec, à son actif, plusieurs distinctions tant au plan national qu’international (lauréat prix découverte RFI 1985), il mérite d’être célébré et sa riche discographie connue par un large public », a soutenu M. Ilboudo.

Le tianhoun, un instrument en voie de disparition

Aussi, le conservateur des œuvres d’arts a déploré le fait que l’instrument de musique bwa, le tianhoun, dont l’artiste musicien Bakary Dembélé est l’un des virtuoses et avec lequel il a composé toutes ses chansons, est menacé d’extinction. Selon ses explications, peu de gens en pays bwa s’intéressent à cet instrument et à plus forte raison s’adonnent à l’exercice de le jouer. Par conséquent, dit-il « il nous est paru urgent de faire un focus sur cet instrument à l’effet d’établir un diagnostic en vue de sa sauvegarde et sa promotion. »

Mahamadi Ilboudo, conservateur du musée de la musique George Ouédraogo

A l’entendre, c’est une exposition visuelle et sonore dont le fil conducteur est « la déconstruction-construction » des soubresauts qui ont jalonné la carrière de l’artiste, mais aussi et surtout les idées préconçues liées aux origines et fonctions du tianhoun. Pour finir, Mahamadi Ilboudo, a encouragé et exhorté le public national et international à visiter le musée de la musique du "Gandaogo national" afin de découvrir les merveilles qui s’y trouvent.

Une vue du musée de la musique

Pour rappel, l’exposition « Parcours musical : Bakary Dembélé et son tianhoun » est structurée en trois séquences : de l’andropogon au tianhoun ; la typologie du tianhoun et en troisième séquence, Bakary Dembelé, le maître du tianhoun. Elle a débuté au mois d’octobre et se terminera en fin mars 2022.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés