Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • mercredi 17 novembre 2021 à 22h35min
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

« C’est avec beaucoup d’affliction que je prends la parole au sortir du Conseil des Ministres au sujet du drame d’Inata. Drame dont l’onde de choc a été importante au niveau des différentes couches sociales de notre pays. Cette situation a amené des réactions diverses que je comprends fort bien.

Car il faut le dire. Il ne peut pas être normal en ce moment, que l’Armée qui doit être la structure la mieux organisée, que dans cette armée, nous ayions des dysfonctionnements à un niveau si important ; des dysfonctionnements concernant les questions de l’alimentation, des dysfonctionnements concernant les questions logistiques et autres. Cela est inacceptable et c’est pourquoi je comprends fort bien les différentes réactions de colère qui sont exprimées çà et là.

Je voudrais d’ores et déjà dire que les instructions ont été données pour qu’une enquête administrative soit faite sur l’ensemble de cette question. Nous ne devons plus entendre parler des questions d’alimentation dans notre Armée. Nous ne devons plus entendre parler des questions de primes dans cette Armée. Nous devons mettre nos hommes dans toutes les conditions qui leur permettent d’affronter le terrorisme avec l’ensemble du courage et de la détermination qu’il faut.

Je voudrais par ailleurs, et surtout, présenter mes condoléances et celles du gouvernement à toutes les familles qui ont été touchées par ce drame, et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

Autant je comprends les réactions de colère qui sont exprimées çà et là, autant je voudrais appeler l’ensemble des Burkinabè à ce que à la mémoire de l’ensemble de ces personnes qui sont tombées au combat pour le Burkina Faso, nous observions une certaine compassion, une certaine dignité pour accompagner les familles éplorées dans leur dure épreuve.

C’est une nécessité, c’est un devoir des autres, parce que ceux qui sont partis sont partis dans le combat qu’ils mènent pour défendre le territoire du Burkina Faso. Et nous devons leur donner cet honneur de rester sereins, de pouvoir les accompagner, de pouvoir soutenir leurs familles, afin que nous puissions prendre l’ensemble des mesures que requiert la situation.

Je voudrais également préciser qu’un Conseil supérieur de la Défense nationale sera convoqué incessamment, pour faire le point de l’ensemble de ces dysfonctionnements et prendre les dispositions qui s’imposent. D’ores et déjà, nous avons pris un certain nombre de mesures, et je dis et je répète, qu’au terme de l’enquête, l’ensemble des personnes qui seront concernées dans cette question relative à Inata feront l’objet de sanctions disciplinaires sans exception. Je le précise très bien, sans exception. »

Source : Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 17 novembre à 17:43, par La Sentinelle du Septentrion En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    "Dysfonctionnement ! dysfonctionnement !! Du blabala. Est ce aujourd’hui seulement que tu te rends compte ? On te demande seulement de quitter le pouvoir. Tu as atteint tes limites cher monsieur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 17:56, par Nick En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    RMCK tu ne vaux rien. Tjrs la meme incompetence demontree que lorsque vous a la tete de la BIB. Le Burkina Faso merite mieux que vous. faut il attendre que 49 gendarmes soient affames et executes pour revoir certaines choses ? Jai du matre a comprendre ces gendarmes la auusi. Pourquoi vous mettre dans de telles situations ? il ya tous les moyens pour faire savoir vos conditions avant le pire n’arrive

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:00, par Gangobloh En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    En plus des sanctions, il faudrait avoir le courage mettre certains affairistes dits officiers supérieurs à la retraite ; prendre en charge ou donner des moyens financiers conséquents aux familles disparus (es) et ne pas se limiter seulement aux sanctions et décoration à titre posthume. Il est aussi nécessaire que le président s’adresse en disant sans détour ce qu’il sait de la situation nationale sans détour même au risque de perdre son pouvoir ou sa vie . Un Homme c’est cela aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:21, par Indjaba En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    On est fatigué de te faire les propositions. On les rappelle quand même :
    - A la place de la fonction publique faire plutôt un recrutement massif de 20000 jeunes dans l’armée
    - Mise à la retraite anticipée des gradés incompétents
    - Report du fespaco, du siao, du11 décembre, de la réfection du stade du 4 août, de la journée du paysan etc.
    - bitumage urgent de l’axe Kongoussi-Djibo-dori par le génie militaire
    - Lutter franchement contre la corruption et licencier les travailleurs corrompus (Daf , maire, agents des impôts, policiers au feu douaniers etc). Appliquer rigoureusement la loi sur le délit d’apparence etc etc.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:34, par Nain Porte Quoi En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Ce dysfonctionnement a toujours été critiqué depuis fort longtemps et dommage que ça n’a pas été écouté jusqu’à ce que ce drame arrive !.
    Comment combattre le ventre vide ?? Je suis dépassé !.Bref !!!
    RIP chers gendarmes !..

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:56, par Jean MOULIN En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Merci S.E.M le PF pour ce language véridique.
    Joingnez les actes aux mots pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:01, par Sacksida En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    La situation securitaire, economiques et sociales est tres preocupantes et grave ; mais nous ne devons pas nous tromper de cibles car ca serait une erreur strategiques en pensant l’opposition avec les Eddie Comboigo est la solution. Oui Rock Marc Christian Kabore, son regime ont des faiblesses de gouvernance Vertueuse et de Gestion opperatiinnelle publique, mais nous devons rester lucides et combattre le neocolonialisme et l’imperialisme Occidental qui seme la desolation de nos Populations a travers le terrorisme. Le President du Faso doit diversifier nos partenaires sur tous les plans politique economiques et militaires afin de lutter efficacement contre le terrorisme et le Banditisme. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:02, par Jaime mon pays En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Merci excellence monsieur le président le président du Faso courage a vous et tout le gouvernement dieu vas faire notre palabre car les masques des faut types vont tomber dieu tout puissant viendra a notre secours par ça main puissante to ou tard tout vas finire quelque soit la duré de la nuit le jour se lèvera et le soleil brillera paix aux âmes des gendarmes tombé prompte rétablissement au blessé et toute mes condoléances au familles ensemble nous allons vaincre ses terroristes

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:04, par Nanoukda En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    RMCK. Ayez le courage de démissionner pour nous éviter une insurrection ou un coup d’État qui salira le non du pays. Imagine toi devant toi une cinquantaine de veuves et leurs momes !? qui n’ont plus de maris ni de papa, de par ta faute ou de ton système. Fais juste comme ton prédécesseur. Noblige pas les forces vives de la nations à te honir toi et ton groupe d’affairistes. Cest tout. Point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:05, par Sacksida En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    La situation securitaire, economiques et sociales est tres preocupantes et grave ; mais nous ne devons pas nous tromper de cibles car ca serait une erreur strategiques en pensant que l’opposition avec les Eddie Comboigo est la solution. Oui Rock Marc Christian Kabore, son regime ont des faiblesses de gouvernance Vertueuse et de Gestion opperationnelle publique, mais nous devons rester lucides et combattre le neocolonialisme et l’imperialisme Occidental qui seme la desolation de nos Populations a travers le terrorisme. Le President du Faso doit diversifier nos partenaires sur tous les plans politique economiques et militaires afin de lutter efficacement contre le terrorisme cruelle et le Banditisme. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:12, par Negblanc En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    "Je voudrais d’ores et déjà dire que les instructions ont été données pour qu’une enquête administrative soit faite sur l’ensemble de cette question. Nous ne devons plus entendre parler des questions d’alimentation dans notre Armée. Nous ne devons plus entendre parler des questions de primes dans cette Armée. Nous devons mettre nos hommes dans toutes les conditions qui leur permettent d’affronter le terrorisme avec l’ensemble du courage et de la détermination qu’il faut."
    Si après 6 années d’attaques vous êtes encore à donner des instructions et qu’il y a aucune stratégie en place, alors là cher président le bout du tunnel est très, très loin si jamais il y en a un...
    Et si une fois vous vous dites la vérité à vous même cela fera quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:14, par O j OUEDRAOGO En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    C’est face à l’adversité que se révèlent les grands hommes

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:20, par Charles En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Le President reconnait l’ampleur de la situation et les limites de la gestion du Burkina Faso, mais cela ne suffit pas.
    Il y’a des traitres parmi les hauts-grades de l’armee. Il faut que ca change. Mon coeur saigne pour le Faso.
    Du courage President. Ce n’est jamais facile de gerer un peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 19:46, par Sapiences En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Monsieur le Président. Vous devez dire j’ai décidé de... Et non j’ai instruit. Vos collaborateurs ne comprennent rien dans les instructions. Il faut leur fixer des délais pour vous produire des résultats. On ne gouverne pas avec les sentiments.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:21, par Madi En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    L’enquête administrative va accouché d’une souris sinon reporté aux calendaires grecques. Ceux qui enquêtent sont ceux qui sont impliqués. Autorise la structure de Luc Ibriga d’enquêter et le peuple sera édifié. Au nom du secret défense , des burkinabè au nom de leur position et accointance se sucre sur le dos, le sang des subordonnés. tout se sait dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:22, par Jb En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Jusqu’à quand président ??? C’est toujours les mêmes blablabla

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:22, par Nick En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Je me demande pourquoi ces gendarms aussi n’ont pas ligoter leur responsable sur le terrain au detachement sil nest pas a mesure de d’assurer leur efficacite ou leur permettre de rejoindre des jaunes plus securiees jusqu’a ce que vous soyez equipes our ravitailles ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:46, par HUG En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Sacré president.Excellence vous devriez commencer votre langage en saluant d abord la mémoire des disparus et non le faire à la fin.Avez vous des conseillés ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 21:13, par Alexio En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Mr le President la recreation est terminee. Trop de sang verse unitulement. La force G5 Sahel pilotee par la France est une poudre dans nos jeux. Pourquoi la France tient-elle a sa presence au Sahel ? Pourquoi elle veut se substituer a nos armees ? Sans pour autant vendre a nos armees des logistiques de pointes ?

    C est pas un secret de polichinelle que la France pour justifier sa presnce dans cette zone bourree de matieres premieres a creer ce chaos controlle avec un DEAL av les faux djihadistes et faux terroristes qu elle a former a Kidal et instrumentaliser. Au Mali.

    Ce soupcon est consomme par le premier ministre malien. Choguel Maiga qui detiennent des preuves tres tangibles du double jeux geopolitique criminel francais.

    Mr le president la solution a notre insecurite ne peut pas etre solde par la France. Un pays qui vit par le pillage de nos matieres premieres, qui veut pas notre developpement reel. Nous sommes toujours a la case de depart avec la fausse cooperation avec ce pays ancien eslavagiste, colonialiste et sanguinaire.

    Notre salut ne viendra pas sans que nous signons pas une alliance militaire avec la Russie.

    Montrez moi quel pays la France a developper ? Son armee n est rien d autre qu une armee d occupation pour preserver ses interets illicites par le biais des pactes coloniaux illicites et souterrains contre les droits des peuples africains.

    Mr le presidentm a cette allure vous risquierez le meme sort que votre parent Blaise Compaore qui vit en Cote D Ivoire.

    Trop, c est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 22:26, par Passakziri En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Monsieur le président,
    Vous annoncez très souvent des éléphants, mais quand la bête sort de la forêt, nous nous rendons compte que nous ne sommes même pas en face d’un rat mais plutôt d’une souris. Mais si vous vous trompez cette fois-ci, pour que le colosse ne soit pas au moins un buffle, personne ne pourra vous sauver. Prenez la bête par les cornes et initiez un changement fondamental en nettoyant toute l’écurie, car comme le disait votre collaborateur le plus proche, le vers est dans le fruit. Et comme un internaute l’a très bien dit, le ver c’est lui même. Et il y’a beaucoup d’autres vers dans ce fruit, et de toutes les couleurs.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 01:56, par Leberger En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Il ne faut pas que les enquêtes prennent du temps car risquent d’être noyées. De même que la justice a pu mettre la main sur les contrebandiers en carburant nous avons la faiblesse de croire qu’il doit y avoir des taupes au sein de notre armée si les rumeurs sont avérées

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 05:29, par Adakalan En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    On ne sait même plus quoi écrire sur la situation sécuritaire. Notre fierté d’être burkinabé est entrain de s’effiloché par un gouvernement dormeur. Nous sommes aussi responsable de leur sommeil. C’est nous population se qui avons mis Mr ROCK a la tête de ce pays pour son second mandat. Donc souffrons !
    Quand on attend dans les prise de parole , condoléance aux famille éploré j’ai mal. Il ne s’agit plus de famille ,il s’agit de tout le pays qui s’effonde et éploré.
    Nous avons dit et répéter sur les réseaux sociaux que nous somme en guerre. Il ne s’agit pas de guerre asymétrique, il s’agit tout cour de guerre. Les moyens et les hommes du systeme doivent servir à régler cette guerre. Les gens oubli que la troisième guerre mondiale c’est le terrorisme et l’utilisation du terrorisme pour envahir les autres.Dormons et attendons une guerre classique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 06:08, par Justgo En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    La proposition et la seule qui vaille, c’est de faire venir les Russes. Il ne faut pas se voiler la face ; Tout le reste c’est de mondoline. Ou encore mettre un cataplasme sur une jambe de bois. Ou alors demissionnez Mr. Le president car vous avez echoué et n’avez pas respecté votre serment.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 08:23, par YA ANA En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    En réalité, c’est la traduction de toute l’impunité qui se manifeste actuellement.
    Jusqu’ici les critiques positives ont royalement été ignorées...Qui a été sanctionné pour Yrgou, Solhan, Toeni, etc ?
    Plus personne ne prend au sérieux vos propos et autre engagement à protéger les Burkinabe....C’est bien triste. Manque d’autorité.

    Pour ma part, des à présent, mettre à la retraite anticipé toute cette horde de gradés sans génie et ceux affairistes. Faire monter en charge les jeunes officiers, ils ont démontrer à suffisance leurs capacité à déjouer le putsch de 2015....

    Monsieur le Président, pour une fois, ayez ce courage ! SVP......

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 09:04, par saam En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Je suis surpris de la surprise du président de constater que même la ration alimentaire manquait. Vu le contexte sécuritaire délicat, il devait, en tant que Chef suprême des armées être tenu en temps réel de tout ce qui se passe dans les camps, même quand un moustique a piqué un soldat.
    Pourquoi l’information, la bonne, ne remonte pas ? Rock doit s’entourer des militaires patriotes qui veulent vraiment libérer leur pays et non des affairistes prêts à brûler le pays pour faire leur café, trouver un moyen pour être en contact direct avec les troupes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 10:32, par warzat En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Sous d’autres cieux, il se dit que ’’cabri mort n’a pas peur de couteau’’. Avant la chute de régime de Blaise Compaoré, quand des malversations étaient révélées, la réponse était : c’est la jalousie. Comment peut-on jalouser un voleur ? Pourtant plus que le régime actuel, c’était un régime qui avait les moyens de sanctionner sévèrement de tels actes, dans un état de pseudo droit.
    A mon humble avis, il faut mettre en œuvre le délit d’apparence et pour détecter les biens cachés sous des prêtes noms , récompenser ceux qui feront de la délation. Rapidement, il sera su qui a réellement volé, a été corrompu etc.....
    Que les enquêtes ne se limitent donc pas à la chose militaire. Il faut aussi que les cols blancs payent pour leur forfait. Autrement le niveau corruption est tel que la majorité des projets et programmes financés par les deniers publics finiront dans les poches des grands voleurs de la république.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 10:47, par KingBaabu En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    On a compris, mais vous êtes un mauvais commandant en chef. Comme quelqu’un l’a dit, en tant que commandant en chef, vous devriez ordonner, non donner des instructions. Et la corruption et la gabégie, avez-vous aussi donné des instructions au Premier Ministre pour qu’il y mette fin ? Ca sent la faiblesse et c’est dommage. Je regrette d’avoir voté pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 11:23, par YAWOTO En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Un pays comme le Burkina Faso ne se gouverne pas avec un président comme Roch, c’était une erreur. Le président Roch devait être un roi. Pour gouverner des gens méchants et mauvais, il faut quelqu’un de méchant et mauvais. On ne fait pas la guerre en pensant au paradis. Je suis contre sa démission, c’est trop tard, on ne peut pas créer sa propre désorganisation quand l’ennemi est déjà parvenu à vous désorganiser, ce serait une grosse erreur de plus !. Il doit se surpasser pour créer les conditions de motivations de la troupe !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 14:40, par KAFANDO GHYSLAIN En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Monsieur le président. j’ai une question. pourquoi vous passez le temps a nommer des generaux qui se terrent a OUAGA pour donner des ordres alors qu’ils n’ont aucune idée des réalités du terrain, un général ca coute cher, arretez cette hypocrysie de faire semblant de taper du poing sur la table, discutez franchement a baton rompu avec les soldats de rang, les sous officiers, ceux qui sont dans le feu de l’action, c’est ainsi que vous eviterez des drames comme celui d’INATA

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 15:59, par sidbénéré En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Monsieur le Président du Faso
    - Il est temps d’aller dans toutes les régions pour rencontrer les forces vives et parler franchement des problèmes d’insécurité et développement
    - Il faut réunir aussi les forces vives du centre, les autorités coutumières et religieuses, les partis politiques pour entendre les recommandations de chacun.
    - Il faut aller visiter toutes les régions militaires pour galvaniser les troupes

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 16:33, par Victoire En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Gardez courage, Excellence, Monsieur le Président. Restez ferme. Continuez à faire tout ce qui est en votre pouvoir. Que Dieu vous en donne toujours la force. La victoire viendra. Qu’il protège le Burkina Faso et tout son peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 20:01, par MyMy En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

      - @Victoire, J’ADORE VOTRE SENS DE L’HUMOUR. VOUS DEMANDEZ A UN MOLLUSQUE D’ÊTRE FERME ? VOUS N’AVEZ PAS PITIÉ DE LUI ?

      Répondre à ce message

      • Le 19 novembre à 14:27, par Victoire En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

        Je me garderai du traitement que vous lui collez. C’est le Président du Faso, s’il est besoin de le rappeler !
        C’est la solution simpliste que d’en vouloir au Chef, le tenant pour l’entier responsable de tous nos maux.
        Le président actuel du Nigeria disait, en son temps, qu’il avait besoin de juste quelques petits mois pour éradiquer Boko Haram, si les Nigérians lui accordaient leurs suffrages. Il l’emporta au détriment de son prédécesseur, ayant sans doute pu subtilement surfer sur ce thème de campagne qu’est la sécurité au nord de son vaste pays. La réalité fut tout autre après son élection... Boko Haram a continué de sévir, endeuillant les familles nigérianes au grand dam du nouveau Chef qui n’échappa pas aux critiques...
        Bref, si nous ne comprenons pas que ce qui se joue en ce moment n’est pas du seul ressort d’un individu, fusse-t-il chef de l’État, nous croiserons les bras pour attendre la paix et la sécurité qui ne viendront jamais.
        Oui, le Chef a la responsabilité de tout le navire, il est le capitaine à bord, mais il ne peut tout faire. Il a besoin que, face à la tempête, les passagers regardent dans la même direction et mettent leurs énergies à l’aider à maintenir le bateau à flot et lui permettre d’aborder sain et sauf. C’est en cela aussi que la responsabilité de tous les chefs de la défense et de la sécurité est fortement interpellée. C’est l’appel de tout un peuple en souffrance à l’endroit de toutes ces personnes qui ont une parcelle de responsabilité à ce niveau-là. Donnez assurance au peuple qu’il peut compter sur vous pour ensemble venir à bout de l’ennemi commun.
        L’insécurité qui menace la survie de nos Etats sera en effet, surmontée par la conjugaison de nos efforts à tous, en clair, par cet élan patriotique qui fait fi des frontières partisanes ou claniques.
        Que font les Maliens en ce moment ? Face à l’adversité, tous ont décidé de faire front derrière les autorités de transition, mises sous pression de part et d’autre. Dans ce cas, l’ennemi commun n’aura aucune chance de prospérer, quelles que soient sa force de frappe et ses manœuvres.
        Analyser la situation à tête reposée permettra ainsi de se décider à rallier ou non cet élan salvateur dont le pays a plus que jamais besoin.

        Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 10:49, par saambissi En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    cher frères Burkinabè c’est inadmissible pour la hiérarchie de laisser des soldats au front sans ravitaillement quand elle le pouvait, mais le cas peut arrivé dans l’armée, pour des raison diverses, les hommes peuvent être coupé de la base, arrêtons de salir la mémoire de nos frères et enfants disparu.(Ils ne sont pas mort de faim il ont défendu au prix de leur vie la patrie Gloire et Honneur aux disparu) l’endurance fait partir de la formation militaire et tout bon soldat le sait. tuer des animaux sauvages pour se nourrir na rien étonnant pour des soldats au front ça peut très bien arrivé et ils sont formé pour se débrouiller. Il ya eu disfonctionnement communicationnelle et logistique. Puisse cela n’arrive plus jamais par ce que ce n’est pas la première

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 13:21, par Banana Republic En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Sa tronche me révulse

    C’est une très mauvaise parenthèse pour notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 20:14, par Maryland En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Mon oncle RMCK a trop deperit et viellis d un coup.. courage a vous et qu ensemble nous trouvons une solution a tout cela.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre à 08:53, par Citoyen En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Mr le Président,nous ne voulons plus de morts au Burkina.Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre à 09:56, par Citoyen En réponse à : Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir du Conseil des ministres de ce 17 novembre 2021

    Mr le Président,nous savons tous que la situation sécuritaire actuelle de notre pays est indépendante de votre volonté mais en tant que 1er responsable du pays,vous êtes le garant de la sécurité de tous les citoyens et si ça ne va pas les gens ont le légitime droit de manifester leurs mécontentements.Mr le Président,je ne vais pas vous diaboliser pour rien.Vous êtes bon mais ce sont certains de vos proches qui vous créent parfois des ennuis.En ces moments sensibles,certains de vos proches ont-ils besoin de dénigrer naïvement et publiquement leurs agents qui s’évertuent pourtant journellement au péril de leurs vies pour donner des savoirs aux enfants burkinabè ?Aussi,d’autres ont-ils besoin d’intimider les populations en disant orgueilleusement:il n’y aura pas de coup d’état au Burkina.Ça c’est quel orgueil ?C’est quel musèlement ? Certains de vos proches gagneraient donc en dialoguant avec leurs agents,en les amadouant,en copiant votre sagesse et votre humilité.Sinon,le pauvre paysan qui a son enfant gendarme, militaire,policier, enseignant,infirmier,forestier...qui est au front ou sur le terrain ne souhaite plus voir subitement son cadavre.Mr le Président,en tant que 1er responsable du pays,il serait nécessaire de développer des astuces pour que la paix revienne au Faso car le citoyen lambda a besoin de ce sésame précieux pour vaquer librement à ses occupations pour sa survie.Ce qui s’est passé à Inata est inconcevable. Vraiment,les Burkinabè honnêtes ont marre maintenant des carnages et regrettent actuellement le départ du Président Blaise COMPAORÉ.Que Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Démembrements de la CENI : Les activités suspendues à compter du 10 décembre 2021
Mouvement « C’est le moment » : Un ex-militant dénonce « une exploitation abusive de son image » par Lefaso.net
Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du Faso
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, nous avons retrouvé notre dignité de Burkinabè », félicite Aly Badra Ouédraogo, président du RPR
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face aux mouvements de contestation
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à encadrer la marche du 27 novembre avec professionnalisme
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris votre message qui nous invite à un changement de paradigme » dit Roch Kaboré
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la création de pôles provinciaux de formation militaires
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont pas à des marches », lance Bala Alassane Sakandé, Majorité présidentielle
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le pays dans une crise politique grave, avise Édouard Zabré du FFS
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de soutien aux FDS et un dialogue inclusif
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch Kaboré et à son gouvernement de tirer les conséquences de leur "échec total’’
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés