Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET • mercredi 17 novembre 2021 à 22h45min
Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

Des têtes commencent à tomber après l’attaque d’un détachement de gendarmerie dimanche 14 novembre 2021 à Inata dans le Soum.

Le conseil des ministres, en sa séance, de ce mercredi 17 novembre, a relevé de leurs fonctions deux hauts gradés de l’armée. Il s’agit du commandant du groupement des forces du secteur Nord et le commandant de la 1re région de gendarmerie.

Selon le porte-parole du gouvernement Ousséni Tamboura, le président du Faso, Roch Kaboré a demandé qu’il soit instruit une enquête administrative pour davantage situer les responsabilités dans cette tragédie.

Selon Ousséni Tamboura, l’attaque a fait 53 morts dont 49 gendarmes et 4 civils, selon un dernier bilan dressé mardi 16 novembre à 22h. 46 gendarmes ont été également retrouvés, selon le ministre Tamboura.

« Nos process exigent des constatations physiques par les forces de défense et de sécurité avant de donner un bilan. Il ne s’agit pas de recouper des informations par ci par là mais de constatations par les FDS. Nous nous abstenons de faire cas des personnes qui manquent à l’appel d’une part pour augmenter leurs chances de survie », a indiqué le ministre Ousséni Tamboura.

Rappelons que le premier bilan provisoire dressé au soir de l’attaque était de 20 morts. Un autre bilan actualisé avait établi le nombre des victimes à 32 dont 28 gendarmes. Le deuil national de 3 jours décrété à partir du 16 novembre prend fin demain 18 novembre à 24h.

LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 novembre 2021 à 16:05, par TANGA En réponse à : Attaque d’Inata : Le commandant du groupement des forces du secteur Nord et le commandant de la 1re région de gendarmerie relevés de leurs fonctions

    Qu’est ce qui se passe ?
    Il y a suicide, le peuple veut savoir ce qui s’est passé à INATA.
    Vous pouvez dégager des gens si vous voulez, mais expliquez nous d’abord ce qui s’est passé !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 16:25, par Nick En réponse à : Attaque d’Inata : Le bilan passe à 53 morts, deux commandants relevés de leurs fonctions

    32 a 53 victimes ? soyons serieux, tout le gouvernement doit partir. On est entrain de mentir au peuple. Ou est la societe civile ? Well le MPP a pris 2 ans pour dementir la societe civile au lieu de s’occuper des problems reels du pays. Le peuple mouton a trouve bon de leur 5 ans de plus. On doit assumer

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 16:25, par Le petit En réponse à : Attaque d’Inata : Le bilan passe à 53 morts, deux commandants relevés de leurs fonctions

    Tanga c’est déjà bon. Si le gouverneur est militaire, il doit aussi partir. On attend de voir certaines décisions.
    C’est ce qu’il faut faire. Agir immédiatement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 16:31, par Nick En réponse à : Attaque d’Inata : Le bilan passe à 53 morts, deux commandants relevés de leurs fonctions

    Les gendarmes aussi , prenez vos responisibilites en main. Comment pouvez vous vous metre dans une situation ou 49 gendarmes peuvent etre tues an quelques heures dans une attaque ? n’avez vous pas de renseignement autour de votre detachement, si vous n’etes pas suffisament armes pour vous defendre donner unnultimatum et si rien n’est fait quitter les lieux. Au de vous faire massacrer comme de nouvelles brebis sans maitre

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 16:32, par Naso En réponse à : Attaque d’Inata : Le bilan passe à 53 morts, deux commandants relevés de leurs fonctions

    "Le commandant du groupement des forces du secteur Nord et le commandant de la 1re région de gendarmerie ont été relevés de leurs fonctions". Qu’est ce qui s’est passé pour qu’ils soient relevés de leurs fonctions ? Le peuple sait que les soldats ont été abandonnés dans la faim pendant 2 semaines avant d’être livrés aux terroristes. Nous voulons savoir ce qui s’est réellement passé pour que la hiérarchie militaire puisse rester muette face aux multiples demandes d’assistance en vivre et aussi refuse d’envoyer un renfort lors de l’attaque. C’est ça qu’il faut rendre plus clair. Le sort de cette hiérarchie dépendra des raisons réelles de cet abandon

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 16:50, par ik En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    qu’ils reposent en paix
    a mon avis le PAN doit demander des explications au ministre de la defense
    Nous voulons egalement savoir si effectivement les elements etaient sans nourriture sans cettte zone isolée
    svp il nous faut des explications

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 16:54, par kinda En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    de 32 on passe à 53 !!!!!
    Alors là, ça devient inquiétant !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre 2021 à 18:57, par En colère En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

      *.Comment expliquer la présence dans une zone militaire des 4 civils qui ont perdu la vie dans l’attaque ?
      *Si le manque de vivres a autant duré,la population avoisinante le savait elle et a t’elle de bouche à oreilles tentée des initiatives afin d’y trouvé une solution en attendant l’arrivée du ravitaillement de vivres ?
      *Dans ce cas,il peut avoir une fuite de "secret militaire" sur la situation alimentaire que vivait les gendarmes,, l’état de leur moral, leur effectif, leurs positions, permettant ainsi aux forces du mal de réaliser cette attaque ?
      Au lieu de vociférer des demandes de démissions du Président du Faso,du Président de l’Assemblée nationale, l’opposition qui a bien des députés siégeant à l’Assemblée devrait se faire honneur en engageant une enquête parlementaire.

      Alors,jouez votre rôle.

      Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 17:01, par Gen En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Ou sont les droits de l’homme et Human watch Right et consort ?
    C’est les meme organisations qui crie au loupquand on touche au cheveux d’un terroriste. Le premier qu’on va attraper entrain d’accuser les burkinabe de crime contre je ne sais quoi payera cher. Nous vous chasserons de vos siege a Ouaga et y mettrons le feu. Bande d’hypocrites.
    La France sera boutée de l’Afrique un point c’est tout. Vous pouvez tuer tant que vous pouvez mais votre depart du continet Africain n’est plus negociable. Barkhane Apprenez a travailler pour vivre bandes de pirates.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 17:02, par Nick En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Peut etre qu’au lieu de participer a des ceremonies pour etre honore le nouveau general ministre de la defence devrait utiliser ce temps pour revoir les unites et leurs besoins pour connaitre la realite. S’il ne connaissait pas les realites de cet attachment il ne doit pas rester pendant longtemps et maintenant Roch et le MPP doivent partir. Zida et Barri allaient faire un meilleur travail.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 17:04, par Nick En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Comme l’a dit Le Pr Laurent Bado, Le Burkina Faso a besoin plus que jamais d’un coup detat salvateur, pour balayer le pays de tous ces policiens et chefs miliaires qui ne font que grossir leur venttre

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 17:21, par Adama En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Tant qu’il y aura toujours des espions dans ce système mystérieux,on ne subira que des revers,si ton coéquipier devient ton adversaire, c’est dangereux

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 17:26, par Adama En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Ce n’est pas sérieux, vous nous cacher la réalité, vous n’avez jamais fait erreur quand c’est vous qui avez massacré les enemis, éliminé les espions avant de pouvoir vaincre

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 18:08, par Paul En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Pour marquer les esprits et un réel début de prise de conscience collective, je propose que le deuil de 72 heures soit reconduit encore de 72 heures. Et, mettre à profit ces 3 jours pour une réflexion collective et interpeller les forces de sécurité pour réfléchir aux dysfonctionnements tel que évoqué ce jour par le président du Faso lui-même. N’oublions pas que si nous trouvons de nombreux burkinabè enrôlés par ces terroristes, c’est qu’il y a un terreau fertile lié à la pauvreté, l’absence d’emplois décents des jeunes, offre éducative et formation professionnelle très insuffisante à leur endroit, etc.
    Je trouve de plus en plus indécent que les grandes villes comme Ouaga mènent la belle vie dans les maquis avec musique à fond jusqu’au milieu de la nuit voire au petit matin alors que le front avec les terroristes se trouvent à guère plus de 100 kilomètres à vol d’oiseau.

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre 2021 à 13:01, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

      Merci Paul, tu as bien vu le problème de ces jeunes qui sont des appâts des miettes des imams radicaux en disant : ’’’’N’oublions pas que si nous trouvons de nombreux burkinabè enrôlés par ces terroristes, c’est qu’il y a un terreau fertile lié à la pauvreté, l’absence d’emplois décents des jeunes, offre éducative et formation professionnelle très insuffisante à leur endroit, etc.’’’’’

      Internaute Paul, ce qu’on peut remarquer c’est que la presse occidentale a toujours fustigé le rôle d’un pays du Golf dans son soutien aux groupes terroristes, depuis Ben Laden. C’est à croire que leur opulence est dédié à financer ces croisades.

      Et comme je ne cesse de le dire dans ce forum, ’’’’’’on relève que l’intégrisme islamiste est à la base du terrorisme. Certainement religieusement pure au départ dans leurs intentions de conquêtes islamistes. Mais, on constate que cela a vite été récupéré par tous les trafiquants et des manipulateurs comme Blaise Compaoré qui recevait ces punaises a Kossyam autour du thé.’’’’’’’’

      Quand le Mali a fait appel a la France et l’arrivé de la mission SERVAL, dans tous les sites des réseaux sociaux, nous avons attiré vivement l’attention sur les deux types de terreaux dont toi Paul évoque dans ton commentaire fondé. ‘’’L’un relevant de la délinquance juvénile, de la pauvreté et de l’absence d’éducation des parents à leurs enfants.

      Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 18:15, par LALAMPE ELIE PARE En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    A mon avis, ce n’est pas le départ du Président qui est la solution.
    Les Sommets des FDS doivent tenir une conférence publique pour déballer toute la vérité au peuple de ce qui se passe réellement ; situer les responsabilités ; présenter ce qui leur manque pour être à la hauteur de leur tâche.
    Je pense aussi qu’un vrai parti politique d’opposition doit plutôt contribuer avec des propositions de solutions pour aider le parti au pouvoir. Après tout, pendant qu’ils battaient campagne, ils voulaient tous apporter le bonheur à leur peuple. Donc c’est le même combat que le parti au pouvoir. La défense de la Nation est l’affaire de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 20:12, par Jb En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Roc, c’est pas mieux de démissionner ? Tu règnes sur un volcan sans le savoir. Quelle grosse erreur cette histoire d’insurrection !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 20:20, par Leader En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Toujours le même scénario..c est pas en relevant chaque fois des gens qui résoudra le problème. Plutôt comment nous débarrasser de cette gangrène. Nous attendons la réaction de Laurence Marschall. Oubien le nombre de morts est toujours insignifiant ? Soyons sérieux car l heure est vraiment grave.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 20:44, par Génération En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Que le Tout-puissant accueille les âmes de nos vaillants combattants. Quant à nous encore vivants, il est de notre devoir de trouver et de punir les responsables hiérarchiques militaires et civils dont les manquements ont conduit à cette tragédie. Pour ce faire, j’espère les mouvements de droits de l’homme et le parquet militaire sauront se mobiliser aux côtés des familles éplorées et de tout le peuple. De plus en plus il est clair que la lutte est plus une question d’homme que de moyen matériel. Dieu sauve le Burkina Faso !!!
    .

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 23:55, par Dibi En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    On veut des noms !
    Il faut que les incompétents au sommets de l’armée, de l’Etat, des administrations, arrêtent de protéger l’anonymat des incompétents qui envoient nos enfants, nos maris, nos papas, nos oncles, nos cousins, nos frères à la mort et aux cimetières.
    Trop, c’est trop !
    On veut une Nation unie, pluri-ethnique, une République et un Etat laïcs non-confessionnels religieux et non-monarchique ethno-centré mossi ou autres. On n’est pas sorti de l’auberge si ces questions ne sont pas posées clairement par principe sur la table. Sans quoi, les impérialistes et l’endocolonat réactionnaire et culturellement acquis à l’ethnoféodalisme ou à l’ethnorégionalisme trouveront toujours moyens et prétextes à piétiner et à caporaliser l’Etat et la Nation.
    Les officiers incompétents, les administrateurs et chefs de services incompétents sont à dénommer au plan de l’identité pour éclairer l’opinion de notre peuple ; ils sont à dégager, à mettre à la retraite ou s’agissant des officiers incompétents et corrompus, ils sont à traduire devant un tribunal de guerre pour crime et trahison de notre peuple qui a besoin d’hommes ou de femmes de valeur et non des incompétents débilités, corrompus et criminels contre la nation !
    On veut des révolutionnaires et non des charognards à la tête du pays jusqu’ici, si on excepte la parenthèse de la RDP de Thomas Sankara.
    Na an lara, an sara !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 06:14, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Si ce qui se dit est vrai c est que certain devrait avoir le courage de demissionner.Mais helas on ne demisionne jamais au gondoana que si on est chassé. Ce sont lesnpoids legers qu on debarquent alors que les vrais coupables sont laissés Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 06:18, par le Nomade En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Vraiment terrible et rien ne peut le justifier. Esperons que cette fois ci le President du Faso tiendra sa promesse de faire menrer des enquetes jusqu’au bout et que les responsables repondent de leurs actes. On se rappelle que Yirgou, Tamwalbougou le President avait fait la meme declaration les memes promesses que des sanctions seraient prises contre les responsables. A ce jour, on n’a rien vu, les gendarmes qui ont massacre des civils suspects sont toujours a leurs postes et les familles des victimes attendent toujours ! Il faut que le President du Faso ait le courage de reformer les FDS. Mettre un tiers du budget de l’Etat au profit de la securite c’est une bonne chose, payer le materiel necessaire, des armes, des avions des Helicopteres c’est une tres bonne chose. Cependant, pour utiliser ce materiel efficacement il faut des hommes bien formes determines et motives pour aller au combat. Le Peuple est derriere son President du Faso, a lui de savoir prendre les decisions importantes et utiles pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 07:18, par Lompo En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    l’État ; redoubler d’effort dans l’introspection c’est vraiment déplorable même une crise de bestioles ne cause pas au temps de morts vos gros discours de héros ou de deuil ne feront pas revenir ces soldats tombés...les traites ne méritent pas place dans un pays d’intégrité... à cet allure Dieu même risque de nous abandonnés ça seulement je vous assure !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 07:41, par Sidpawetta Sawadogo En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Je m’incline respectueusement sur la mémoire des victimes. A mon humble avis, il serait souhaitable que notre armée corrige sa façon de faire la guerre. Rassembler des soldats dans les détachements, qui se barricadent, refusant de se déplacer sur une distance de 70 km à Djibo pour s’approvisionner en vivre, parce qu’ils ont peur, il y a un véritable problème.
    Les unités sur le terrain devraient être en mouvement permanent, harceler l’ennemi et l’empêcher de s’organiser pour commettre de tels crimes.
    L’inactivité des unités sur le terrain est la resultante du drame de Inata.

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2021 à 14:42, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

      Ils sont inactifs parce qu’ils n’ont pas recu les ordres et qu’on leur interdit d agir
      ensuite ils sont inactifs car ils n’ont pas le soutien de la hierarchie qui les a abandonnes là
      ils sont inactifs car il n’y a aucun haut gradés avec des jeunes recrues qui viennent a peine d’etre formées et sans commandement et sans nourriture et sans logistique par derriere Tu veux faire quoi ? Il faut prier tes ancetres que ton camp ou detachement ne soit pas attaqué un jour
      ils ne font rien car leur argent ne leur parvient meme pas, etc etc
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 07:51, par Babloss En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Ecoutez. Quand dans une cour familiale il y a problème, on cherche le père de famille mais pas l’enfant qui a fait une bêtise. Pourquoi cela ? Parce que le père a la responsabilité d’éduquer l’enfant.
    Rock a le devoir de mettre ses ministres au travail qui a leur tour doivent mettre les DG et autres au boulot. La rigueur commence par lui. S’il est complaisant, les gens vont en abuser. C’est à Rock de s’assumer et s’il ne peut pas qu’il laisse la place à une autre personne. C’est mieux que d’être la mouta mouta. Chaque fois les ministres sortent parler au hasard comme si on était au marché et il n’y a rien. Non, non et non. On ne peut plus tolérer cela.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 08:05, par yat En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Bonjour chers camarades

    Ce me tourmente c’est d’avoir fait trois jours de deuil pour 18 Gendarmes. Maintenant que c’est devenu 49 on fait quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 09:25, par MOREBALLA En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Le problème fondamental de notre armée et de notre police est leur part à une activité lucrative. Le service de sécurisation auprès des institutions bancaires, les escortes, la sécurisation des sites miniers, etc.. Si INATA était un poste avancé dans le système de la sécurisation du territoire ce qui s’est passé n’allait pas se produire. Mais le détachement d’INATA a pour objet la sécurisation d’un site minier. Combien sont ils morts dans des moments d’escortes et de sécurisation d’entités économiques. A qui profitent les recettes financières liées à ces opérations ? Quelles sont les recettes engrangées par le trésor public par les actions de la police et de l’armée dans les activités de sécurisation des biens privés. Nous serions heureux de savoir qu’une audite sera mise sur pied afin d’établir les impacts humains, matériels et financiers de notre armée et de la police dans la sécurisation des sites miniers et des institutions bancaires. Aujourd’hui le mécanisme des sociétés de sécurités sont assez performantes et l’état dot se désengager de ce secteur pour le privé. Le gouvernement doit décréter l’arrêt de toutes les formes de sécurisation dans le privé et donner la couverture légale aux sociétés de sécurité afin qu’elles puissent d’équiper conséquemment. L’expertises dans le domaine est assez présente, pour preuve nombre des sociétés de sécurités sont des créations d’anciens gradés de l’armée ou de la police.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 09:50, par Sawadogo En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Bonjour d’abord, au lieu de dégager les haut gradé, il faut d’abord écouter les survivant de la gendarmerie qui ont leur mots à dire s’il avait la faim ou les gendarmes étaient fatigué et qu’il dormais tous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 09:53, par nanoukda En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    C’est vraiment terrible ! Paix aux âmes de nos chers combattants ! Mais toute la chaine doit répondre ! Du président mouta mouta au dernier décideur !
    Ici, il ne s’agit même pas négligence, il s’agit ici d’une complicité et d’une culpabilité avérée ! Parce qu’on ne peut pas ranger ce qui nous arrive uniquement dans l’incompétence ! Non, non et non !
    Plus de 50 veuves et certainement plus de 100 orphélins biologiques, n’en parlons pas de tous ceux dont la vie dépendait de ces braves hommes !
    Et c’est en ce moment que cette société SI-VILE comme le BALAI SI-TOYEN qui savent désorganiser un pays a choisi de disparaître dans la nature ? Tous coupables !
    On en a marre !!! marre !!! marre !!! et marre !

    Que tous ces décideurs se rappellent à chaque fois qu’ils porteront quelque chose dans la bouche, qu’ils ont fermé celle de milliers de personnes !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 10:44, par Palakba En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    90% de nos échecs contre les terroristes trouvent leur source dans les arcanes complotistes de la hiérarchie militaire. Tous ceux qui devraient donner une suite très favorable aux ultimes et vitales sollicitudes du détachement d’Inata et qui ne l’ont pas fait pour des mobiles dont ils sont les seuls à connaître le sens ne méritent plus de servir notre nation. Une purge sans complaisance de cette hiérarchie militaire s’impose.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 10:51, par Théodore Dabiré En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Situation vraiment très triste et désolant ! Que Dieu ait pitié des ames des disparus !! Relevés deux gradés de leur fonction, est-ce cela la solution ? Je pense que c’est une reponse à l’opposition de prendre des mésures fortes ou procéder à des changements comme l’a demandé l’opposition. C’est lers mésures fortes comme ca

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 12:07, par YV En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Parlons de l’armée de l’air qui n’existe que pour aller ramasser des cadavres et des blessés ! On traine pour envoyer des simples vivres et prompte à aller décompter des cadavres. Putains de commandement, si c’est pour s’assoir au bureau et jeter les jeunes en pâture, alors que tout le monde reste et attendre l’arrivée des djihadistes à kosyam. Au nom de quel serment faut-il aller au suicide ( front). Une vie en vaut une. Bandes de criminels, inconscients de gradés.Incapables d’assurer mème l’alimentation des soldats au front tandis que leurs bureaux sont équipés de frigos bien chargés à nos frais. Aller vous-mèmes au front

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 12:11, par YV En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Parlons de l’armée de l’air qui n’existe que pour aller ramasser des cadavres et des blessés ! On traine pour envoyer des simples vivres et prompte à aller décompter des cadavres. Putains de commandement, si c’est pour s’assoir au bureau et jeter les jeunes en pâture, alors que tout le monde reste et attendre l’arrivée des djihadistes à kosyam. Au nom de quel serment faut-il aller au suicide ( front). Une vie en vaut une. Bandes de criminels, inconscients de gradés.Incapables d’assurer mème l’alimentation des soldats au front tandis que leurs bureaux sont équipés de frigos bien chargés à nos frais. Aller vous-mèmes au front

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2021 à 12:32, par Warba En réponse à : Burkina Faso : Deux hauts gradés de l’armée relevés de leurs fonctions après l’attaque d’Inata

    Du courage au peuple du Faso dans la lutte contre ces criminels assoiffés de sang.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés