LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Protection des ressources naturelles : La 3e édition de la caravane officiellement lancée

Publié le lundi 15 novembre 2021 à 22h30min

PARTAGER :                          
Protection des ressources naturelles : La 3e édition de la caravane officiellement lancée

Défendre les ressources naturelles et les semences dans l’espace UEMOA et CEDEAO et promouvoir l’agroécologie paysanne sont, entre autres, les objectifs recherchés par les membres de la Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau ouest africaine (CGLTE-OA). Face aux hommes de medias, le lundi 15 novembre 2021 à Ouagadougou, ils ont donné le top départ de la troisième édition de la caravane devant arpenter la sous-région du 20 novembre au 11 décembre 2021.

La lenteur administrative dans la résolution des conflits fonciers, la méconnaissance des textes liés au foncier par les communautés de base et l’accaparement des terres et des ressources naturelles par des « plus forts (riches) » au détriment des pauvres sont autant de problèmes que la CGLTE-OA tente de résoudre depuis sa création en juin 2015. En effet, la caravane prendra son départ en Gambie le 20 de ce mois et prendra fin le 11 décembre 2021 en Sierra Léone, passant par le sud du Sénégal et la Guinée Bissau.

Les participants

Elle verra la participation des 15 pays membres de la CEDEAO plus la Mauritanie. Selon le conférencier principal, Alassane Nakandé, l’objectif fondamental de cette tournée est de « contribuer au renforcement des communautés de bases en vue d’interpeller les décideurs pour l’amélioration des politiques et textes législatifs avec l’implications des chefs coutumiers pour une gouvernance inclusive, progressiste, juste et équitable tant dans les terroirs qu’au niveau national et régional sur le foncier, l’eau, les semences paysannes. Tout cela, pour une transformation sociale en Afrique de l’Ouest prenant en compte l’agriculture familiale basée sur l’agroécologie paysanne en vue d’une souveraineté alimentaire. »

Alassane Nakandé, point focal de la plateforme CGLTE-OA au Burkina Faso

« Le choix des pays hôtes est fait de telle sorte que la caravane finisse dans un pays où le chef d’Etat est le président en exercice de la CEDEAO », a souligné le point focal de la plateforme CGLTE-OA au Burkina Faso, Alassane Nakandé.

Une des particularités de cette édition 2021 est la protestation contre la lenteur de la mise en œuvre effective de l’accord de Paris sur le climat (COP 26) ainsi que la demande du retrait du secteur des terres (forêt et terre agricole) dans les marchés carbones. « Notre terre n’est pas une monnaie d’achat de crédit carbone » a-t-il déclaré.

Dofinta Augustin Khan
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique