Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Semaine du numérique 2021 : Des acteurs mènent la réflexion sur les opportunités des technologies émergentes

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 15 novembre 2021 à 10h30min
Semaine du numérique 2021 : Des acteurs mènent la réflexion sur les opportunités des technologies émergentes

Dans le cadre de la 17e édition de la Semaine du numérique, la direction générale des infrastructures des communications électroniques (DGICE) a organisé, le vendredi 12 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, un forum sur la 5G et les technologies émergentes. La rencontre avait pour but de permettre aux différents acteurs, de mener la réflexion sur les opportunités qu’offrent ces technologies innovantes pour le développement du pays.

Ce forum sur la 5G et les technologies émergentes a été présidé par le conseiller technique au sein du ministère en charge de l’Economie numérique, Saidou Yanogo, et modéré par Galiam Ouédraogo, directeur général des infrastructures de communication électronique. Ce forum a été animé par des experts internationaux en télécommunication.

Pour le modérateur du forum, Galiam Ouédraogo, cette rencontre se veut un cadre d’échanges et de réflexion sur les opportunités qu’offrent les technologies innovantes, notamment la 5G pour le développement du Burkina. « L’idée ce n’est pas d’aller obligatoirement vers la 5G aujourd’hui, mais de définir d’abord une stratégie, afin de savoir qu’elles sont les opportunités qu’offrent ces technologies et comment les intégrer dans le corpus réglementaire de notre pays au profit des populations », a-t-il laissé entendre.

Le directeur général des infrastructures de communication électronique, Galiam Ouédraogo

Selon les panelistes, bien qu’elle soit encore au cœur de nombreuses recherches à travers le monde, la 5G est déjà une réalité dans certains pays en Afrique. Ils définissent la 5G comme étant la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile. Elle succède ainsi à la quatrième génération, appelée 4G, en proposant des débits plus importants, tout en évitant le risque de saturation des réseaux lié à l’augmentation des usages numériques.

« La 5G offre des opportunités dans tous les domaines »

Cette technologie, qui s’appuie sur de nouvelles fréquences, permet de répondre à l’explosion du trafic mobile et d’avoir plus de débit. Selon le directeur général des infrastructures des communications électroniques, Galiam Ouédraogo, la 5G offre des opportunités dans tous les domaines du développement économique, notamment dans l’agriculture, l’énergie, etc. « La 5G, telle qu’elle est vu ailleurs, n’est pas forcément celle qui est adaptée à notre pays. La 5G offre justement des opportunités dans tous les domaines. Maintenant, c’est de savoir comment l’intégrer de façon intelligente et de façon adaptée à nos besoins », a-t-il indiqué.

La photo de famille des participants lors du forum sur la 5G et les technologies émergentes

Le déploiement de la 5G fait l’objet de contestations concernant en particulier l’effet sanitaire des ondes électromagnétiques et l’impact environnemental de cette technologie. « La 5G, comme toute technologie, a des avantages et des inconvénients. La question est de savoir tirer profit des avantages au détriment des inconvénients », a rappelé Galiam Ouédraogo. Ainsi, au cours de ce forum, la question de la santé a été abordée par les experts qui estiment que la problématique doit être considérée. C’est pourquoi ils sont unanimes sur le fait qu’il faut tenir compte de l’expérience au niveau de ceux qui ont déjà déployé la 5G.

Par ailleurs, il y a eu des évocations sur la question du coût énergétique de déploiement de la 5G qui, selon les panelistes, est considérable. « Il y a une nature de la 5G qui nécessite des infrastructures de base extrêmement importantes. Mais il y a des volets qui nécessitent des infrastructures moins importantes en termes de coût de déploiement. Il y’a aussi la nécessité de s’assurer qu’on a déjà des réseaux qui sont prêts à pouvoir déployer la 5G ; mais tout cela dépend du type de 5G que l’on veut déployer », a expliqué le modérateur du forum.

Le Burkina Faso peut tirer profit de la 5G

Pour le conseiller technique au sein du ministère en charge de l’Economie numérique, Saidou Yanogo, « à côté des infrastructures, il y a la politique et la réglementation, l’innovation et l’entrepreneuriat, pour une transformation digitale réussie ». Selon lui, même si au Burkina le déploiement de cette technologie n’a pas encore commencé, elle pourrait avoir des avantages. « La 5G améliore la connectivité et nos politiques doivent se focaliser sur cette technologie », a-t-il dit. Avant d’ajouter que ce panel est d’une importance capitale. Il a tenue à saluer ainsi l’initiative d’organiser ce forum qui a regroupé des acteurs, pour réfléchir sur l’apport du numérique dans le développement du Burkina Faso. Selon les statistiques données au cours de ce forum, 172 opérateurs dans le monde utilisent la 5G déjà. Et actuellement, la 2G et la 3G sont en train de reculer au profit de la 4G et 5G.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 258 vient de paraître
Promotion des droits des femmes : L’Association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté (AFJ2C) est née
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication exhorte les médias à informer sainement les populations
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Médias : Burkina 24 souffle ses dix bougies
Georges Damien, informaticien : « Il faut qu’on insère l’informatique dans les écoles, même depuis le primaire »
Soutenance/université Aube Nouvelle : Pascal Lonkou Yé se penche sur l’« Influence du community management dans le fonctionnement de Lefaso.net »
Burkina : Un guide du journaliste pour aider au traitement de l’information sur l’éducation, la santé et les infrastructures
TNT/Burkina : Les 8 chaînes ayant fait l’objet de suspension désormais rétablies
Exploitation de fréquences au Burkina : « Vous êtes entièrement responsables de tout ce qui sera diffusé », Abdoulazize Bamogo, vice-président du CSC
Ministère de la transition digitale : Les comités de revue des programmes budgétaires tiennent leur 2e session annuelle
Education au Burkina : "Repère magazine", pour l’orientation académique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés