Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 10 novembre 2021 à 10h55min
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim

Le président de la transition du Mali, le Colonel Assimi Goïta, vient de limoger Issa Kaou Djim du Conseil national de la transition (CNT), dont il était d’ailleurs le 4e vice-président. C’est par un décret signé du mardi, 9 novembre 2021, alors que l’intéressé venait de bénéficier d’une liberté provisoire dans l’affaire dite « atteinte au crédit de l’Etat » et « trouble à l’ordre public ».

Cette liberté provisoire est donc cueillie par l’abrogation du décret de nomination du désormais ex-membre du CNT, synonyme de limogeage. Pour mémoire, Issa Kaou Djim est arrêté suite à une vidéo publiée sur les réseaux sociaux dans laquelle, il s’en prend au Premier ministre de la transition, Dr Choguel Kokalla Maïga, qu’il accuse d’être à l’origine de la décision expulsant le représentant spécial de la CEDEAO au Mali. Ce dernier a été déclaré persona non grata par les autorités maliennes, car accusé de mener des activités de déstabilisation de la transition.

Issa Kaou Djim, qui occupait la 4e vice-présidence du Conseil national de la transition (CNT), a donc été interpellé sur la base du flagrant délit et placé en détention provisoire depuis le 29 octobre 2021, date à laquelle, il a été jugé.

Le CNT avait, le jeudi 4 novembre, demandé la suspension de sa détention (par une résolution qui a requis 101 voix pour, 7 voix contre et 5 abstentions). « Libéré, Issa Kaou Djim n’est cependant pas tiré d’affaires. La procédure judiciaire suit son cours et son dossier est mis en délibéré pour le 3 décembre prochain. Cette fois, il sera au tribunal en tant que simple citoyen. S’il est reconnu coupable, il retourne en prison », rapporte Maliweb.net des déclarations du procureur du Tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako.

Les chefs d’accusation, « d’atteinte au crédit de l’Etat » « trouble à l’ordre public », qui pèsent sur Issa Kaou Djim sont réprimés par le code pénal malien d’une peine emprisonnement de trois mois à deux ans, et d’une amende de 24 000 à 240 000 francs, apprend Maliweb.net.

Cette décision de limogeage, qui fait d’Assimi Goïta, à la fois patron de l’exécutif et du législatif, intervient à seulement 48 heures des sanctions individuelles prises par la CEDEAO contre lui et ses collaborateurs, et au moment où la pression de la communauté internationale se fait davantage sentir par rapport au calendrier électoral.

Issa Kaou Djim, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, est un homme politique et ancien membre du Mouvement du 5-juin ; mouvement qui a mené la contestation contre le président Ibrahim Boubacar Keïta et qui s’est soldé par le coup d’Etat. Dès lors, cet acte du président Goïta ne sera-t-il pas une difficulté supplémentaire pour Bamako qui a pourtant, et jusque-là, observé une certaine sérénité dans la conduite de la transition ? Visiblement, oui, et ce qui risque d’entamer l’espoir d’un « Mali koura » (Mali nouveau, renaissance) qui nourrit le rêve d’une bonne partie de Maliens.

O.L.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés