Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Semaine du numérique 2021 : La transformation digitale à l’ère post Covid-19 au cœur des échanges à Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Multimédia • Lefaso.net • mardi 9 novembre 2021 à 19h39min
Semaine du numérique 2021 : La transformation digitale à l’ère post Covid-19 au cœur des échanges à Bobo-Dioulasso

La 17e édition de la Semaine du numérique se tient, du 9 au 13 novembre 2021 dans la ville de Bobo-Dioulasso, sous le thème : « Projection à l’ère post Covid-19 : enjeux d’une transformation digitale réussie ». La cérémonie d’ouverture de l’évènement a eu lieu ce mardi 9 novembre, sous la présidence du chef du gouvernement, Christophe Dabiré.

L’édition 2021 de la Semaine du numérique bat son plein sur le site de la maison de la culture Mgr Anselme Titiama Sanon de Bobo-Dioulasso. Placée sous l’égide du ministère en charge de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale, cette semaine consacrée au numérique au Burkina Faso est une manifestation annuelle qui offre ainsi l’opportunité aux acteurs de l’écosystème numérique, de présenter leurs produits et services, tout en créant un cadre d’échanges et de discussions autour des spécialistes et partenaires du développement du digital.

C’est le premier ministre Christophe Dabiré qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette 17e édition de la Semaine du numérique. Elle a été ponctuée par des prestations d’artistes, des allocutions et la visite des stands du salon des TIC. Dans son allocution, le premier ministre a fait savoir que les investissements dans les TIC constituent aujourd’hui un déterminant majeur de l’amélioration de la productivité et de la croissance économique des pays.

Le premier ministre, Christophe Dabiré

Selon lui, ce cadre de concertation qu’est la Semaine du numérique, constitue une vitrine dont l’importance n’est plus à démontrer. « En créant un cadre d’échanges et de promotion des produits et services des TIC, la semaine du numérique favorise la diffusion et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans notre pays. Aussi, il est à noter que ce secteur est devenu une des principales sources de création d’emplois dans nos pays », a-t-il souligné.

Construire la résilience de l’économie face à la pandémie de Covid-19

L’avènement du Covid-19 dans le monde a permis de mesurer davantage l’importance des TIC pour les sociétés contemporaines. En effet, pour atténuer les impacts négatifs des mesures de confinement des populations qui visaient à réduire la propagation du Covid-19, les pays du monde ont trouvé dans le numérique, un levier essentiel pour assurer la continuité de l’activité économique. Ainsi, les innovations comme le télétravail, les vidéoconférences et les autres plateformes de travail collaboratif, ont permis de construire la résilience de l’économie face à la pandémie.

Les participants à la cérémonie d’ouverture de la semaine du numérique à Bobo

« Du fait de la pandémie à coronavirus, le monde s’est arrêté de façon brutale. Il a fallu donc le numérique pour continuer à faire fonctionner le monde. Pour les gouvernements, il a fallu le numérique pour continuer à offrir des services publics et pareille pour les secteurs privés. Il a fallu l’utilisation des plateformes numériques pour que des chefs d’Etat se réunissent pour prendre des décisions stratégiques (…). Le numérique est apparu comme une alternative à la pandémie de Covid-19. Il est important aujourd’hui, au moment où nous sentons l’accalmie, de renforcer les bonnes pratiques, de renforcer les acquis qui ont permis d’atteindre un niveau de digitalisation assez important », a laissé entendre la ministre de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon.

Selon elle, il faut travailler à renforcer ces acquis pour réussir la transformation digitale, car elle estime que « des décennies de plaidoyer n’auraient pas permis d’atteindre ce niveau de digitalisation ». C’est pourquoi, l’édition de cette année 2021 a choisi de mener la réflexion sur le thème : « Projection à l’ère post Covid-19 : enjeux d’une digitalisation réussie ».

La ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Ouattara/Sanon

En décidant de mener la réflexion sous ce thème, le ministère de l’économie numérique ainsi que l’ensemble des acteurs du secteur veulent échanger, afin de trouver des voies et moyens qui pourraient permettre d’anticiper sur les actions à l’ère post Covid-19. Pour Christophe Dabiré, cette thématique invite à plus d’efforts en termes de digitalisation des services, en vue d’accroître leur efficacité. A cet effet, il a invité chaque acteur, chaque maillon de la chaîne, à jouer sa partition, afin qu’ensemble, ils puissent relever le défi du développement de la nouvelle ère numérique.

La visite des stands du salon des TIC par les officiels

Il a par ailleurs annoncé que son gouvernement continuera à intensifier ses actions, afin de mettre à la disposition de tous les acteurs du développement, des services de communications électroniques de qualité, en suivant les orientations du chef de l’Etat. Ces orientations consistent, entre autres, à développer les infrastructures, notamment la fibre optique, pour doter le pays d’une autoroute des données numériques, pour désenclaver numériquement le territoire national et fluidifier la circulation de l’information. Mais aussi à renforcer la e-gouvernance et digitaliser davantage les services de l’administration, etc.

La photo de famille des officiels à l’issue de la cérémonie d’ouverture

Ce rendez-vous du donner et du recevoir a décidé de s’ouvrir à l’international. Ainsi, les acteurs vont travailler dans deux langues principales à savoir le français et l’anglais. Ce, dans le but de permettre aux experts internationaux d’échanger des bonnes pratiques avec ceux du Burkina Faso. Les échanges, tout au long de cette semaine, vont permettre d’aboutir à des recommandations et des stratégies éclairées pour renforcer la transformation digitale du pays.

Le numérique pour améliorer la performance dans le domaine de la santé

C’est le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, qui a parrainé cette 17e édition de la semaine du numérique. Ce dernier a tenu à adresser ses remerciements à la ministre Hadja Ouattara pour avoir porté son choix sur son département pour parrainer cet évènement. Selon lui, l’avènement du Covid-19 a permis à son département et celui en charge du numérique de renforcer leur collaboration, afin de mettre le potentiel du numérique à la disposition du secteur de la santé.

Le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo

« Durant la période de confinement, il a fallu le numérique pour que le monde continue de fonctionner. En ce qui concerne le domaine de la santé, ça été encore une révélation de ce que le numérique est capable de faire pour accompagner l’offre de services de santé, notamment dans le domaine de la télémédecine. Nous avons fait l’expérience dans le domaine de la télé expertise. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 258 vient de paraître
Promotion des droits des femmes : L’Association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté (AFJ2C) est née
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication exhorte les médias à informer sainement les populations
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Médias : Burkina 24 souffle ses dix bougies
Georges Damien, informaticien : « Il faut qu’on insère l’informatique dans les écoles, même depuis le primaire »
Soutenance/université Aube Nouvelle : Pascal Lonkou Yé se penche sur l’« Influence du community management dans le fonctionnement de Lefaso.net »
Burkina : Un guide du journaliste pour aider au traitement de l’information sur l’éducation, la santé et les infrastructures
TNT/Burkina : Les 8 chaînes ayant fait l’objet de suspension désormais rétablies
Exploitation de fréquences au Burkina : « Vous êtes entièrement responsables de tout ce qui sera diffusé », Abdoulazize Bamogo, vice-président du CSC
Ministère de la transition digitale : Les comités de revue des programmes budgétaires tiennent leur 2e session annuelle
Education au Burkina : "Repère magazine", pour l’orientation académique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés