Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais. » Proverbe Africain

Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 9 novembre 2021 à 11h16min
Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

La dégradation de la situation sécuritaire a requis la sortie du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), ce mardi 9 novembre 2021 au siège de l’institution.

Face à la dégradation continue de l’atmosphère sécuritaire, l’opposition politique au Burkina donne un mois aux dirigeants pour faire bouger les lignes dans le sens de l’amélioration de la situation. Si dans un mois, ce n’est pas le cas, l’opposition va organiser des mouvements pour demander la démission du président du Faso et de son gouvernement, ont averti les partis de l’opposition.

L’opposition se révolte de constater par exemple qu’une partie du territoire national échappe au contrôle de l’État, alors que Roch Kaboré avait publiquement déclaré qu’il ne cèdera pas un seul centimètre du territoire. Aussi a-t-il nommé un militaire au ministère de la défense, après avoir clamé qu’il ne veut pas de miliaire dans son gouvernement.

Pour les conférenciers, c’est donc le comble d’une improvisation dans la gestion de la situation sécuritaire.

"Le CFOP-BF ne sera jamais complice, ni du président Roch Kaboré ni du gouvernement. Au grand jamais !", souligne Eddie Komboïgo.

Selon Me Gilbert Noël Ouédraogo, la démarche de l’opposition va crescendo. "La dernière fois, nous avons demandé la démission du Premier ministre. Cette fois-ci, nous allons demander la démission du Faso et de son gouvernement. Et la mobilisation ne va pas concerner seulement les partis politiques, même les organisations (civiles, ndlr) et tous ceux qui sont de bonne foi", présente en substance Gilbert Noël Ouédraogo.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2021 à 11:45, par Kassoum En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Pendant qu on y est demander en meme temps la demission et on va avoir la paix.
    Match retour qu on attend depuis la...ça n arrive pas !!!Donc Mr Tondé aussi parle de" bonne foi"...Burkina Faso yakoooo...

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre 2021 à 17:13, par ouedraogo ratou En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

      Quand il y a une bagarre entre un coq et un âne dans la nuit, on verra le lendemain la soupe on mangera ?
      EDDIE, toi qui n’arrive même pas à maintenir un grand parti que tu as hérité, c’est le BF que tu veux diriger qui est bête pour te suivre si les cadres du parti quittent le navire et d’autres créent leur parti.
      Quelqu’un qui n’a pas été maire ou préfet ou haut commissaire ou ministre, tu me dira que tu es diplômé mais thom sank disait que :" le diplôme ne vaut que ce que l’homme vaut". En fait, tu seras même plus chef de file de l’opposition en 2024.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 11:58, par LE DEGAMMER En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Nous pensons que cette sortie a beaucoup tardé.
    La situation sécuritaire perdure et est plus que grave et nous ne voyons rien venir de ce gouvernement qui semble dormir et gaspiller nos maigres ressources. Aucune stratégie déployée pour contrer la progression des terroristes qui gagnent du terrain de jours en jours.
    Le gouvernement ROCO, il faut avoir le courage de démissionner si vous n’avez plus de solutions pour notre cher pays ,ou bien le peuple va vous forcer à partir.
    A BON ATTENDEUR SLT .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 12:19, par kap En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    C4eatait votre dessein depuis les première attaques .
    Demander un gouvernement d’union national cela sera mieux , là aussi c’est avec la même armée et le même ressources nationales qu’il utiliserait . Maintenant si vous aviez une autre solution que vous gardez de façon ego par devers vous , cela s’appelle complicité au terrorisme .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 12:46, par Soutien total ! En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Soutiennnnnnn ! Ca n’a que trop duré cette demande de démission du PF et de son gouvernement qui s’en fout des morts de nos parents au village que les djihadistes ont abattu et abattent à coeur joie sans aucune aucune initiative du PF et de son gouvernement pour les protéger et empêcher le carnage. Vite, lancer le mot d’ordre de marche et autres et nous allons le suivre et le respecter à la lettre.
    Le PF nous demande d’être résilient, de ne pas pleurnicher et de mourir sans broncher afin de les laisser savourer tranquilos leurs whisky et ce, en boîte de nuit avec les jolies nanas. Quelle irresponsabilité. Vous n’aviez pas voulu que le CDP puisse utiliser l’histoire des terroristes et des djihadistes pour récupérer mais à force de navigation à vue, d’insouciance, d’incompétence notoire et d’apatridie, vous leur avez donné cette occasion sur un plateau d’or et ils sont en train de la récupérer comme il faut. Rock l’insouciant, Rock le haut traitre à la cause de la nation, Rock le bourgeois, DEGAAAAGE maintenant et laisse les dignes fils prendre les devants pour que notre pays soit sauvé. Mais je dis que les dignes fils ne sont pas forcément les gars du CDP hein ! Loin de là !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 13:24, par TANGA En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Un chronogramme concocté par X.
    oui, cette sortie de l’opposition coïncide très bizarrement au passage à la barre du GENERAL DIENDERE. Les opposants doivent se ressaisir, ne pas se laisser entrainer par X dans sa quête. Quand on pousse trop, on risque de tomber et même faire tomber celui que l’on pousse mon très cher. Cela dit, DIENDERE est un très bon militaire et face au tribunal, il sait se défendre. Donc mieux vaut laisser les choses se faire sans entrainer tout un peuple dans nos manigances ; manigances qui ne servirons à rien.
    Maintenant, quand vous donner un mois, vous même vous avez donné quoi pour aider à la défense de la patrie ?
    Serait ce possible en un mois de trouver des armes et des hommes ? Serait ce possible en un mois de chasser les armées françaises, trouver une armée avec de la technologie qui dépasse celle française pour aveugler les français au niger ? Soyons serieux, tout le monde sait que tant que la france sera là, elle alimentera toujours les terroristes. A la limite, on peut appuyer les marches des populations contre la france ; faire peur à la france, l’intimer de ramasser son matériel, ne plus la laisser décoller avec son avion etc ... Si non que ça se sait, Rock lui est pro Afrique, pro Burkina donc aidez le à chasser le chien de la maison.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 14:12, par HUG En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Non ce nest pas sage bien que je comprend votre douleur.Seul le mpp et ceux qui mangent avec le mpp qui trouve que la situation est normale..En plus ceux qui sont nommes par le mpp trouvent que la situation est normale.Oui moi j ai vecu dans une zone.ou il fallait rentré a 18 heures ou le soleil est encore là en esperant sortir le lendemain à 6 heures.Un jour les terroristes sont venus pendant l heurendu couvre feu et ont commencé a tirer a quelque metre du lieu ou je dormais .Oui j ai vecu cela.Chers opposants les personnes deplacées internes ont voté le mpp souvent à 100%. Comment peut on comorendre cela ? Norbert Zongo parlait de l opinion publique au Burkina faso.Les memes qui ont voté massivement me mpp sont miserables de nos jours car en plus e l insecurité il y a la vie chere qui n a jamais atteint ce niveau au burkin faso .Chers opposants je parie que s il y a election tout de ssuite le mpp rempirtera encore car on une certaine opinion publique au burkina faso.Pourquoi apres les attaques du stade de france et du baaclan en 2015 Francois Hollande ne s est pas presenté aux elections presidentielles en France ? Il savait qu l opinion publique francaise n allait plus le faire elire.Oui il le savait.Contrairement chez nous on flatte les gens avec des biens et autres et on devient aveugle en votant.En plus les gens de l administration qui devraient etre nneutre battent campagne pour le mpp car on veut rester a son poste de nomination ou on veut se faire nommer.On a vu des gens acheter des cartes d electeurs icinai faso à quel fin.? Chaque peuple merite ses dirigeants.Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 14:27, par Omar Dao En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Simple surenchère politique à mon avis. Il n’y a pas de remède connu contre le terrorisme et que le gouvernement refuse d’appliquer. Rock a changé récemment les ministres de la défense et de la sécurité, il a même nommé un militaire au gouvernement, ce qu’il refusait de faire, mais le mal persiste. En vérité, il n’y a pas d’autre solution à cette hydre que d’essayer de la contenir. Regardez l’Afghanistan, après avoir réussi à faire fuir les américains, ils sont en train de fatiguer les Talibans qu’on pensait être leurs alliés.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 15:36, par Manuel En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Bonjour
    Bon courage à vous pour amener notre pays dans le chaos
    Dans une démocratie on ne marche pas pour faire tomber le pouvoir et y installer l’armée.
    Prenez l’exemple du Mali : le président est parti, l’armée a pris le pouvoir, le terrorisme n’est pas vaincu.
    Naturellement Eddy sait qu’en dehors d’un coup d’état il ne peut rien faire.
    Allez prendre votre revanche d’octobre 2014, peut être que le Burkina ira mieux avec le retour de votre Dieu, le capitaine Blaise Compaoré et de son clan mafieux

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 15:41, par Le petit tranquilos En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Vous de l’opposition vous déplacer les problèmes. Vous êtes une institution, alors demandez à voir le ministre des armés avec son staff pour comprendre certaines actions. Par exemple, pourquoi les vdp, maires etc les informent de la présence terroriste dans leurs zones et ils n’interviennent pas ? Allez avec questions et des preuves. Si c’est Rock ou si c’est certains ministres, vous le saurez. Qui donne des ordres pour que ceux qui sont sur le terrain puissent agir ?
    Cessez de monter les burkinabè. C’est ma contribution..

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 15:53, par Le Vigilent En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Démocratie nooma !!! N’importe quel loufias, parce qu’il a acheté un parti qu’il est entrain de mener à la ruine, se permet de lancer des ultimatums au PF sous prétexte que ce dernier n’arrive pas à mettre fin à l’insécurité. Comme il a profité du système mafieux des frères Compaore pour s’enrichir rapidement, et reçu la direction du CDP sur un plateau d’argent des mains du couple sanguinaire Diendere, il croit naïvement que le terrorisme peut-être anéanti du jour au lendemain. Et puis, il est soutenu dans la bêtise par celui-là même qui, en 2014, avait soutenu Blaise Compaore, dans sa boulimie du pouvoir, soutien ayant conduit à la chute honteuse de ce dernier le 31 octobre 2014. Et puis, ces deux rêveurs pensent pouvoir bénéficier de l’appui d’organisations de la société civile assez crédibles pour le succès de leur projet de destabilisation du pouvoir en place. Pascal Zaida et Marcel Tankoano en profiteront peut-être pour montrer qu’ils existent toujours. Sinon je ne vois aucune autre OSC pour suivre des aventuriers et revanchards qui n’ont jamais rien eu de pertinent à proposer au peuple. Il semble aussi qu’ils comptent sur les spatules de San Sereme, à l’exemple de ce qui s’est passé en octobre 2014. Ils ne sont pas assez lucides pour reconnaître que cette dame ne mobilise plus grand monde. Il y a aussi que ce qui ont poussé les femmes à se joindre à la marche de Sarah Sereme n’a pas été de soutenir un projet de vengeance d’anciens dignitaires contre un peuple qui les aurait chassés du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 15:58, par YAWOTO En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Il n’ y a que les lâches qui peuvent dire qu’une guerre n’a pas de solution. La solution d’une guerre C’EST LA GUERRE !!! un point un trait.Il arrive que je regrette de n’avoir pas eu la possibilité d’être un militaire ! Les américains ont quitté l’Afghanistan de cette manière parce que les USA ne sont pas menacés, si les USA était directement menacé comme c’est le cas pour le Burkina Faso, il aurait utilisé la bombe nucléaire !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 16:12, par Nikiema M En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Rien ne sert de parler de démission présentement....
    Nous voulons tous la paix pour notre FASO et demander la démission de President du Faso ne changera en rien ce jeu politique.
    Vous utiliserez les mêmes ressources, les mêmes concepts politiques donc vous voulez la paix comme tous les Burkinabé le veulent alors proposer des solutions adéquates à notre président car le Faso n’appartient pas à une seule personne mais à tous...
    Œuvrons autrement pour promouvoir la paix pour notre pays le "BURKINA FASO". Merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 16:27, par Yamdabo En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    A supposer que le Prési saisisse au rebond votre proposition, et décide de démissionner, vous faites quoi ? Quelle solutions pourriez vous envisager pour nous sortir de cette situation. La nation est en péril et attendre que le prési démissionne pour sortir le lapin du chapeau magique est tout aussi criminel, c’est du terrorisme foncièrement. De toute les façon aucune autorité , personne ne fuira le pays comme en Afghanistan, nous porterons tous des pantalons courts ici, si on va se contenter de brayer à ouaga et bobo en attendant que le ciel nous tombe sur la tête.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 17:12, par Ka En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    ’’’’’’’’’’Selon Me Gilbert Noël Ouédraogo, la démarche de l’opposition va crescendo. "La dernière fois, nous avons demandé la démission du Premier ministre. Cette fois-ci, nous allons demander la démission du Faso et de son gouvernement. Et la mobilisation ne va pas concerner seulement les partis politiques, même les organisations (civiles, ndlr) et tous ceux qui sont de bonne foi", présente en substance Gilbert Noël Ouédraogo.’’’’’’’’’’’’

    Pas toi Gilbert Ouédraogo l’homme qui trahi son peuple pour des miettes ! Je peux cautionner cette sortie, malheureusement c’est une chose que de demander la démission du président, mais c’en est une autre que d’être capable de proposer des solutions efficaces, crédibles et réalisables au peuple, et d’être soi-même à la hauteur de les réalisés. Qu’avez-vous pour éradiquer nos frères déguisés en terrorisme et vivent dans nos foyer en nous tuant comme des mouches ? Les présidents du Niger, du Mali, du Nigeria doivent aussi démissionnés selon vos caprices gratuits.
    Trouvez autre chose pour pousser le peuple à se soulever contre le régime Kaboré, car, le terrorisme est une hydre dont la tête repousse, chaque fois qu’un leader tombe. La seule possibilité est d’utiliser une arme de destruction massive contre ces malades sans foi ni loi qui se prennent pour l’alpha et l’oméga ici-bas, et qu’une certaine opinion appelle abusivement des djihadistes, mais pour moi qui ne sont que des mécréants.

    Ici on voit dans une compétition où chacun veut tirer la couverture à soi par tous les moyens pour le pouvoir, quelle est la place pour lutter contre nos frères déguisés en terroristes ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 18:38, par El kab En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Trop ridicule cette opposition !! Donc les présidents malien, nigérien et nigérian doivent aussi démissionné s. Après la démission du président, qu’est-ce qu’on fait ? Ce qui est sûr, ce n’’est pas Eddy encore moins Julbert qui peuvent nous mobiliser pour restaurer le système des sanguinaires Comparé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2021 à 19:50, par HUG En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Ka ne compare pas le niger , le nigeria, le mali avec le burkina faso.On ne peut pas comparer un pays d a peine 300000km carré a des territoire d un million de km carré.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2021 à 17:40, par Ka En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

      HUG : La cruauté de ces terroristes déguisés ne se limite pas à la superficie d’un état ! Si dans tous les états ou les terroristes terrorisent les populations sans raison comme ça s’est passé au Togo aujourd’hui, leur peuple demandait la démission de leur président élu démocratiquement, la démocratie sera bafouée à travers le monde.

      Comme j’ai dit, notre opposition doit trouver autre chose pour convaincre le peuple. Et comme je ne cesse de le répéter sur ce forum, il ne faut pas confondre l’opposition avec un ennemi du Faso : Mais pour que cette opposition ait sa crédibilité auprès de son peuple, il faut qu’elle joue le jeu démocratique et acter une bonne fois pour toutes que l’opposition est légitime, qu’elle a le droit d’exister et de s’opposer, et, au contraire, qu’elle est même une richesse et une chance pour le Faso, car, les bonnes idées n’ont pas de couleur politique, elles ne sont pas, loin s’en faut, le monopole des tenants du régime, elles sont susceptibles d’"émerger" de partout, y compris et surtout de l’opposition ! Malheureusement l’opposition de 2021au Burkina patine. Et tant que ses responsables considèreront le jeu démocratique comme un jeu de dupes pour avoir le pouvoir, le Burkina restera une cocotte-minute sous pression, une poudrière prête à exploser à tout moment.

      Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2021 à 09:37, par HORUDIAOM En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Si la hiérarchie militaire n’a plus de solution, faisons comme le Mali. Le président prend contact avec les Russes pour une coopération militaire. ça créerai un remous en Occident mais notre armée sera appuyée de façon considérable. C’est une des solutions bien sur.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2021 à 09:53, par Steve En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Si j’étais à la la place du Président , je ne demissionnerai pas .
    Je vais dissoudre le Gouvernement et mettre en place un gouvernement Patriotique d’Union Nationale avec comme Premier Ministre un Militaire . Ce Gouvernement aura les Mains Libre pour travailler dans l’intérêt de la Nation toute Entière jusqu’en 2025 où des Élections seront Organisées .
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2021 à 12:15, par Ka En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    HUG : La cruauté des mécréants ne se limite pas à la superficie d’un état ! Si dans tous les états ou les terroristes terrorisent les populations sans raison, leur peuple demandait la démission de leur président élu démocratiquement, la démocratie sera bafoué à travers le monde.

    Comme j’ai dit, notre opposition doit trouver autre chose pour convaincre le peuple. Et comme je ne cesse de le répéter sur ce forum, il ne faut pas confondre l’opposition comme un ennemi du Faso : Mais pour que cette opposition ait sa crédibilité auprès de son peuple, il faut qu’elle joue le jeu démocratique et acter une bonne fois pour toutes que l’opposition est légitime, qu’elle a le droit d’exister et de s’opposer, et, au contraire, qu’elle est même une richesse et une chance pour le Faso, car, les bonnes idées n’ont pas de couleur politique, elles ne sont pas, loin s’en faut, le monopole des tenants du régime, elles sont susceptibles d’"émerger" de partout, y compris et surtout de l’opposition ! Malheureusement l’opposition de 2021au Burkina patine. Et tant que ses responsables considèreront le jeu démocratique comme un jeu de dupes pour avoir le pouvoir, le Burkina restera une cocotte-minute sous pression, une poudrière prête à exploser à tout moment.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2021 à 16:40, par Passakziri En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Ils est bien regrettable que dans notre Beau Burkina Faso, pouvoir et Opposition semblent ne plus savoir ce qui est capital pour notre Nation. Est-ce la Nomination d’un militaire contrairement aux dires précédents du président qui feront sombrer le Burkina ? Je ne le pense pas, même si je suis d’avis qu’en bon africain, un homme de l’âge du président devrait éviter de dire des choses qu’il ne respectera pas. Mais ce n’est pas vraiment la préocupation du Burkina de voir un civil ou un militaire nommé dans le Gouvernement pour occuper un poste militaire. Pourvu que les résultats soient Bons et dans la célérité.
    De la Situation sécuritaire, attendre une solution magique du président est illusoire car aucun président, aucun militaire ne gagnera ce Combat seul. C’est seulement Ensemble que nous gagneront ce combat. Que nous soyons des adeptes de la majorité ou de l’opposition, nous devrions nous surpasser pour nous unir dans cette lutte , ce qui ne veut pas dire que nous ne devrions pas avoir d’avis divergeants.
    Que l’opposition lorgne le Fauteuil de Kossyam en voulant emprunter d’autres itinéraires que ceux démocratiques, c’est ce qui m’etónne d’autant plus qu’il existe un cadre de concertation entre pouvoir et Opposition ou la seconde peut faire ses propositions pour améliorer la lutte ; Si davantage elle l’a fait et que ces recommandations n’ont pas été prises en comptes, elle peut le dire clairement pour que nous autres qui ne croyons pas à l’homme providentiel puissions nous faire une idée. dans le cas contraire, prenons notre mal en Patience en attendant 2025 pour rejoindre Kossyam ( même si je suis convaincu que c’est un endroit ou on ne peut qu’avoir des insomnies , tellement les problèmes du Pays sont nombreux). Nous avons eu l’occasion de présenter les Arguments contre une réelection du MPP en 2020, mais le peuple en a décidé autrement ; Accompagnos malgré tout le peuple dans son choix pour l#intérêt général.
    Quant au président RMCK, je ne cesse de le repéter , il lui faudra mieux communiquer pour galvaniser et le peuple et les soldats au front, et montrer aussi qu’il sait écouter, sinon il risque de repeter les mêmes erreurs que certains de nos voisins.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2021 à 14:57, par Ed51 En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Chaque pays a ses soucis. Ici c’est la sécurité.
    Ailleurs c’est le Covid dont personne n’arrive à se débarrasser.
    Il faut compter sur soi même et pas toujours sur les dirigeants. Et surtout travailler ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2021 à 00:40, par Beouco En réponse à : Situation sécuritaire au Burkina : L’opposition menace de demander la démission du président Roch Kaboré et de son gouvernement

    Cfop parle trop.
    agissez ! Y en marre.
    que reste t I’ll du Burkina ? Meme les refugies fuient leurs camps pour insecurite.
    du mensonge d etat , a la passivite deconcertante, en passant par les prieres et le jeun, on a traverse la resilience pour desormais etre dans la resignation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
24 mois de transition au Burkina : Des acteurs politiques se prononcent
Transition au Burkina : « Il faut récupérer au moins 60% de notre territoire avant d’organiser des élections », estime une OSC
Libération de Roch Kaboré : « Les choses sont en train de se régler administrativement », selon Désiré Guinko
MPSR : Les résultats de notre sondage sur les 100 premiers jours de la Transition
Libération de Roch Kaboré : L’ex Alliance des Partis Politiques de la Majorité Présidentielle (APMP) confirme
Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et restauration », les priorités de Me Hermann Yaméogo
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du monopole de l’avenir de notre peuple », prévient l’ex-APMP
Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle réduction de la période de la Transition
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette l’agenda électoral qui fixe les élections à février 2025
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés