LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Lutte contre l’insécurité : Karim Zouma, un héros de l’ombre

Publié le samedi 6 novembre 2021 à 08h30min

PARTAGER :                          
Lutte contre l’insécurité : Karim Zouma, un héros de l’ombre

Le Burkina est en guerre. Aux côtés des populations, il y a les forces de défense et de sécurité. Il y a aussi les travailleurs sociaux. Des hommes et des femmes dont on parle peu mais qui sont prêts à aller au charbon pour « sauver » des Burkinabè presque oubliés dans les zones à risque.

Karim Zouma. Retenez bien ce nom. Et contez son histoire à vos enfants. Dites leur qu’il est des héros sans cape ni supers pouvoirs. Dites leur qu’il est des hommes et femmes prêts à répondre à l’appel du devoir et être des phares pour la société. Voici la petite histoire de Karim Zouma.

Suite à un appel de détresse lancé par le maire de Koutougou, commune située dans la province du Soum, le gouvernement, à travers le ministère en charge de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire, décide d’organiser une mission de ravitaillement en vivres du 1er au 5 juillet 2019. La présence d’un agent de l’action sociale est nécessaire pour assurer la distribution des vivres et l’enregistrement des bénéficiaires. Face au refus de ses collègues d’y aller, Karim Zouma se porte volontaire. « Je n’ai informé aucun membre de ma famille », nous confie-t-il.

Le convoi militaire qui escorte quatre camions chargés de vivres à partir du camp de Dori subit des attaques terroristes à l’aller comme au retour. Karim Zouma reçoit deux balles. Une balle au niveau de la main gauche et une autre à la poitrine. « J’ai toujours dit qu’on ne meurt pas avant le jour de sa mort. On confie tout à Dieu. Tu peux ne pas emprunter un chemin dangereux mais rencontrer des terroristes. Si le devoir m’appelle de nouveau, on priera Dieu pour savoir ce que cela va donner », lâche le miraculé qui invite ses collègues à redoubler de courage.

Ce vendredi 5 novembre, Karim Zouma a reçu le premier prix spécial d’encouragement de la Primature, un prix qui lui a été remis à la cérémonie de clôture de la 18e édition de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC). Il est reparti avec un chèque de 625 000 FCFA, une attestation, des gadgets et un lot de documents sur la SENAC.

Administrateur des affaires sociales, Karim Zouma a été nommé directeur provincial de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Soum en septembre 2019. Moins de trois mois après sa nomination, le quadragénaire est élevé au rang de Chevalier de l’ordre de l’Étalon, le 11 décembre 2019 à Dori. L’histoire de Karim Zouma inspire l’espoir, l’amour pour la mère patrie et rappelle le dernier vers du ditanyè, l’hymne de la victoire.

HFB

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités