Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Régulation de la commande publique au Burkina : Plus de 150 nouvelles compétences pour le domaine des marchés publics

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 5 novembre 2021 à 12h48min
Régulation de la commande publique au Burkina : Plus de 150 nouvelles compétences pour le  domaine des marchés publics

L’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP), avec le soutien de la Banque mondiale, a organisé une cérémonie de fin de mission du consultant international du projet de professionnalisation des acteurs de la commande publique, ce jeudi 4 novembre 2021, à Ouagadougou.

Placée sous le thème : « La professionnalisation des acteurs, un gage pour l’efficacité, l’efficience et la performance du système de la commande publique », cette cérémonie marque l’aboutissement de l’accompagnement dont a bénéficié l’ARCOP à travers le projet de gouvernance économique et de la participation citoyenne. Il a été financé par la Banque mondiale dans l’objectif de renforcer les compétences des acteurs de la chaîne de gestion, de contrôle et de régulation des marchés publics.

Durant dix semaines, 25 formateurs issus du bassin des formateurs de l’ARCOP ont pris part à un cours de mise à niveau en andragogie et technique de formation des adultes (à distance et en présentiel). Cette mise à niveau a eu lieu sous la supervision des experts de SETYM international.

A la suite de la formation, les 25 formateurs ont été certifiés managers spécialistes en formation professionnelle délivré par l’université de Québec à Montréal, en partenariat avec SETYM.

Maïnouna Mbow Fam, représentante résistante de la Banque mondiale au Burkina

La phase 2 du processus de certification a consisté en la formation et en l’accréditation de 150 personnes en gestion des marchés publics, 75 en contrôle des marchés publics et 20 en régulation des marchés publics.

Selon le secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou, il y a lieu, à la fin de cette étape pilote de certification de ces 25 formateurs et 150 acteurs de la commande publique, de traduire toute leur satisfaction quant aux résultats engrangés et de féliciter toutes les parties prenantes au processus de certification.

« Je voudrais, à ce titre, annoncer un taux de succès de 100% à la certification manager en formation professionnelle pour les 25 formateurs issus du bassin de formation de l’ARCOP. Quant aux 150 acteurs fixés comme cibles au départ pour la certification en gestion des marchés publics, 147 ont pris part au programme avec un taux de succès de 97,95%. Quant aux certifications de contrôle et régulation, elles enregistrent un taux de100% », a-t-il confié.

Pour Mainouna Mbow Fam, la représentante résidente de la Banque mondiale du Burkina, l’accompagnement de cette initiative est motivé par le besoin de permettre aux bénéficiaires de disposer d’un certificat et par le souci de renforcer les compétences dans le domaine et d’améliorer la gouvernance dans la passation de marché public.

« A présent que 25 formateurs et 150 acteurs ont été certifiés, je voudrais exprimer toute ma satisfaction de voir l’administration disposer de ces compétences dans les différents domaines. De même, je formule le vœu que tous les postes de DMP, et de DCMEF, soient occupés par des professionnels ayant bénéficié de cette certification », a-t-elle laissé entendre.

Photo de famille

Selon, Mainouna Tiendrébéogo, la représentante des récipiendaires, la présente cérémonie qui les réunit marque une étape très importante de six semaines d’intense formation dans le domaine de la commande publique.

« Durant ces six semaines, tant d’efforts et de sacrifices ont été consentis à une formation qui exigeait, rigueur, assiduité, sérieux, abnégation et engagement au regard des responsabilités professionnelles et sociales des apprenants que nous sommes et nul besoin de rappeler que cette formation a été dense en apprentissage, grâce à la qualité des interventions des formateurs », a-t-elle martelé.

Mme Tiendrebeogo a affirmé que leur savoir, savoir-faire et leur savoir-être vont désormais leur permettre de contribuer à l’amélioration de la performance de la commande publique au Burkina Faso qui, connaît incontestablement des insuffisances. Elle a traduit leur reconnaissance à toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de ce projet.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse de doctorat : « Les partenariats public-privé constituent une réponse au déficit de financement des aménagements touristiques », Soumaila Maré
Produits labellisés du Burkina : Un site web pour leur promotion
Appui au secteur privé : La Maison de l’Entreprise et la Banque mondiale se concertent pour le renforcement de leur partenariat
Assurances au Burkina : Coris Assistance Auto, pour soulager les automobilistes victimes d’accidents de circulation
Le Groupe UBA désigné « Banque africaine de l’année » par les Banker Awards 2021 Et bat le record du Banker Magazine Awards en remportant le prix « Banque de l’année » au Nigeria ainsi que douze (12) de ses filiales africaines
Economie numérique au Burkina : Sank Business milite pour "la liberté financière" des populations
Burkina : Les impôts veulent atteindre un taux de recouvrement record de 1000 milliards de francs CFA d’ici fin 2021
Vente illicite d’intrants à la SOFITEX : L’ex-directeur de l’audit interne condamné à payer une amende ferme de 544 millions F CFA.
Conférence internationale des partenaires pour le financement du PNDES II : Le ministre de l’économie se veut rassurant sur le report
Augmentation du prix du pain : Le Ministre du commerce fait une mise au point
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards
Délégation consulaire régionale de Bobo-Dioulasso : Les cinq engagements du président Al Hassane Siénou, pour redynamiser le climat des affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés