Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 5 novembre 2021 à 12h49min
Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

La Caisse des dépôts et consignations de la France, l’Agence française de développement, Expertise France et la Caisse des dépôts et consignations du Burkina ont signé un accord ce jeudi 4 novembre 2021, à Ouagadougou. Cet accord quadripartite matérialise l’engagement de toutes les parties à travailler en synergie pour offrir au Burkina Faso une Caisse de dépôt en bonne et due forme.

Depuis 2017, les quatre entités travaillent en synergie, dans le cadre de la mise en place de la Caisse des dépôts et de consignation du Burkina. A travers cette signature de protocole d’accord, ils ont réitéré leurs engagements et obligations.

Pour, Paul Kaba Thiéba, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso, cet accord va leur permettre à tous, (l’Agence française de développement à travers ses financements, la Caisse de dépôts et de consignations française à travers son soutien technique et son expérience, Expertise France à travers également son expertise et son savoir-faire) de travailler avec les membres de la Caisse des dépôts et consignations du Burkina pour finaliser les dernières étapes.

La signature a eu lieu sous l’égide du ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré, en présence de Luc Hallade, ambassadeur de France au Burkina Faso.

Le ministre de l’économie et des finances du Burkina Faso a souligné toute l’importance qu’il accorde à la caisse de dépôt du Burkina qui, selon lui, est une bonne chose.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 novembre à 13:07, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et de consignations signe un accord avec trois partenaires

    Hum, Thomas Sankara t’aurait dégagé au prochain conseil des Ministres. A quoi servirait ton expérience d’expatrié ou membre de la diaspora africaine. N’ya t-il pas de burkinabé ou africains de la diaspora qui auraient ces compétences ? Des jeunes ont mis la start-up Mobile Money SANK en place. Les as tu approché d’abord s’ils ne peuvent pas t’aider avant d’aller voir jusqu’à 3 entités françaises. Shame on you !

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 13:59, par Obliviator ! En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et de consignations signe un accord avec trois partenaires

    Pendant que la plupart des pays africains évitent de traiter en ce sens avec les institutions et multinationales françaises, voilà que certains (beaucoup flanchèrent et plus personne ne résiste) partent nous mettre délibérément la corde au cou. Le peuple Burkinabè doit se reprendre sa Révolution, qu’on lui a volé le 15 octobre 1987. Autrement notre peuple est un peuple des lâches, qui de par cette lâcheté a favorisé les 27 ans de règne de Blaise Compaoré et ses complices qui tiennent toujours les rênes du pouvoir. Moi, un fils intègre du Burkina Faso, je ne me retrouve plus. C’est aussi la lâcheté des Africains d’antan qui a favorisé l’esclavage, le partage de l’Afrique, la colonisation et tous les maux les africains vivent jusqu’aujourd’hui, ces maux dont on ne peut pas prévoir la fin. C’est plus digne de se donner la mort que de vivre en esclave, ce que auraient dû faire ceux qu’on a déporté aux Amériques comme des animaux sauvages.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 14:38, par COPIE A REVOIR En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et de consignations signe un accord avec trois partenaires

    Je suis éminemment désolé.
    Si la Caisse des Dépôts et de Consignation du Burkina ne peut pas être alimentée par des mobilisations de fonds nationaux, il faut la fermer tout simplement.
    On ne peut pas crier en coulisse à la sorcière et s’en remettre à la même sorcière pour des financements.
    "Caisse des dépôts et consignations de la France", "l’Agence française de développement ( la fameuse AFD), "Expertise France" etc..
    A quand l’enfant va-t-il apprendre à marcher de lui-même ?
    Décevant ....

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 15:34, par lewang En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    J’ose croire que c’est juste pour la mise en place technique de l’institution, sinon qu’on ne sera pas content si la MO sera délégué à ces institutions comme l’exploitation de l’Aéroport de Donsin

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 17:08, par Kouda En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    Chers forumistes,
    Croyez vous que Paul Kaba Thiéba connait plus que cela ? Toutes ses références, comme celles de la BCEAO, viennent de France. Il ne peut rien faire par lui-même comme beaucoup de nos décideurs. N’attendez rien de bon de cette caisse des dépôts et consignations.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 17:10, par Negblanc En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    Encore lui, resuscité pour venir continuer à maintenir le joug français sur nos cous ! Il revient maintenant à nous de savoir comment traiter avec des burkinabé à la solde de ces instiutions néocoloniales.
    A bon attendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 20:50, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    Ah !!! Je ne comprends pas...

    La raison d’être de la caisse des dépôts et consignations, c’est de transformer tout l’argent "dormant" du pays en capacité d’investissement, à moindre frais puisqu’on va se prêter à nous même notre propre argent. Tout au plus un intérêt symbolique, pour amortir les frais de gestion et ceux de l’institution d’origine des fonds.

    Et voilà que vous décidez d’aller nous aliéner aux mêmes gens qui nous raréfient les prêts pour nous rendre dépendant, qui les conditionnent à leur agenda et priorités à eux et qui vont encore se sucrer sur notre dos pour leurs "frais d’expertise", renchérissant toujours plus ces financement et bloquant encore notre développement !
    Et je n’ose même pas imaginer si on leur a "offert" une place au comité qui décide des crédits, où ils vont encore commander, touchons du bois.

    Et jusqu’à trois institutions, pour être bien sûr qu’ils vont nous bouffer trois fois !!! Mais franchement, finalement, qu’est-ce qu’on veut ???

    Paul Kaba Thiéba, démission !!! Et annulation de cet accord liberticide ! Peut être faut-il ajouter jugement pour haute trahison ?
    Je ne sais plus, je suis dépassé... Et si le Burkina refusait le développement ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre à 14:04, par KingBaabu En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

      Mon frère, nous faisons pire que refuser le développement, nous forçons le sous-développement. Des questions me taraudent l’esprit et demandent réponse :
      1) La CDC est -elle oui ou non une invention française ? Si oui quelqu’un (e) peut m’expliquer pourquoi nous allons encore trimbaler un énième machin français pour encombrer et paralyser notre paysage institutionnel ?
      2) Paul K Thieba n’a-t-il pas créé la CDC quand il était Premier Ministre ? Comment se fait-il qu’il en soit le président aujourd’hui ? N’y a-t-il pas conflit d’intérêt ?

      Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 23:23, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    Le Burkina Faso n’existe plus.
    C’est mieux de retourner tout simplement à la Haute Volta.
    (Rires Rires... des gens qui n’ont rien compris que nous trainons à la tête de notre chère et belle Patrie des Hommes Intègres.)
    Nos responsables ne connaissent vraiment pas la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre à 00:29, par Kato En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    Preuve que Paul Kaba est un valet local de la France Afrique.

    shame on you Paul Kaba

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre à 09:46, par warzat En réponse à : Burkina : La Caisse des dépôts et consignations signe un accord avec trois partenaires

    Du temps de la révolution, chaque responsable avant de signer un protocole et tout autre document, devait se poser la question de savoir, si les intérêts du peuple burkinabè s’y trouvent.
    Aujourd’hui, le peuple ne veut pas ce qui est seulement légal, mais ce qui est légal et juste.(parce que ce qui est légal est la plupart du temps, un arrangement entre petits politiciens..conseillers municipaux et mêmes députés véreux). On a entendu des expressions du genre’’ de toute façon, le conseil municipal a voté’’. Alors qu’il s’agissait purement et simplement d’une affaire où le politicien est juge et parti. Autrement un tel protocole n’engage que son signataire et non tout le peuple Burkinabè.
    Franchement cette affaire pue l’arnaque avec l’aval d’un valet local.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse de doctorat : « Les partenariats public-privé constituent une réponse au déficit de financement des aménagements touristiques », Soumaila Maré
Produits labellisés du Burkina : Un site web pour leur promotion
Appui au secteur privé : La Maison de l’Entreprise et la Banque mondiale se concertent pour le renforcement de leur partenariat
Assurances au Burkina : Coris Assistance Auto, pour soulager les automobilistes victimes d’accidents de circulation
Le Groupe UBA désigné « Banque africaine de l’année » par les Banker Awards 2021 Et bat le record du Banker Magazine Awards en remportant le prix « Banque de l’année » au Nigeria ainsi que douze (12) de ses filiales africaines
Economie numérique au Burkina : Sank Business milite pour "la liberté financière" des populations
Burkina : Les impôts veulent atteindre un taux de recouvrement record de 1000 milliards de francs CFA d’ici fin 2021
Vente illicite d’intrants à la SOFITEX : L’ex-directeur de l’audit interne condamné à payer une amende ferme de 544 millions F CFA.
Conférence internationale des partenaires pour le financement du PNDES II : Le ministre de l’économie se veut rassurant sur le report
Augmentation du prix du pain : Le Ministre du commerce fait une mise au point
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards
Délégation consulaire régionale de Bobo-Dioulasso : Les cinq engagements du président Al Hassane Siénou, pour redynamiser le climat des affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés