Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021 à la salle de conférence de Ouaga 2000

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • jeudi 4 novembre 2021 à 20h29min
Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021 à la salle de conférence de Ouaga 2000

La cérémonie d’ouverture de la 2e édition d’Expo Yeelba a eu lieu ce 4 novembre 2021 à Ouagadougou. Elle est organisée par l’association Yeelba et le ministère en charge des affaires étrangères.

C’est sous le thème « Filière coton-textile : problématiques, expériences et perspectives pour le Faso dan fani », que se tient, du 4 au 7 novembre 2021, la 2e édition d’Expo Yeelba dans la salle de conférence de Ouaga 2000. L’édition de 2021 a comme pays invité d’honneur l’Italie.

Expo Yeelba est née du désir de faire connaître le Burkina Faso en Italie. « Vivant en Italie, je me suis rendue compte que le Burkina n’était pas très connu des Italiens. J’ai donc voulu passer par le Faso dan fani pour le faire découvrir. Le Faso dan fani était vraiment le produit phare qui pouvait vraiment attirer les Italiens », a laissé entendre la présidente de l’association, Eliane Zongo.

A entendre le ministre des affaires étrangères, Alpha Barry, des échanges féconds sont attendus afin d’explorer le potentiel économique que constitue la filière coton-textile pour le Burkina Faso et l’Italie et de susciter des partenariats avec les acteurs italiens.

Eliane Zongo, présidente de l’association Yeelba

« Je suis très impressionné par la qualité des produits, de tout ce qui peut être fait avec le Faso dan fani. Je pense que c’est une richesse que l’Afrique a, parce que le Faso dan fani est dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. Tout ceci doit être le début de transformation et d’industrialisation qui peuvent transformer qualitativement notre pays et lui permettre d’engager des échanges économiques assez porteurs avec beaucoup de pays. Et c’est pourquoi nous avons porté le choix sur l’Italie qui est le pays de la mode par excellence », a ajouté le ministre en charge des affaires étrangères.

Pour la représentante spéciale de l’Union européenne pour le Sahel, Emmanuela Del Re, il y a un grand futur pour le coton du Burkina Faso. Et la promotion du Faso Dan Fani constitue un outil de développement économique dont le Burkina a besoin pour soutenir particulièrement les petits producteurs, les artisans, au bénéfice de l’autonomie financière de la croissance économique. « Je voudrai vous transmettre nos encouragements pour cette filière essentielle et stratégique et aussi réitérer l’engagement de l’Union européenne à accompagner les initiatives de promotion du Faso dan fani et de création d’emplois. Le Faso dan fani présente un potentiel considérable pour aider les producteurs à améliorer leur situation », a-t-elle ajouté.

Ces quatre jours seront animés par des communications et des expositions.
Les principaux résultats attendus de l’expo Yeelba sont la confirmation du Faso dan fani comme un produit de qualité porteur d’un potentiel économique et social et l’émergence de voies et moyen par lesquels ce patrimoine pourrait trouver des espaces de valorisation à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina Faso.

Hanifa Koussoubé (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 novembre à 22:35, par Kinda Hervé En réponse à : Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021

    Moi je pense que le moyen par excellence de promouvoir le Faso Dan Fani , c’est d’en faire la tenue scolaire nationale . On peut aussi l’exgiger dans tous les services de la fonction publique .

    Répondre à ce message

    • Le 5 novembre à 12:05, par Nani En réponse à : Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021

      Cher frère, au cas où vous ne le saurez pas, c’est l’obligation de port sous la révolution qui avait fait détester le faso danfani pendant longtemps par nos concitoyens.
      Trouvons d’autres ambitions à notre filière coton que le port obligatoire du faso danfani !

      Pourquoi ne pas améliorer la qualité du tissage artisanale et surtout de la teinture pour ce qui est vestimentaire et accélérer l’industrialisation pour, par exemple en produire pour l’ameublement, avec des motifs permettant d’habiller les salons (fauteuils), la literie, etc ?
      Surtout veiller à ne pas avoir les mêmes motifs pour le vestimentaire et l’ameublement

      Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:42, par kwiliga En réponse à : Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021

    "Tout ceci doit être le début de transformation et d’industrialisation..."
    Il me semble que c’est prévu de longue date à Koudougou. Où en est-on avec ce projet ?
    Puis, valoriser le Faso dan fani, ok, c’est bien, mais ne doit-on pas avoir d’autres ambitions pour notre filière coton ?
    S’il est pour nous une gloire nationale, porteur des valeurs sankaristes (aujourd’hui détourné des valeurs initiales), vu de l’international, le Faso dan fani, c’est du folklore.
    Quant-à l’affirmation : "l’Italie qui est le pays de la mode par excellence", les français vont trembler.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:55, par point d’interrogation En réponse à : Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021

    Intéressant mais il manque un point essentiel. L’exposition se tient où ? A Ouagadougou certes mais où précisément ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 17:26, par hum En réponse à : Promotion du Faso Dan Fani : Expo Yeelba se tient du 4 au 7 novembre 2021 à la salle de conférence de Ouaga 2000

    @internaute Nani

    Vous avez parfaitement raison.
    Le Capitaine Thomas Sankara faisait lui même la promotion du Faso Dan Fani dans les grands sommets comme lors du mémorable sommet d’Adis Abeba sur la dette où lui même et la délégation etait habillée en Faso Dan Fani.
    L ’idée de la promotion du port du Faso Dan Fani est une bonne chose car nous nous développerons jamais si nous ne valorisons pas ce que nous produisons . De là à imposer nos produits aux populations , c’était une erreur de la Révolution. Quand ça été rendue obligatoire la Boutique de Tanti Jeanne Coulibaly à la Cité AN 3ne désemplissait pas. Il n’était plus possible d’avoir une CNIB ou un passport si la photo d’identité n’est pas faite en portant du Faso Dan Fani. Puis est intervenu un modèle appelé "Sankara arrive " que les photographes gardait dans leur studio et qu’on enfilait rapidement pour faire la photo.Au cours d’une rencontre avec le leader de la revolution , une femme du nom de Mme Traoré avait eu l’audace de contredire Thomas Sankara à la maison du peuple pour lui dire que les femmes étaient prêtes à adopter le Faso Dan Fani mais il fallait d’abord travailler à améliorer sa qualité. Après recul de plus de 30 ans , les faits lui donnent raison
    Sous la rectification , le port du Faso Dan Fani n’était plus obligatoire même si Blaise Compaoré en portait souvent. Le port du Faso Dan Fani a été relancé par le Président Rock Marc Christian Kaboré sans coercition mais de manière incitative..
    Aujourd’hui comme ledit bien l’internaute NANI le Faso Dan Fani a retrouvé ses lettres de noblesse et a même été source d’inspiration pour la création d’autres tissus locaux comme le KOKO Dunda.
    Il ya des domaines pour lesquelles il vaut mieux inciter qu’imposer la consommation ou l’usage par les populations. Quand je pense au Ministre du Commerce qui dernièrement déclarait son intention urbi et orbi de conditionner l’importation du riz étranger à l’achat du riz local ..... Les mêmes causes produisent le même effet

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Promotion de la culture au Burkina : Quand le théâtre s’invite au musée
Cinéma et musique : Ives Edgard, la machine à tourner
Musique : Sly de Sly , une pépite de la musique Ivoirienne
Musique au Burkina : Smarty dompte le stade municipal de Ouagadougou
Foire internationale du livre de Ouagadougou : Les exposants crient à la morosité du marché
Nuits atypiques de Koudougou : La 26e édition a tenu son pari
Donsharp De Batoro, Kundé d’or 2021 : « Ce trophée vient récompenser toute la filière art oratoire »
Burkina Faso : "La Ruche", un festival destiné à l’éveil du jeune public
Théâtre : le spectacle jeune « Beoogneere, l’espoir de la savane », présenté en avant-première
Burkina Faso : L’institut Goethe ouvre le bal de la 7e édition du festival de films scientifiques
Ciné Droit Libre 2021 : Alpha Blondy et Youssoupha, parrains de la 16e édition
Kundé 2021 : La 20e édition se tiendra sur fond de résistance et de résilience du peuple burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés