Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 27 octobre 2021 à 22h45min
Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

Dans un communiqué du lundi, 25 octobre 2021, le gouvernement de Transition malien a déclaré le représentant spécial de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), le Burkinabè Hamidou Boly, persona non grata sur le territoire malien.

Hamidou Boly, en poste depuis juillet 2019, a été expulsé du Mali pour « agissements incompatibles avec son statut », ont évoqué les autorités maliennes. Le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, a soutenu que l’incriminé est « engagé avec des groupes, des individus, de la société civile comme du monde politique et même du monde de la presse qui entreprennent des activités hostiles à la transition et qui ne cadrent pas du tout avec sa mission ».

Hamidou Boly avait 72 heures, à compter de la notification de la décision dans la même matinée, pour quitter le territoire malien.

« Nous avons été informés par les autorités maliennes de la décision de déclarer persona non grata, le représentant de la CEDEAO dans ce pays. Vous le savez tous, M. Boly est un citoyen de la CEDEAO, mais avant tout citoyen du Burkina Faso. Et je pense que c’est pour cela que le ministre malien a cru bon de m’appeler et de me faire part de la décision de son gouvernement », a réagi le ministre des Affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, en marge d’une conférence de presse animée ce mardi 26 octobre 2021 sur l’élection de Minata Samaté au poste de Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social de l’Union africaine.

Selon Alpha Barry, le gouvernement burkinabé accueille cette information comme une décision souveraine du Mali, qu’il respecte. Cependant, il déplore la manière par laquelle, elle a été faite. « Lors de l’échange téléphonique que j’ai eu avec le ministre Diop, j’ai déploré la manière avec laquelle, le gouvernement malien a traité cette question ; parce que nous étions déjà en accord avec la commission de la CEDEAO, pour faire partir monsieur Hamidou Boly du Mali, le changer de poste. C’était déjà convenu et c’était une affaire de quelques heures. Mais le gouvernement malien a cru bon de procéder ainsi. C’est son droit, c’est sa souveraineté. Mais n’empêche que nous puissions donner notre appréciation. Et notre appréciation, c’est que nous désapprouvons cette façon de faire avec un citoyen d’un pays voisin, un pays qui n’a jamais développé un acte d’hostilité contre le Mali. Et j’ai dit au ministre Diop que nous avons beaucoup de défis ensemble, beaucoup de choses à défendre ensemble, plutôt que de procéder ainsi. Nous avons trouvé que la façon de faire n’était courtoise, amicale », a analysé Alpha Barry.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 octobre à 10:05, par KABORE biga En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Si les allégations des autorités maliennes contre Boly sont fondées, si c’est vrai qu’il était en collusion avec d’autres pour fomenter un coup d’Etat, elles ont bien raison de le chasser. Et si c’est vrai, qu’est-ce qui prouve que l’Etat burkinabè n’est pas derrière tout ça par ce que Boly est burkinabè et il ne rien faire sans en aviser ceux qui l’ont envoyé à la CEDEAO pour qu’il en soit son représentant au Mali. Et ce serait grave si l’Etat burkinabè a été informé des activités de Boly. parce qu’une guerre pourrait éclater entre le Mali et le Burkina et là je pense que la décision d’expulsion est sage.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 10:10, par zakari En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Monsieur le ministre Barry vous aviez envoyé une mauvaise personne pour représenter le Pays et la CEDEAO.
    Dans votre déclaration vous-même faite l’aveu. Sinon comment accepter le changé s’il avait bien fait son travail

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 10:16, par Yirmegna En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Merci au Ministre de cette sortie ! Quoi de plus normal que de défendre notre compatriote ! Mais au regard des faits graves de l’individu, je pense que pour sa propre sécurité c’était bon pour le gouvernement malien de lui donner cet ultimatum. Si sa hiérarchie a été avisée et l’action n’est pas suivie c’est normal.

    Le pays aussi doit apprendre en général à envoyer des diplomates de carrière qu’un apprenti comme le monsieur. Combien de nos diplomates sont ailleurs et n’ont pas été renvoyés. S’il est fautif quoi de plus normal. Il a des diplômes mais souvent n’a aucune considération pour les autres humains.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 11:54, par yat En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Très sage décision de la part des autorités maliennes. Mieux vaut ôter la mauvaise graine que de créer d’autres problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 12:03, par Vérité Indiscutable En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Je pense personnellement, M. Barry, que votre propos est un gros vocabulaire sans fond.
    Qui a été élu médiateur dans la crise au Mali depuis 2013 ? Ce n’est pas votre Blaise COMPAORE ? A-t-il vraiment réussi cette mission ? Pourquoi les maliens avaient-ils refusé certains accords dans la médiation de Blaise COMPAORE qui alors était encore burkinabè ? C’était de la diplomatie et vous êtes censé savoir mieux que moi puisque vous êtes diplomate. Ceci a pu entacher l’image du Burkina aux yeux des maliens, vous devriez en tenir compte, M. le Ministre.
    En sus M. Barry, vous ne pouvez pas être aussi certain que votre parent de Boly soit aussi bon jusqu’à attendre votre échéance à vous. Si les maliens ont des raisons pour que ce monsieur n’attende pas votre échéance, parce que malfrat diplomatique, si vos échéances ont poussé le sieur Boly à entreprendre des actions rapides pour atteindre ses objectifs inavoués, le Digne Peulpe Malien est alors TOTALEMENT et je dis bien TOTALEMENT libre de raccourcir votre fameuse échéance de la CEDEAO.
    Soyez humble et soyez également plus diplomate pour éviter des discours de ce genre qui n’augurent rien de positif dans vos futurs relations diplomatiques avec le Mali.
    A bon entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 12:34, par Dommage En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Le Ministre l’a dit "la CEDEAO s’appretait à changer M Boly " de poste
    et à quelques heures le gouvernement malien se précipite pour le déclarer personna non grata

    C’est un calcul honteux du gouvernement et le Ministre Barry a raison de s’indigner.
    Sachant que la CEDEAO relève Monsieur Boly de son poste dans quelques heures , on prend le devant pour le déclarer persona non grata et faire crois aux niais que le Gouvernement malien est "fort" dans son bras de fer contre la CEDAO et faire croire qu’ils sont prêts à tous ! Cela ne les sauveras pas du tout et ils ne pourront pas prolonger la fin de la transition. Pendant que nous y sommes Choguel Maiga a accusé la France d’avoir favorisé la rébellion à Kidal. Pourquoi ne pas expulser l’ambassadeur de France au Mali ?
    Si Monsieur Boly préparait un coup d’Etat je doute fort qu’il soit seul mais avec des parties maliennes certainement. Le Colonel Goita venu par 2 coups d’Etat est mieux placé par quiconque pour reconnaitre les prémices des coups d’Etat. Aucune preuve n’est apporté et généralement quand on découvre un projet de coup d’Etat on procède directement à des arrestations

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 12:47, par die En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Bonjour chers tous !
    En tant que représentant de la CEDEAO au mali Mr Boly avait une feuille de route claire à savoir œuvrer à la tenue des élections à la date imposée au peuple malien. Vous comprendrez bien que ces gens là ont d’autres préoccupations autres que celles de la majorité des maliens. La CEDEAO devait plutôt jouer le rôle d’institution accompagnatrice au lieu de jouer au père fouettard. Voilà un pays qui part en lambeaux et cela ne semble préoccuper la CEDEAO outre mesure si ce n’est les élections. Pour vous en convaincre relisez le communiqué final de la visite du président du Niger au Faso qui dit :
    <<S’agissant en particulier du Mali, les deux chefs d’Etat considèrent qu’aucun argument ne saurait servir de prétexte à la non-tenue des élections à la date prévue », a indiqué dans le communiqué final, le ministre burkinabé des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry. A mon humble avis il est impérieux de passer de la CEDEAO des dirigeants à la CEDEAO des peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 12:55, par TANGA En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Monsieur Alpha BARRY,vous avez dit que vous vous étiez entendu pour affecter HAMIDOU BOLY ailleurs et que c’était une question d’heures. cela confirme que ce n’était pas la fin du manndat de HAMIDOU BOLY. Donc il y a confirmation que problème il y a avec ce sieur HAMIDOU BOLY.
    Alors vous n’êtes pas content de de cette façon de faire, c’est votre droit ; mais si le Mali a raison sur le problème de HAMIDOU BOLY, vous devez peser HAMIDOU BOLY et aussi la nation Malienne ; HAMIDOU BOLY ici est vu comme CDEAO en un premier temps ; pas comme Burkinabè. Donc c’est la CEDEAO qui doit dire ne pas être contente et pas le Burkina. puisque le Mali n’a pas expulsé quelqu’un que le Burkina a envoyé.
    Mieux, les Maliens ont le devoir de faire comprendre à leur peuple ce qui se passe.
    Monsieur Alpha BARRY, et si de jeunes Maliens au courant du problème de notre compatriote se décidaient d’aller le voir ? Quelles auraient été les conséquences ?
    Monsieur Alpha BARRY, laissez les choses telles qu’elles sont.
    Le Mali est souverain.
    Ne vous en faites pas, il y a des ambassadeurs qui rasent surement les murs à Bamako avec le réveil des Maliens.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 14:01, par Tengbiiga En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Il y a beaucoup de représentants d’institutions au Mali. Pourquoi c’est lui seul qui a été sommé de partir ? Le gouvernement malien a très bien fait.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 14:10, par SOME En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Les maliens sont encore gentils avec ce genre de personnage !! Fut il burkinabe ou non ! Ce qui m,inquiète c,est cette réaction officielle du Burkina qui considère cette décision comme étant inamicale. Je comprends pourquoi il n y a jamais eu au Burkina un soutien quelconque envers le peuple malien, pas même de la société civile.
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre à 22:29, par Dedegueba Sanon En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

      Mon frère,
      Je pense que ceux qui défendent ce monsieur là, ne le connaissent pas. Monsieur Boly est une version plus jeune de ADO. Monsieur je connais tout, hyperbrillant, riche et tout et tout. Il est celui là même qui avait osé faire un bras de fer avec son maître (ou qui aurait pu l’être) le Général Guiguemde, à l’université Nazi Boni,
      Personnellement je ne suis pas étonné, de cette expulsion. Monsieur Boly est juste insupportable... Je suis même certain qu’il regarde de haut les autorités maliennes... Et dire que c’est notre porte voix dans cette CDEAO ?

      Répondre à ce message

      • Le 29 octobre à 06:54, par SOME En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

        SOME

        Mon frère connaissant la mentalité manding et son amitié vraie envers le Burkina contrairement aux mauvais comportements de certains Burkinabe envers le mali, il faut saluer l’attitude de sagesse des autorités maliennes dans cette affaire.

        La déclaration officielle du Burkina est presque un aveu qu il savait pertinemment les comportements de ce monsieur. Ce que je crains c’est qu il ne soit démontré qu il était un agent de la cedeao pour déstabiliser le Mali avec la complicité du Burkina. Et la ce serait grave et même très grave. On comprend le voyade bazoum du Niger au Burkina alors que le Burkina ne fait avec le Mali coopération qui est une évidence sinon une obligation plus qu avec le Niger. Je dis que c’est très grave car cette "trahison" du Burkina n’augure rien de bon pour le Burkina car quel que soit le cas de figure, le Burkina sera attaqué (pas par le Mali sauf s’il est obligé de se defendre) et Roch sera éliminé.

        Roch à trahi pour jouer avec la cdeao et isoler le Mali et le remettre dans le rang de la francafrique. Roch n’a pas le courage d’un vrai homme politique patriote. Le Burkina n’a pas les dirigeants appropriés à notre situation, voilà notre malheur actuel. Le procès Sankara est un miroir aux alouettes pour le peuple et masquer le manque de courage des dirigeants. Si un peuple devait être le premier solidaire du peuple malien, ça devrait être le peuple Burkinabe. Or c’est bien le contraire. Le peuple Burkinabe à intérêt à se réveiller et prendre les choses en main sinon ce sera pire que avant. Solidarité entre les peuples et non contre les dirigeants contre contre les peuples comme le fait la cdeao
        AN LARA AN SARA si on dort on est mort
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 18:11, par Don Carlos En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    L’absolutisme universitaire n’est pas à expérimenter partout, sinon on vous fout à la porte, et c’est ce que les autorités maliennes ont bien fait de faire. On n’abandonne pas les amphis pour foutre la merde partout comme nos universitaires savent très bien le faire. Il ya des lieux où ça ne passe pas.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 18:28, par hum En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Monsieur Issa Kaou Djim le 4ieme vise Président de la Transition au Mali a été arreté hier 26/10/2021. La cause : IL estime que la méthode employée par le Mali pour expulser Boly n’est pas correct.
    Monsieur Djim qui est proche de Assimi Goita indique que c’est Choguel Maiga le premier ministre qui est responsable de la crise actuelle au Mali par ses "fuites en avant" .
    Dans une vidéo de 7 minutes Monsieur Djim qui étaient avec Choguel Maiga dans le mouvement M5 qui a poussé au coup d’état contre IBK , fustige le comportement de Choguel dans cette affaire et de ses relations tendues avec la CEDEAO dans lesquelles le Mali sortira perdant.
    Quand je lis certains internautes sur fasonet qui pensent que le peuple malien est favorable à ce qui se passe ! En rappel une marche est prévue dans 2 semaines à Bamako par un collectif de femmes des parti politiques pour protester contre la tentation de Goita et Choguel de prolonger la date des élections

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre à 19:35, par Puritain En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

      Il y a longtemps qu’on connaît la façon dont les français travaillent pour installer leurs candidats au pouvoir en Afrique. Marches de protestation, instrumentalisation de quelques uns comme hum. Il suffit de se baser sur un fait qui semble normal, l’amplifier et éjecter les patriotes afin d’installer ceux qu’ils veulent. Le Mali n’est pas prêt pour des élections dans ces circonstances de tensions tout azimut. Ce n’est pas à la CEDEAO et à la france de venir imposer un délai aux maliens. Vous êtes complètement dans l’erreur.
      Laissez la transition faire bien la TRANSITION.
      Vive le Mali qui devient plus intègre que nous !

      Répondre à ce message

      • Le 28 octobre à 11:59, par Tig-Ré En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

        M Puritain,
        Je voulais vous poser une question, le soulèvement au Mali, au Soudan et au Burkina ont été des manupulation de quel pays ?
        Il faut qu’on arrête le complotisme et qu’on regarde les choses en face.
        Sans élection personne ne pet prétendre parler ou agir au nom du peuple.
        De toutes les façons les maliens feront ce que bon leur semble. Nous burkinabe nous leur demandons une seul chose, la lutte contre le terrorisme parce que nous subissons les conséquences. Ils peuvent s’allier à qui ils veulent mais il faut faire vite.

        Répondre à ce message

    • Le 27 octobre à 23:21, par Ko ne Gassama Madou En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

      Et ca fait qyuoi ? N’ importe quoi meme s’ il etait le 2eme boss apres Goita, c’ est en public il va manifester son mecointentement ? Chicotter lui bien ben la ou il est garde la. Moi meme j’ ai des moustoques que j’ eleve. Je les envoies ca vous et puis vous loiberer ca dans sa chambre. Rien que le vroun,mmmmm la nuit, ce traitre va comprendre. Vive la Revolution en Marche au Mali et en Centrafique. On veut plus de la france vokleurs e de nos minerais !!!

      Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 20:07, par Tig-Re En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Merci M hum . Enfin un commentaire plein de bon sens. La transition veut parler au nom du peuple sans être mandatée par le peuple.
    Depuis que le coup d’état est-ce que les terroriste ont perdu du terrain ? He ne crois pas mais si c’est pour insulter la communauté internationale là on trouve du monde.
    Je constate juste que le populisme gagne du terrain en Afrique de façon générale et ça m’attriste parce qu’on ira dans le mur.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 22:10, par Julien En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Pour des situations de crise aussi complexe que celle du Mali, peut on faire l’économie des vrais diplomates et se lancer dans des jeux de copinage pour aboutir forcément à de telles issues ?
    En somme, peut-on se saisir de la qualité de médiateur ou de diplomate ou de haut représentant de ceci ou de cela, sans en avoir la formation ?
    Dans le choix des hommes, que nos dirigeants pensent au moins aux populations qui souffrent ?
    Chacun à sa place et on évitera de telles situations malheureuses, surtout les pertes de temps inutiles

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 04:37, par Mogo En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Il faut que le ministre Barry Alpha sache qu’on ne gouverne pas avec le clanisme ou le favoritisme. Il faut mettre les hommes qu’il faut à leur place et non nommer vos cousins à des hauts postes comme ça. Tout le monde sait que Boly Hamidou a été négatif partout où il est passée (université de Bobo, Inera, etc.). Il n’a fait que créer des échecs et des crise. Pire, ce n’est pas un diplomate. Il faut arrêter le clientélisme et gérer objectivement. Le plus grave dans tout cas, le PF est là à observer et il faut toujours que ça se gâte pour qu’il agisse. Quel gouvernance !!! Félicitations et merci aux autorités maliennes pour cette décision.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 12:16, par hum En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    @internaute Puritain

    C’est vous plutôt qui etes dans l’erreur.
    Vous voyez la main de la France partout.
    Vous déclarer que le Mali n’est pas prêt pour des élections ! No comment
    Vous dites :
    1- C’est pas la France ou la CEDEAO d’imposer une date aux maliens : Je vois que vous n’êtes pas au parfum des choses. Le délai pour organiser des élections a été fixé par le peuple malien lui même au début de la transition. C’est ce délai que Choguel Maiga veut repousser ( lui il n’aime pas les élections , vu qu’il n’avait eu que 3% de suffrages aux dernières élections)
    2- Laisser la transition faire bien la transition : La transition se passait bien jusqu’au 2ième coup d’état de Goita

    @internaute : Je suis d’accord avec vous , le populisme gagne malheureusement du terrain en Afrique et c’est très triste de lire certaines réflexions sur le forum

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 13:19, par le Risto En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Mr le ministre des affaires etrangeres ,je vous croyais plus professionnel que ca ?!!! occupez vous plutot de vos oignons .

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 14:59, par boss En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Les élections dans nos pays, cette forme de démocratie la ne profitent pas vraiment au peuple. Il y’a toujours la malgouvernance, la faim, les détournements, le clanisme, l’insécurité, le terrorisme maintenant depuis quelques années. Et ça coûte très cher pour ça.
    Si on peut essayer autre chose, ce n’est pas mauvais.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 17:05, par Abdoulaye En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Mr Barry les maliens savent ce qu ils veulent aujourd’hui et n attend rien de la CEDEAO ni l ONU pour recevoir des leçons alors que tous ses instances ont contribué à la déstabilisation du sahel.l ONU qui a signé le chèque blanc a la France pour bombardé la lybie. Et le fait que Mr Joly soit burkinabè ne nous dit rien puisse y a des burkinabès qu ils veulent tjrs être des nounous de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 19:18, par Zom Khoom En réponse à : Mali/Expulsion du représentant de la CEDEAO : « Nous désapprouvons cette façon de faire » (le ministre Alpha Barry)

    Etant donnée que les faits reporché a sir Boly ce supo de la Francafrique sont avérés, Pour les autorité Maliennes, la seule maniere de l’empecher de revenir en tant que citoyen labda pour continuer sa sale besogne avec la presse corompu et les OSC pourris c’etait de lui signifier individuellement et specifiquement qu’il est persona no grata au Mali. Sinon Boly pouvait revenir a titre personnel au Mali a nom propre mais pas au nom de la CEDEAO pour continuer sa sale besogne de destablisation du Mali.
    Bon boulot Assimi, Choguel, et au ministre de Affaire etrangere Malienne,
    Mr. Barry sait tres bien pourquoi les Maliens ont agit de la sorte a quelque heure de la releve de ce bounty qui ne fait pas honneur au Burkinabé mais il fait semblant d’etre la victime. La vraie vicitme c’est le Mali qui vient de demasquer un vendu. Au Burkina il ’yen a pleins comme Boly et il ne perdent rien pour attendre. On viendra les ceuillir un a un en temps voulu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés