Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mardi 19 octobre 2021 à 17h21min
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé

(Lomé, 19 octobre 2021). Les chefs d’Etat du Togo, du Libéria, du Burkina Faso et de la Turquie ont entamé cet après-midi les travaux de leur rencontre, à la résidence du président Faure Essozimna Gnassingbé.

En tournée sur le continent africain, le président Recep Tayyip Erdogan entend jeter les bases d’une coopération mutuellement avantageuse et solide entre son pays et le continent africain. Cette coopération entend s’étendre sur plusieurs domaines, notamment par l’accroissement du flux des échanges commerciaux.

La coopération dans le domaine de la sécurité sera aussi un enjeu, au regard du terrorisme qui sévit dans la région du Sahel depuis des années, et dans d’autres parties du continent

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 21 octobre à 15:41, par Stalinsky En réponse à : Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé

    J’espère qu’a cette rencontre Roch va s’exprimer en Anglais ( Les deux autres Africains parlent anglais) et il demandera à Erdogan qui finance et arme les Djihadistes au Sahel. C’est l’occasion de demander ou en sommes nous avec l’Usine textile sous financement Turc et bien sûr à combien compte -t-il nous vendre quelques drones contre les djihadistes islamiques.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:06, par Ka En réponse à : Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé

    Internaute ’’’Stalinsky’’’ Le premier Burkinabé Roch Kaboré saura négocier en Anglais avec le président Turque, car ce n’est pas la première fois qu’ils se retrouvent : Roch était déjà en Turquie et ramener des contrats à ne citer que celui de l’usine de transformation du textile. Ce que je peux dire c’est que cette coopération avec la Turquie a un avenir. Car, la Turquie est réputé depuis la nuit des temps pour sa technologie en arme conventionnel du temps des Napoléons, et en numérique de notre temps, et surtout une grande technologie de transformation du textile très envier par le monde entier, et elle peut nous être utile avec une coopération franche de partage égale surtout si elle est sans triche, elle est une bonne initiative pour notre pays pour son émergence et le bonheur de nos jeunes entrepreneurs, surtout l’usine de transformation textile déjà en gestation dans le Boulkiemdé.

    Malheureusement, le Burkina en a connu des contrats de coopérations de ce genre par d’autres pays depuis son indépendance qui ont été que de la farine vis-à-vis de notre peuple assoiffé de l’émergence et de partage égale de nos richesses, car le mal en Afrique, c’est l’égoïsme de ces dirigeants qui prennent leurs peuples et leurs compatriotes comme des moutons en détournant les contrats de ce genre à leur profit en oubliant l’émergence de leur pays pour la future génération.

    Je profite dire au trois présidents qui entourent le président Turque que Dieu dans sa bonté infinie a doté l’Afrique de toutes les richesses, un sous-sol scandaleusement riche, un sol vaste et fertile et bien arrosé, un climat superbe d’été permanent, un soleil généreux, et enfin un peuple jeune et travailleur. Le seul problème, ce sont des hommes politiques, d’une pauvreté et misère d’esprit à nul autre comparable. Voici où se trouve le vrai problème de l’Afrique. Depuis des siècles, toutes découvertes et changement global sont en faveur de l’Afrique. Mais le mal qui nous ronge avec nos hommes politiques, empêchent l’Afrique de tirer les meilleurs opportunités de ces changements. Lorsqu’on parlait de biocarburants, l’Afrique était la mieux placée. De même en matière d’énergie solaire, l’Afrique est encore mieux placée. Avec la ruée vers les terres, l’Afrique présente encore les meilleurs atouts. Si nous avions des Gouvernants soucieux du devenir de leurs peuples, il y a ici matière à développement avec les terres et aussi des PME et PMI qui feront le bonheur de la jeunesse qui ne cherche qu’à trouver ce qui est mieux a ailleurs.

    Conclusion : Au lieu de faire des baux emphytéotiques de misère, juste pour quelques commissions versées à titre de corruption par nos partenaires, on aurait pu imposer de formules obligatoires de joint-venture avec les firmes de coopération à la recherche de s’installer confortablement dans notre pays. La population disposerait alors de participations dans ces investissements étrangers. Les petits paysans regroupés participeraient à ces entreprises, devenant plutôt riches que le système actuel qui les appauvrit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés