Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Ecole d’affaires du Burkina : Les étudiants en master spécialisé Supply chain et achat échangent avec des experts de l’économie

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 17 octobre 2021 à 21h00min
Ecole d’affaires du Burkina : Les étudiants en master spécialisé Supply chain et achat échangent avec des experts de l’économie

La première promotion des étudiants en master Supply chain et achat de l’Ecole d’affaires du Burkina, a échangé avec les professionnels de l’économie, le jeudi 14 octobre 2021 à Ouagadougou. Les échanges ont porté essentiellement sur les difficultés liées à la réglementation du commerce international.

Les débats entre étudiants et professionnels de l’économie se sont déroulées autour du thème « La réglementation des opérations du commerce international. Comment concilier contraintes et célérité ? »

Présents à cette conférence, les experts issus de différentes institutions financières ont à tour donné leurs points de vue sur la problématique liée aux difficultés du commerce international. Il s’agit des représentants de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), du Guichet unique du commerce, de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, etc.

Les participants à la conférence publique.

Le commerce international est l’échange de biens et services entre pays. Au Burkina Faso, il représente 68% du Produit intérieur brut (PIB), selon les dernières données de la Banque mondiale.

En 2020, l’Institut national des statistiques et la démographie (INSD) a prouvé que les exportations étaient de 2 507,1 milliards de F CFA, tandis que les importations se chiffraient à 2 652 milliards de F CFA. Le Burkina Faso exporte principalement l’or (65% des produits exportés) et le coton. Il importe le pétrole (23%), les médicaments (4,3%), le riz (3,4%).

Cela traduit, selon les conférenciers, toute l’importance que revêt la problématique de la réglementation des opérations du commerce international. Selon eux, la fluidité des opérations du commerce international est un enjeu pour les acteurs économiques.

Aurélien Somé, délégué principal de la 1re promotion de master spécialisé Supply chain et achat du Burkina Faso.

Le délégué principal de la première promotion de master spécialisé Supply chain et achat, Aurélien Somé, a soutenu que le Burkina Faso fait face à d’énormes défis en matière de transit international. Pour lui, cette nouvelle donne fait que toutes les entrées et les sorties des marchandises nécessitent désormais des règlements aux fournisseurs et aux expéditeurs à partir du Burkina Faso, si bien qu’il faut impérativement former bon nombre d’acteurs pour encadrer cette chaîne.
Ainsi, il est ressorti, au cours des échanges qu’une structure a été mise en place par l’État burkinabè pour réduire les délais et les coûts des formalités douanières et de dédouanement des marchandises. Il s’agit de la Société de gestion de Sylvie, en abrégé SOGESY.

Harold Coffi, parrain de la conférence.

Le parrain Harold Coffi, de la Société générale du Burkina Faso, a salué l’esprit pédagogique de cette conférence. À l’entendre, ces étudiants sont leurs futurs collaborateurs. Il convenait donc de s’entretenir avec eux pour qu’ils sachent les difficultés qui existent déjà sur le terrain afin de mieux se former et apporter une plus-value à l’économie nationale.

Ce rendez-vous du donner et du recevoir a été organisé en partenariat avec Toulouse Business School. Le premier master Supply chain et achat a ouvert ses portes au Burkina Faso en mars dernier.
Le vice-président de cet institut, Jean-Claude Merlane, a détaillé les formations que reçoivent ces étudiants. Il s’agit, entre autres, de l’apprentissage à l’organisation relationnelle, la gestion des projets ; ce qui fait que ces étudiants font un bond en termes de maturité et de professionnalisme.
Aussi, il a précisé que le master se fait en deux ans, et la deuxième promotion va démarrer en janvier 2022.

Jean-Claude Merlane, vice-président de l’institut master spécialisé Supply chain et achat.

« Nous sommes beaucoup sollicités par les entreprises en matière de formation de haut niveau. Ce master répond à un besoin pratique dans les entreprises. Les étudiants titulaires du master spécialisé Supply chain et achat peuvent être embauchés à des postes de responsabilité comme directeur général dans des entreprises bien structurées, ou encore responsable d’achats pour fructifier les revenus de l’entreprise », a-t-il conclu.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes
Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogènes à Bobo-Dioulasso
Dori : Le mouvement "Sauvons le Burkina" proteste contre la "mauvaise gestion" de la sécurité et demande la démission du président du Faso
Saccage à la Mairie de Ouagadougou : "Ce sont les Koglwéogo qui ont tout gaté" (se révolte un manifestant)
Marche du 27 novembre : Le gouvernement va saisir le procureur (Sécurité)
Manifestation du 27 novembre : Échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre
Ministère de l’agriculture du Burkina : Un atelier pour l’adoption d’une stratégie nationale de lutte contre l’utilisation abusive des pesticides
Marche à Ouagadougou : Des commerces fermés sur l’avenue de l’indépendance, la Place de la nation inaccessible
Commune de Manga : L’Association pour le développement et l’intégration de la jeunesse rurale lance une nouvelle plateforme
Bobo-Dioulasso : A genoux, des « mamans des FDS » demandent aux Burkinabè de surseoir à la marche du 27 novembre
Autorisation de la marche du 27 novembre 2021 : La Mairie de Ouagadougou apporte des éclaircissements (communiqué)
Journées agro alimentaires 2021 : Vers un développement de systèmes alimentaires durables et résilients
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés