Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Personnes affectées par le projet WAPP Dorsale Nord : L’actualisation des inventaires des biens et du recensement lancée

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 14 octobre 2021 à 17h17min
Personnes affectées par le projet WAPP Dorsale Nord : L’actualisation des inventaires des biens et du recensement lancée

Dans le cadre du projet « 330 kV Dorsale Nord », un atelier de lancement de l’actualisation des inventaires des biens et du recensement des personnes affectées par le projet se tient du 13 au 14 octobre 2021, à Ouagadougou. L’ouverture des travaux a été présidée par le représentant du secrétaire général du ministère de l’Energie, Mohamadi Bila.

L’identification des impacts socio-environnementaux en vue de l’indemnisation des personnes affectées par le projet (PAP) « Dorsale nord du système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain » au Burkina est une étape cruciale de ce projet. Le début des activités du groupement BERD/SEREING, attributaire du contrat de service a été marqué par un atelier de lancement, le mercredi 13 octobre 2021, à Ouagadougou. Cette rencontre de 48 heures regroupe des membres du Comité national de suivi (CNS) du Plan de gestion environnementale et sociale (PGES) et du Plan d’action de réinstallation des personnes affectées par le projet (PAR)/WAPP dorsale nord.

Des membres du groupement BERD SEREING

Elle vise à examiner et adopter la stratégie d’indemnisation et de libération des emprises du projet « Dorsale Nord » ; présenter la méthodologie et le calendrier d’actions de l’actualisation des inventaires des biens et du recensement des PAP au Burkina par le groupement BERD/SEREING. Il s’agit aussi d’examiner et adopter les barèmes d’indemnisation révisés par le groupement BERD/SEREING. A la fin de la rencontre avec le CNS, la méthodologie de collecte de données développée par le groupement sera appliquée sur une section de la ligne de transport.

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par deux allocutions : celle de Dr Marie Chantal Ekra, spécialiste en sauvegarde sociale pour le projet WAPP Dorsale Nord et le discours d’ouverture du secrétaire général du ministère de l’Energie prononcé par Mohamadi Bila. A l’issue de la cérémonie d’ouverture, Mme Ekra a situé le contexte qui a prévalu à l’organisation de la présente activité.

Mme Ekra, deuxième à partir de la gauche

« Les études environnementales ont été réalisées en 2015. Aujourd’hui, nous sommes en 2021. Six ans après, à la phase de l’étude du projet, les données ne reflètent pas les réalités du terrain. Nous avons jugé nécessaire d’actualiser les inventaires des biens et le recensement des personnes affectées le long du couloir de la ligne de transport. Sur cette base nous allons pouvoir conduire les indemnisations de toutes les personnes qui disposent des biens quel que soit le type de propriété afin de leur permettre de rentrer dans leur droits et de démarrer les travaux de construction sur le terrain », a expliqué la spécialiste en sauvegarde sociale. Pour la réussite de cette importante activité, elle a sollicité l’appui de toutes les parties prenantes du projet West African Power Pool-North Core Project (WAPP/Dorsale Nord) au Burkina.

Financé conjointement par la Banque africaine de développement, la Banque mondiale ainsi que l’Union européenne, l’Agence française pour le développement et le gouvernement du Niger, le projet 330 kV Dorsale du Nord représente une étape supplémentaire des activités du Système d’échange d’énergies électriques de l’Afrique de l’Ouest constitué d’’entreprises publiques et privées impliquées dans la production, le transport et la distribution d’énergie électrique en Afrique de l’Ouest.

Le Nigéria est une manne où il y a beaucoup de producteurs indépendants, informe le conseiller technique du directeur général de la Sonabel, Sermé Daniel

Propos corroborés par ceux du conseiller technique du directeur général de la Sonabel, chargé des projets, Sermé Daniel, pour qui ce projet intégrateur va permettre aux pays tels que le Burkina, le Niger, le Togo et le Bénin de payer de l’énergie électrique bon marché auprès du Nigéria.

La mise en œuvre de ce projet va impliquer la construction d’infrastructures qui vont toucher plusieurs localités au Burkina. « La ligne qui va quitter le Nigeria précisément Bimin Kebbi va traverser le Niger. Il y a une dérivation qui va se faire dans une localité qui s’appelle Zabori. Le point d’aboutissement au Niger, ça sera le poste de Gourou Banda. De Gourou Banda on doit arriver à Ouagadougou au poste Ouaga Est.

On a toutes les localités telles que Fada, Koupéla, et les villes avoisinantes (Mogtedo, Zorgho jusqu’à Ouagadougou) », a précisé le conseiller technique du directeur général de la Sonabel. En plus d’échanger de l’énergie électrique entre ces différents pays, le projet envisage à long terme électrifier 611 localités situées le long de la ligne dans un rayon de 5 km au Burkina et au Niger.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Humanitaire : Le gouvernement lève la suspension sur les activités du Conseil norvégien pour les réfugiés
Santé : 30 agents renforcent leurs capacités en dépistage précoce du cancer de l’enfant
Boucle du Mouhoun/ Développement local : Fin du Projet PAPCiDDEL
Education nationale : Remise de kits scolaires au profit de 625 élèves à Niankorodougou
Burkina : Le ministère de l’Éducation et les communes se concertent pour la cinquième fois
Dégradation de la situation sécuritaire à l’Est du Burkina : Que dit le gouvernement, finalement ?
Secteur des transports : Un nouveau référentiel de formation en brevet d’études professionnelles (BEP) en cours de validation
Cadre sectoriel de dialogue justice et droits humains : L’ambassade du Danemark passe les rênes au PNUD
Prix de l’arrondissement le plus éco-citoyen de Ouagadougou : La 5e édition est lancée
Vivre ensemble au Burkina : « Il nous faut reconstruire l’école burkinabè pour les Burkinabè », recommande Souleymane Yago
Burkina / Région de l’Est : Éleveurs et agriculteurs à l’école de la prévention et de la gestion des conflits agro-pastoraux
Contrôle de l’action publique au Burkina : L’Unité de coordination régionale de l’ONG SPONG mise en place dans les Hauts-Bassins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés