Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Forum national sur les filles au Burkina : Les acteurs du domaine appellent à accroître le budget de l’Etat pour un impact positif

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 14 octobre 2021 à 12h00min
Forum national sur les filles au Burkina : Les acteurs du domaine appellent à accroître le budget de l’Etat pour un impact positif

Les rideaux sont tombés sur le forum national sur les filles dans la soirée de ce mercredi 13 octobre 2021 à Ouagadougou. Un forum national se tenant dans le cadre du forum régional pour une Afrique favorable aux filles qui a eu lieu les 11, 12 et 13 octobre 2021 à Ouagadougou. La cérémonie s’est achevée par la lecture de l’appel à l’action de Ouagadougou, signé par l’ensemble des participants du forum. Cette cérémonie a été présidée par la directrice du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest de Children Believe, M. Christelle Kalhoule.

L’objectif de ce forum national, tenu en marge du forum régional, a été de s’accorder sur les actions prioritaires et favorables aux filles, a rappelé la directrice du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest de Children Believe, Christelle Kalhoule, lors de son discours de clôture. C’était un forum au cours duquel les différents acteurs, notamment ceux du secteur public, de la société civile, des ONGs, partenaires techniques et financiers ont partagé leurs expériences, en ayant à l’esprit la performance du Burkina sur la situation de la jeune fille, à en croire la directrice. C’était l’occasion, dit-elle, pour tous les participants de réfléchir sur les domaines prioritaires d’actions favorables aux filles, notamment sur les questions de leur éducation, parce que, le taux de scolarisation reste toujours faible.

Vue des participants

L’autre question également abordée, c’est celle de la nutrition des filles, parce que, selon ses explications, les adolescentes souffrent de la malnutrition et il faut agir afin d’avoir un impact sur le développement de la jeune fille. Ensuite, il a été question des violences faites aux filles avec les questions de mariage forcé et toutes les pratiques qui ont la peau dure et pour lesquelles les performances du Burkina restent toujours faibles. « Et nous avons insisté sur la collaboration, la coordination et la synergie d’actions pour qu’il y ait plus d’impact dans le travail qui est mené sur le terrain », a-t-elle laissé entendre.

Christelle Kalhoulé, directrice du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest de Children Believe

Accroître le budget de l’Etat pour la protection de la jeune fille

A la fin des travaux, un appel à l’action de Ouagadougou a été signé et il sera utilisé comme une feuille de route. Ainsi, parmi les actions prioritaires dans l’appel de Ouagadougou, Christelle Kalhoule a cité celles d’accroître le budget de l’Etat sur les secteurs qui ont un impact sur la jeune fille mais demande que ce budget soit utilisé de façon judicieuse.

Ursule Kaboré, chargée de mission au ministère en charge de la femme

Pour la chargée de mission du ministère en charge de la femme, Ursule Kaboré, la jeune fille au Burkina est confrontée à des difficultés qui l’empêchent de s’épanouir, notamment le mariage d’enfants, évalué à environ 52% de filles mariées avant l’âge de 15 ans. Il y a également la persistance de l’excision (13% des filles sont excisées avant l’âge de 14 ans et plus de 60% avant l’âge de 18 ans), etc. « Mais des efforts ont été faits au niveau de l’éducation sur le plan budgétaire et en termes d’infrastructures, souligne la chargée de mission, parce qu’actuellement, on a des taux acceptables qui avoisinent les 80 voire 90% en terme de taux brut de scolarisation, et plus de 1% en termes de parité. Mais le souci, c’est le taux de maintien de ces filles dans les écoles car elles sont exposées à plusieurs problèmes ».

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés