Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 12 octobre 2021 à 10h08min
Pô/région du Centre-sud :  Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

À Pô, dans la région du Centre-sud, plusieurs personnes ont été blessées dans la nuit du lundi 11au 12 octobre 2021 par des militaires qui ont effectué une descente musclée dans la ville suite à un différend qui a opposé un des leurs à un groupe de civils, nous apprend l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Selon l’AIB, un militaire aurait été molesté par des civils pour une histoire de "mœurs" et les choses semblaient entrées en ordre suite à une médiation.

Contre toute attente, dans la nuit du lundi, vers 22h, un groupe de militaires a fait une descente musclée dans la ville, molestant tout le monde au passage.

Plusieurs blessés ont été évacués au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pô. En réaction à la bastonnade, la population a érigé des barricades sur la principale artère de Pô (RN 5) pour dénoncer ces violences.

Lefaso.net
Source : AIB

Vos commentaires

  • Le 12 octobre à 10:23, par Papa En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Attention aux vieilles methodes qui consistaient a tuer des citoyens ET IL N’YA RIEN . A ce 21e siecle des gens se bastonnent a cause de fesses,cest honteux et pitoyables . Dieu merci que le nombre de femmes double les hommes alors pourquoi sadonner a ce spectacle honteux. Vous les militaires là, pourquoi vous etes friands de fesses comme ça meme ?? ARRETEZ POUR VOUS LÀ .

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 11:04, par SonofGod En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

      Quand on n’a pas tous les contours d’un problème, il faut éviter les conclusions hâtives et en plus et surtout IL FAUT EVITER DE COLLER DES ETIQUETTES DE CE GENRE A TOUTE UNE ARMEE, SANS IGNORER QU’IL Y’A BEL ET BIEN DES HONNETES MILITAIRES DIGNES ET INTEGRES QUI NE SE MELENT PAS DE CES GENRES DE COMPORTEMENT. Alors Monsieur Papa( je me demande si vous êtes un vrai Papa), Présentez vos Excuses auprès de ces militaires que vous insultez !!! SOYONS UN MODELE EN PAROLE AUSSI. Bonne journée.

      Répondre à ce message

      • Le 12 octobre à 16:05, par Papa En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

        Mr. Vous n’avez pas de morale a me faire car a vous lire je sens que vous ne comprenez meme pas ce que vous ecrivez. Ma première question est celle-ci : Est-ce toute l’armée du Burkina qui a mené cette expedition ?? 2e question : est - ce des militaires qui ont mené cette expedition oui ou non ?? Lorsque vous ferez un effort pour trouver les reponses a ces questions alors vous comprendrez le fond de mon message. Ne defendez pas l’indefendable meme si vous jouez a la solidarité de corps car ce n’est ni 10 fois ou 20 fois que certains militaires s’adonnent a de pareils spectacle honteux a cause de fesse.

        Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:31, par tpju En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    c’est tout ce que ces militaires savent faire bastonner la population aulieu d’aller attaquer les terroristes ils se plaisent a créer le désordre a cause de femme. c’est une honte

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:59, par zemosse En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Je commence à comprendre notre armée. J’attends la réaction de celle ci face à cette honte à elle infligée.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:03, par Paligba En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Si on ne peut pas bastonner a cause de femme je ne vois pas pour quelle cause on peut bastonner.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:08, par Theodora SANON En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Vraiment un piètre spectacle qui nous est livré ! C’est vraiment décevant et désolant.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:19, par Tomitozi En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    .Ah ! Moi qui croyais que ce genre de choses peut se conjuguer désormais au passé simple. Gare aux réminiscences des vieux démons. Chers frères militaires, arrêtez ce type de comportement et faites tout pour vivre en harmonie avec les populations qui vous entourent, vos voisins. C’est vrai qu’on vous enseigne la solidarité entre vous mais il y a des limites, des lignes rouges à ne jamais franchir. Chers frères de Pô et d’ailleurs, évitez de faire justice par vous mêmes. Il y a des voies et des voix pour obtenir réparation. Ces jeunes militaires ont des chefs auprès de qui vous pouvez signaler, en temps réel, les mauvais comportement de quelques uns dans leurs troupes. Chers chefs militaires, vous avez entre vos mains le destin de vos boys. La discipline fait la force de l’armée, tout le monde le sait. Dites à vos gars que leur bravoure doit s’exprimer ailleurs, pas au dépens de la population riveraine de vos camps. Rappelez leur qu’un civil n’est qu’un militaire en permission et qu’un jour, tout militaire retournera au civil. A tous ceux qui ont lu ce fait divers, prions pour que cela ne se reproduise plus jamais. Vive le Faso.
    <.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:07, par tengen-biiga En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    C’EST UNE AFFAIRE PRIVEE AU DEPART. ELLE DOIT LE RESTER. LA JUSTICE FERA LE RESTE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:08, par le K charmeur En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Nos militaires qui sont sensé nous défendre, nous terrorisent.
    la situation actuelle nous dit que celui qui est fort utilise sa force pour défendre son prochain contre le mal. C’est une honte nationale que des militaires sortent bastonne une population civile pour de rien. Dans tout ca comment est ce qu’on appelle une personne qui terrorise le peuple ? arrêtons de se bastonne dans les rue. c’est dépassé ca.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:11, par KOLO Idrissa En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Les changements majeurs de l’histoire contemporaine du Burkina Faso viennent de Pô.
    Que celui qui voit , voit ; que celui qui comprend ; comprenne.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:13, par Yoda En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Un militaire sans formation civique n’est qu’un ennemi du peuple. Ce qu’ils étaient avant n’a pas changé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:15, par KIEMTORE En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Chers internautes,on n’a pas dit que c’est pour une affaire de femmes.On dit pour une affaire de mœurs (Tradition).Donc revoyons nos commentaires.merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:36, par c En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Je note simplement que le BURKINA FASO ne semble plus être un État normal . Tout le monde veut se rendre justice en cas de conflit avec un autre compatriote . Que ce soit de manière collective ou individuellement, plus personne ne croit au BURKINA FASO en tant que État à plus forte raison Nation
    Chaque jour ,des bagarres entre burkinabè par ci par là, souvent pour des futilités telle que ce cas . Alors que le pays est en danger à cause du terrorisme .
    En réalité ,depuis l’insurrection populaire ,le civisme ,le respect de l’autre ,ont foutu le camp dans notre pays . Malheureusement, par la faiblesse de l’Etat, engendrée par un laxisme jamais égalé dans la gouvernance du BURKINA FASO la chienlit s’est confortablement installée . Du coup, chacun fait ce qu’il veut ,comme il veut . C’est vraiment très triste et surtout très préoccupant l’avenir même existentiel de ce pays .
    Que Dieu sauve le BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:47, par Bikutu En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Le président et le gouvernement dans son ensemble ne doit pas et plus tolérer ça ! Au moment où des efforts sont en train d’être fait pour établir la confiance avec la population, pour travailler de concert avec elle afin de mieux lutter contre le terrorisme, certains militaires se lèvent pour aller tabasser des populations ! C’est désolant ! Il faut que des mesures disciplinaires soit prises pour sanctionner ces militaires là au risque de nourrir subtilement le sentiment d’injustice au sein de la population et de saper tous les efforts de lutte contre le terrorisme dont tout le pays fait face en ce moment ! C’est dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:53, par Medio En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Tous les militaires qui ont pris par à cette bastonnade doivent etre tous envoyés au front.HIONTE à eux, !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 13:13, par KAO En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Ces militaires n’apprennent jamais de l’histoire. La place Nimaro (réconciliation) doit son nom à cause de ces dérapages et le Capitaine Thomas SANKARA est arrivé à réconcilier ses pairs avec la population. Ces militaires choisissent le jour du jugement des assassins de Thomas SANKARA pour aller à l’encontre de la réconciliation et surtout du grain de solidarité et d’unité que le père de la Révolution a semé !
    Pitié

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 13:18, par ayo En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Dans un pays où les civils frappent des militaires, il ne faut pas s’attendre à ce que ces mêmes militaires puissent militaires puissent défendre le pays contre les malfaiteurs. Les civils auraient dû s’en plaindre aux chefs du militaire fautif au lieu de le molester en public. voila on a des blessés en pagaille a présent on fait comment. certes on va les punir . Mais de grâce, les civils ne doivent pas porter la main sur les militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 13:32, par BATIONO En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Avec ce comportement quand on les radie , ils vont demander pardon pour qu’on les reprenne . Nous sommes dans un Etat de droit et nul n’a le droit de se rendre justice . Ces militaires ont exactement le même comportement que ceux qui ont tué les 3 agents de CCVA a Bouroum-Bouroum. Et même pire

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 13:42, par Le réaliste En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Couper la route pour porter préjudice aux honnêtes citoyens qui voyagent librement est également un non droit. C’est de l’anarchie tout comme les bastonnades. Vous pouvez porter plainte contre les militaires ou rejoindre leurs chefs au Camp pour y manifester.
    Dans cette histoire, qui a commencé à frapper qui ? Expliquez totalement les faits afin de permettre des appréciations objectives.
    Tous ceux qui ont barré la route sont également des inciviques anarchistes qui doivent être corrigés car des personnes ont été privées de leur droit de voyager en toute quiétude

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 14:18, par Nick En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Tous ces militaires impliques doivent immediatement envoyes au front au Nord ou au Sud pour qu’ils montrent leur bravoure

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 14:28, par toutpetit En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    certains de vos frères d’armes sont au front entrain de combattre aux prix de sacrifices et de privation parfois inimaginables, laissant parents et connaissances dans des angoisses et dans les prières. Vous, vous paradez dans en villes entrain de regarder les fesses et même de faire la guerre des fesses. Ce sont ces sinistres individus qui ternissent l’image de notre armée et mettent à mal le vivre ensemble civil-militaire

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 18:56, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    @Ayo, si un militaire au lieu de faire honneur à son uniforme se promène yada-yada pour manquer de respect aux femmes des gens et parler au hasard, ce qui doit arriver arrivera, comme à toute autre personne non militaire. Le recrutement dans l’armée ne constitue pas une mise au dessus de la loi, des civilités et des bonnes mœurs.

    Soit dit en passant, celui qui a été formé aux techniques de combat, qui a eu le TAB et qui mange bien aux frais de la république, c’est à lui qu’on doit dire de ne pas toucher aux civils. Il devrait avoir honte non seulement de s’attaquer à quelqu’un qui n’a pas ses atouts, mais encore plus de sa défaite.

    Certains boxeurs sont interdits de bagarre, leurs simples poings étant considérés comme des armes mortelles ; à méditer...

    Quand à les envoyer au front, c’est une bonne idée mais cela risque de brouiller le message pour nos vaillants soldats disciplinés, loyaux et courageux. Ce serait comme dire qu’envoyer quelqu’un au front est pas une punition qu’on lui inflige. Évitons les amalgames...

    Les indisciplinés, on les sanctionne ou on les radie, point barre. Y a plein de jeunes qui cherchent à être recrutés, ceux qui ne peuvent pas respecter les conditions de l’armée comme la discipline, il faut les libérer avant qu’il soit trop tard. Rappelons que c’est suite à ce genre de comportements jamais sanctionnés que leurs ainés se sont finalement mutinés les armes à la main en 2011, comptant toujours sur l’impunité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 19:05, par souvenir souvenir En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Juste pour faire un peu d’histoire : Le tribunal militaire a été créé suite à une rixe entre un militaire et un civil qui avait dégénéré en affrontements entre civils et militaires à l’époque

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 21:09, par wangrin En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    Ce n’est pas la première fois que de tels actes se produisent à Pô, il faut des sanctions exemplaires, sinon c’est actes ne cesseront pas. Je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne idée d’envoyer des gens d’une telle mentalité sur le terrain. Est-ce que les responsables de l’armée auront le courage de prendre ces sanctions exemplaires ? wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 13:05, par Djo En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    C’est décevant cette situation, pour moi on avait outrepasser cette mentalité de la part de nos agents de défenses. J’ai la conviction qu’aucune hiérarchie supérieure n’a autorisé cette descente, alors si vous êtes aussi subtils comme vous voulez nous le faire croire, pourquoi ne pas opter également pour cette stratégie ( vous les Milos récalcitrants la) pour nous aider à combattre nos enemis de l’ombre ??? On nous tue sans raisons (🤐🤐🤐) et nous, on veut se tuer pour des histoires de mœurs,hummm. Dieu protège et béni notre Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 15:00, par Ka En réponse à : Pô/région du Centre-sud : Des blessés civils suite à une sortie musclée de certains militaires

    ’’’’’A’’’’’ l’internaute KOLO Idrissa merci en disant ceux-ci : ’’Les changements majeurs de l’histoire contemporaine du Burkina Faso viennent de Pô, que celui qui voit, voit ; que celui qui comprend ; comprenne.’’

    Tu as raison : Et la question qu’on pouvait se poser est : Est-ce que la révolution démocratique et populaire, portée par le capitaine Thomas Sankara et ses camarades, aura-t-elle eut lieu le 4 Aout1983 sans la contribution de la ville de Pô ? La réponse est Non.

    Témoin de la création du CNEC a Pô par Thomas Sankara, suivis de ses évènements, les faits, et gestes, les habitudes, je me rappelle comme si c’était hier.

    L’histoire commence en 1976 quand le le sous-lieutenant Thomas Sankara débarque à Pô pour créer le Centre Nationale d’Entrainement Commando (CNEC :) En mission dans cette ville, j’ai vu Thomas Sankara et ses éléments s’installé leur quartier dans le bâtiment de la direction provinciale. Leur intégration au sein de la population est une réussite totale : Le Charismatique sous-lieutenant Thomas Sankara faisait participer ses éléments aux évènements sociaux de la ville, décès, baptêmes, mariages. C’est par là qu’il a acquis la confiance des dignitaires et la jeunesse de la ville qui l’ont pris comme un vrais fils de Nahouri.

    Mieux, il implique avec ses soldats dans les actions du développement de la ville. Il y eu des agissements comme celui de nos jours, mais Thomas Sankara réussissait à faire tomber la tension. Mais ce dernier a été appelé pour un poste de ministre par le régime du CMRPN, dont il confie le commandement du CNEC a son ami Blaise Compaoré.

    Malheureusement les idées progressistes de Thomas Sankara n’étaient compatibles avec un régime corrompu, et il finit par être arrêter.

    Pour Blaise Compaoré, alors responsable du CNEC, il fallait agir et libérer son ami. Pour cela il a demandé la bénédiction des vieux de Nahouri avant de monter à Ouagadougou.

    Mieux, la jeunesse dans son ensemble s’est mobilisée pour le soutenir. Et par ce soutien de tout le Nahouri, ’’’’’’’’La Chevauché sur le Goudron pour Ouagadougou afin de libérer Thomas Sankara fut une réussite. Oui Internaute ’’KOLO Idrissa,’’ les changements majeurs de l’histoire contemporaine du Burkina Faso viennent de Pô.

    Sans les populations de Nahouri qui a permis a Blaise Compaoré de libérer son ami et faire un otage, et le tuer par la suite pour le pouvoir, un médecin ne pouvait écrire après l’assassinat odieux de Thomas Sankara, ’’’mort naturel :’’’ ou Blaise Compaoré dire je ne regrette pas c’était lui ou nous, ou je n’ai pas peur, et de nos jours a peur d’affronter la justice de son pays. Ou Chantal Compaoré de déclaré sur Jeune Afrique No 1449 du 14 Octobre 1988 ‘’’’Qu’il n’est pas utile pour elle et son mari de retenir quelque chose de Thomas Sankara. Malgré tout ils retiendront de ce jugement, ou l’statue de l’idéologue Thomas Sankara au centre de la capitale Burkinabé. Kolo Idrissa, merci pour ton commentaire pertinent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Centre-nord du Burkina : La construction de la présidence de la future université de Kaya a commencé
Gestion du contentieux de l’Etat : l’Agence judiciaire de l’Etat échange avec les responsables des structures déconcentrées de la Boucle du Mouhoun
SONABHY : Le nouveau directeur général, Dr Alpha Oumar Dissa, s’engage à promouvoir le plein épanouissement professionnel des agents
Sondage : Deuil national ou Journée de souvenir et d’hommage populaire aux victimes des attaques terroristes (civils, personnels des Forces de défense et de sécurité, VDP) ?
Efficacité de l’utilisation des ressources dans le secteur du bâtiment et de la construction au Burkina Faso : Une question de plus dans l’agenda du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de la ville
PNDES II : C’est au tour du Centre ouest de s’informer et s’outiller sur les enjeux
Banque commerciale du Burkina : Le personnel rend hommage à l’ex-directeur général Mahmud Hammuda
Burkina Faso/Fête du Maouloud : La journée du mardi 19 octobre 2021 déclarée chômée et payée
16e synode diocésain à Ouagadougou : « Le but est de faire germer des rêves, susciter des prophéties et des visions », dixit Phillipe Ouédraogo
Violences basées sur le genre et mécanisme de gestion des plaintes : Les acteurs concernés outillés à Koudougou
Koudougou : Le styliste François 1er renforce les capacités de son entreprise
Bobo-Dioulasso : Le syndicat des transporteurs intercepte cinq cars ivoiriens en transit sur le territoire burkinabè, avec à son bord des passagers nigériens
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés