Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • dimanche 10 octobre 2021 à 15h33min
Sommet de Montpellier :

L’actualité relative à l’ouverture du procès Thomas Sankara, au processus de fusion engagée par les forces politiques sankaristes et le sommet Afrique-France a requis l’analyse de la jeunesse sankariste unie (J.S.U) à travers une conférence de presse, ce dimanche, 10 octobre 2021 à Ouagadougou.

Sur cette dernière actualité liée au Sommet Afrique-France à Montpellier (5-9 octobre 2021), la jeunesse sankariste dit "refuser que le grain du pauvre nourrisse la vache du riche".

"Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique de certains prédateurs occidentaux. Nous disons que les problèmes africains doivent être résolus en Afrique et par les Africains", matent les conférenciers, se prononçant surtout sur la participation des jeunes à cette assise.

"On ne sait pas comment a été faite la sélection des jeunes. Certainement qu’il y a eu un mécanisme qui leur (organisateurs, ndlr) a permis de sélectionner, c’est ce qu’ils faisaient aussi avec les Chefs d’État qui défilaient là-bas également, c’était leurs valets locaux. Les présidents qui refusaient de marcher selon leurs pas sont ces présidents qui ont été assassinés. Donc, le choix des jeunes aussi ne peut qu’être dans la même logique. Nous n’avons pas vu de critères assez clairs édictés pour le choix des jeunes. Cette sélection a été, je crois, faite dans les couloirs de Paris, en connection avec certains couloirs de l’Afrique et ils se sont retrouvés là-bas pour leur messe. Une messe avec le Chef de l’État français qui était là-bas avec des jeunes (que nous respectons parce que ce sont des jeunes). Mais nous nous demandons quelles décisions ils peuvent prendre de retour dans leur pays. C’est juste pour amuser la galerie. Je pense que c’est ce que la France a toujours fait, depuis des années", analyse le secrétaire national chargé de la jeunesse sankariste, Samdpawendé Ouédraogo, un des animateurs de la conférence.

"Les autres pays ne se sont pas développés par des foras de ce genre"

La J.S.U invite la jeunesse africaine à savoir faire le distinguo et à se demander comment peut-elle compter sur elle-même pour travailler à la libération et au développement de l’Afrique.

"Nous ne pensons pas que les différentes décisions sorties de ce sommet pourraient faire quelque chose au niveau de l’Afrique. Les gens ont eu l’occasion d’aller visiter l’Elysée, la Tour Eiffel, puis d’être à côté du président Macron. Nous, jeunesse sankariste, voyons au-delà de cela. Ce ne sont pas ces rencontres au niveau international qui importent. Les autres pays ne se sont pas développés par des foras de ce genre, ils se sont développés à partir...., de l’éducation (formation professionnelle, formation technique). Nous estimons que nos problèmes ne peuvent pas trouver solutions là-bas, ils trouveront solutions ici en Afrique par le développement endogène", ont posé les conférenciers.

O.L

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 octobre à 16:51, par Gwandba En réponse à : Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

    Il est en partie vraie que le développement de l’Afrique doit être endogène d’abord. Cependant celui-ci est fortement conditionné par des pratiques et des réalités exogènes qui, selon la profondeur d’esprit de nos acteurs du développement, contribuent ou pas à nos objectifs.
    Nous pouvons toujours avoir des positions extrêmes du moment qu’elles vont dans le sens de nos attentes. Si aux problèmes africains, nous n’avons pas besoin de solutionner également à l’extérieure de l’Afrique, à ce moment, nous pouvons refuser toute invitation à la discussion.
    Comme on dit dans mon village, on peut peut répondre à l’invitation et décliner le service demandé. Je pense qu’avec la somme de dirigeants médiocres que nous avons. Certains d’entre eux n’hésitant pas une seconde à rejoindre la soupe de viande pourrie quand le jour se lève sur la véritable conviction qui anime leurs engagements, il n’est pas si mauvais que l’Afrique discute avec toute personne voulant la discussion. Ce qui peut en plus contribué à grossir les rangs de combattants au vu de la tendance qu’on certains révolutionnaire de dimanche soir à se mettre à table avec ceux qui font couler le sang de ceux qui sérieux dans leurs convictions révolutionnaires.
    Toute seule, l’Afrique n’ira nul part. Avec les autres et en toute conscience de ce qu’elle est, elle sera respectée.
    Comme le dit la sagesse africaine, il est parfois pas judicieux de rompre le dialogue même avec nos bourreaux. Je pense que certains burkinabè, ayant cette sagesse en tête, ont confiés leurs voies électorales au MPP en ne sachant pas qu’il est beaucoup plus médiocre qu’ils ne le pensaient.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 21:26, par Vérité Indiscutable En réponse à : Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

    Ce fameux "sommet" n’a pas été organisé pour aider l’Afrique. Il a été organisé pour permettre aux autorités françaises de connaître le visage actuel de l’Afrique afin de s’adapter à l’Afrique dans l’horizon 2030. C’est une fine statégie diplimatique pour réinventer leur politique. Ce n’est pas du tout pour aider l’Afrique. Vous avez déjà entendu qu’un président octroie gratuitement 30millions d’euros à des OCS juste pour le plaisir d’avoir invité leurs responsables pour une simple conférence ?
    La vraie Afrique, c’est nous. Nous voyons très clairs et pour rien au monde, nous ne nous laisserons pas faire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 07:38, par Un Burkinabê En réponse à : Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

    De quelle mascarade parlez vous ? Si c’est le sommet Afrique-France vous avez tirez à terre. Ce sommet aura contribué au moins à booster un éveil de conscience.
    1- l’organisation du sommet a fait fédérer ou accéléré la fédération de la jeunesse africaine. Il ya eu un contre-sommet organisé en France dont le thème était la monnaie unique africaine. La monnaie est la véritable lutte et non l’aide au développement. La problématique de la monnaie (fcfa) a été soulevée par une participants burkinabé en plénière. Malheureusement son intervention n’a pas été bien médiatisé car n’a pas été choisie pour cracher cette vérité au colon en chef Macron.
    2- lorsque des africains disent que la monnaie fcfa est africaine alors qu’elle ne l’est que parce qu’elle n’est utilisable qu’en Afrique. Pourquoi on ne vous voit pas accélérer la fin du cfa. Le jour ou le fcfa sera indépendante, l’Afrique francophone le sera aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 19:41, par jeunedame seret En réponse à : Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

    Tout est utile à la santé et au bien-être de soi. Mêmes les mauvaises odeurs. Il suffit seulement d’en faire bon usage. Sinon, c’est mesquin.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 12:34, par Ratassida En réponse à : Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

    Bonjour Chers frères et sœurs lecteurs !

    Mon commentaire porte particulièrement sur la rencontre de Montpelliers dont je refuse d’ailleurs de designer "sommet Afrique -France ou France-Afrique". Je respecte les jeunes qui y sont allés, car à mon sens, ils sont eux-mêmes victimes de manipulation. Si des Chefs d’Etats africains sont manipulés, parfois mis au pas par la France, ce ne sont pas eux, jeunes, sans expérience dans la diplomatie. Je ne parlerai pas du mode de désignation des jeunes, car quelque soit la méthode, je désapprouve même une quelconque rencontre avec des africains hors de l’Afrique pour parler des problèmes de l’Afrique. La rencontre même, est inappropriée et inopportune !

    La seule partie qui tire bénéfice de cette comédie est bien la France, du Président Macron. Il y a deux intérêts majeurs :
    - Préparer et tester sa nouvelle méthode d’avilissement. Avant, il passait par les Chefs d’Etats. Aujourd’hui, il a compris que s’il compte uniquement sur ces derniers, ca ne marchera pas. La jeunesse africaine n’est plus très maniable comme avant. C’est une jeunesse intelligente, consciente et battante. Il veut donc passer par la jeunesse pour légitimer la pression sur les élites.
    - Se vacciner contre les invectives. Tout ce que les jeunes ont dit a déjà été déjà dit par des gens à l’adresse de la France, mais il faut qu’elle permette à des gens de le lui dire à travers une autre tribune . A force d’entendre les plaintes et complaintes, elle devient plus insensibles, moins logique,... pour continuer ses manœuvres démoniaques.

    Jeunesse africaine, levons nous et combattons l’injustice !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre à 08:06, par Alexio En réponse à : Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)

    Un homme qui bat et viole toujours sa femme, et ne merite
    pas son foyer. La rupture du contrat doit etre comsomme par une issue amiable par le droit judiciaire.

    Pour illustrer la relation historique des anciennes colonies avec la France. C est ma conclusion. Malgre que les rapports de force n ont pas ete a notre faveur, comme dhabitude.

    Mais cette fois -ci la France est au aboie, elle doit jouer sa derniere carte geopolitique dans son ancien pre-carre qui est entrain de lui echapper par une jeunesse qui n a ni lien ou influence de cette Francafrique qui domina des decennies la vie politique de leurs parents ou grangs-parents.

    Le constat est pertinent apres 60ans d independance le bilan est desastreux. L Occident et la France ont imposes a nos pays le terrorisme international qu ils ont demenages des pays orientaux pour paralyser lAfrique et plus particulierement les pays du Sahel.

    Emmanuel Macron ale dos au mur avec un journaliste polemique Eric Zemmour, un franco-algerien-berbere qui seme la zizanie dans l arene politique en France qui menacerait le fauteuil presdentiel de Macron et la candidature de l extreme droite francaise de Marine Lepen.

    Comme dhabitude, l influence des africains de France ont un impact sur les enjeux electoraux en France. 10 pour cent de l electorat. Donc ce manque a gagner peut bouleverser et renverser le resultat du scrutin.

    Montpellier ou pas le panier de la menagere ne se decrete pas a ce sommet de duperie. La France n apas les moyens de sa politique. Elle est surendettee. Elle prend notre argent depose dans son tresor et nous le retourne en aide deguisee.

    Elle s est appuyee sur ce cet astuce criiminel de jeux d ecriture pour nous plummer depuis l instauration du Franc-CFA.

    Et personne ne connait le bilan de nos reels avoirs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé
Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme
Sciences et diplomatie au Burkina : « La science offre le cadre et la diplomatie offre les méthodes », selon Dr Lassina Zerbo
Union africaine : Minata Samaté élue Commissaire à la Santé, aux Affaires Humanitaires et au Développement Social
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »
Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)
Coopération Europe-Burkina : Lancement de deux projets pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation
Diplomatie : Remis Fulgance Dandjinou nommé ambassadeur à Paris
Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou
Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)
Intégration régionale au Burkina : Les acteurs locaux échangent sur l’état de mise en œuvre des projets et programmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés