Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Intégration régionale au Burkina : Les acteurs locaux échangent sur l’état de mise en œuvre des projets et programmes

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 5 octobre 2021 à 13h30min
Intégration régionale au Burkina : Les acteurs locaux échangent sur l’état de mise en œuvre des projets et programmes

La représentation permanente de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Burkina Faso organise, du 5 au 7 octobre 2021 dans la ville de Bobo-Dioulasso, un atelier d’information. Cette rencontre se tient au profit des acteurs de l’intégration régionale au Burkina Faso. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu, ce mardi 5 octobre 2021.

Cette retraite de coordination et d’information va permettre aux participants d’échanger sur les projets et programmes de la CEDEAO au Burkina Faso. Elle sera une occasion de partage d’informations entre acteurs de l’intégration, afin d’identifier les principales difficultés qu’ils rencontrent sur le terrain. A l’issue des trois jours de travaux, des solutions seront proposées pour une accélération de ces projets et programmes.

Pour le représentant résident de la CEDEAO au Burkina, Tièna Coulibaly, cette rencontre d’échanges donne l’occasion aux différents acteurs, « d’approfondir leurs connaissances et les interventions de la CEDEAO au Burkina, et de reformuler des recommandations. Les acteurs vont discuter de ce qui est en train d’être fait au Burkina Faso dans le cadre de la CEDEAO », a-t-il expliqué.

Les acteurs de l’intégration régionale du Burkina en atelier à Bobo-Dioulasso

Au cours des travaux, plusieurs communications seront présentées, notamment celles liées aux programmes de coopération de manière générale, une présentation du ministère en charge du commerce sur le chemin de libre échange, une communication du ministère des Finances sur le prélèvement communautaire et une communication de la CEDEAO sur son intervention dans le domaine de l’action humanitaire au Burkina Faso. La question des déplacées internes fera l’objet d’échanges également. Ainsi, les trois jours de travaux déboucheront sur des recommandations « pertinentes et ambitieuses » qui permettront à la CEDEAO de mettre sereinement en œuvre les grands chantiers de l’intégration régionale.

Rendre la CEDEAO plus utile aux citoyens

La vision 2020 de la CEDEAO a pris fin l’année dernière. Aujourd’hui, elle est en train d’adopter une nouvelle vision dont l’échéance sera fixée à l’an 2050. « Si nous pouvons nous réjouir des importantes avancées qui ont été réalisées dans le cadre de la vision 2020, nous avons aussi le devoir de regarder avec objectivité, ce qui n’a pas bien marché et surtout de tirer des leçons de nos insuffisances. Le terrorisme, la crise sanitaire, sont venus nous rappeler les fragilités de notre région dans les domaines de la paix, de la sécurité, de la démocratie et sur le plan sanitaire », a laissé entendre Tièna Coulibaly.

Le représentant résident de la CEDEAO au Burkina, Tièna Coulibaly

Il a par ailleurs affirmé que cette nouvelle vision de la CEDEAO va intégrer les nouveaux défis du moment, à savoir les crises sanitaires et sécuritaires. A l’en croire, c’est l’une des raisons qui explique l’organisation de cet atelier dont l’objectif, a-t-il rappelé, vise à permettre un partage d’informations entre les acteurs de l’intégration au Burkina Faso, et surtout d’identifier les difficultés que ces acteurs rencontrent sur le terrain.

La photo de famille à l’issue de la cérémonie d’ouverture de l’atelier

Le représentant résident de la CEDEAO au Burkina a fait savoir que les participants à cette rencontre sont issus des différentes structures qui sont en charge des projets et programmes. « Durant les trois jours de travaux, nous allons présenter quelques programmes majeurs de l’intégration, réfléchir sur les difficultés rencontrées, afin de formuler des pistes de solutions pour une accélération de ces programmes. Des recommandations seront faites à l’issue de la retraite, sur comment arriver à mieux atteindre l’objectif que les chefs d’Etat ont fixé à la CEDEAO, c’est-à-dire, avoir une CEDEAO des peuples, une CEDEAO au service du peuple. Les chefs d’Etat veulent que la CEDEAO soit plus utile pour les citoyens lambda », a conclu Tièna Coulibaly.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Visite de la Secrétaire d’État adjointe aux Affaires Africaines au Burkina Faso
Axe Washington - Ouagadougou : Le général Aimé Barthélémy Simporé, médaillé de la Légion d’honneur américaine
Burkina : Les activités du programme conjoint Sahel en réponse aux défis covid-19, conflits et changements climatiques lancées
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé
Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme
Sciences et diplomatie au Burkina : « La science offre le cadre et la diplomatie offre les méthodes », selon Dr Lassina Zerbo
Union africaine : Minata Samaté élue Commissaire à la Santé, aux Affaires Humanitaires et au Développement Social
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »
Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)
Coopération Europe-Burkina : Lancement de deux projets pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation
Diplomatie : Remis Fulgance Dandjinou nommé ambassadeur à Paris
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés