Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Luttez pour vos opinions, mais ne croyez pas qu’elles contiennent toute la vérité ou la seule vérité» Charles A. Dana

Norbert Tiendrébéogo à Ouahigouya : « Ils ont livré l’Eléphant aux chacals affamés »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Norbert Tiendrébéogo • • vendredi 11 novembre 2005 à 08h09min

A deux jours de la clôture officielle de la campagne présidentielle, le candidat du Front des forces sociales (FFS) et de la Convergence de l’espoir (CE), Norbert Michel Tiendrébeogo, était en déplacement ce mercredi 9 novembre 2005 à Ouahigouya.

A la Place de l’autogare où s’est tenu le meeting, le candidat sankariste a expliqué à ses militants le sens de son engagement dans la course à la présidentielle.

Il était 15h 45 lorsque le tandem sankariste Norbert Michel Tiendrébéogo du FFS, Jean Hubert Bazié de la Convergence de l’espoir a fait son apparition sur l’aire du meeting. Les slogans hostiles « aux chacals affamés, aux tortues à double carapace et aux dindons gonflés » fusent. Le candidat Tiendrébéogo, costume sombre, casquette vicée sur la tête et poing levé, effectue un tour d’honneur avant de s’installer sur la place des officiels, sobrement aménagée. S’ensuivra une série d’allocutions aussi virulentes les unes que les autres contre les tenants du pouvoir actuel.

Le représentant des jeunes pionniers, Inoussa Ouédraogo, fièrement coiffé d’un béret à l’image du mythique révolutionnaire Ernesto Che Guevara, commence par jeter l’anathème sur Blaise Compaoré et ses amis : « Les ABC, qui présentent sur une affiche Blaise Compaoré en cow-boy dans un décor de western électoral, sont des apatrides et de véritables acculturés », a-t-il lancé avant de s’adresser à son candidat : « Soyez rassuré, car la jeunesse est convaincue de votre engagement. Vous incarnez la vraie cause sankariste, à laquelle nous sommes mariés depuis le 4 août 1983 ».

Le président de la Convergence pour l’espoir, Jean Hubert Bazié, après des éloges du peuple Yadéga, explique l’objet du passage du candidat à Ouahigouya : « Nous sommes venus nous inspirer des valeurs de probité, d’intégrité et de respect de la parole donnée des Yadsés ». Ce préambule de charme lâché, M. Bazié s’indigne d’abord contre les fastes des meetings du président sortant, Blaise Compaoré, puis s’empresse de rappeler : « En 1987, Blaise Compaoré ne disposait, comme biens, que d’un appareil de musique, de meubles et d’un terrain hérité de son père ». « Aujourd’hui, constate-t-il étonné, il dispose de milliards qu’il utilise pour entretenir des lions et des crocodiles ».

Le candidat de la coalition FFS-CE, Norbert Michel Tiendrébéogo, entame son prêche par un coup de boutoir contre le parti de l’Eléphant, l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) : « Les Yadsés ne sont pas contents parce qu’on a livré l’Eléphant aux lions, aux hyènes et aux chacals affamés » (allusion faite à la décision de l’ADF/RDA de soutenir le candidat CDP).

Alors, lança-t-il, cet appel aux papys-papys du RDA : « Je demande aux vieux du RDA de soutenir les jeunes du FFS pour sauver l’Eléphant ». Contre les autres candidats de l’opposition, le candidat Tiendrébeogo de marteler : « Ce sont des opposants qui viennent chez vous, mais la nuit, ils rampent à Ziniaré pour prendre des prébendes ».

Pour propulser le Burkina Faso à un niveau de développement honorable, celui qui promet de faire rendre gorge aux mandarins du régime Compaoré propose, s’il était élu, l’instauration de l’école obligatoire jusqu’au CEP, la vulgarisation de l’enseignement technique et la création de groupement d’intérêt économique (GIE) dans le secteur de l’agriculture. Pour la promotion des femmes, le président du FFS prévoit l’institution de la parité dans les concours de recrutement et parle de bien d’autres ambitions qu’il nourrit pour ce pays qu’il aime tant.

Alain St Robespierre

Norbert Tiendrebéogo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Norbert Michel Tiendrébéogo du FFS au secteur N°1 de Ouagadougou : “J’ai voté pour l’espoir...”
Meeting de clôture de Norbert Michel Tiendrébéogo à Ouagadougou : “L’incapacité ne passera pas...”
Norbert Michel TIENDREBEOGO : Sera-t-il le leader du Sankarisme ?
Norbert Tiendrébéogo à Ouahigouya : « Ils ont livré l’Eléphant aux chacals affamés »
Norbert Michel Tiendrébéogo à Boussé, Yako et à Ouahigouya : “L’éléphant du Yatenga est dompté au parc animalier de Ziniaré ; soyez vigilants...”
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-EST : colère, recueillement et espoir
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-Nord : “Je vais loger dans le palais construit par Blaise...”
Norbert Michel Tiendrébéogo dans la Boucle du Mouhoun : Les militants décident de « renvoyer » Blaise Compaoré...
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-Ouest : Dydir « conquis » par le FFS
Norbert Michel Tiendrébéogo du FFS à Ouidi : Appel « à faire le bon choix le 13 novembre »
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-Sud : Médéga dit oui à la reconstruction du Faso
Norbert Michel Tiendrébéogo dans les Cascades : Les militants du FFS promettent « une gifle électorale »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés