Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 5 octobre 2021 à 23h10min
Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou

Le président du Faso, Roch Kaboré a reçu en audience, ce mardi 5 octobre 2021, le Haut représentant de la Coalition pour le Sahel, Djimé Adoum.

Accompagné des partenaires techniques financiers, Djimé Adoum dit être venu échanger avec le président sur l’état d’avancement de la feuille de route des engagements pris à N’Djamena en mars 2021. Cette feuille de route, rappelons-le, comprend cinq piliers.

Le pilier 1 qui concerne la lutte contre le terrorisme est piloté conjointement par les pays du G5 Sahel et la France. Le pilier 2 qui consiste au renforcement des capacités militaires est piloté par l’Union européenne en collaboration avec le G5 Sahel. Le pilier 3 concerne l’appui au retour de l’Etat, et est également piloté par l’Union européenne en collaboration avec le G5 Sahel.

Djimé Adoum, Haut représentant de la Coalition pour le Sahel

L’Aide au développement qui est le 4e pilier est piloté conjointement par le G5 Sahel et l’Alliance Sahel. « Il faut que cette feuille de route soit bien travaillée et bien comprise de tous à la fois des partenaires techniques et financiers et des gouvernements », a déclaré le haut représentant de la Coalition pour le Sahel.

Djimé Adoum dit avoir également échangé avec le président du Faso sur le nouveau référentiel de développement du Burkina « Ensemble nous avons échangé sur le fait qu’il faille consolider à la fois sécurité et développement. Les deux vont ensemble », a déclaré Djimé Adoum qui dit avoir également parlé de la situation sécuritaire au-delà de l’espace du G5 Sahel, au regard de la porosité des frontières.

Les partenaires techniques et financiers dont l’Union européenne étaient de la visite

« Dans les jours qui suivent nous allons pouvoir mettre quelque chose dans la balance qui réponde à la fois aux exigences d’une table ronde qui se tiendra à Ouagadougou dans deux mois. On espère aussi qu’il n’y ait pas les mêmes choses mais qu’il y ait du nouveau », a déclaré le haut représentant de la Coalition pour le Sahel, Djimé Adoum.

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 octobre à 15:16, par Abdoulaye En réponse à : Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou

    J ai pitié de nos populations qui n ont toujours rien compris de la situation le G5 n existe pas. Et n ya aucun partenaires techniques il n y que le loup déguisé en agneau.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 18:38, par MyMy En réponse à : Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou

    - ET NOUS NE COMPRENONS MÊME PAS ICI AUSSI, QUE NOUS NE POURRONS PAS VAINCRE LE TERRORISME ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 08:54, par LE FORGERON En réponse à : Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou

    Bonjour,

    Faites partir l’armée Française du Burkina d’abord et nous pourrons espérer vaincre les terroristes.

    Oublions les partenaires Techniques et financiers car ce sont des partenaires financiers seulement mais pas techniques.
    Je propose trois solutions pour vaincre le terroriste en Afrique de l’Ouest par ordre d’importance surtout :
    - Les pays africains doivent combattre ceux qui financent le terrorisme en changeant leur monnaie CFA en une autre Monnaie fabriquée par les pays Africains eux-mêmes dans les plus brefs délais. Car nous ne contrôlons pas la fabrication du CFA et cela est une insuffisance pour la lutte contre le financement du terrorisme et l’enrôlement des jeunes.
    - les pays du G5 sahel doivent impérativement rompre avec l’armée française immédiatement sans condition et signer un contrat avec les russes en même temps pour permettre de traquer les terroristes sur tout le territoire du G5 sahel sans interdiction.
    - Recruter les militaires (ex 1 000) qui sont à la retraite de moins de 5 ans et qui sont volontaires pour un contrat d’une année renouvelable avec un salaire minimum de 300 000 FCFA/mois pour appuyer l’armée russe sur le terrain.
    - Demander une solidarité nationale pour le soutien de ces soldats au front par une contribution volontaire durant ces deux ans (NB : toutes les sociétés doivent contribuer à cet effort de guerre). Car il faut nos propres moyens financiers pour payer nos propres armes de guerre (ex : le Mali a payé 4 hélicoptères avec leur propre moyen car aucun partenaire financier actuel ne va leur financier cet achat d’hélicoptères). Aussi 3/10 des recettes de la vente des sociétés minières basées sur le territoire rouge du G5 Sahel contribuera à l’effort de guerre (payer les russes, les armes, le maintien des troupes et créer une banque du G5 Sahel et une raffinerie pour les pays concernés). Au moins les pays du G5 sahel vont perdre un peu d’argent avec le contrat des russes mais leurs dignes fils ne vont plus mourir par centaines dans les attaques terroristes. Car entre deux maux il faut choisir le moindre mal.

    Ces trois solutions sont efficaces et indispensables pour vaincre le terrorisme quelque soit l’ordre d’exécution.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 14:46, par Tig-Ré En réponse à : Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou

      M LE FORGERON,
      Je suppose que vous qui n’avez aucun dossier, aucune information secrete, savez mieux que tous les dirigeants africains.
      Pourquoi les dirigeants malien n’ont pas choisi de recruter des soldats plutôt que d’engager wagner ?
      Continuez avec les " y-a-qu’à, faut qu’on".
      L’engagement dans l’armée n’est pas une question d’argent. Ceux qui s’engaent dans l’armée pour l’aregent sont ceux qui fuient à la première occasion.
      Pourquoi la côte d’ivoire et le Sénégal qui se dévéloppent avec le CFA vous suivront dans vos délires ?
      Soyons humbles.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Visite de la Secrétaire d’État adjointe aux Affaires Africaines au Burkina Faso
Axe Washington - Ouagadougou : Le général Aimé Barthélémy Simporé, médaillé de la Légion d’honneur américaine
Burkina : Les activités du programme conjoint Sahel en réponse aux défis covid-19, conflits et changements climatiques lancées
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé
Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme
Sciences et diplomatie au Burkina : « La science offre le cadre et la diplomatie offre les méthodes », selon Dr Lassina Zerbo
Union africaine : Minata Samaté élue Commissaire à la Santé, aux Affaires Humanitaires et au Développement Social
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »
Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)
Coopération Europe-Burkina : Lancement de deux projets pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation
Diplomatie : Remis Fulgance Dandjinou nommé ambassadeur à Paris
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés