Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 5 octobre 2021 à 23h05min
Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

Dans le cadre de sa tournée auprès des chefs d’Etat, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel, Éric Tiaré a rendu visite, ce mardi 5 octobre 2021, au président du Faso Roch Kaboré. Il dit être venu recevoir ses orientations pour la réussite de la mission du secrétariat exécutif qui est de « lutter contre le terrorisme et travailler pour le développement et le bien-être des populations du G5 Sahel ».

« Le Commandant de la Force conjointe basée à Bamako est en train de travailler pour organiser les troupes. Ce n’est pas facile mais il y travaille. Il y a des opérations au coup par coup mais il y a un plan d’opération qui est prévu. Le prochain conseil de défense et de sécurité va examiner le plan qui est retenu pour voir dans quelle mesure mieux organiser les troupes pour qu’elles puissent être le plus efficace possible », a laissé entendre Eric Tiaré.

Le Secrétaire exécutif du G5 Sahel est-il inquiet des tensions entre Bamako et Paris suite au rapprochement des autorités maliennes de Moscou et de la probable venue de la société militaire privée Wagner au Mali ? A cette question, Éric Tiaré a été laconique. Il a indiqué que le Secrétariat suit ce qui se passe et espère que la tension va baisser.

Cette visite chez Roch Kaboré a été également l’occasion pour Éric Tiaré de présenter ses condoléances au Burkina Faso pour l’attaque du détachement militaire de Yirgou, lundi 4 octobre, attaque qui a coûté la vie à quatorze militaires et fait sept blessés.

Rappelons que Eric Tiaré a été désigné Secrétaire exécutif du G5 Sahel, en remplacement du Nigérien Maman Sambo Sidikou, à l’issue du sommet extraordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel tenu par visioconférence, le 9 juillet 2021.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 octobre à 15:27, par Landry Ghilat En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    Bonjour,
    vous dites bien tension ?. Qui tend qui. Vive le Mali et ses dirigeants qui ont eu le courage de rechercher l’intérêt de leur peuple. Les autorités de la transition font honneur à toute l’Afrique. Briser les chaînes de la cervitude et de la soumission puérile à Paris
    Un exemple à suivre pour nous redonner notre dignité longtemps bafouée.
    Dehors barkhane du Mali et de partout en Afrique
    Seule la lutte libère.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 16:01, par Vérité Indiscutable En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    Il a bien répondu. Ce n’est pas laconique. Ca ne dépend nullement de lui. Toutefois il a été sage de donner une réponse qui ne mette aucune partie en défaveur.
    On demande aux français de libérer le Mali et ils ne veulent pas non ? On verra après la formation des militaires maliens et l’instauration de l’école militaire de guerre au mali, ce qui va se passer. Wagner est le très bienvenu au mali. Il n’y a pas autre issue pour nous que d’être forts pour nous libérer par tous les moyens. De tous les présidents de nos pays Goïta n’a pas son pareil pour le moment. Courage et Force à lui et au Mali entier. Je suis fier du Mali et tant pis pour ceux qui pensent qu’on ne peut pas se passer de la france.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 16:12, par AMADOU En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    Ça suffit. Arrêtez d’être des valets locaux de l’imparlisme français. Les peuples en ont marre. Faites nous le bilan du G5. Vous avez des budgets comme salaire pour rien

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 06:31, par TANGA En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    La tension ne peut as baisser entre le Mali et la France. Elle ne peut que montée ; et pas seulement avec le Mali. Ça sera une tension entre tous nos peuples et la France. Vous ne suivez par l’actualité ou quoi ? Écoutez les pleurs des veuves, veufs et orphelins ; regardez le déplacés. Vous saurez qu’un jour, même si ça ne sera pas tous ensemble, des gens commencerons à agresser des gens qu’ils tiennent Poir responsables. Faites semblant de na as comprendre et ou utilisez des gros mots pour expliquer la situation. Le réveil de chaque acteur, étranger ou nationaux sera brutal.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 08:58, par true En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    Aucun salut avec la France tant que les chaines de la soumission ne seront pas brisées. Les Maliens sont en train de prendre leur responsabilité.Félicitation

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 09:53, par Alexio En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    La France est un pays malade de ses politiciens malhonetes pour lAfrique. C est dans cette logique des faits que ce pays se voit eniliser de sapropre stipudite. La France est comme un lotto-millonaire qui a tout perdu par son arrogance.

    Pour ne pas paraphraser le titre du livre d un de ses fils journalistes et auteurs connaisseur de la Francafrique rejetee par la nouvelle generation africaine. D ailleurs elle n a ni reference, ni temoin a cette epoque pesante douloureuse des annees d independance dont ses grands parents et parents ont ete victimes des astrocites qui y decoulaient.

    Antoine Glaser." ARROGANT COMME UB FRANCAIS EN AFRIQUE".

    Un livre a lire pour comprendre la debandade de ce pays une fois puissant et attrayant en Afrique. A perdue sa cote au pres des africains du au chaboulement de la geo-politico-economico asiatique. En particulier chinoise en Afrique.

    La France n a plus les moyens de sa politique pour cette generation connecter au monde de diverses horizons. et le Bastion FRANCAFRIQUE est entrain de vivre ses vieux jours sur ce continent, ou les revendications sosiales sont tres poussees et legitimes.

    Le dilemme francais dans sa vie politique en Afrique s est replier sur deux poids deux mesures quand cela lui serve ses interests Richelien. Car c est de ce type que vient l enseigne diplomatique que la France n a pas d amis med des interets a proteger.

    Le General de Gaule lui raffinera a son par dire que les nations n ont pas d amis mais des interets. Partant de cette logique la France est au Sahel par ce motif de ses interets belliqueux.

    La crise avec le Mali etait previsible selon l analyses de beaucoup de panafricains qui voyaient une balkanisation du Mali pour l exploiter son sol, par les societes minieres de l Oligarchie internationale occidentale. La France n est que le garcon de course. Comme dhabitude de par sa place au CONSIL DE SECURITE a l ONU pour les 14 pays qu elle controlle par le biais des contrats coloniaux de 1884-1885 de Berlin.

    C est dans cette logique que Tout doit passer par le peage politique, economique, sosiale et culturelle. En ce qui concerne l Afrique des Ex- colonnies francaises.

    Malgre que le Mali s etait s entirer d affaire de ce joug colonial comsommer par son ptremier president Modibo Keita, la France est partie par la grande porte et revenir par la fenetre. Apres le coup d Etat de Moussa Traore. La France toujours dans les coulisses des coups d Etats contre ceux qui veulent la servir, et puis etre asservi.

    Le 19 Novembre 1968. Cette crise a evoluer dans la conscience collective des Maliens, jusqu a nos jours, adviendra la decheance de IBK par la masse populaire.

    Les nouveaux dirigeants ne veulent se mettre a l autel de la Francafrique. Voir que leur pays leur soit-disant sauveur etait en realite leur ennemi a visaage deguiser. La France qui tenant les rennes de cette fausse crise fomentee par elle. Pour faire chanter les pays du Sahel.

    Cette hegemonie est comprise par tous les partnaires de ses pays frontaliers du Sahel. Cette maguouille geopolique s est denuder avec le fils des temps. 8ans au Sahel sans resultats positifs.

    L armee francaise commenca a devenir une armee d occupation au Mali qu une armee de coopertaion contre les terroristes. L Etat malien est refuse de mettre les pieds a Kidal. La frustraction s installait petit-a-petit au peuple malien.

    Comsommer quand Macron, notre Jupiter survola la capitale Bamako sans escale et se posa sur Kida.

    A son arrivee, une depeche de rencontre au president Malien IBK qui le rencontra a Kidal. Une gifle que le peuple Malien s est contenu.

    L arrogance francaise suiva son petit bonhomme de chemin. jusqu au jours. ou elle fut pris d assaut par l annonce des forces dit Warner de la federation de Russie. Le cendrier du peuple Malien etait alors deborder.

    La France Prise en panique, reponda avec menaces, intimidations et autres traffic d influences.

    Les nedias francais comme a l accoutumer ciblait le groupe Warner de mercenaires. En oubliant ses propres barbouzes, et autres Bob Denard qui ont commis des crimes abominables en Afrique. Il a aussi la legion d honneur, Une unite militaire qui est en dehors de son armee reguliere.

    Les menaces n aboutirons a quelque chose. Les Russes sont deja sur le terrain. La livraison de 4 helicopteres est une confirmation. Maintent l arbre qui cachait la Foret serait denuder. Ce serait pas etonnant que les maliens decouvrirons les sites d orpaillages pilles par l armee francaise. Car cette fausse guerre contre djihadistes n est rien d autres que des coquilles vides.

    Une guerre economique contre les pays du Sahel, pour brader leurs matieres premieres a vil prix. Ce chaos controller par son auteur, la FRance va quitter le Sahel la queue entre ses jambes.

    Avec l arrivee des Russes.

    Macron dans logique electorale doit balyer devant sa porte. Il n est pas le president du Mali. Et ce pays est souverain selon les prerogatives des nations-unis.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 11:16, par Tig-Ré En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    Moi je ne comprends pas les maliens. Au lieu de critiquer la France il faut demander franchement le départ immédiat des français et même des forces de l’ONU. Comme ça vous reprenez Kidal et l’affaire est terminée. Même pas besoin de wagner sauf pour la protection les militaires au pouvoir. Je ne vois pas ce qui est difficile dans ça. Nous sommes fatigués de ce double jeu.

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 15:39, par Alexio En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

      MR Tig-Re, je dois vous rappeller que la jeunesse malienne a pancarter et marquer ces doleances lors de ses meeting requerant le depart de toutes ses forces exogenes sur son territoire incluant L ONU, dont sa Force Takouba baptisee par la France composee des elements de pays europeens dont l agenda est flou.

      Une source de revenues sans efficacite sur le terrain . Le meme scenario en Centrafique, ou les forces de lONU faisaient du smuggling de toutes sortes em abusant de son immunite.

      La France est dans toutes les sauces au Mali. Apres avoir refuse le Mali de negocier avec les Maliens manipules sous nen ace de retirer la force Barkhane. Un faux- fuyant pour cacher son echec de 8ans sur le terrain. Le constat est pertinent.

      Quand les rapports de forces serons aux cotes du Mali, ces forces-la vont quitter le Mali.

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 15:21, par problème En réponse à : Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)

    @internaute ti gré

    J’ai beaucoup ri en lisant votre article qui est simple mais touche le fonds du problème : Le Mali a peur que la France parte
    Amicalement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Visite de la Secrétaire d’État adjointe aux Affaires Africaines au Burkina Faso
Axe Washington - Ouagadougou : Le général Aimé Barthélémy Simporé, médaillé de la Légion d’honneur américaine
Burkina : Les activités du programme conjoint Sahel en réponse aux défis covid-19, conflits et changements climatiques lancées
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé
Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme
Sciences et diplomatie au Burkina : « La science offre le cadre et la diplomatie offre les méthodes », selon Dr Lassina Zerbo
Union africaine : Minata Samaté élue Commissaire à la Santé, aux Affaires Humanitaires et au Développement Social
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »
Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)
Coopération Europe-Burkina : Lancement de deux projets pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation
Diplomatie : Remis Fulgance Dandjinou nommé ambassadeur à Paris
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés