Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Musique : Bibich Sérénité présente confirmation, son tout premier album solo

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mardi 5 octobre 2021 à 08h30min
Musique : Bibich Sérénité présente confirmation, son tout premier album solo

L’artiste musicien « Bibich Sérénité » a dédicacé le dimanche 3 octobre 2021 à Ouagadougou son nouvel album. Il est intitulé « la confirmation ». C’est un opus de 8 titres chantés dans le genre musical zouglou. La présentation de l’œuvre a eu lieu au cours d’une conférence de presse initiée à cet effet.

Pour Jean Baptiste Digbo, cette nouvelle production est venue pour confirmer sa présence au Burkina Faso, son pays d’adoption. Cela certifie aussi, selon lui, sa maturité musicale et artistique. « Confirmation » explique-t-il, est un message d’espoir. Dans les huit titres, l’on retrouve « Les enfants préférés ». L’artiste invite ses fans à ne jamais désespérer. Pour lui, Dieu les aime. Au niveau de « On ne mange pas seul », c’est un appel à la solidarité qui est lancé.

Avec le titre « Merci », l’artiste est reconnaissant aux Burkinabè qui travaillent pour que le nom du pays retentisse ailleurs. Il rend hommage à ceux qui hissent haut le drapeau du pays des hommes intègres. Bibich Sérénité demande l’arrêt de la stigmatisation des Burkinabè nés ailleurs dans le titre « Diaspo ». Pour lui, la différenciation est source de problèmes. Dans cet album, l’artiste rend aussi hommage avec « Corps habillés » aux forces de défense et de sécurité. L’on retrouve d’autres titres comme « ça n’a qu’à finir », « bonnes relations »…

« Confirmation » est un album de fusion zouglou-Binon-Warba. Sept des huit titres ont été arrangés à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Bibich Sérénité est installé au Burkina dépuis 2013. Avec son single « Décision », il a été sacré Kundé du meilleur artiste étranger vivant au Burkina Faso en 2019. L’album est disponible au prix unitaire de 5 000 francs CFA dans tous les points de vente.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
26e édition des Nuits atypiques de Koudougou : Le rendez-vous de l’édition « Renaissance » prévu du 24 au 28 novembre 2021
FESPACO 2021 : 17 prix spéciaux décernés
FESPACO 2021 : « Feathers » de l’Egyptien Omar El Zohainy revient sur les femmes qui portent leurs familles
FESPACO 2021 : Le Syndicat national des artistes-musiciens du Burkina Faso dénonce le tâtonnement du ministère de la Culture
Cinéma : L’acteur américain Alec Baldwin auteur d’un tir mortel lors d’un tournage
Fespaco 2021 : Le jury long métrage visionne le film angolais « air conditionner »
Fespaco 2021 : « Les trois lascars », le seul long métrage burkinabè en compétition pour l’Etalon d’Or de Yennenga soumis au jury
« Faire la musique au Burkina Faso c’est un lourd sacrifice », dixit Greg Burkimbila
FESPACO 2021 : Le film égyptien « Souad » projeté, son réalisateur brille par son absence
FESPACO 2021 : « Farewell Amor », le film qui dépeint les réalités socioéconomiques de la diaspora africaine aux USA
FESPACO 2021 : « Baamum Nafi », quand l’extrémisme violent divise deux frères
Culture : « Allons au musée » avec Apolline Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés