Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Technologie : L’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso lance "Smart city challenge"

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 28 septembre 2021 à 10h30min
Technologie : L’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso lance

L’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF), en collaboration avec le PNUD, a au cours d’une conférence de presse, présenté le projet smart city challenge le 24 septembre 2021 à Ouagadougou. Cette première édition est placée sous le thème : « Comment trouver des solutions digitales innovantes aux défis de nos villes actuelles ou futures ? »

La Smart city innovation challenge organisée autour du thème : « Comment trouver des solutions digitales innovantes aux défis de nos villes actuelles et futures ? » va mettre des jeunes en compétition afin qu’ils développent « des projets qui utilisent des technologies pour répondre aux problèmes de la société ». Il est né à travers le constat des difficultés que rencontre le Burkina Faso du fait de la forte croissance démographique urbaine qui engendre un certain nombre de difficultés pour les villes.

Le but de ce Hackathon, selon le directeur général de l’ISGE-BF, Innocent Compaoré, est de proposer des solutions qui pourront aider à mieux gérer les villes et à relever les défis posés par l’urbanisation exponentielle. « L’objectif général du Hackathon est de permettre aux participants d’utiliser les techniques de l’information et de la communication pour concevoir des solutions numériques innovantes, pratiques, faisables et viables afin de répondre aux défis des villes modernes du Burkina Faso », a-t-il précisé.

C’est dans le cadre de son projet intitulé « transformation numérique inclusive en vue d’accélérer la marche vers les ODD », que le Programme des nations unis pour le développement (PNUD) a financé l’ISGE-BF, à travers son incubateur appelé Centre d’entrepreneuriat et d’innovation technologique (CEINTECH), afin d’organiser un Hackathon et accompagner les meilleurs projets digitaux.

《Le Smart city challenge réunira des équipes diverses et variées pour innover dans divers secteurs d’activités des villes》, Innocent Compaoré.

« L’une des raisons qui nous amène à investir dans ce projet est la population du Burkina Faso qui est à majorité jeune. Il faut investir dans la jeunesse pour qu’elle puisse choisir ce qui est mieux pour elle pour son développement ainsi que son avenir », a laissé entendre la responsable de l’exploration dans le laboratoire d’accélération du PNUD, Eudoxie Zongo.

Le Hackathon sera organisé dans les locaux de l’ISGE-BF situés à la ZAD à Ouagadougou. Les porteurs de projets sélectionnés devront faire une présentation orale synthétique de sept minutes de leurs projets, suivie de dix minutes de questions devant un jury pluridisciplinaire et un public. Ils bénéficieront d’un accompagnement de coaches et d’experts pour les aider à améliorer leurs projets.

Les dix meilleures solutions choisies par le jury intègreront l’incubateur CEINTECH et l’ISGE-BF où ils bénéficieront d’un fonds d’amorçage et d’un accompagnement technique pour développer leurs solutions et formaliser leurs projets.

Smart city challenge est gratuit et ouvert à toute personne ou équipe constituée de 2 à 5 personnes et âgées de 15 à 35 ans. La participation féminine étant fortement encouragée, il est recommandé aux équipes d’avoir au moins 50% de l’autre genre dans leurs effectifs.

Les candidatures sont reçues jusqu’au 30 septembre 2021. La compétition se déroulera du 8 au 10 octobre 2021.

Les inscriptions se font en ligne à travers : https://cutt.ly/IW03j4B

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina cyberéconomie : "Il faut inciter les enfants et adolescents à s’intéresser très tôt aux métiers du numérique" Younoussa Sanfo
Burkina Faso : Le pays est sous influence médiatique pro-russe selon All Eyes On Wagner
Médias : La liberté de la presse n’est pas une liberté à géométrie variable
Editorial : Non, les médias burkinabè ne sont pas des « Radio mille collines »
Technologie au Burkina : PUBBIX TECH outille une dizaine de jeunes au ‟UX Design″
« Reporters du Faso » : Moumouni Simporé succède à Charles Tiendrébéogo à la tête de l’organisation
Médias au Burkina : « Le travail du journaliste n’est pas de chanter les louanges de quelqu’un », rappelle le journaliste Boureima Ouédraogo
Utilisation des réseaux sociaux : La responsabilité sociale et citoyenne des internautes au cœur d’une rencontre du SEPAFAR
Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation en Afrique : Le comité CNP-NZ dénonce son usurpation par l’ONG M&D
Régulation de la communication au Burkina : Les Burkinabè invités à faire attention à ce qu’ils véhiculent comme information
Création de visuels et d’infographies : Polotno Studio, l’alternative gratuite à Canva
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés sensibilise les étudiants du Centre universitaire polyvalent du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés