Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Energies renouvelables au Burkina : Au-delà des intentions, la société civile invite à plus d’actions

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 24 septembre 2021 à 10h53min
Energies renouvelables au Burkina : Au-delà des intentions, la société civile invite à plus d’actions

Ouagadougou abrite les 23 et 24 septembre 2021, le forum national des organisations de la société civile sur les énergies renouvelables. Il s’agit d’une initiative du Centre d’études et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest - Association internationale (CESAO-AI), en collaboration avec la Coalition nationale des OSC pour la promotion des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER/BF). La cérémonie d’ouverture a connu la présence du directeur de cabinet du ministre en charge de l’énergie, Idrissa Konditamdé.

Trente pour cent de la population d’Afrique sub-saharienne ont accès à l’électricité, selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables. Et selon une étude de la Banque mondiale réalisée en 2017, plus de la moitié des 54 pays du continent africain a un taux d’électrification de moins de 20%. Dans l’espace CEDEAO, seulement 54 % de la demande en énergie est couverte alors que l’Afrique de l’ouest dispose d’un important ensoleillement qui varie entre cinq et sept kilowattheures par mètre carré et par jour.

Pour le directeur du Centre écologique Albert Schweitzer (CEAS), Henri Ilboudo, l’accès à l’énergie reste donc un grand défi surtout pour les populations en milieu rural malgré les différentes initiatives mises en œuvre par les Etats. « Il faut faire en sorte que ces énergies en faveur des énergies renouvelables quittent le domaine des intentions pour être une réalité », a-t-il déclaré à la cérémonie d’ouverture au forum national des organisations de la société civile sur les énergies renouvelables.

Une vue des participants

Une dynamique régionale

Ce forum qui se tient les 23 et 24 septembre est organisé par le Centre d’études et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest - Association internationale (CESAO-AI) en collaboration avec la Coalition nationale des OSC pour la promotion des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER/BF).

Selon le coordinateur régional de CESAO-AI, Dramane Coulibaly, ce forum intervient dans une dynamique régionale pour ce qui est de l’action de CESAO car il est le deuxième après celui du Bénin et précède les foras du Mali, du Niger et du Sénégal.

Idrissa Konditamdé, directeur de cabinet du ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo

Un plan d’actions de plaidoyer en vue

Au cours de la rencontre, les participants discuteront des résultats et l’analyse de l’état de mise en œuvre des initiatives africaines sur les énergies renouvelables au Burkina. Ce sera également l’occasion pour eux d’élaborer un plan d’actions de plaidoyer en faveur des énergies renouvelables. Selon le président du CNPDER/BF, Charles Didace Konseibo, les OSC veulent jouer un rôle de contrôle sur la mise en œuvre des initiatives dans lesquelles le pays s’est engagé aussi bien au plan national, sous régional et international pour permettre un accès durable des populations aux énergies renouvelables.

La société civile de plus en plus écoutée

Selon lui, les OSC n’étaient pas suffisamment écoutées mais depuis la mise en place de la coalition, la société civile est impliquée au fur et à mesure au niveau du ministère de l’Energie dans toutes les actions en rapport avec les énergies renouvelables. « Nous estimons que nous sommes légitimement la courroie de transmission entre les populations à la base et les gouvernants.

Dramane Coulibaly, coordinateur régional de CESAO-AI

Objectif de 30% en 2025

« Au Burkina Faso, le taux d’électrification national était de l’ordre de 45 % en 2020. La part des énergies renouvelables dans la production nationale d’électricité, elle est évaluée à 17 % toujours en 2020 », a déclaré le directeur de cabinet du ministre en charge de l’énergie, Idrissa Konditamdé. Tout en saluant le dynamisme des OSC dans le secteur des énergies renouvelables, il a rappelé l’ambition du gouvernement qui est de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 30% d’ici 2025.

Charles Didace Konseibo, président du CNPDER-BF

Rappelons que le forum entre dans le cadre du projet sur la « Participation de la société civile des pays francophones d’Afrique de l’Ouest au pilotage des initiatives africaines sur les énergies renouvelables en Afrique » (PaSCOP/ARI). Mis en place par le CESAO-AI et ses partenaires tels que MISEREOR, Power Shift Africa et Germanwatch, ce projet intervient au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Sénégal.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, les forumistes ont posé pour la postérité

Selon Safiatou Nana du CESAO-AI, ce projet vise à contribuer à la sécurité énergétique en Afrique en mettant l’accent sur une énergie abordable, fiable, durable et moderne à travers les opportunités promues par l’initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables. D’ici 2022, il ambitionne construire un réseau solide, bien informé et crédible d’ONG et d’acteurs non-gouvernementaux dans les cinq pays.

HFB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés