Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

12e Journée du médecin : Les participants réfléchissent à l’hôpital de demain

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 23 septembre 2021 à 22h45min
12e Journée du médecin : Les participants réfléchissent à l’hôpital de demain

Ce jeudi 23 septembre 2021, se tient la 12e Journée du médecin et le 24 septembre 2021, se tiendra le 7e congrès ordinaire de l’Ordre des médecins du Burkina. La cérémonie d’ouverture du premier événement a été présidée par Hadja Fatoumata Ouattara / Sanon, qui a représenté le ministre de la santé.

La 12e Journée du médecin et le 7e congrès ordinaire de l’Ordre des médecins sont organisés par le Conseil national de l’ordre des médecins du Burkina. Pour la Journée du médecin, les participants mèneront la réflexion sur le thème « Quel hôpital de demain pour un système de santé performant et accessible ? » Autour de ce thème principal, se tiendront deux tables rondes sur les mécanismes et modes de financement des hôpitaux pour un service public de qualité et sur la formation des ressources humaines en santé au Burkina, notamment les difficultés et les perspectives.

Une vue des participants à la Journée des médecins

« Dans nos hôpitaux, nos malades qui viennent se retrouvent souvent devant des pénuries. Tout ça est lié à des problèmes de trésorerie de nos hôpitaux. Le gouvernement fait un effort en allouant des subventions aux hôpitaux. Mais ces subventions ne sont pas suffisantes, donc il faut trouver des mécanismes pour pouvoir financer les hôpitaux et les amener à rendre un service public de qualité. Le service public de qualité fait aussi appel à la qualité des hommes qui animent les hôpitaux. C’est en cela que nous avons pensé à la deuxième table ronde sur la formation des médecins au Burkina. On constate qu’il y a une pléthore de stagiaires et donc l’encadrement pratique est difficile. Il y a des facultés nouvelles qui veulent ouvrir pour former encore des médecins. Est-ce qu’il y a des cahiers de charge pour ces facultés qui veulent ouvrir ou qui existent déjà ? Il faut qu’on réfléchisse sur la question pour harmoniser tout cela », a laissé entendre Dr Norbert Ramdé, président de l’Ordre des médecins du Burkina Faso.

Un hommage a été rendu aux pionniers de la médecine au Burkina Faso

Il rappelle que chaque année, ce sont entre 400 et 500 médecins qui sortent des universités burkinabè. L’Etat et le secteur privé n’arrivent pas à tous les embaucher. Ce qui pose donc un problème de chômage auquel il faut penser à trouver une solution, de l’avis de Dr Ramdé.

La ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Fatoumata Ouattara/Sanon, qui a représenté le ministre de la santé à la cérémonie, a formulé le vœu que les réflexions qui seront menées fournissent des orientations pertinentes pour un système de santé performant et accessible à tous sans discrimination.

Photo de famille

Un hommage rendu aux devanciers

Au cours de la cérémonie d’ouverture de la 12e Journée du médecin, l’Ordre national des médecins a tenu à rendre un vibrant hommage aux pionniers qui ont travaillé à asseoir la médecine au Burkina Faso. Une vingtaine de pionniers à la retraite ont pour le moment été recensés par l’Ordre et ont reçu les hommages. « Il y a beaucoup qui sont à la retraite, qui sont chez eux et qui n’ont pas été répertoriés. C’est pour cela que nous nous excusons et nous continuons notre travail de recherche. Nous allons leur rendre hommage à tous selon ce qu’ils ont fait pour la santé au Burkina Faso », a indiqué Dr Ramdé.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Burkina : Les jeunes de la Tapoa prêts "à se battre jusqu’à la mort" pour libérer leur province
Burkina Faso : Les trois défis du colonel-major Omer Bambara, nouveau chef d’état-major de la gendarmerie
Promotion immobilière au Burkina : Voici les propositions des promoteurs pour une réforme « juste et équitable »
Projet « Djiguifa Dji » : Bientôt 120 postes d’eau autonomes pour soulager les populations du Burkina
41e anniversaire de l’appel de Ouagadougou : Le Pape François demande aux décideurs politiques d’œuvrer pour le retour de la sécurité au Sahel
Violences faites aux enfants : Un dialogue pour y mettre fin
Journée mondiale du lavage des mains : WaterAid et Eau vive pour une prise de conscience collective
Burkina Faso : Le contenu de la déclaration de l’ONU sur les droits des paysans dévoilé aux acteurs
Sécurité et santé au travail : Employeurs et travailleurs de la région du Centre outillés pour prévenir les risques professionnels
Université Professeur Joseph KI-Zerbo : Absata Dayamba s’interroge sur la relation du développement financier et les revenus inégalitaires en Afrique subsaharienne
Vulgarisation des bonnes pratiques agricoles : Help poursuit sa randonnée au Nord
Sondage : Deuil national ou Journée de souvenir et d’hommage populaire aux victimes des attaques terroristes (civils, personnels des Forces de défense et de sécurité, VDP) ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés