Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • lundi 20 septembre 2021 à 23h30min
La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

Le ministre des Armées françaises, Florence Parly a été reçu ce lundi 20 septembre 2021 par son homologue malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara. Florence Parly est venue discuter du schéma à adopter après le retrait programmé de la Force Barkhane tout en rappelant le soutien indéfectible de son pays dans la lutte contre le terrorisme au Mali et au sahel.

A sa sortie d’audience chez le ministre en charge de la défense du Mali, Florence Parly a déclaré que sa visite s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération militaire entre le Mali et la France. "Depuis 8 ans, la France, à la demande des autorités maliennes, a fait le choix d’accompagner le Mali dans la lutte contre les groupes armés terroristes. La France a fait le choix de souffrir et de fédérer ses partenaires autour d’une vision commune avec et pour le Mali", a d’abord tenu à rappeler le ministre français des Armées.

Elle ajoutera que la France a besoin de se rassurer qu’il y a une volonté ici au Mali d’appuyer la CEDEAO pour faire aboutir le processus de transition politique. Elle prévient en outre que le retour vers la démocratie, la bonne gouvernance et la justice sont à même de créer les ressorts qui permettront au Mali d’affronter les défis du terrorisme. Selon elle, la France est fière et reste déterminée à travailler avec les Maliens pour continuer cette lutte qui unit. "Nous venons de le prouver dans la zone dite des trois frontières après avoir neutraliser Abu Walid Al-Saharaoui et une grande partie de son état-major".

Par ailleurs, le ministre des Armées de la France dira qu’il est temps de faire évoluer le dispositif en densifiant la coopération pour aider à la restructuration des FAMa. Soutenant qu’il est impératif aujourd’hui de réassurer les FAMa du soutien aérien de la France et de ses partenaires. Arguant que la coalition internationale ne cessera jamais d’agir. Elle agira sur l’ensemble des segments dans le champ économique, la gouvernance et le développement pour aider le Mali. "Nous ne quittons pas le Mali. Cette réarticulation de notre dispositif, nous la voulons organisée et méthodique’’, a conclu Florence Parly.

Source : Forces armées maliennes

Vos commentaires

  • Le 20 septembre à 16:42, par Kobyagda En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Bonsoir,
    Il vaut mieux être seul que d’être mal accompagner
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre à 12:18, par Emil En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

      Désolé pour vous, mais vous ne connaissez pas la différence entre la legion étrangère et des mercenaires. La légion fait partie intégrante de l’armée française et sous le commandement direct du chef des armées. Mais la seule différence avec les autres régiments est que la légion étrangère est ouverte à tous les soldats qu’ils soient français ou étrangers. Wagner est composé de mercenaires donc de soldats qui se battent pour l’argent et qui sont sous le commandement d’un organisme privé. Les pays qui les utiliseront vont vite voir la différence et ils risquent de regretter l’armée française.

      Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 16:57, par Negblanc En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Bien sûr que la France ne partira pas comme cela il y a trop à perdre. Elle menace de conséquences graves si Wagner s’installe et se plains des ricains qui montrent à quel il ne faut associer la France à ses affaires sérieuses. Mais il faut que
    le Mali tienne bon tout en sachant que Wagner n’est pas une solution miracle. Il faut savoir utiliser les mercenaires comme le fait la France avec sa légion étrangère !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 17:08, par koh En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Je vous dis et le répète la France ne peut pas quitter le Mali. Elle va aller ou ?
    si la France quitte le Mali et si les Russe arrivent à stopper les terroristes c’est une humiliation car depuis huit longues années que ces Français "luttent " contre les terroriste malgré leur technologie.
    Aussi il faut être prudent car ces Français vont tout faire pour capoter le travail des Russes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 17:28, par Kodio En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Les maliens ne veulent plus de la France au Mali. Vraiment elle n’a qu’à partir. Nous en avons marre de l’armée française.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 17:32, par devoir de sang En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Je crois qu’il ya eu un arrangement
    - La France renonce publiquement à quitter le Mali et s’engage à soutenir l’armée malienne en couverture aérienne ( le refus du survol d’une zone par un hélicoptère malien était l’un des éléments du casus belli) et encadre les fama
    - Le Mali renonce à signer avec Wagner
    Moralité tout le monde gagne : le MALI gagne , l’honneur de la France est sauf face à la Russie.
    Il reste à craindre que Wagner ne se mette au service des Djihadistes

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 17:40, par PIADOUI En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Aiii !! On ne comprend plus rien "au courant" dans affaire de FRANCE là. On dirait cheveux : on te coupe tu pousse..on te coupe tu pousse.., ! Y’à quoi même ?
    Les Maliens ko : N’ta fê kye n’fê tugu".! En français facile, les maliens disent : ils ne veulent plus vous voire chez eux. Point barre !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 17:47, par jeunedame seret En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    soutien indéfectible ? Quelle complicité avec le malheur. Dire que la France est beaucoup plus contente du sort malien qu’elle exacerbe à son gré, juste pour y séjourner éternellement. Au fait, si vous Français vous ne quitterez plus jamais le Mali, qui vous avait vraiment invité ? Le terrorisme ou le colonialisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 19:55, par diandounda En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    @jeune dame seret

    Vous demandez à savoir qui a invité la France au Mali
    Je vous donne la reponse :
    - C’est Diancounda Traore alors Président du Mali qui a le 10 janvier2013 demandé par courrier et par message radiophonique à M François Hollande d’envoyer en urgence l’armée française parce que IAGH aghali et sa bande avait pris Kona et roulait sur Bamako dans un cortège de Pick -up. Deux rafales ont décollé de la base de Djibouti et ont réglé l’affaire en 3 heures.
    Pour faire partie la France du Mali , la solution n’est pas dans les écrits sur les réseaux sociaux. Mais dans les mains du Président malien qui par parallélisme des formes écrit à son homologue français pour lui demander de retirer ses troupes et ce sera fait.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 20:12, par Lool En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Dans tout ça, le colonel Goïta, doit rester sur ses gardes. La politique de la France actuellement avec le Mali c’est blaguer tuer. On ne l’apprendra pas aux maliens, soyez extrêmement vigilants avec la France et ses caisses de résonances telles que la CEDEAO. On connait la position du président Goïta vis à vis de Kidal et celle de la France qui refuse que les maliens prennent possession de leur territoire. Monsieur Goïta doit mener de main de maître le projet d’alliance avec la Russie intact même si c’est par l’intermédiaire de Wagner. Maliens, prenez votre indépendance. N’écoutez pas le criminel dictateur tapis dans l’ombre du côté de l’Eburnie et le néoréactionnaire rouge du sahel.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 20:48, par Pilimpikou En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    on est comme dans "game of throne."
    Les enjeux sont trop importants de part et d’autre.
    Le deal serait que si wagner doit venir elle ne devrait pas intervenir dans les zones ou la France assure dejà la securité et egalement Kidal avec les fameux accords d’Alger. Et si wagner poursuit des terroristes jusqu’a kidal lbarkhane se chargera de neutraliser les terroristes la bas.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 07:43, par tcherien En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Si le terrorisme fini au mali la france est fini alors ,,,,,,,,,,,,,,,, La france a bluffé en faisant croire qu’elle allait quitter le mali croyant du même coup qu’on allait la supplier de rester mais à eu la désagréable surprise de voire qu’on les remplaçait et donc comme elle n’a pas honte elle revient toute seule sur sa décision HONTE A LA FRANCE

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 07:56, par Warzazat En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Ko la "France a fait le choix de souffrir" comme c’est un choix on ne peut rien ajouter. Le Mali souhaite alléger les souffrances qui lui sont imposées avec l’aide de Wagner et celle des autres partenaires mais la France "partenaire historique" n’en veut pas du tout.. Question a mille dollars, pourquoi ?
    Les raisons qu’elle avancent pour cette guerre non conventionnelle concernant l’incompatibilité de pouvoir travailler en présence de wagner sont peu convainquant. Comment elle s’y est pris en Syrie ? A t-elle quittée ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 08:37, par Alexio En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Quand la France pyrowoman et pompiere depuis la nuit des temps de sa politique hegemonique en Afrique se retrouve devant le mirroir de son passe colonialiste qui n est plus efficace avec la revolution communicationelle de l Internet.

    Le monde entier est devenu un village planetaire ou tout se sait par une milliseconde de touche claviature de son laptop (Pc).

    La geopilitique occidentale est en perte de vitesse avec l election de Donald Trump un protectioniste avec bagages civile dans les affaires immomilieres aux etats-unis son pays.

    Trump bouleversa l ancienne constellation des pays occendentaux unis pour infliger aux autres etats une dictature qui ne voulait pas dire son nom. Ce qui reduisa les manigances diplomatiques de la France dans le monde.

    Malgre que cette derniere maintenait toujours son role de gendarme de ses anciennes colonies dont elle represente toujours au CONSEIL de SECURITE ses pays.

    Ce sont ses abus de pouvoir qui ont pousse la France de Sarkosy a detruire la Lybie pour se couvrir des transactions financieres recues par le guide de la revolution.

    Le Colonel Kaddafi.

    La Lybie tombee ouvre l instabilte et le terrorisme au Sahel qui a son tour ouvrira les anciens dossiers de la crise Touaregue du Mali.

    La France avait promu aces derniers une autonomie, apres leur participation a la chute du regime lybien.

    La France voulant faire d une pierre de deux coups avec son introduction de l AZAWAD qui est un coup fourre pour son retour au Sahel pour placer ses bases militaires pour des raisons geopolitiques et economique d cette region riche en matiere premiere.

    La France voyant la Chine comme le renard dans sa basse-cour n avait pas d alternative que de menacer le Mali d une balkanisation deguiser åar les accords d Alger.

    Apres 8ans de lutte contre les soit-disant terroristes ou djihadistes pour ses pays du Sahel qui en fait ont une population a forte densite musulmane est une contradiction tres flagrante qui ne tient pas debout.
    L arbre ne peut plus cacher la foret.

    La FRance n est pas au Sahel pour faire la guerre contre les terroristes, mais est au Sahel pour faires des affaires,

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 08:43, par A craindre avec WAGNER En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Quelle est la différence entre un soldat ( ivoirien , russe , français , allemand) et un mercenaire qu’il soit de Wagner ou de Black Water.
    Le soldat fait la guerre dans le cadre d’’une armée qui est sur le champ des opérations pour des raisons d’Etat ( politiques et souvent aussi économiques) mais qui fait attention à la sanction internationale des nations civilisées et notamment quant au respect des droits de l’homme.
    Le mercenaire est sans foi ni loi et n’est mu par aucune autre considération que l’argent . Feu Bobo Denard et MAD MIKE .
    Le risque pour le Mali de signer avec WAGNER : Les mercenaires de Wagner toucheront 6 milliards par mois , un autre colonel malien leur propose 8 milliards par mois s’ils l’aident à renverser Goita. Le Mercenaire veut son argent et fera le boulot. Le mali sera dans un cycle de coup d’Etat et donc pas de développement

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 09:38, par TANGA En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Vooous va bougééer, vous allez bouger !
    Vous allez partit pian !
    De la manière que vous êtes arrivés sans que l’on vous appel et sans prévenir, vous allez partir sans que l’on vous chasse.
    Vous croyez que les Africains sont fous ?
    On va vous tourner en bourrique et vous finirez par quitter et c’est imminent.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 09:46, par jagger En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    alors donc nous voyons tous que la France est une dictature sans limite ! je quitte le Mali, je ne quitte pas le Mali, je ne quitterais jamais le Mali, non Wagner ne doit pas venir au Mali, donc la France est devenue Malienne ? c’est à nous africains de comprendre que vu les techniques de vie et de survie de la France, et au regard de son potentiel réel, la France est un pays minable qui pille et vole l’Afrique depuis son existence et il faudra que la France sache que le Mali n’est pas la France.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 10:22, par Fat24 En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Il ne faudrait surtout pas que le peuple malien se laisse distraire et se fasse avoir. Regardez le nombre de chantages de la France à la limite du ridicule. Par trois fois la France a menacé de quitter et par trois fois et à chaque fois elle est revenue sur sa décision d’elle-même. De l’enfantillage pour comparer. Ils savent ce qu’ils font au Mali ces Français, leur double jeu dans cette guerre. Quand ils n’interdisent pas aux FAMA l’accès à certaines zones (sur leur propre territoire), c’est le survol de certaines zones qui leur sont aussi interdites. Pourquoi ? Et au summum de l’entêtement malien de signer avec Wagner, rapidement ils ont sû ou se trouvait le chef djihadiste Al Saraoui pour aller le liquider et le présenter comme trophée de guerre et montrer leur ardeur dans la lutte. Il faut savoir lire aussi entre les lignes. Depuis 8 ans avec 4000 hommes, hum !! Chacun est là pour ses intérêts. Les états n’ont que des intérêts à défendre pas de sentiments. Et un esclave qui ne cherche pas à s’affranchir de son maitre ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort, dixit feu le président SANKARA.
    Les maliens ont une occasion où ils cherchent à s’affranchir d’un maître qui ne veut pas de leur bien et des gens trouvent cela anormal. Ils avaient demandé la France à l’époque pour les aider, mais au regard des résultats qui ne les a pas satisfait, ils veulent essayer une autre solution, mais on leur met la pression de toute part, en passant même par certains présidents de la sous-région pour faire infléchir la position malienne. Dès lors que l’esclave a la capacité de choisir un autre maitre, c’est déjà un bon début d’affranchissement, maintenant qu’il le fasse et essaie avec ce nouveau maitre. Si ca ne marche pas, il assumera les conséquences en tant qu’homme libre. La France a simplement peur que l’on découvre son double jeu avec les terroristes. Et elle ne veut pas partir à cause des richesses du sous sol dans la zone. Personne ne fait une guerre pour rien de nos jours, c’est pour des intérêts et ça aussi on le sait. On dit qu’on ne te veut pas mais tu insistes pour rester, conclusion…….
    Qui court après qui maintenant ? On dirait le monde en l’envers hein !!!! C’est maintenant la France qui court après le Mali. Et c’est comme cela que les choses doivent se passer pour entre autres se faire respecter aussi. Le Rwanda l’a fait et aujourd’hui la France respecte ce pays et fait les yeux doux et tente par tous les moyens pour se rapprocher de lui.
    Enfin, regardez un autre moyen de pression, ils mettent la pression pour que des élections aient lieu et qu’il y ait un retour à la « démocratie » ainsi avec un civil, elle pourra mieux manœuvrer quoi !!! C’est là le piège où on se fait avoir avec ce forcing de retour rapide à un ordre démocratique, parce que les militaires généralement voient juste et chez eux 1+1=2 alors qu’avec un civil 1+1 peut ne pas donner 2. D’où l’opportunité des deals et affaires et impérialisme !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 11:08, par YAKO En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Personne ne connait l’inefficacité de la France sur le terrain malien plus que les autorités maliennes elle mêmes.
    Je trouve étrange que depuis que nous on s’égosille sur les réseaux sociaux pour demander le départ de la France , le pouvoir malien n’aie pas encore demandé à la France de partir malgré ce qu’on sait de son impérialisme et que c’est elle même qui est complice des terroristes.

    Pourquoi !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 11:47, par SOME En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Utilisez tout le vocabulaire que vous voulez mais on afitqu ´on ne veut pas de vous alors partez, point barre. Oui vous ne quittez pas, on vous chasse du Mali. Il n’y a rien à negocier. Pourquoi même ça tarde ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 13:39, par Alain En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Nous africains, nous sommes vraiment de grands enfants. La France doit partir, il n’y a aucun doute là-dessus. Mais si on croit que les russes viendront mourir pour nos beaux yeux, on se met les doigts dans l’œil. La France est là pour ses intérêts, la Russie sera là pour ses intérêts comme les américains sont tous là pour leurs intérêts. Même les soldats allemands sont en nombre important au Mali (Plus de 1000 soldats allemands) ; quand on sait que ce pays envoie rarement ses soldats à l’étranger, on comprend rapidement que les enjeux dans cette région malienne doivent être énormes. Quant à nos frères maliens, prospecter de nouveaux partenaires, à la limite pourquoi pas ; mais des mercenaires, je suis assez sceptique ; le retour de bâtons peut être terrible. Je crois que nous africains, on s’en sortira le jour où on comprendra que notre seul salut se trouve dans la constitution d’une vraie armée africaine et une mutualisation entre africains dans tous les domaines. C’est dommage, mais on va se faire encore avoir par des russes comme on est en train de se faire avoir actuellement par les nouveaux maitres chinois. C’est dommage...

    Répondre à ce message

    • Le 21 septembre à 18:21, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

      Mon cher Alain, je vous comprends, mais je crois que vous ne comprenez pas la situation.

      Aller chercher des mercenaires est le dernier choix, et le signe que la situation est désespérée. Tout le monde sait ce qu’ils sont et personne ne les engage de gaieté de cœur.

      Quels autres partenaires croyez-vous que le Mali peut prospecter ? La Chine a pour politique de ne pas intervenir militairement hors de ses frontières. Le Royaume Uni et les USA ne veulent pas s’opposer à la France dans son "pré-carré". Tous les autres pays européens sont alignés sur l’OTAN, dont USA, UK et France sont les leaders, donc aucun ne les contredira. La Russie elle même ne peut pas intervenir directement en tant qu’état.

      Au niveau africain, le Nigéria se cherche avec Boko Haram et le Tchad avec ses rebelles. Les autres n’ont pas les moyens ou sont déjà occupés avec les terroristes du Mozambique, du Kenya, de Somalie, etc...

      Même parmi les mercenaires, les sociétés américaines, françaises, britanniques et canadiennes, les plus puissantes en dehors de "Wagner", ne bougeront pas sans l’accord de leurs gouvernements. Que reste-t-il comme option ?

      Or pendant que vous parlez de "prospecter", les français quittent réellement, vraiment et progressivement le pays avec armes et bagages, faisant un "appel d’air" aux terroristes dans les zones qu’ils occupaient.

      Former des "armées nationales fortes", c’est ce que la coopération française et européenne est sensés faire depuis 8 ans au Mali. Pourtant, les fama ne sont pas en situation de suppléer au départ de Barkhane. Cherchez l’erreur...

      Si la junte ne veut pas qu’on dise d’elle que c’est son coup d’état qui a permis aux terroristes de prendre la moitié du Mali, sinon même Bamako, ils ont quelques semaines pour trouver une solution, pas des mois. Si rien n’est fait, le pire peut arriver avant même les fameuses élections de février 2021 réclamées par tout le monde.

      Et on se demande si ce n’est pas ce que veulent les français quand on voit la suite de leurs actions...

      Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 14:01, par ollo En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Ce que vit le Mali est interpellateur pour tous les pays africains, notamment francophones. Quelles sont en réalité les accords qui lient les pays francophones à la France ? Est-ce raisonnable que la France se pose en parrain ou marraine du Mali ? Si la France interdit ci ou ça au Mali, qu’en est-il des autres pays ? C’est l’occasion pour la jeune génération de chercher à voir clair dans ces accords pour ne pas continuer de vivre dans l’illusion. Le fait que la France ait pu évoquer des accords datant de 1907 pour légitimer Kidal en dit long et constitue un argument suffisant pour remettre les cartes sur table, non pas seulement avec la France mais aussi avec tous ceux qui la soutiennent dans cette entreprise. SVP Webmaster

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 14:36, par Le sage 2 En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Et pourtant, la France quittera le Mali. Il faut forcement partir un jour, ma chère France !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 17:39, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Le vrai problème apparemment, c’est que M. Macron et Mme Parly affirment que l’action de la France au Mali et au Sahel depuis 8 ans est un "succès", avec pour "preuve" les têtes de Droukdel et de Walid Al-Sarahoui. Ils estiment que le "job" est fini, et que les armées locales sont capables de gérer le quotidien maintenant qu’ils ont réduit le terrorisme à sa plus simple expression.

    Pourtant, les chiffres du nombre d’attaques au Mali, au Burkina et au Niger sont en hausse continue, ainsi que celui des morts et des blessés civils et militaires par mois, tout comme le nombre de déplacés. Les zones de ces pays touchés et celles occupées sont également en expansion.
    Comme on ne fera pas l’injure aux dirigeants français de croire qu’ils n’ont pas ces chiffres, on ne peut en conclure qu’une chose parmi deux :

    1°) Ils trouvent ces chiffres tout à fait "acceptables", et n’accordent donc aucun prix à la vie et aux souffrances de nos concitoyens. Mieux, ils veulent maintenir le statu quo, soit une moyenne de plusieurs centaines de morts chaque mois.

    2°) Ils sont de mauvaise foi ;

    On peut comprendre qu’ils trouvent "inamical" que leurs partenaires privilégiés et anciennes colonies aillent chercher secours chez les russes. Mais peut-on considérer comme "amical" la mauvaise foi ou le cynisme ?

    P.S. : Il y a un quelques temps, la coalition militaire en Afghanistan affirmait que les Talibans étaient défaits, et que leur "poche de résistance" ne comptait pas plus de 100 à 300 hommes. Ils en concluaient que l’armée Afghane, forte de 90.000 hommes, formés par les armées de la coalition et équipés du dernier cri de technologie américaine, devrait pouvoir "finir le job" après leur départ.
    Mais bizarrement, ils prenaient quand même la précaution d’exfiltrer leurs collaborateurs afghans pour les soustraire à la vengeance des Talibans, et ils signaient avec leurs représentants au Qatar un "accord de non agression" pour accompagner leur départ. On connait la suite...

    Vous avez dit mauvaise foi ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 06:42, par Dedegueba Sanon En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Vous n’avez pas remarqué que cette fois, le "surexcité" président de l’Elyse s’est bien gardé de descendre dans l’arène, en laissant ses seconds couteaux faire du bruit ? C’est qu’il commence à être plus malin. Les autorités maliennes ont intérêt à arrêter ce tango avec la France, car à termes personne ne les prendra au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 12:12, par Emos En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    C’est de façon officielle et radiophonique que un président Malien a demandé de l’aide à la France, il faut que ça soit de façon officielle et radiophonique que un président malien demande l’arrêt de l’aide militaire et le départ officiel de l’armée Française sur le territoire Malien afin que le monde entier sache que la France ne doit plus être là, peu importe les prétextes qu’elle va inventer.
    Si la France continue de rester après la demande officielle de partir par le Président Malien, le monde entier saura que c’est autre chose que la France veut avec le Mali, ce n’est pas une aide militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 18:27, par vrai En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    @emos

    Vous avez dit vrai
    La vérité c’est que les dirigeants maliens ne veulent pas que la France parte sinon ils n’ont qu’à faire comme vous dites
    Pendant ce temps les terroristes sont impatients que la France partent comme les américains de l’Afghanistan.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 13:47, par Gwandba En réponse à : La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

    Bon bah ... merci beaucoup à la france pour tout le mal qu’elle s’est donné pour soutenir le Mali. Les malien ont été on ne peut plus clairs en demandant cet petite prétentieuse de partir, qu’ils vont s’occuper eux même de leurs problèmes. Je ne comprend pas les raisons qui la pousse à vouloir coûte que coût resté. Ce qui peut laisser des esprits tordus comme la mienne penser qu’il y a autres choses qu’elle souhaite garder. Quoi ?? je n’en sais rien.
    Vu le nombre de problèmes à régler en france, il est mieux pour eux de laisser le Mali et maliens solutionnés. Ils se débrouillent plutôt pas mal et ne font pas en temps de guerre des cadeaux à des maîtresses ménopausées à hauteur 96 millions des caisses de l’état qui devrait être utilisés pour sauvé des vies et combattre le terrorisme. Ils ne sont pas au Burkina ces maliens. Ils pensent utile.
    Vinng kon dik n’ték ziiri.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé
Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme
Sciences et diplomatie au Burkina : « La science offre le cadre et la diplomatie offre les méthodes », selon Dr Lassina Zerbo
Union africaine : Minata Samaté élue Commissaire à la Santé, aux Affaires Humanitaires et au Développement Social
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »
Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)
Coopération Europe-Burkina : Lancement de deux projets pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation
Diplomatie : Remis Fulgance Dandjinou nommé ambassadeur à Paris
Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou
Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)
Intégration régionale au Burkina : Les acteurs locaux échangent sur l’état de mise en œuvre des projets et programmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés