Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Production maraîchère : L’association Béoog-Neere du Ganzourgou soulage les producteurs locaux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 20 septembre 2021 à 10h15min
Production maraîchère : L’association Béoog-Neere du Ganzourgou soulage les producteurs locaux

L’Association Béoog-Neere du Ganzourgou (ABN-G), en collaboration avec Solidar Suisse, a organisé une cérémonie de remise de matériel de production maraîchère, le samedi 18 septembre 2021 à Zorgho, dans la région du Plateau Central. Le matériel est destiné à neuf groupements agricoles, soit 296 individus.

L’économie de la province du Ganzourgou repose essentiellement sur l’agriculture. Cependant, les agriculteurs manquent souvent de matériel adapté ou de formation. Ce handicap freine l’élan économique de la province. C’est fort de ce constat que l’Association Béoog-Neere du Ganzourgou (ABN-G), en collaboration avec Solidar Suisse, a décidé de leur venir en aide en leur offrant du matériel de production maraîchère.

Les populations de Zorgho et alentours venues assister à la cérémonie

Estimé à plus 52 millions de francs CFA, ce don devrait permettre aux agriculteurs d’augmenter leurs productions. Il leur a été remis, entre autres, des semences d’oignons, de tomates, de gombo, de poivron, d’aubergines et d’engrais. Il y a eu également du compost enrichi, des rouleaux de grillage pour clôturer les champs, des motopompes, des pulvérisateurs, des bottes, etc.

Une vue partielle du matériel offert

Notons qu’avant la remise de ce matériel, les membres des coopératives ont été alphabétisés et ont appris à fabriquer des pesticides biologiques. Selon le président de l’ABN-G, André Ouédraogo, l’objectif est d’accompagner les agriculteurs locaux. « Nous étions soucieux de la vie de nos populations. Il fallait trouver des voies et moyens pour les organiser, les former et trouver de quoi les aider. Nous avons alphabétisé cette masse qui pratique l’agriculture ou l’élevage. Il faut qu’elle soit instruite pour mieux mener ses activités afin d’aboutir à un bon résultat », s’est-il exprimé.

Ouedraogo B. André, président de l’association ABN-G

Depuis plusieurs années, Solidar Suisse accompagne l’ABN-G dans son combat pour l’épanouissement des populations rurales. Pour le représentant pays de Solidar Suisse, Dieudonné R. Zaongo, ce partenariat vise à renforcer les moyens d’existence des populations vulnérables par des projets d’entreprenariat agricole. « Notre appui s’inscrit dans le cadre de l’autonomisation des producteurs. L’approche vise à exploiter des initiatives locales. Nous avons accompagné l’association à développer des initiatives de financement intercommunautaire », a-t-il expliqué.

Prestation d’une troupe de danse traditionnelle de la province

Une implication communautaire

Les bénéficiaires de l’année dernière ont contribué à hauteur de 3,5 millions de francs CFA pour l’acquisition du matériel et des intrants remis ce 18 septembre 2021. L’objectif étant de développer l’implication communautaire. Les neuf groupements agricoles devront faire une cotisation pour ceux de l’année prochaine.

Dieudonné R. Zaongo présentant pays de Solidar Suisse

Présent à cet évènement, le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Eric Bougouma, a salué cette initiative qui favorisera l’essor économique des producteurs. « Je suis fier de l’association Béoog-Neere du Ganzourgou. C’est une association d’utilité publique qui œuvre pour le soutien aux producteurs de la province. Je suis également très fier de l’ONG Solidar Suisse qui a permis que l’ABN-G mette à la disposition de neuf coopératives de notre province des équipements et des intrants de production. C’est une belle démonstration de la solidarité internationale, mais aussi de la solidarité endogène. Je crois que les producteurs ne cesseront pas de témoigner leur gratitude comme il nous a été donné de le constater », a-t-il dit.

Le ministre des infrastructures et du désenclavement, Eric Bougouma

Les populations du Ganzourgou ont profité de la présence du ministre pour exposer des doléances au gouvernement burkinabè. En effet, certains barrages de la province ont cédé à la suite des pluies diluviennes. Le ministre Bougouma a répondu qu’une équipe de l’Etat est en train d’évaluer les dégâts engendrés. Selon ses dires, c’est après la saison des pluies que des travaux de réhabilitation seront réalisés.

L’association Béoog-Neere du Ganzourgou compte à ce jour 3 900 membres.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés