Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Relance du secteur agricole au Burkina : Afrique grenier du monde mise sur le numérique

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 16 septembre 2021 à 17h09min
Relance du secteur agricole au Burkina : Afrique grenier du monde mise sur le numérique

Ouagadougou a abrité, ce jeudi 16 septembre 2021, la 2e édition du Forum Afrique grenier du monde (FAGM), un événement du think tank éponyme Afrique grenier du monde. Placé sous le thème « L’agritech, instrument clé pour la relance agricole au Burkina Faso et en Afrique », cet événement a fait la part belle aux opportunités de création de richesses qu’offre le numérique dans le secteur agricole et agroalimentaire.

« Nous africains sommes la solution et les autres le savent », a déclaré Charlotte Libog, responsable du think tank Afrique grenier du monde (AGM) à l’ouverture du forum qui réunit des centaines d’acteurs du secteur agricole, du digital et des services financiers dans la salle de banquets de Ouaga 2000.

Les participants constitués d’acteur de la société civile, du privé et de la paysannerie ont eu droit à un panel inaugural sur les enjeux et les perspectives de l’agritech

Impacter les chaînes de valeur

Selon la promotrice du forum, les Africains ne consomment pas assez ce qu’ils produisent. Et cette situation ne donne aucune possibilité à l’Afrique en termes d’émergence et de croissance économique. Pour la relance du secteur agricole, Charlotte Libog croit en la force du numérique. A l’en croire, il permet de transformer structurellement le secteur agricole en apportant des solutions dans toutes les chaînes de valeurs, de la production au conseil opérationnel, en passant par la transformation, la commercialisation et la formation.

Cette 2e édition du Forum Afrique grenier du monde est placée sous le parrainage du ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo, du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré et de la ministre de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale, Hadja Ouattara/Sanon. Tous étaient représentés.

Charlotte Libog, responsable du think tank Afrique Grenier du Monde

Des vidéos pour apprendre et des drones pour évaluer

Le directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, Boukary De Nomba Ouédraogo, a fait remarquer que la tenue de ce forum cadre avec les aspirations du gouvernement qui a décidé faire du secteur agricole un pilier de croissance accélérée. A ce propos, le directeur régional de l’agriculture du Centre-est, Amos Congo, dira que le ministère a pris à bras le corps la question du numérique dans tous ses programmes budgétaires.

A titre d’exemple, il dira qu’au sein du programme budgétaire « Production végétale durable », des outils ont été développés permettant aux paysans de visionner, même sans connexion, des capsules vidéo sur des techniques de production de certaines spéculations et sur la traction animale.

Le directeur régional dira également qu’à Bagré, des drones ont été utilisés pour évaluer les dégâts causés par les inondations survenues suite à la l’ouverture par la SONABEL (Société nationale burkinabè d’électricité) des vannes du barrage pour éviter que la digue ne cède.

Boukary De Nomba Ouédraogo, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture

La maîtrise de l’eau, un défi

Pour le directeur de cabinet du ministre en charge du commerce, Augustin Bambara, le numérique élargit le champ du possible. Et pour un pays comme le Burkina Faso où la maîtrise de l’eau demeure l’un des freins à la productivité agricole, il permettra aux producteurs de rationaliser l’utilisation de l’or bleu à travers des systèmes d’irrigation goutte à goutte. Ce qui représente un gain en eau, temps, et énergie.

Cette rencontre a été l’occasion pour la promotrice de Forum Afrique grenier du monde d’annoncer la mise en œuvre d’un programme panafricain de formation de trois ans, destiné au renforcement de capacités de 1 000 entrepreneurs spécialisés dans le domaine de l’agriculture connectée, dont 250 du Burkina Faso.

Nourrir l’Afrique et le monde

Le think tank Afrique grenier du monde vise à promouvoir l’agrobusiness afin d’en faire une véritable opportunité pour une croissance inclusive et durable de l’Afrique. Il est né du constat que 65% des terres arables mondiales non exploitées disponibles se trouvent sur le continent africain. Le continent, selon AGM, devrait donc devenir le grenier du monde dans les prochaines décennies. Et son souhait, c’est que l’Afrique nourrisse l’Afrique et nourrisse le monde.

HFB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés