Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Formation professionnelle : 15 apprenantes en coupe-couture du centre de formation Casa Famiglia sur le marché de l’emploi

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 16 septembre 2021 à 17h09min
Formation professionnelle : 15 apprenantes en coupe-couture du centre de formation Casa Famiglia sur le marché de l’emploi

Le centre de formation Casa Famiglia du mouvement Shalom au Burkina Faso vient de mettre sur le marché de l’emploi sa première cuvée de diplômées en coupe couture. Après trois années de formation, la quinzaine de jeunes filles a acquis les rudiments nécessaires pour manier avec aisance les ciseaux, les fils et les machines à coudre. Elles ont reçu chacune au cours de la cérémonie officielle de sortie de promotion organisée ce 16 septembre 2021, un kit d’installation ainsi qu’un fonds de roulement de 75.000 FCFA en plus de leurs attestations de formation.

En initiant les jeunes déscolarisés aux métiers de la couture, le centre Casa Famiglia veut leur donner une chance de s’insérer dans le milieu professionnel et ainsi éviter la précarité et la délinquance. Fonctionnel depuis 2011, le centre a déjà formé environ 300 jeunes. La coupe-couture vient ainsi s’ajouter aux différentes formations déjà offertes par le centre. La première promotion, composée de 15 jeunes filles, a trois années durant appris les rudiments du métier. C’est après avoir été évaluées et jugées aptes à pratiquer la coupe-couture que les apprenantes reçoivent ce jeudi 16 septembre 2021 leurs parchemins de fin de formation. De quoi rendre fière la promotrice du centre, Pascaline Ouléné.

La responsable du centre, Pascaline Ouléné

Pour la représentante des récipiendaires, Aïcha Compaoré, c’est une seconde chance qui leur a été offerte de réussir. Mesurant la portée de cet acte, elle dit être consciente avec ses camarades qu’elles n’ont pas droit à l’échec. C’est pourquoi, avec les kits d’installation qu’elles ont reçu et qui se composent d’une machine à coudre, d’une table, du matériel de coupe et d’autres éléments, elles vont s’atteler à mettre en pratique tout ce qu’elles auront appris durant la phase d’apprentissage.

« Nous promettons d’être des exemples et des sources de solutions pour d’autres jeunes filles qui n’auront pas eu la même chance que nous d’être formées à Casa Famiglia. Nous demandons également au fondateur, à travers ses partenaires, de continuer cette œuvre très utile », a-t-elle ajouté. Il faut noter qu’en plus de la formation en coupe-couture, les jeunes filles ont reçu une éducation à la vie familiale à travers des causeries-débats sur plusieurs thèmes.

Une des apprenantes recevant sa machine à coudre des mains de Salifo Tiemtoré

Présent à la sortie de promotion de ces désormais jeunes couturières, le ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’insertion professionnelle, Salifo Tiemtoré, a dit toute sa satisfaction devant une telle initiative. Il estime que cette formation qu’offre le centre aux jeunes issus de familles aux moyens limités est à encourager et à saluer à sa juste valeur.

En plus de leur prodiguer des conseils, le ministre en charge de la Jeunesse a promis que des fonds seront mis à la disposition de ces jeunes filles dans la mesure du possible, afin de leur permettre d’améliorer leur installation. « Nous allons aussi essayer d’examiner dans quelle mesure leur donner de petits marchés quand nous avons des activités allant dans le sens de la coupe-couture. C’est pour les aider à mieux s’engager dans ce travail », a-t-il promis.

Béatrice Damiba, co-marraine de la première promotion de coupe-couture

La co-marraine, Béatrice Damiba, a invité ses filleules à avoir en tête que le premier mari d’une femme c’est son travail. C’est pourquoi elles doivent utiliser à bon escient les kits d’installation qu’elles ont reçu pour développer leur activité. « Il faut qu’elles sachent faire leur propre promotion, qu’elles se fassent connaitre et qu’elles démontrent leurs compétences. C’est ainsi qu’elles vont agrandir le cercle de clients et pouvoir s’en sortir », conseille-t-elle.

La cérémonie de sortie des nouvelles couturières a pris fin par une visite des stands de leurs réalisations et un défilé avec des tenues conçues et cousues par les récipiendaires.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés