Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Communauté islamique de la Tidjania du Burkina : Les fidèles musulmans fêtent les cent ans de la célébration de la Mouloud à Ramatoulaye

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 13 septembre 2021 à 17h10min
Communauté islamique de la Tidjania du Burkina : Les fidèles musulmans fêtent les cent ans de la célébration de la Mouloud à Ramatoulaye

La communauté islamique de la Tidjana fête les cent ans de la célébration du Maouloud à Ramatoulaye. Ce sera dans la nuit du 18 au 19 octobre 2021, a annoncé El hadj Boukary Traoré, au cours d’une conférence de presse tenue le dimanche 12 septembre 2021 à Ouagadougou. Le comité d’organisation prévoit des activités spirituelles et sociales. Environ 82 millions de francs CFA sont à mobiliser pour la célébration de l’événement.

« Cent ans de ferveur religieuse : quelles contributions de la Tidjania en matière de spiritualité, de vivre ensemble et de cohésion sociale pour la paix au Burkina Faso à la lumière des versets suivants : Sourate 90 ; verset 6, Sourate 93 ; verset 11 », c’est sur ce thème que la Communauté islamique de la Tidjania du Burkina Faso (CITBF) fêtera le centenaire de la célébration du Maouloud à Ramatoulaye.
Plusieurs activités entrent dans le cadre de la célébration de ce centenaire.

Il s’agit d’une série de prêches et d’animations en relation avec le Maouloud qui débutera le 10 octobre 2021 ; de l’animation d’une rue marchande et de l’accueil des participants et des invités dès le 11 octobre 2021. Il y a aussi l’organisation d’un Wazifa général à Ramatoulaye qui va regrouper des différents Cheicks ainsi que les autres fidèles le vendredi avant le Maouloud et la nuit de la célébration du centenaire (nuit du 18 au 19 octobre 2021), qui sera couronnée par des lectures coraniques, des invocations, des chants religieux, des prêches, des douas, des gassidas et des discours.

En prélude à cette célébration, d’autres activités sont à réaliser ou déjà en cours de réalisation. Ce sont des sorties d’information et de sensibilisation dans les 13 régions ; la finalisation du budget du centenaire et la réalisation d’une tribune pour la célébration. Le comité d’organisation projette également des rencontres avec des personnes ressources de la Tidjania et l’élaboration d’un ouvrage spécial sur le Maouloud à Ramatoulaye en versions française et arabe. « Dans le cadre de la visibilité de l’événement », un pagne du centenaire a été confectionné.

Le président du comité d’organisation a demandé le soutien et l’accompagnement des acteurs du développement en vue de favoriser la bonne réalisation de l’activité. Car selon lui, cette activité « au-delà des aspects religieux est non seulement un cadre de rencontre et de fraternité entre frères musulmans, mais aussi une tribune de promotion de la culture du vivre ensemble, l’acceptation des autres communautés religieuses et source de réflexion pour la contribution de la Tidjania au développement national. »

Par ailleurs, le président du comité d’organisation, El hadj Boukary Traoré, a saisi l’occasion pour lancer « un appel à tous les fidèles musulmans et en particulier aux Tidjanites afin qu’ils s’investissent pleinement dans la célébration du Maouloud dans la nuit du 18 au 19 octobre 2021.

Au cours des échanges la question de la participation des autres communautés religieuses a été soulevée. El hadj Boukary Traoré fait savoir que toutes les communautés religieuses, musulmanes et non musulmanes seront invitées à cet événement. Car selon lui, « le Burkina ce n’est pas seulement les musulmans. » Il ajoute : « Nous avons une approche holistique des problèmes du Burkina, notamment les problèmes religieux. »

Aperçu sur la Tidjania et rappel historique de Ramatoulaye

Ce fut une conférence de presse aux allures d’un cours d’histoire par moments. En effet, le président du comité national d’organisation a fait bref aperçu sur la Tidjania et un rappel historique sur le village de Ramatoulaye.
Selon l’orateur, la Tidjiana a été fondée à la fin du XVIII siècle par Ahmed – Al- Tijani (1737 – 1815). D’origine Chérifienne (descendant du Prophète), sa famille résidait à Ain – Madi dans le Sahara algérien.

Quant au village de Ramatoulaye et l’Association islamique de la Tidjania, le Cheik Aboubacar Maiga I fut le fondateur en 1917. Décédé en 1946, Cheik Sidi Mohamed I pris la relève et dirigea les affaires religieuses ainsi que la communauté de la Tidjania pendant 41 ans. L’actuel guide spirituel de la Tidjania est le Cheik Aboubacar Maiga II, petit-fils de Cheick Aboubacar Maiga I. la Communauté islamique de la Tidjania est membre fondateur de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB).

Yidalawala Isaac Ki-Zerbo (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Drame au Loroum : Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés dénonce une descente dans le village de Hargo
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le PAREN invite la communauté éducative à la responsabilité
Santé : « Une fois déclarée, la rage conduit inévitablement à la mort », Dr Eric Arnaud Diendéré, médecin infectiologue
Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !
Droits au travail sécurisé des femmes de ménage au Burkina : Un atelier de réflexion organisé pour un plaidoyer auprès des autorités
Burkina Faso : La jeunesse à l’école du dialogue social et du civisme
Élections de proximité 2022 au Burkina : À Kaya, des députés se penchent sur l’option appropriée du suffrage universel direct
Initiative produire un million de tonnes de riz au Burkina : « Tout porte à croire que les objectifs seront atteints, sinon même dépassés » (Gaoussou Sanou)
27e édition de la Tranche commune entente : Les gagnants burkinabè raflent 10 millions de francs CFA en Côte d’Ivoire
Clôture de la 11e édition du camp jeunesse de l’ODJ : Une apothéose sur fond de dénonciation de la mal gouvernance au Burkina
Doundoudougou/Centre-Est du Burkina : Le vivre ensemble menacé à Zamsé ?
Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés