Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Utilisation des réseaux sociaux : L’Association Fill-Paa sensibilise des jeunes du Burkina

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • dimanche 12 septembre 2021 à 12h30min
Utilisation des réseaux sociaux : L’Association Fill-Paa sensibilise des jeunes du Burkina

L’Association Fill-Paa, « idées nouvelles » en langue lobiri, tient la deuxième édition de sa session de formation au profit des jeunes du Burkina Faso. Le thème de cette édition porte sur la bonne utilisation des réseaux sociaux afin de contribuer à la réconciliation nationale et à la lutte contre l’insécurité.

« Jeunes et réseaux sociaux : quelle pratique des réseaux sociaux pour contribuer à la réconciliation nationale et à la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso ? ». C’est le thème choisi par l’Association Fill-Paa pour la deuxième édition de sa session de formation au profit des jeunes du Burkina Faso. La cérémonie de lancement des activités est intervenue ce vendredi 10 septembre 2021, à Ouagadougou.

Le président de l’Association Fill-Paa a expliqué le bien-fondé de cette formation.

Pourquoi une formation sur les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux au profit des jeunes ? Pour le président de l’association, Nestor Noufé, avec les réseaux sociaux, « tout se sait et tout se dit ». « Plus qu’un outil de communication, ils ont transcendé nos habitudes, si bien qu’ils sont mal utilisés », a-t-il soutenu. Cette activité, a-t-il poursuivi, a un triple objectif. Il s’agit de former les jeunes pour une meilleure utilisation de ces canaux modernes de communication, contribuer au processus de réconciliation nationale entamée par le gouvernement mais également contribuer à la lutte contre l’insécurité au Burkina.

Les réseaux sociaux comportent de nombreux inconvénients, a reconnu Charles Millogo de l’ARCEP.

La formation concerne les treize chefs-lieux de régions. A la fin, les participants se mesureront à travers un concours dénommé « Concours digital citoyen ». « Un jury désignera les meilleurs qui seront primés au cours d’une cérémonie. 205 jeunes se sont déjà inscrits pour participer à cette activité qui est gratuite », a expliqué M. Noufé.

Sensibiliser pour un meilleur usage des réseaux sociaux

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) parrainent cette activité de l’Association Fill-Paa. Le vice-président de la CIL, Ambroise Bakyono, a félicité les organisateurs pour cette « belle » initiative. « Ils font œuvre utile en lançant une telle activité à l’endroit de la jeunesse burkinabè. Nous sommes honorés de les accompagner car elle entre en droite ligne avec nos missions », a-t-il lancé. Il a terminé ses propos en demandant une écoute attentive à tous les participants afin qu’ils repartent outillés grâce aux différentes communications qui seront faites.

Rodrigue Guigemdé est convaincu que ce cadre va être un domaine privilégié d’échanges fructueux entre spécialistes des domaines concernés et les jeunes.

Les réseaux sociaux comportent de nombreux inconvénients, a reconnu Tontama Charles Millogo de l’ARCEP, l’autre parrain de l’édition. « On peut s’y faire harceler, humilier et intimider. On peut aussi y lire de fausses informations », a-t-il révélé. A l’en croire, la meilleure façon d’éloigner la jeunesse burkinabè de l’usage négatif des réseaux sociaux, c’est naturellement la sensibilisation et la formation. « C’est en cela que votre initiative est louable et salutaire. A l’ARCEP, nous sommes convaincus qu’elle est nécessaire, voire indispensable pour que les communications électroniques, jouent pleinement leur mission de développement économique et social de notre pays », a-t-il terminé.

Les participants prendront part au concours « Digital citoyen ».

D’après le directeur général du développement de l’industrie numérique, Rodrigue Guigemdé, représentant la ministre en charge de l’Economie numérique, présidente de ladite édition, le contexte sécuritaire difficile que connaît notre pays recommande un usage responsable de ces réseaux sociaux. « Le projet de formation dont la cérémonie de lancement nous réunit aujourd’hui, a pour ambition de communiquer, éduquer et sensibiliser la population, particulièrement sa frange jeune, à la bonne utilisation des réseaux sociaux. Cette bonne utilisation permettra de raffermir notre vivre-ensemble et renforcer la lutte contre l’insécurité. Je suis convaincu que ce cadre va être un domaine privilégié d’échanges fructueux entre spécialistes des domaines concernés et les jeunes », a-t-il dit.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
Union catholique africaine de la presse (UCAP) : Le Burkinabè Alexandre Rouamba préside le premier bureau exécutif
Coopération numérique : Le Burkina fait des recommandations à l’UEMOA et à la CEDEAO
Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter de nouveaux talents en technologie
Magazine Économies Africaines : L’édition spéciale « BURKINA FASO » 2021 est dans les kiosques
Burkina Faso : Bientôt un nouveau cadre réglementaire et trois multiplex pour la TNT
Journal « Le Pays » : 30 ans déjà !
Utilisation des réseaux sociaux : L’Association Fill-Paa sensibilise des jeunes du Burkina
Médias et sécurité : « Il est important de vendre les victoires des FDS », plaide le commandant Hervé Yé
Société burkinabè de télédiffusion : Les acteurs en concertation pour l’exploitation d’un nouveau multiplex TNT
Lutte contre l’insécurité : Des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest se penchent sur leur rôle et devoir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés