Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Appui à l’entrepreneuriat et à l’auto-emploi des jeunes : Le projet " Giovani al Centro " clôturé à Ouagadougou.

Accueil > Actualités > Société • Publi-reportage • jeudi 9 septembre 2021 à 19h00min
Appui à l’entrepreneuriat et à l’auto-emploi des jeunes : Le projet

Le jeudi 09 septembre 2021 s’est tenu à la salle de conférence de la mairie centrale de Ouagadougou, le forum final du projet "Jeunes au centre". Ce forum qui marquait la clôture des trente-six mois du projet, a connu la forte participation des parties prenantes italiennes et burkinabè.

"Giovani al Centro" ou JEUNES au CENTRE : partenariats territoriaux pour les politiques, les services et l’entrepreneuriat des jeunes au Burkina Faso est le nom du projet financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement et porté par la Région du Piémont en Italie. Il soutient la mise en place des services et le renforcement des capacités des collectivités territoriales burkinabé par le transfert d’expériences et de bonnes pratiques des collectivités locales italiennes, en favorisant la création d’emplois et de débouchés pour les jeunes. En somme il vise à promouvoir un développement économique durable et inclusif dans six communes du Burkina Faso en renforçant le rôle des autorités locales et en soutenant les politiques d’emploi en faveur des jeunes.

Photo des officiels

Ce matin du jeudi 09 septembre 2021, ce projet a refermé ces portes et ce fut la salle de conférence de la mairie centrale de la commune de Ouagadougou qui a reçu les autorités burkinabè, les partenaires italiens et les jeunes des six communes du Burkina Faso ayant bénéficié de ce projet.

En trois ans de mise en œuvre, ce sont trois cent cinquante-six jeunes qui ont été formés dans les secteurs productifs dans les six communes concernées, quatre-vingt-seize startups financés, le renforcement des capacités de soixante-six fonctionnaires et de personnels des communes, la réhabilitation, le renforcement et l’équipement de six Centres d’Ecoute et de Dialogue pour Jeunes avec connexion internet.

Présent à ce forum, Andrea ROMUSSI, Ambassadeur d’Italie au Burkina Faso, s’est réjoui de l’aboutissement du projet " Jeunes au Centre". Pour le diplomate italien, le projet a été un instrument qui a permis de valoriser les compétences présentes sur le territoire burkinabè et favoriser aussi la coopération Nord-Sud. Au regard des résultats auxquels les jeunes ont atteints, il n’a pas manqué de manifester sa satisfaction et renouveler le soutien de l’ambassade.

L’ambassadeur d’Italie

Pour Mirko TRICOLI, représentant de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), le projet qui s’achève, s’insère dans les lignes prioritaires de la Coopération Italienne au Burkina, en en soutenant la lutte contre la radicalisation et la migration forcée, à travers la professionnalisation et la création d’emplois pour les jeunes.

Le projet a touché six collectivités territoriales au Burkina Faso, à savoir : l’Arrondissement V de Ouagadougou, les communes de Banfora, Boussou, Gourcy, Ouahigouya et Ziniaré. Boubacar HEMA, représentant les maires de ces communes a tenu à manifester sa gratitude à l’égard de la coopération italienne, qui a eu la grande vision de susciter le développement à partir de la base, à travers le financement des projets des jeunes. Il a exprimé le vœu de voir les jours à venir le démarrage d’un autre projet similaire.

Le représentant des maires du Burkina

Quant à Assane OUEDRAOGO, représentant le Ministre en charge de la jeunesse, il a salué la vitalité de la coopération qui lie les deux pays et n’a pas manqué de réitérer la gratitude du gouvernement à l’endroit de l’Agence Italienne.

Le représentant de l’agence Italienne

Tout joyeux Judicaël PAKOTOGO, représentant les jeunes bénéficiaires a rassuré les partenaires quant à leur engagement à être des entrepreneurs modèles et mettre à profit non seulement les formations dont ils ont bénéficies, mais aussi et surtout l’appui financier et matériel qui leur permettront d’atteindre les résultats escomptés.
La cérémonie qui était retransmise par visio-conférence a connu la participation d’autres personnalités italiennes telles que : Simone Gliglioli, Maire de la commune de San Miniato, Mme Silvia Di CRESCENZO, Maire de la commune de Moncalieri, de Maurizio Marrone, Ministre de la Coopération internationale de la région du Piémont entre autres.

Bambingnélé P. OUEDRAOGO
PLURI’COM BURKINA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Manifestation du 27 novembre : Échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre
Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogènes à Bobo-Dioulasso
Dori : Le mouvement "Sauvons le Burkina" proteste contre la "mauvaise gestion" de la sécurité et demande la démission du président du Faso
Demande de démission de Roch Kaboré : « En le faisant, on est en train d’ajouter un problème à un autre », voit El Hadj Harouna Gouem (Coalition nationale des acteurs économiques pour un commerce équitable)
Marche du 27 novembre : Le gouvernement va saisir le procureur (Sécurité)
Burkina Faso : Un magasin de la CAMEG prend feu, le ministre de la Santé rassure
Burkina Faso : La problématique de la mise en œuvre des politiques publiques en débat
Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes
Situation sécuritaire au Burkina : Le Soleil d’Avenir (Mouvement SA) s’inquiète et interpelle
Situation sécuritaire au Burkina : L’ONA veut partager ses avis avec la présidence, la primature, la présidence de l’Assemblée nationale et le gouvernement
Report de l’organisation du 11 décembre : « La magouille, le déséquilibre, la méchanceté et le manque de considération contre les populations ... doivent s’arrêter » Pr. Abdoulaye SOMA
Situation sécuritaire au Burkina : L’hydre terroriste et le sacrifice des droits fondamentaux !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés