Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 1er septembre 2021 à 22h25min
Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

Dans une correspondance adressée au peuple burkinabè, en date du 27 août dernier, l’ex président du Faso, Blaise Compaoré, appelle les Burkinabè à taire leurs rancœurs afin de faire face à la situation sécuritaire à laquelle le pays fait face.

L’ancien président dit avoir appris par voie de presse les récents massacres ayant conduit à l’hécatombe dans notre pays. « Le Burkina Faso et son peuple viennent de subir, une fois de plus, une lâche attaque qui a couté la vie à nos forces de défense et de sécurité, aux vaillants Volontaires pour la défense de la patrie ainsi qu’à de paisibles citoyens qui ne demandaient qu’à vivre en paix », écrit l’ancien président. « Hélas, ce malheur arrive après la terrible nuit de Solhan, après les nombreuses pertes du 4 août, celles du 9 et du 18 août 2021 », constate l’ancien chef de l’Etat qui vit actuellement à Abidjan.

Blaise Compaoré adresse ses condoléances aux autorités politiques, aux familles endeuillées, aux forces de défense et de sécurité, mais préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante. « Face à tous ces drames qui ne cessent de se répéter laissant le peuple dubitatif sur son avenir et sur celui du pays tout entier, il est essentiel de se souvenir que sans une union sacrée, nous ne parviendrons pas à arrêter la barbarie de ces assassins et à préserver l’intégrité de notre territoire. »

Il fait aussi remarquer que ce qui arrive aux populations du Nord, de l’Est et dans d’autres régions du pays peut arriver à chacun de nous ou à des proches.
L’intelligence de chacun des Burkinabè doit être interpellée, dit-il, « afin que nous soyons unis et solidaires dans cette grande épreuve ».
Il conclut qu’il « est temps de taire nos querelles, nos incompréhensions et nos égos pour nous donner toutes les chances de préserver notre patrie en très grand danger ».

Ce n’est pas la première fois que Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014, adresse ce type de correspondance pour offrir son aide. Début avril 2019, il avait écrit à Roch Marc Christian Kaboré pour lui faire part de « sa disponibilité et son soutien » face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. C’était une réaction à ce qu’il considère comme de « graves allégations » portées à son encontre par le président burkinabè, fin février de la même année.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er septembre à 22:31, par Hervé En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Il ne faut refuser l’aide de personne dans notre situation.

    Répondre à ce message

    • Le 2 septembre à 06:30, par Pafadnam Lamine En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

      Nous avons vraiment d’aide pour notre situation, le pays va très mal, chaque battement de coeur nous coûte cher dans ce pays, à quand le Burkina Faso cher père, chère maman, cher frère, chère sœur, à quand le pays des hommes intègres Cher président, le paysans souffre et non seulement le paysans même les arbres et les animaux de notre chère patrie en ont mare........, Les mots me manquent cher ex président du Faso, nous ne refuseront pas votre aide pour éradiquer ce fléau qui nous pousse à perdre l’intégrité......

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre à 07:15, par Le Vigilent En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

      IBlaise Compaore étant, jusqu’a preuve de contraire, citoyen burkinabé, apporte ici sa « contribution » et non pas une « aide » à l’effort commun de lutte contre le terrorisme au Burkina, son pays. La nuance est importante, si l’on comprend bien le sens et toute la profondeur de son message. Je pense qu’il s’adresse surtout à ceux qui semblent ne se sentir concernés que par les effets des actes terroristes (nombre de morts, de personnes déplacées, d’infrastructures socio-économiques détruites ou fermées etc.) et non pas par la lutte contre le terrorisme, considérant que ce dernier aspect n’incombe qu’aux autres (tenants du pouvoir, FDS, VDP etc). Face aux pertes diverses subies subies par notre peuples du faits des actes terroristes, des citoyens n’hésitent pas, à travers conférences de presse, articles de presse, réseaux sociaux, marches-meetings etcétéra, à tenir, à l’égard de ceux qu’ils estiment seuls responsables de la sécurité du peuple burkinabé, des discours plus que dénigrants et fortement démoralisants discours qui sont, au contraire, élogieux et galvanisants pour les groupes terroristes. A travers son message, Blaise Compaore interpelle surtout ceux dont l’attitude par rapport à la lutte contre le terrorisme n’est pas de nature à conduire notre peuple vers la victoire.

      Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 00:20, par Lool En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    A quoi bon l’union sacrée avec des criminels qui ne reconnaissent pas leurs crimes ? Monsieur Blaise Compaoré vous êtes attendu au tribunal. Faut pas divertir les gens ici. On te connait assez. C’est blaguer tuer ta tactique là.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 03:13, par Jonassan En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Affaire d’Union Sacrée là woooh. Est-ce qu’on est désuni par rapport au problème ? Le pouvoir appelle à l’Union, l’opposition appelle à l’Union ; c’est entre eux ou bien ? Et puis c’est à propos de quoi ? Ceux qui sont au front-là wooh ils sont désunis ou bien ? Exoliquez-moi cette kyrielle dont je n’arrive pas à percevoir la portée.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 03:57, par ARMANDO En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Comme lui personne ne vaincra notre peuple. Nous traversons des moments difficiles mais on va nous s’en sortir indépendamment de lui.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 06:08, par Wouro En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Mon cher, viens d’abord répondre à l’appel de la justice. C’est tout ce qu’on t’a demandé pour le moment.Tu es en partie responsable de ce chaos sécuritaire que vit le Burkina depuis un moment.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 08:17, par Sougri En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    S’il peut faire quelque chose pour endiguer le terrorisme, il n’a qu’à le faire. Il n’a pas besoin d’écrire pour cela. Mais surtout, qu’il dise à son remplaçant, celui qui tient la tête de son parti que pour la lutte contre le terrorisme il ne doit pas adopter un comportement dissonant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 08:33, par romejkoa En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Qu’il nous colle la paix celui là. Il n’est pas étranger à ce qui nous arrive aujourdh’ui

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 08:53, par ollo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    La réconciliation est très facile au Burkina Faso. Premièrement il faut entreprendre tout cela dans la perspective d’un processus et ne pas se presser. Ensuite, il faut recueillir les griefs des gens. A la suite de cela, il faut entendre les incriminés. Enfin, pour toute faute avouée, il faut discuter des conditions de réparation et renvoyer au tribunal les litiges. Enfin, il faut organiser au cas par cas, entre individus ou communautés des cérémonies de réconciliations. La réconciliation peut être conduite par les communautés ou personnes ressources qui rendent seulement compte à l’Etat par un procès-verbal. Cette forme de réconciliation coutera seulement à ceux qui ont commis des fautes et non à l’Etat. En ce qui concerne les combats du pays, il faut avoir la sagesse de mettre tout le monde en contribution et rester dans la vérité. Même le prisonnier condamné à perpétuité ou à mort, on évalue sa contribution et on prend des décisions stratégiques. Tout cela n’aboutira que si et seulement si toutes les parties sont de bonne foi par rapport à l’avenir de la nation. Les seuls défis, c’est les calculs et manœuvres politiciens et la capacité du chef de l’Etat à siffler la fin de la récréation en ce qui concerne l’incivisme de façon générale, du sommet de l’Etat au bas de l’échelle..

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 08:54, par Le fils du pays En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Respect à vous, Excellence Blaise Compaoré, vous êtes un vrai homme, vous étiez un vrai président, patriote.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 09:37, par Time Will Tell En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    C’est exactement la stratégie du pompier pyromane. quand l’épée plane autour de lui il se fait ange. qu’il vienne nous dire cela lors de son procès dans l’affaire Thomas Sankara.
    Comment quelqu’un peut dire aimer son pays et abandonner sa nationalité ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 09:48, par Union sacrée En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Aidez moi à savoir les implications d’une union sacrée.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 09:59, par Le réaliste En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Tout Burkinabè réaliste n’a point besoin qu’on lui demande une aide au pays dans cette situation avant de fournir ladite aide s’il en dispose. En ce qui concerne plusieurs maux qui minent le Faso, il est réaliste de reconnaitre que vous en avez été "LE PRINCIPAL RESPONSABLE" durant de longues années, ce qui a d’ailleurs provoqué votre perte soudaine et abrupte du pouvoir en 2014 suivie de votre exil en belle famille. Pire encore, vos adeptes sur place au Faso ont juré que sous votre impulsion à partir d’Abidjan, ile rendront le pays ingouvernable et c’est en effet ce qu’ils font jusqu’à présent.
    Bref ! Si aujourd’hui vous êtes en mesure d’aider le Burkina face aux nombreux défis sécuritaires, vous êtes totalement libre d’agir à votre convenance. Soyons toujours réaliste

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 10:01, par @@GOG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    S’il est sincère,c’est tant mieux pour lui.Mais j’ai peur qu’il veuille distraire notre justice ou corrompre moralement nos juges !Si de là où il est il négociait la paix, de façon désintéressée ,avec ses amis d’hier qui nous tuent depuis qu’il est parti ,on le croirait.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 10:28, par Begam En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Je pense que le message du président BC non seulement est sincère et patriotique mais il est aussi l’expression d’un certain regret celui de n’avoir pas su préparer la relève si l’on veut jeter un regard critique et objectif de la gouvernance catastrophique actuelle du pays faite de tâtonnements et d’amateurisme.En effet, son successeur et son entourage étaient ses plus proches collaborateurs pendant 27 ans, visiblement ils n’ont rien appris dans l’art de gouverner.Quel désastre !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 10:32, par Citoyen lamda En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Réaction pertinente de l’ex Président COMPAORE. Merci pour cette grandeur d’esprit.Vive la Réconciliation nationale pour le bonheur de ts les Burkinabè.IL serait souhaitable d’oeuvrer pour le retour de tous les exilés et la libération des prisonniers politiques.Nul n’est infaillible.Que la paix revienne au Faso.Que Dieu bénisse notre pays.Merci une fois de plus à son Excellence Blaise COMPAORE pour cette sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 10:53, par Stalinsky En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Il n’a qu’a rester dans son coin comme Ivoirien et nous laisser gérer nos problèmes. Il est le grand responsable de la débâcle de notre armée.
    1) En 1988, lors d’une session du Front populaire, j’ai eu à proposer la création d’un corps de garde -frontières au sein de notre armée à l’instar de l’armée Soviétique. Il a refusé en disant que les agents des eaux et forêts pouvaient jouer ce rôle. J’ai compris que ces militaires venant de Pô ne voulait pas vivre en campagne et je n’ai plus insisté.
    2) Ensuite il avait été acheté 2 Hélicoptères Mi 24 et un Hélicoptère MI 18 avec l’approbation de Roch KABORE quand il était Ministre d’Etat. Ou sont passés ces hélicoptères de combats ? Des bruits ont couru entre temps que ces Hélicoptères ont été vendus à Israël. vrai ou faux ce qui est sûr c’est qu’ils ne sont plus là.
    Alors on comprends pourquoi les Djihadistes sont installés le long des frontières au nord, à l’Est et à L’Ouest puisque nous n’avons pas de gardes frontières d’une part et d’autre part l’envoie de troupes au nord qui se fait sans couvertures aériennes. Alors les embuscades sont faciles à opérer. Actuellement nos soldats sont absents le long de la frontière Béninoises confirmés par les réfugiés installés au Bénin.
    3) Qui a demandé à Blaise qui voulait jouer le rôle d’Houphouët Boigny dans la sous région, de mettre son nez dans les problèmes des Maliens. Même les Guinéens qui disent que le Mali et la Guinée sont deux poumons d’un même corps n’ont pas mis leur nez dans ce problème Malien.
    Alors il ne faut pas s’étonner de ce qui nous arrive.
    S’il veut nous aider en tant que Burkinabê, c’est demander à Alassane OUATTARA de nous fournir des munitions et les 6 BTR 80 A anti- embuscades et anti mines qu’ils ont acheté à la Russie pour qu’on en finisse avec ces Djihadistes. Alassane OUATTARA doit être reconnaissant car ce qu’il est aujourd’hui c’est grâce au Burkina. Roch essaie de combler ces contraintes qu’il a héritées comme Joe BIDEN après Trump.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 11:29, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Heu... Quand il dit "notre territoire", ou encore "notre patrie", je suppose qu’il parle de la Côte d’Ivoire ?

    En rappel, la Côte d’Ivoire n’accepte pas la double nationalité. Si vous voulez devenir ivoirien, il faut renoncer à votre nationalité précédente. Par contre, des pays comme la France ou le Burkina Faso n’exigent pas cela et son épouse par exemple est ivoiro-burkinabè.
    ELLE peut dire "notre territoire" en parlant du Burkina, pas lui...

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 11:39, par Bodo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Dieu soit loué. Je suis très heureux d’entendre cela de notre Ancien Président. Je prie Dieu qu’il continue à travailler dans ce sens.

    L’Histoire nous rappelle que l’essentiel dans tout cela, c’est le Burkina Faso. Sinon, tout passe : le pouvoir, les villas, les voitures...

    Unissons-nous et opposons nous de manière constructive et intelligente. C’est très fort. Je dis personnellement, que la plupart des guerres, des mésententes, des divorces dans les mariages... Viennent de l’ego plutôt que d’autre chose en fait. C’est l’égo, je crois, qui a fait que l’Ange de la Lumière a décidé de défier Dieu pour prendre sa place et il est devenu le Diable. AUjourd’hui, par fierté, il ne veut pas aller se soumettre à Dieu et aux autres Anges restés fidèles à Dieu. Et où va-t-il le Diable ? A sa perte... Je ne suis pas spécialiste de religion, mais je pense que c’est bien cela.

    Blaise COMPAORE parle "de l’intelligence de chaque Burkinabè, de taire nos egos...".

    Ici, il s’adresse en fait à 2 types de personnes je pense (avec des sous-branches pro-MPP et anti-MPP) :
    1. ceux qui sont pour lui en tant que personne (surtout pour les avantages qu’ils ont perdus)
    2. ceux qui sont contre lui en tant que personne (parce qu’ils espèrent avoir plus de biens matériels avec son départ).

    Il demande d’aller au-delà. Merci, que Dieu vous bénisse et nous pardonne TOUS, surtout notre orgueil et notre recherche effrénée de biens matériels et de sensualité (manger et autres) qui nous conduisent in fine a tout ça

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 12:58, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    L arbre ne doit pas cacher la foret.Durant tes 27 ans de regne il y a eu beaucoup d orphelins et de veuves.Il faut tu nous dise ce qui s est passé.J ecoutais un nouveau chef a dit que le 11 decembte 2021 a ziniaré il veut que blaise compaore. on croise les mains et on attend.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 12:59, par yamsoba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    très émouvant et plein de bon sens et d’humilité. Le seul jugement qui vaille est celui du créateur tout puissant. Quoi qu’on dise ou qu’on fasse la terre des ancêtres est le seul endroit où on peut vivre heureux. Le Burkina peut montrer un autre visage au monde et donner des leçons d’humanisme et de tolérance envers
    tous ses fils. Ce qui s’est passé au cours des 7 dernières suffit pour nous guider vers l’union pour le bonheur du FASO/ Que Dieu bénisse le BURKINA et tous ses fils. Dans l’union on bâtira un paradis.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 13:55, par DUFOUR En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Même pas honte, lui qui a magouillé avec tous les groupes terroristes pendant des années !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 14:19, par swartskoff En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Un vrai coco ce gawa ! En retour d’une bière on peut gagner beaucoup. Mais, diantre ; pourquoi devrait-on conjuguer avec un mouilleur réfugié en belle famille et qui a renoncé à sa nationalité, à ses origines. Comme Habré Hissen, le chemin est tracé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 14:57, par caca En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Je croyais pouvoir lire Vieux Ka, Nabiiga et les détracteurs de l’ancien président du Faso qui a parlé et dire sa part de vérité. Au Burkina c’est devenu coutume de chacun à dire sa part de vérité. Mon PF a dit sa part de vérité concernant la situation nationale. L’ancien président dit avoir appris par voie de presse les récents massacres ayant conduit à l’hécatombe dans notre pays. « Le Burkina Faso et son peuple viennent de subir, une fois de plus, une lâche attaque qui a couté la vie à nos forces de défense et de sécurité, aux vaillants Volontaires pour la défense de la patrie ainsi qu’à de paisibles citoyens qui ne demandaient qu’à vivre en paix », écrit l’ancien président. « Hélas, ce malheur arrive après la terrible nuit de Solhan, après les nombreuses pertes du 4 août, celles du 9 et du 18 août 2021 »,
    La suite du message est pertinent : Blaise Compaoré adresse ses condoléances aux autorités politiques, aux familles endeuillées, aux forces de défense et de sécurité, mais préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante. « Face à tous ces drames qui ne cessent de se répéter laissant le peuple dubitatif sur son avenir et sur celui du pays tout entier, il est essentiel de se souvenir que sans une union sacrée, nous ne parviendrons pas à arrêter la barbarie de ces assassins et à préserver l’intégrité de notre territoire.
    Il conclut et appelle à la sagesse dans l’union sacrée des burkinabé : Il fait aussi remarquer que ce qui arrive aux populations du Nord, de l’Est et dans d’autres régions du pays peut arriver à chacun de nous ou à des proches.
    L’intelligence de chacun des Burkinabè doit être interpellée, dit-il, « afin que nous soyons unis et solidaires dans cette grande épreuve ».
    Il conclut qu’il « est temps de taire nos querelles, nos incompréhensions et nos égos pour nous donner toutes les chances de préserver notre patrie en très grand danger ».

    Wahou merci président, nous avons entendu ce message. Longue vie à vous. Vive le président Blaise Compaoré !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 15:04, par LePenseur En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    LE PYROMANE POMPIER ?
    Seul Dieu le tout puissant connait la réponse.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso.
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 15:43, par Levieux En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    A mon avis il veut se racheter et c’est l’occasion de plus pour les tenants du pouvoir actuel d’en profiter, il n’est pas tard, nous pouvons encore faire l’économie d’autres victimes des HANI et moi je crois à la réconciliation.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 15:51, par Alexio En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Quel drame tragi-komedique. C etait sous le regime Blaise Compaore que les soit-disants terroristes ont eu logis. Apres avoir laisse son pays comme pied-a-terre de toutes milistes formes au Burkina Faso pour la conquete par les rebelles de Guillaume Soro le pouvoir de Laurent Gbagbo en Cote D Ivoire.

    Aujourdhui le Burkina est entrain payer cher ce karma retour des vies perdues en Cote d Ivoire.

    Cette escroquerie geopolitique fomentee l Elysee etait sous-traiter par le regime de Blaise Compaore. Un negre de maison de la Francafrique qui a kouer un role de faux facilitateur pour recouvrer son blason.

    Il a exposer son pays a des represailles apres sa chute. Son bouillant Colonel Diendiere qui avait| des connexions etroites par les soit-disants terroristes qui enlevaient les touristes occidentaux, et les monayaient d une somme forfaitaire etait devenu un fonds de commerce au depart.

    Mais aujourdhui qui sont ses terroristes qui tuent des Burkinabe sans etat d ame ? Derriere cette tragedie, l intrusion de la France n est pas a ecarter. Car le fond du probleme est une question de geoplotico-economique.

    La France ne veut pas perdre le Sahel pour ses richesses immenses non cataloguer en entier. Un pays endette qui n a d autres alternatives que les ressources minieres africaines de son ancien pre-carre.

    Elle a creer ce chaos pour legitimer sa presence par ses accords militaires bidons apres nos independances formelles.

    Il est grand temps que le Burkina Faso revoit ces accords-la, et les diversifies avec des pays comme La Russie, la Chine pour faire face ases challenges.

    A rappeller que la France n a jamais gagner une guerre. Mettre touses oeufs dans un meme panier est gand risque a prendre qavec les consequences qui sont reliees.

    Le double jeu de la France dans les Sahel est une forme de neo-colinisation de l Afrique qui est marche. La Russie peut nous aider a finir ce aux terrorisme monter par la France.

    A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 16:19, par Burkina En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    À présent que l’on sait que tout est perdu !
    Ça fait 7 ans que l’on attend.
    Mieux vaut tard que jamais.
    Meilleure santé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 19:30, par AMADOU En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Ce n’est pas possible que ce soit une seule personne qui a réagi a la déclaration de BLAISE. FASO.NET laisser passer
    . Vous vous êtes pro-Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 00:49, par seraphin Pierre En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Blaise, ce qui nous arrive n’est rien d’autre qu’une punition divine due à tes actions et manœuvres terroristes dans plusieurs pays en Afrique.
    - Quand tu hébergeais les terroristes au Burkina, tu savais qu’ils partaient tuer des enfants d’autres peuples non ?
    - Quand tu payais les armes pour eux, tu savais qu’ils partaient tuer des enfants d’autres peuples non ?

    Ce que tu as fait au Libéria, tu penses que Dieu était où ?

    Tu es responsable de nos problèmes.

    Si tu n’avais pas tué SANKARA, le Burkina serait actuellement capable de faire face à ce type de problème. Mais, par égoïsme, tu as choisi de l’Assassiner et tu as plongé le pays dans la corruption et la gabegie ; ça aussi, c’était du terrorisme.

    Si tu veux vraiment aider le Burkina Faso, restitues les ressources du pays que tu as pillées et le Burkina paierait des armes et des hélico de combat pour venir à bout de ce fléau que tu as contribué à créer.

    SINON, LAISSES NOUS TRANQUILLE.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 06:41, par Sambiga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Le rappel de tous les acte terroristes les plus meurtrières, pourrait contribuer à décourager nos combattants et galvaniser les terroristes donc inutile. Ne dit on pas chez nous que celui qui qui fait remémorer le passer lugubre du sorcier est pire que le pire que le sorcier ? De même l’union sacrée tant sollicitée n’est qu’une commentaire de ce qui se passe au Burkina Faso car si des militaires sont aidés par des volontaires pour contrer le terrorisme et que certains partis politique dites de l’opposition se mettent à travailler aux côtés du partis au pouvoir pour accompagner son programme de développement, si le même gouvernement fait des concessions suite à des conflits d’idée et de politiques vis à vis de l’opposition, alors l’union sacrée demandée est déjà là avec ces acte du peuple burkinabè et son gouvernants. En somme, ce discours de Blaise Compaoré n’est pas teinté d’un agissement sur la psychologie du citoyen burkinabè en faveur d’un projet inavoué ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 06:56, par SOME En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Bien fait pour Roch ! Il merite ce qu’il a semé avec son choix de la voie diplomatique. C’est aujourd’hui que Blaise se souvient qu’il peut faire quelque chose ! Et pourquoi maintenant seulement ? En lien avec toute la situation judiciaire ? Peut etre ! Mais surtout c’est le plan deroulé avec l’accord de Roch avec cette reconciliation imposée au detriment du vrai bien du pays.

    Souvenez il y a a peine quelques semaines, on nous a resservi cette interview de Roch sur le role du regime de blaiase avec le terrorisme avec un appel a blaise de dire quelque chose. Mais lui Roch qu’a t-il dit au peuple sur la situation du payas ? Qui nous attaque, contre qui on lutte ? Pourquoi l’armee ne fait rien ? etc C’est comme s’il n’ya rien au pays alors chaque jour c’est la mort. Il se contente de faire des communiques de jours de deuil national !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 08:23, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Caca : Actuellement les soins de mon champ de mil est plus important que l’enfarinage de ton introverti fouteur de merde : Mais comme tu m’interpelles, entre une petite pose, je te réponds rapidement pendant que mamie travaille.

    Pour la sortie de ton repris de justice sans importance pour 90% du peuple Burkinabé, je dirai que voilà ce qui s’appelle se moquer du monde ouvertement. Avec ce message, Blaise Compaoré veut montrer au peuple Burkinabé qu’il n’as rien fait ? Et qu’il est blanc comme neige de ce qui nous arrive. C’est pourquoi je lui demande de ne prendre le peuple intègre pour un demeuré.

    Mr. Blaise Compaoré pour sortir la prochaine fois et berner le peuple souverain du pays des hommes intègres, il suffit qu’il se pressente a la justice, régler son contentieux, aller à la CPI se blanchir pour les crimes internationaux. Apres, comme GBAGBO, il peut se vanter en tant qu’ancien président du peuple Burkinabé. Pour l’instant, il n’est qu’un repris de justice jusqu’au cou, et doit assumer ses actes posés : C’est aussi ça d’être un vrai criminel en puissance.

    Pourquoi depuis 2015 avec les violences les plus sanguinaires et destructrices qui surviennent dans notre pays et que les langues se délient en disant que celles-ci font partie de son mot d’ordre, il n’a pas réagi, et c’est maintenant a l’approche du procès du dossier de l’assassinat de son frère d’armes derrières ses fesses qu’il veut berner les Burkinabé ? Caca dit lui d’arrêter son Charabia.

    Sortir de nos jours pour rouler le peuple Burkinabé en tant qu’Ivoirien, c’est la manifestation la plus évidente du syndrome du pompier pyromane. C’est lui Blaise Compaoré avec ses mauvais conseillers comme toi caca, qui ont créé la situation ou vie le pays des hommes intègres : C’est lui-même, en se faisant adouber dans une parodie de s’éterniser au pouvoir, refusant l’alternance politique qui a mis le pays dans cette situation.

    Essayer avec le logo d’ancien président d’enfariner le peuple Burkinabé muri par ses crimes gratuits ( lui le Boulanger introverti, fait des émules), car on doute fort ses propositions concrètes et surtout sincères susceptibles de concilier solidement et durablement ses points de vue. Durant plusieurs années, il a joué la carte de la division pour régner sans partage, et tuer qui il veut, là où il veut : Mais de nos jours celle-ci n’est plus en sa faveur, même s’il fait semblant de jouer le rassemblement on n’est plus dupes.

    Conclusion : Au lieu de se présenter a la justice Burkinabé en tant que fils de Bila Compaoré et non un nouveau Ivoirien peureux, l’introverti Blaise Compaoré vient encore de perdre une magnifique occasion de se taire, plutôt que de sortir encore des âneries dont il s’illustre à chaque fois qu’il sort pour rouler le monde. Sans rancune.

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre à 15:33, par caca En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

      Vieux Ka, content de lire surtout que le courrier de mon mentor vous a fait réfléchir. Et j’espère également que le ciel continue à verser sa bénédiction dans vos champ avec une bonne prospective à venir. Dans les évangiles il est écrit que Dieu fait pleuvoir dans le champ du juste et des injustes.
      Essayer avec le logo d’ancien président d’enfariner le peuple Burkinabé muri par ses crimes gratuits ( lui le Boulanger introverti, fait des émules), car on doute fort ses propositions concrètes et surtout sincères susceptibles de concilier solidement et durablement ses points de vue. Je me demande si le vieux Ka a compris le sens du message du président Blaise Compaoré ? Le président vous a averti le danger que cour le Burkina, et vous a répondu aussi qu’il n’est pas mener dans cette histoire dont vous l’accusez. Il tend la main et vous l’insulte et malgré tout il vous aime d’un amour fraternel. Il est temps que vous rangez vos rancœurs et l’amertume pour être guéri.
      Il faudrait que laisse la mamie se repose dans sa retraite dorée.
      Bien à vous et une bonne saison !

      Répondre à ce message

      • Le 3 septembre à 18:00, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

        Caca : Aucune insulte à ton mentor que de dire la vérité. Blaise Compaoré après avoir revendu nos armes pour tuer les Libériens et autres, est un privilégié que 98% des Burkinabé dont je fais partie. Pour compléter le fruit de ma modeste retraite, je compte sur mon petit champ dont je me lève a 5h du matin comme aujourd’hui et y être dans la portion de terrain cultivable entre Ouaga et Laye, dont je reviens de rentrer a 17h30.
        Personne ne m’oblige, mais c’est un instinct de tout mossi qui se respecte pour vivre dignement afin de pouvoir manger son tô et sa sauce au levure naturelle.

        Aucun Burkinabé ne donnera aucune crédibilité a ton mentor sans qu’il se présente a la justice Burkinabé en tant qu’un fils de Ziniaré. Sa sortie est un non évènement pour tout Burkinabé qui est fier de l’être. Quand Blaise Compaoré assumera ses actes devant la justice, les Burkinabé l’écouteront.

        Répondre à ce message

      • Le 4 septembre à 01:14, par Nabiiga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

        @ Caca

        Caca, Ton Excellent Sanguinaire, l’ex Capitaine de l’Armée Burkinabè, devenu Ivoirien, doit s’occuper des dossiers brulants de son pays. Les problèmes burkinabè aux burkinabè, les Ivoiriens s’en occuperont autant de leur pays. Les deux frères sanguinaires ont soupé nuit et jour avec les terroristes dans le triste espoir qu’Azawad deviendrait une nation et les richesses, vrai ou faux, de cette région seront à eux. Comment Blaise peut-il espérer être négociateur dans un conflit dont il est partie prenante.

        Par Exemple :

        Seuls les pays reconnus par l’ONU ont habileté de se procurer des matériels de guerre auprès tout fournisseur. Les groupes terroristes sans état sont interdits formellement d’en commander. Et pourtant, ces mêmes terroristes qui nous endeuillent commandaient régulièrement leurs matériels de guerre par l’entremise de notre pays ; armements qu’ils utilisaient contre les maliens et nigériens.

        Questions :

        Le nom de qui figurait sur les commandes de ces matériels de guerre ?
        Le Burkina
        Qui était le destinataire : Le gouvernement Burkina
        Qui payait les frais de transport maritime : Le Burkina
        Qui acquittait les frais de transit à Abidjan ? Le Burkina
        Qui payait les frais de transport entre Abidjan et Ouaga ? Le Burkina.
        Les matériels restaient-il sur le sol Burkinabè ? Non et Non.

        Agissant pour le compte d’un groupe terroriste le Burkina, n’est-il pas devenu un pays de non droit géré par un sanguinaire implacable ?
        Oui et Oui

        Aujourd’hui :

        Si aujourd’hui ceux pour qui le Burkina était conquis, nous ensanglantent et lui, l’Excellent Sanguinaire se le coule douce à Abidjan, a-t-il la bouche de se mêler dans la résolution d’une guerre qu’il a lui-même implantée tout bonnement.
        Que quelqu’un ait le courage de lui dire tout simplement de se taire :

        Caca, que tu le fasses

        Caca, .

        Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 11:22, par consultation nationale En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Je constate que tout ce qui touche l’ex Président suscite une controverse passionnée entre les internautes de Fasonet.
    Je propose au Président du Faso de faire un referendum pour savoir si le peuple dit oui ou non au retour de l’ex président.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre à 17:34, par Mkouka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    BC aurait dû se taire mais une fois de plus il fait montre de son manque d’intelligence. Pas que ce quil prone dans cette lettre n’est pas raisonnable ou sage. Mais venant de lui, c’est tres irritant. L’aide ou contribution que ce Mr BC peut apporter au Burkina se resume en peu de mots : repondre a la justice en nous racontant les pillages economiques et les crimes de sang qui lui sont reprochés.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 07:03, par Abdoulaye En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Ton erreur Blaise a été dès le début vendre ta dignité a cause de quelque miettes de la vie ici bas pour tué ton ami d enfance et voilà.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 21:41, par Vérité Indiscutable En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Il a été le petit Servant Local de la France durant tout son règne.
    Aujourd’hui la France le classe persona non-grata et refuse qu’il vienne se soigner sur son sol.
    Subitement il devient plein de compassion en 2021 pour le Burkina qui souffre depuis 2016.
    Grand Blaiso ! Tu me fais rire !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre à 16:23, par Elmi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    Je n’arrive pas à comprendre la haine contre Blaise. Je suis parmi ceux, aux premières heures qui se sont opposé à la gouvernance de Blaise et à son désir de modifier la constitution pour un autre mandat. J’ai sympatiser avec toutes les organizations qui se sont opposer à Blaise à l’époque. Cependant, Blaise était toujours président légitime du Burkina Faso le 31 octobre 2014 et it aurait pu utiliser la force des armes qu’il controlait toujours pour rester au pouvoir. On a vu ce qui s’est passé chez nos voisins. ADO a marché sur 3000 morts pour arriver à la présidence. Blaise aurait pu tuer 3000 burkinabé pour rester au pouvoir, et rien ne se serait passé parce qu’il était le président légitime et ce qui se passait ressemblait plus à un coup d’État. Dieu a touché son coeur, il a accepté de sacrifier son fonteuil pour qu’il n’y ait plus de morts. Et rien que pour cela, je l’ai personellement pardonné bien que je ne l’aime pas du tout jusqu’aujourd’hui. Je l’en veux d’avoir tuer mon héro Thomas Sankara, mais je le pardonne quant même. À quoi cela sert de garder des rancoeurs inutiles contre quelqu’un qui est malade et déjà soufrant. Les circonstances de la vie et la nature l’ont déjà fait payer pour les choses mauvaises qu’il a faites. Regardez-vous même ses dernieres photos : maigre, affaibli, et
    il fait sincèrement pitié. Sankara même dans sa tombe a plus de valeur de Blaise aujourd’hui. Pourquoi ne pas le pardoner et lui permettre de revenir tranquilement dans son pays pour nous aider à stopper le déclin que nous avons entammé ? Soyons réalistes, ceux qui nous gouvernent aujourd’hui n’ont aucune solution contre le térrorisme et ils l’ont avouer. Ils n’ont aucun plan pour nous sauver. Si pardonner Blaise peut nous aider à sauver ne serait-ce qu’une seule vie, cela ne vaut-il pas la peine ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 21:21, par Mechtilde Guirma En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise une union sacrée des Burkinabè pour faire face à la situation sécuritaire préoccupante

    @swartskof, je voudrai tout juste, un tout p’tit peu juste, intervenir une fois devant ce refrain inlassable et rayé de « Blaise réfugié chez ses beaux parents ».

    Dans toute l’Afrique, quand un homme vient à être banni par les siens quelle qu’elle soit la faute ou l’offense qu’il aurait commise, la seule solution qui lui reste offerte pour sauver sa vie, car permise par la coutume, est celle de demander asile chez les « Déemdamba ». Et pourquoi ? Parce que les « Déemdamba » ont une figure de femme. Donc de « Miséricorde ». En ce sens ils sont d’emblée des « Weemdamba » : En quelque sorte des « Rois de la paix ». Et la déontologie voudrait qu’au nom du respect dû aux « Déemdamba » et à leurs hiérarchies du Pouvoir (coutumiers, religieux, politiques, ethniques), qu’on cesse de l’insulter et qu’on le respecte désormais dans son humanité et sa dignité (d’ailleurs le Concile de Vatican II reconnaît et recommande de façon plus explicite encore cette valeur !... africaine). Cela a permis le temps qu’il a fallu de s’écouler. Ne dit-on pas souvent que le temps est un autre nom de Dieu ? En effet, Dieu, Il prend son temps pour parler. Car, même, quand bien même les cœurs ne se seraient pas encore apaisés chez les siens (l’oubli reconnaissons-le est difficle), la violence que eux aussi se seront faite pour taire toute haine et rancune, permet à l’exilé d’entreprendre des démarches de réconciliation. Et Dieu qui habite leur histoire et fais bien les choses lui permet toujours de se racheter par une bonne action. Mieux, il se peut que dans la suite des choses, tout ce qui a pu nous paraître comme zone d’ombre et qui aurait malencontreusement fait que l’exilé ait choisi la fuite, va apparaître alors au grand jour dans une lumière éclatante. Ce qui pourraient provoquer un fait nouveau, jusque là inconnu, d’un renversement de la situation et donner également l’occasion d’une poursuite aux sorciers et sorcières. Mais au nom de cette même mansuétude dont l’exilé a su bénéficier auprès des « Déemdamba » miséricordieux et par reconnaissance à ces derniers, ce sera à son tour et à celui de son camp, devant ce renversement de situation, de faire violence sur eux-mêmes et de pardonner afin que la vie reprenne son cours dans sa plus belle face du vivre-ensemble.

    Ma contribution ici n’est pas de donner une leçon de morale quelconque à qui que se soit (je serai bien naïve de m’en croire capable ou crédible), surtout pas aux haineux. Cependant mon mon humble intention ici est de m’adresser et d’offrir un outil (précieux ou utile ? Dieu seul sait et saura m’en être gré) à mon fils, à son Excellence Zéphirin Diabré, s’il ne l’avait pas déjà.

    Que Dieu nous vienne tous en aide dans cette démarche de la vérité, de la justice, de la réconciliation, de la sécurité et de la paix. AMEN.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Simon Compaoré le sage quitte la vie politique
Dr P. Emile Paré, DG du Centre de formation politique du MPP : « Nous enseignons la stratégie électorale, comment gagner une élection »
Burkina Faso : « La sécurité avant la réconciliation nationale », prône l’opposition à la reprise du dialogue politique
Burkina/vie politique : L’organe dirigeant du MPP passe de 78 à 95 membres
Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ "Adieu" !
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président du Bureau exécutif national du MPP
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants à Simon Compaoré, désormais président d’honneur du parti
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP peut y aller, le CDP n’est pas à vendre » (secrétariat des jeunes du CDP)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès extraordinaire du parti au pouvoir, le MPP
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-résidente du système des nations-unies et l’ambassadeur de Turquie chez Zéphirin Diabré
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des alliés que nous allons faire un mariage forcé » (Urbain G. Yaméogo, direction politique du MPP)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans un "spectacle désolant"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés