Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Meeting CDP : L’apport du Larlé Naaba Tigré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • mardi 8 novembre 2005 à 08h53min

Le Larlé Naba Tigré

Le palais royal du Larlé Naaba Tigré au secteur n°10 de Ouagadougou a brillé, le lundi 7 novembre 2005, aux couleurs du candidat « du progrès continu ». Les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) sont venus rassurer Blaise Compaoré d’une « victoire éclatante » au soir du 13 novembre 2005.

Ils étaient nombreux, les militants et sympathisants du CDP à prendre d’assaut la cour du Larlé Naaba Tigré, ce lundi, pour tenir un meeting qualifié d’avant-assaut final par les organisateurs, coutumiers, femmes, jeunes, opérateurs économiques, tous ont répondu présent au meeting initié par Sa Majesté le Larlé Naaba Tigré. Devant la foule, le représentant des jeunes, celui des anciens, le porte-parole des femmes et celui des paysans se sont succédé pour témoigner leur engagement et leur détermination à assurer la victoire au candidat Blaise Compaoré. Mais pour gagner ce pari au soir du 13 novembre, les différents intervenants ont tous demandé aux militants de se munir de leurs cartes électorales.

« C’est par ces armes que nous donnerons la victoire à notre candidat », a fait remarquer le représentant des anciens. « Blaise Compaoré peut être rassuré du soutien des 52% de femmes que compte le Burkina », a renchéri la responsable des femmes du secteur n°10.

Des moyens logistiques aux militants CDP

Ragaillardi par la grande mobilisation des ministres du Mogho Naaba, à savoir les chefs coutumiers, le Larlé Naaba Tigré, proverbes à l’appui, a expliqué pourquoi les gardiens de la tradition ont porté leur choix sur Blaise Compaoré. « Grâce à Blaise Compaoré notre pays est en paix. Grâce à Blaise Compaoré, notre pays se développe. De jour comme de nuit, nous serons derrière Blaise Compaoré », a-t-il indiqué. Comme ses prédécesseurs, le Larlé Naaba Tigré a invité les militants à procéder au retrait de leurs cartes pour pouvoir accomplir leur devoir civique le 13 novembre prochain. Car dit-il, c’est la seule voie pour donner la victoire à Blaise Compaoré. Fidèle à sa politique de soutien à l’action du candidat Compaoré, le Larlé Naaba avec l’appui de ses partenaires, a mis à la disposition du secteur n°10, 10 motos de marque Yamaha. Un geste qui va faciliter la tâche des mobilisateurs de la campagne de leur candidat.

A la suite du Larlé Naaba Tigré, c’est le conseiller spécial de Blaise Compaoré, François Compaoré (frère cadet du candidat Compaoré), parrain du meeting qui s’est adressé aux militants : « Il y a 14 ans que nous défrichions le champ, il y a 7 ans que nous le semions, aujourd’hui c’est l’heure de la récolte et d’autres veulent le faire à notre place. Est-ce normal » ? François Compaoré qu’on croyait trop timide a dans un mooré plein de proverbes et d’adages, fait savoir à tous ceux qui soutiennent la candidature de Blaise Compaoré que celui-ci est confiant et qu’il promet de prendre en compte leurs préoccupations une fois réélu à la tête du Burkina Faso.

« Il y a masse et masse »

Simon Compaoré, le maire de Ouagadougou et commissaire régional du Centre de la campagne CDP, invité à la tribune, n’a pas caché sa joie. « Tout a déjà été dit », a reconnu simplement Simon Compaoré. Simon Compaoré, pour réaffirmer le soutien des militants CDP au candidat Blaise Compaoré, a lancé le défi de remplir le stade du 4-Août, le vendredi 11 novembre prochain, date du dernier meeting de Blaise Compaoré.
« A Bobo-Dioulasso, il y a eu du monde, à Ouahigouya, il y a eu du monde et dans les autres localités, il y a également eu du monde. Mais je m’engage à montrer au candidat Blaise Compaoré qu’il y a masse et masse. Nous allons remplir le stade de 4-Août ». Parole du commissaire Simon Compaoré.

Tout en qualifiant les femmes de « Canons 105 mn », les anciens « d’armes de Staline », Simon Compaoré a demandé aux militants de profiter des 72 heures restantes pour se munir de leurs cartes d’électeur en vue de prendre part à l’assaut final.

Enok KINDO
P. Pauline Yaméogo

Sidwaya

P.-S.

Lire aussi :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés