Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina : « La semaine CANA est une mission d’évangélisation qui consiste à renouveler la vie du couple, la revisiter … » Ezéchiel Hébié

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 3 août 2021 à 22h55min
Burkina : « La semaine CANA est une mission d’évangélisation qui consiste à renouveler la vie du couple, la revisiter … » Ezéchiel Hébié

La communauté du Chemin neuf organise, du 6 au 12 août 2021, la 24e édition de la semaine "CANA", à Ouagadougou. Cette semaine s’inscrit dans la mission de la communauté du Chemin neuf du Burkina, à savoir l’évangélisation des couples et des familles. Elle vise à fortifier la complicité dans le mariage et aussi en famille. Avant l’ouverture officielle de cette retraite, nous nous sommes entretenus avec Ezéchiel Hébié, responsable de la communauté du Chemin neuf du Burkina, sur les motivations et les objectifs de cette retraite.

Lefaso.net : Pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter la communauté du Chemin neuf ?

Ezéchiel Hébié : La communauté du Chemin neuf est une communauté catholique à vocation œcuménique qui a été fondée en 1973 par le père Laurent Fabre et six autres personnes. C’est une communauté composée de divers états de vie. Il y a notamment des prêtres qui sont membres, il y a des également des sœurs consacrées, des couples et des familles qui composent la communauté du Chemin neuf. Notre passion, c’est l’unité des chrétiens et la spiritualité. Elle s’inspire du renouveau charismatique mais se réclame de la spiritualité de Saint Ignace de Loyola. La communauté est officiellement présente au Burkina depuis 2009 et comprend plus d’une soixantaine de frères et sœurs en couples mais aussi frères et sœurs consacrés.

Vous organisez chaque année une semaine "CANA" destinée aux couples. De quoi s’agit-il exactement ?

Cette retraite CANA relève de la mission d’évangélisation des couples et des familles de la communauté du Chemin neuf qu’on appelle la fraternité CANA. C’est une mission explicitement dédiée aux couples et aux familles afin que ceux-ci aient la possibilité de pouvoir passer un temps ensemble, se rencontrer et revisiter leur vie de couple et de famille. C’est pour eux une manière d’être renouvelés par Dieu, de retrouver le bonheur, la joie d’être en famille et, surtout, de pouvoir mettre Dieu dans tout ce qu’ils font dans leur vie de famille et dans leur vie de couple.

Quelles sont les principales missions de cette semaine CANA ?

L’évangélisation des couples et des familles à travers la fraternité CANA et celle des jeunes sont les principales missions de la communauté. La mission jeune comprend particulièrement l’évangélisation des tous petits. C’est ce que nous appelons parcours Timothée. Cette mission concerne les enfants de 7 à 13 ans. Il y a la mission adolescente qui concerne la tranche d’âge des 14 à 18 ans et la mission des18-30 ans. A cela s’ajoute la mission jeunes professionnels qui concerne tous les jeunes qui travaillent.

Comment est née l’idée de ce type de retraite ?

Il faut dire que fraternité CANA est née depuis les années 1980 en France. Des couples fréquentaient la communauté et les frères et sœurs responsables. Ces derniers ont senti le besoin de développer une approche donnant la possibilité aux couples et aux familles de se retrouver, de prendre du temps ensemble, de revisiter leur vie de couple et de famille. C’est de là qu’est née la fraternité CANA. Sachant que des couples et les familles sont confrontés souvent à maintes difficultés et surtout en Europe, avec des taux de divorce très élevés, ils ont senti que la fraternité CANA pouvait être une mission salvifique qui peut redonner plus d’unité aux couples et à la famille.

Quelle est la particularité de la retraite de cette année ?

L’année dernière, il n’y a pas eu de retraite CANA à cause de la maladie à coronavirus. Donc cette année, en plus d’être dans la confiance et quelles que soient les difficultés que traversent les couples, nous souhaitons que Dieu vienne à notre rencontre et renouvelle la vie de couple et de famille.

Quelles sont les activités qui seront organisées au cours de cette retraite ?

La retraite CANA est meublée par une série d’activités, notamment les temps de rencontre des couples, les temps de prière ensemble, d’enseignement où ils peuvent se retrouver pour prier en couple. Il y a aussi des temps de pardon et de réconciliation. C’est donc le cœur de cette retraite parce qu’on n’a pas le temps de marquer un arrêt dans la vie de couple. Souvent on peut se blesser, on peut donner de la tristesse à l’autre. Ce temps d’arrêt permet donc aux couples de pouvoir se parler, de revisiter leur vie de couple. S’il y a eu des offenses çà et là, ils se demandent mutuellement pardon et c’est une possibilité de pouvoir aussi se confesser et d’être renouvelé.

Depuis que vous organisez ces retraites, est ce que vous avez l’impression que cela a produit les résultats probants au sein des couples ? Autrement dit, est ce que vous recevez des témoignages qui vous motivent à perpétuer cette activité ?

Lors de la première session CANA en 1997 au Burkina Faso, il y avait sept couples (La mission d’évangélisation des couples existe depuis 1997. La communauté du Chemin neuf a été officiellement installée en 2009), Ndlr). Aujourd’hui, CANA est pratiquement dans quatre villes au Burkina. Ce sont, entre autres, Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Dédougou.

Nous sommes passés aujourd’hui à plus de 250 couples. Mais quand on fait le point de tous ceux qui ont vécu cette retraite CANA, nous dépassons les 500 couples. CANA, c’est principalement l’évangélisation des couples par les couples. Donc, nous sommes là parce que nous avons reçu la grâce d’être bénis par le seigneur dans notre vie de couple. Ce qui nous donne la force de pouvoir partager cette grâce avec d’autres. C’est ce qui fait la particularité de la fraternité CANA qui permet aux couples de cheminer ensemble chaque année. Il y a même des couples qui sont là depuis 2003. Des couples se sont renouvelés, ils ont la joie de témoigner devant d’autres couples de cet amour gratuit de Dieu pour eux et pour les autres couples.

Quelles sont les conditions de participation ?

La première condition pour participer à une retraite CANA, c’est d’abord être en couple et d’accepter de venir aussi en couple. Nous savons souvent que ce n’est pas simple mais c’est la condition principale. Ensuite, nous menons les retraites dans les lieux d’églises qui ne nous appartiennent pas et cela à un coût. Pendant la semaine que nous passons ensemble, il faut se nourrir, il faut organiser. C’est la raison pour laquelle nous demandons des frais de participation. Ce sont les conditions principales.

Cette retraite est-elle forcement destinée aux couples mariés ?

Il ne s’agit pas forcément de couples mariés. La spécificité, c’est qu’il faut être en couple. Ceux qui vivent dans le concubinage ont la possibilité aussi de participer. S’ils mettent Dieu au cœur de tout, il va leur mettre sur ce chemin et leur permettre de pouvoir régulariser leur situation à travers un mariage. Nous avons aussi une mission pour les couples fiancés. Ils bénéficient des retraites pour leur permettre de se connaître davantage et d’aller au mariage.

Qu’attendez-vous cette année à l’issue de cette semaine de retraite ?

Nous attendons que le seigneur fasse son œuvre dans chaque couple, dans chaque famille, à travers leur rencontre avec lui. Nous, nous ne sommes que des passerelles par lesquelles le seigneur revisite ces couples, ces familles et leur redonne de renaître de nouveau et de goûter à la beauté du mariage et de la vie en famille.

Patricia Coulibaly
Serge Ika Ki (stagiaires)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Burkina/Dori : Les mécanismes de prévention et de répression de la torture enseignés aux jeunes du Sahel
Ouagadougou : Trois réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire
Energies renouvelables au Burkina : Au-delà des intentions, la société civile invite à plus d’actions
Modernisation de l’état civil au Burkina : Les acteurs réfléchissent sur la mise en œuvre
Burkina Faso : Vers l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’agroécologie
L’ONG WEP-Burkina en atelier de consultation sur la prise en compte du genre
12e Journée du médecin : Les participants réfléchissent à l’hôpital de demain
Burkina Faso : 72 personnes interpellées pour faits de contrebande de carburant à grande échelle
Solidarité nationale : Plus de 800 000 F CFA collectés au profit des familles des FDS et des VDP tombés au front
Burkina : Plus de 217 millions de francs CFA pour la revalorisation de la ceinture verte de Ouagadougou
Burkina Faso : La 8e édition du forum national des jeunes sera consacrée à la réconciliation nationale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés