Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grandе рièсе sеrаit lа sаllе d’аttеntе.» Jules Renard

Toubé Clément Dakio dans la Kossi : “Je connais vos problèmes mieux que quiconque”

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Clément Dakio • • dimanche 6 novembre 2005 à 18h25min

Pour sa deuxième sortie (après Bobo-Dioulasso), le candidat Toubé Clément Dakio a pris langue avec les électeurs de la Kossi. C’était du 2 au 4 novembre 2005.

Le candidat Toubé Clément Dakio a tenu un meeting dans la Boucle du Mouhoun, plus précisément à Nouna le 2 novembre 2005. C’est la région où son parti, l’UDD est le plus implanté. Ce jour-là, le cortège du candidat Dakio arrive à Nouna aux environs de 12 heures.

Le comité d’organisation lui réserve « 21 coups de canon » et le conduit dans un centre de loisirs dénommé « le kilombo », pris d’assaut par des militants dont l’enthousiasme est soutenu par les « Youyou » des femmes et les chants et danses. Sur place, la délégation se désaltère, puis place au meeting.

Tour à tour, représentants des jeunes, des femmes, des anciens vont appeler à voter Toubé Dakio. Mais, c’est le secrétaire provincial de l’UDD de la Kossi, Charles Dakio qui va « chauffer » le public du Kilombo en langue bwamu et en français. Et le public le lui rend bien par des tonnerres d’applaudissements et des coups de fusils.

Il a invité par la suite les habitants de Nouna en ces termes : « Prenez vos enfants, vos femmes, vos frères et allez voter Dakio ». Il est suivi par le responsable à la jeunesse et le coordonnateur de la campagne. Tous ont rappelé que le candidat Dakio est un fils de la région. Un fils « qui ne veut pas prendre le pouvoir pour s’enrichir » et fera de grandes réalisations là où « le pouvoir du CDP n’a rien fait pour Nouna ».

Des crédits aux paysans

Quand le candidat Dakio prend la parole, il remercie d’abord les Nounalais qui sont restés plusieurs heures à l’attendre. Selon lui, il y a plus qu’une raison que les populations de Nouna le soutiennent. « Je connais vos problèmes plus que quiconque. Ensuite, j’ai un programme pour un développement rapide. Ce qui permettra l’auto-suffisance alimentaire. Vous avez vu, cette année, on a vu des gens manger des feuilles » a-t-il lancé. Il promet en outre lutter contre la cherté de la vie due à l’inflation, octroyer des crédits aux paysans.

Le chômage et l’insécurité pour lui, ne seront pas en reste. Pour gagner ces batailles, l’accent sera mis sur le développement de l’agriculture et l’industrialisation pour donner d’abord du travail aux jeunes et ensuite combattre la misère qui est source de la recrudescence de l’insécurité. Il a conclu son intervention en expliquant que le retard de sa venue à Nouna est dû au fait que les jeunes de Ouagadougou l’ont découvert et se sont intéressés à l’UDD.

Immédiatement après le meeting de Nouna, la délégation s’est rendue à Doumbala, village natal du candidat à une quarantaine de kilomètres de là. A l’entrée du village, le cortège a été accueilli par des musiciens danseurs et fusiliers.

S’ensuivra une procession lente jusqu’à la place du marché. Il était 16 heures et un jeune militant de lancer : « vous voyez, tout ce monde attendait depuis le matin ». Ainsi, en bwamu, le discours tenu à Nouna a été réitéré aux habitants de Doumbala jusqu’à la tombée de la nuit. Puis cap sur Djibasso, en passant par Touba (département de Mandouba) à quelques centaines de mètres de la frontière avec le Mali.

A Djibasso, un accueil semblable à celui de Doumbala a été réservé à la délégation. Elle a été escortée par une foule en liesse à travers la ville.

Souleyamne SAWADOGO (passisley@yahoo.fr)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Toubé Clément Dakio dans la Kossi : Le retour du “chef de terre”
Toubé Clément Dakio dans la Kossi : “Je connais vos problèmes mieux que quiconque”
Toubé Dakio Clément : Le candidat qui reçoit à domicile
Clément Dakio de l’UDD : Pour le renforcement de la démocratie au Burkina
Clément Toubé Dakuyo : Le candadat indépendant est de l’UDD
Qui est le candidat Dakio ?
Toubè Clément Dakio : Un "BICI" présidentiable
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés