Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina Faso : Des assises nationales pour une redynamisation de la fiscalité

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 29 juillet 2021 à 17h00min
Burkina Faso : Des assises nationales pour une redynamisation de la fiscalité

Le ministère de l’Économie, des Finances et du Développement, en partenariat avec le Conseil présidentiel pour l’investissement, organise les 29 et 30 juillet 2021, les assises nationales sur la fiscalité. Elles sont placées sous le thème : « Quelle politique fiscale pour l’instauration d’une fiscalité de développement au Burkina Faso ? ». La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre Christophe Dabiré.

Le système fiscal burkinabè a plusieurs insuffisances qui jouent sur son rendement. Il s’agit notamment de la faible gouvernance fiscale caractérisée par l’absence d’une véritable politique fiscale, la sous imposition et la défiscalisation respective de l’économie informelle et du secteur agricole, l’inadaptation de l’imposition des entreprises modernes des secteurs de l’agriculture et de l’élevage.

A cela s’ajoutent un système d’imposition dérogatoire du secteur minier, les discordances entre certaines règles fiscales et les réalités des entreprises qui conduisent à une taxation de l’investissement productif, la démultiplication des régimes incitatifs spécifiques ainsi que la prédominance d’une gestion manuelle du recouvrement des impôts et de grandes insuffisances dans le contrôle fiscal.
Selon Dr Kouka Edouard Tapsoba, coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’investissement, la complexité et les insuffisances du système fiscal ont entrainé le développement de l’incivisme fiscal ainsi que le renforcement de la fraude et de l’évasion fiscale, et l’apparition d’une hostilité de plus en plus ouverte des citoyens vis-à-vis de l’impôt.

Dr Kouka Édouard Tapsoba, coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’investissement

« C’est donc dans ce contexte qu’est apparue la nécessité d’engager une réflexion d’ensemble sur le système fiscal burkinabè, à l’effet de lever les contraintes et corriger les insuffisances, de prendre en compte la réalité de l’environnement des entreprises, de recueillir les contributions et suggestions des parties prenantes des secteurs public et surtout privé en vue de mettre en œuvre une réforme structurelle du système fiscal burkinabè », a-t-il précisé.

Une vue des participants

Un impératif pour le Burkina

A en croire le Premier ministre Christophe Dabiré, il est impératif pour le Burkina Faso, dans un contexte international marqué par la tendance à la baisse de l’aide publique au développement et la rareté des ressources occasionnée par la maladie à Coronavirus, de repenser la stratégie de mobilisation des ressources destinées à financer le développement. « A ce titre, quelques faits nous interpellent à renforcer nos actions dans cette matière. Je voudrais citer le taux de pression fiscale du Burkina Faso qui est toujours en deçà de nos attentes. Je voudrais également relever le taux de mobilisation des ressources intérieures dans le cadre de financement du PNDES qui est ressorti à 77% et inférieur à celui de la mobilisation des ressources extérieures (90%) », a-t-il affirmé.

Le Premier ministre Christophe Dabiré a procédé à l’ouverture officielle des assises

Face donc à l’ampleur des défis à relever en matière de mobilisation des ressources intérieures, ces premières assisses nationales sur les recettes collectées à travers l’impôt, se présentent comme une occasion de mener un débat national ouvert et sans complexe sur la fiscalité afin de doter le Burkina d’un système fiscal plus efficace, plus rentable et plus juste.

Les recommandations qui seront issues de ces assises devraient permettre entre autres de rationaliser les exonérations fiscales, dégager les voies d’une modernisation de l’administration fiscale, dégager les perspectives de renforcement de la fiscalité locale dans le cadre de la décentralisation et poser les bases d’une fiscalité adaptée au Burkina Faso.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assurances au Burkina : LGA-A lance officiellement ses activités
« Shell FuelSave » : Le nouveau carburant de Shell lancé par Vivo Energy au Burkina
Expo-Yeelba : Pour une promotion du Faso Dan Fani au Burkina à l’international
2e CASEM 2021 du MINEFID : La gestion domaniale, foncière et cadastrale du Burkina sur la table de discussion
Financement du PNDES-II : Rendez-vous pris à Bruxelles les 2 et 3 décembre 2021
Bobo-Dioulasso : Le logo du label du Koko Dunda officiellement présenté
Vente de céréales au Burkina : Voici les prix maximum fixés pour le maïs, le mil et le Sorgho
Arrondissement N°2 de Bobo-Dioulasso : Le budget de 2022 s’élève à 120 millions de francs CFA
Fédération des chambres de commerce et d’industrie de l’Afrique de l’Ouest : La CCI-BF abrite la deuxième réunion de l’année 2021
Mobilité urbaine de la ville de Ouagadougou : Un financement de près de 64 milliards de francs CFA acté
Burkina : La CNAEI-BF, une nouvelle confédération qui entend stimuler le développement des acteurs de l’économie informelle
Lutte contre la corruption au Burkina : La plateforme numérique de l’ASCE prête à recevoir les déclarations d’intérêt et de patrimoine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés