Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’espoir c’est comme les dominos, dès qu’il y en a un qui est tombé, les autres le suivent…» Tokyo dans la Série télévisée La Casa de papel

Accès à l’eau potable : La CIMAF soulage les populations du village de Sera

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 28 juillet 2021 à 21h00min
Accès à l’eau potable : La CIMAF soulage les populations du village de Sera

Les populations du village de Sera, dans la commune rurale de Boussouma, province du Sanmatenga, région du Centre-Nord, bénéficient désormais d’eau potable grâce à la mise en place d’une pompe à motricité humaine par la société Ciments de l’Afrique (CIMAF). La cérémonie de réception officielle de l’équipement s’est tenue le mercredi 28 juillet 2021, en présence des autorités locales, des représentants du donateur et des bénéficiaires.

Remise symbolique de la clé aux représentantes des femmes de Sera.

Ce 28 juillet 2021 restera une date historique pour les populations de Sera. En effet, l’un de leurs problèmes vient d’être résolu : la question de l’accès à l’eau potable. Le généreux donateur n’est autre que la société Ciments de l’Afrique (CIMAF). Pour ne pas se faire conter la cérémonie de réception de la nouvelle infrastructure, hommes, femmes et enfants de Sera se sont mobilisés pour donner à l’événement une allure festive.

Claude Kompaoré, directeur commercial et marketing de la CIMAF.

Tour à tour, le chef coutumier, le conseiller villageois de développement et le point-focal eau se sont relayés à la tribune pour exprimer leur joie et leur reconnaissance à la CIMAF pour sa générosité. Ainsi, le représentant de la commune de Boussouma et point-focal eau, Issaka Zabré, après avoir loué le geste de la CIMAF, a invité les populations bénéficiaires à bien prendre soin de l’ouvrage. « Si une personne vous fait un don, c’est la manière dont vous en prenez soin qui va la pousser demain à le faire encore », a-t-il insisté.

Jovite Zoungrana, préfet de la commune de Boussouma.

A sa suite, le préfet de Boussouma, Jovite Zoungrana, et la représentante des femmes, Zalissa Ouédraogo, ont eux aussi exprimé leur reconnaissance à la cimenterie pour ce don qui bénéficiera à plusieurs générations, si toutefois il est bien entretenu. Se faisant les porte-voix des populations de Sera, ils ont aussi sollicité la CIMAF pour d’autres actions, notamment la voirie et la mise en place d’activités génératrices de revenus pour les jeunes et les femmes.

Zalissa Ouédraogo, représentante des femmes.

Plus de quatre millions de F CFA engagés pour la pompe

La pompe à motricité humaine a coûté 4 258 000 F CFA. Selon le directeur commercial et marketing de la CIMAF, Claude Kompaoré, ce geste est une marque de solidarité. La CIMAF s’est toujours engagée, affirme-t-il, à soutenir les efforts de développement des populations des sites sur lesquels elle opère. « L’installation de cette pompe permettra par ailleurs de rendre accessible l’eau potable aux populations. Ce qui les aidera à améliorer leur santé et contribuera aux efforts des autorités départementales et communales dans la lutte pour l’amélioration du bien-être des populations », a conclu M. Kompaoré.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Reboisement au Burkina Faso : L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique offre 100 plants à l’ENAM
Lutte contre l’insalubrité à Ouagadougou : La police municipale démantèle un abattoir clandestin
Burkina Faso : Les acteurs de la lutte contre les changements climatiques accordent leurs violons pour obtenir les financements du Fonds vert pour le climat
Promotion de l’hygiène et de l’assainissement au Burkina : Le ministère de l’Eau sollicite l’accompagnement des médias
Réhabilitation de la ceinture verte : 1200 plants mis en terre
Campagne de reboisement au Nord : 700 arbres pour contribuer à la reforestation
Reboisement : L’association le Tocsin plante sur son nouveau site à Ouaga 2000
Journée annuelle de reboisement du BUMIGEB : 350 plants mis à terre à Kouba (Koubri)
Agroécologie : Les acteurs plaident pour son intégration dans les politiques agricoles au Burkina
Burkina Faso : Des députés se lancent dans la lutte contre la désertification à travers le reboisement à Komki Ipala
Lutte contre la désertification et la dégradation des terres : Le périmètre bocager de Guiè, une approche aux résultats extraordinaires !
Augustin Wanéweogo à propos des reboisements au Burkina : « Les plantes, c’est comme les animaux. Elles ont besoin de boire et de se nourrir »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés