Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) : 69 sous-officiers fin prêts à servir sur les champs de bataille

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 24 juillet 2021 à 10h30min
Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) : 69 sous-officiers fin prêts à servir sur les champs de bataille

Baptisée « Persévérance » par le ministre délégué de la Défense, la 12e promotion des élèves sous-officiers de l’Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) a effectué sa sortie de fin de formation ce vendredi 23 juillet 2021 à Kamboinsin, quartier périphérique de Ouagadougou.

L’inspection des troupes, les allocutions du délégué de la 12e promotion des élèves sous-officiers d’active (ESOA) et de gradés de l’armée, le baptême de la promotion, la remise des insignes de galons de sergent aux élèves, les chants de promotion et du Ditanyé (hymne national du Burkina) ainsi que le défilé des troupes constituent les temps forts de la cérémonie officielle de fin de formation de 69 soldats dont deux filles au camp Général Bila Zagré ce 23 juillet à Kamboinsin.

Dès leur entrée à l’ENSOA, une phase d’intégration à la vie militaire leur a été soumise afin de leur permettre de faire leurs premiers pas au sein de cette famille toute particulière. Cela, en vue d’un processus d’acquisition du savoir-être et du savoir-faire pour tenir une fonction dans la collectivité militaire.
Aujourd’hui, la promotion sortante à l’issue de deux années de rudes épreuves, est désormais prête à relever les défis actuels, notamment le terrorisme, auxquels sont confrontés les Forces armées nationales (FAN). Et ces jeunes sous-officiers le confirment à travers leur porte-parole.

La 12e promotion des ESOA baptisée « Persévérance »

« Nous avons entamé pleinement la première année avec le titre “d’élèves sous-officiers d’active de 1re année”, après avoir été soumis à d’énormes défis physiques et moraux, à l’insomnie, la fatigue, la faim ; toute chose qui contribuera à forger notre caractère et à nous préparer aux réalités du terrain. Ainsi, après une série de contrôles, les résultats plus que satisfaisants nous ont consacré le statut de chefs d’équipes, c’est-à-dire des caporaux prêts et aptes à conduire une équipe de combat », a confié Wendkouni Matthieu Zoungrana, délégué de la 12e promotion des ESOA, major de la promotion.

Il précisera par la suite que la 2e année de formation marquée par une série d’évènements majeurs et capitaux, sanctionnée par le Certificat d’aptitude leur a permis d’avoir les compétences qu’il faut pour faire face à l’hydre terroriste. Cela grâce aux stages spécifiques dont le secourisme, la sécurité incendie, l’instruction sur le tir au combat (ISTC), le stage d’aguerrissement aux techniques commandos à Pô, l’informatique, la natation, le combat motorisé, l’armement lourd et le stage de corps de troupes dans les différents services de l’Ecole théorique sans oublier le stage de moniteur de mise en œuvre d’explosifs conduit par le génie militaire.

La promotion sortante et ses parrains

Satisfait des efforts abattus par la présente promotion pour venir à bout de sa formation de sergent, le colonel-major Aimé Barthélémy Simporé, ministre délégué chargé de la Défense nationale, leur a traduit ses félicitations tout en les invitant non seulement à avoir une oreille attentive à l’égard de leurs chefs, mais aussi à commander rationnellement les hommes dont ils auront la charge.

« Je voudrais d’abord saluer la sortie de cette 12e promotion qui apporte du sang neuf aux FAN face à des défis sécuritaires assez énormes, qui va conforter les capacités de commandement des troupes sur le terrain », a-t-il avancé avant de lancer un appel à ces jeunes cadres militaires.

« Je leur demande de se mobiliser pour défendre la nation », a interpelé le colonel-major Aimé Barthélémy Simporé, ministre délégué chargé de la Défense nationale

« Suite au récent message du chef de l’Etat sur la situation sécuritaire, je leur demande de se mobiliser pour défendre la nation, d’être compétents, dévoués, patriotes et pleins d’amour pour leur pays, en s’engageant fortement à accomplir les missions qui leur sont assignées. Aussi, qu’ils soient des cadres bienveillants à l’écoute de leurs chefs afin de commander comme il se doit les hommes qui leur sont confiés ».

Un appel auquel répondront avec assurance et détermination les ESOA sortants par la voix de leur major et délégué de promotion. « La 12e promotion devant vous ce matin, est prête à servir peu importe là où le devoir l’appellera », a-t-il dit.
Le chef de bataillon commandant l’ENSOA, Armand Michel Ouédraogo, a, quant à lui, exhorté les élèves sortants à cultiver l’amour du métier, gage de fierté et de victoire.

Armand Michel Ouédraogo, chef de bataillon commandant l’ENSOA

« En ces instants où vous vous apprêtez à rentrer dans une nouvelle vie, je voudrais vous rappeler que le métier des armes est un sacerdoce et il faut l’aimer. Car l’amour est la seule faiblesse dont on peut rester fier quoi qu’il arrive », a-t-il lancé.
La hiérarchie a également attiré l’attention des stagiaires sur le fait que la qualité de l’apprentissage dont ils ont bénéficié n’était pas acquise une fois pour toute. Car elle devra s’entretenir et se renforcer par leur ardeur au travail tout au long de leur carrière dans l’armée.

La présente cérémonie a été l’occasion pour les responsables de l’ENSOA, de formuler certaines doléances aux autorités de l’Etat afin de répondre au mieux aux exigences de formation des élites de l’armée. Ce sont le renforcement de son parc automobile, la réfection ou la construction de l’infrastructure vieillissante pour l’adapter aux effectifs croissants des élèves recrutés ainsi que le renforcement du personnel tout en rajeunissant celui de l’encadrement.

Le défilé de la promotion accompagné de chants guerriers

Admise à l’ENSOA le 14 décembre 2019 pour une formation de deux ans, la 12e promotion des ESOA âgés de 20 à 34 ans, compte 59 stagiaires nationaux et dix stagiaires (deux de chaque pays) des pays amis au Burkina Faso, venus de la Côte d’Ivoire, du Tchad, du Togo, du Sénégal, du Niger.

Chacun d’eux diplômé au minimum du Baccalauréat constitue la 2e promotion à avoir bénéficié du stage de moniteur de mise en œuvre des explosifs conduit par le génie militaire. Une qualification qui accroîtra les capacités des troupes à faire face aux engins explosifs improvisés utilisés par les groupes armées terroristes.
En rappel, deux des ainés de la promotion sortante étaient tombés les armes à la main sur les théâtres d’opérations suite à l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur convoi à Dablo (Centre-Nord), alors qu’ils protégeaient les populations et leurs biens ce 15 juillet 2021.

Il s’agissait des sergents Moussa Yahaya et de Boukary Ouédraogo issus respectivement de la 9e et 11e promotion.

Conscients des sacrifices consentis par leurs devanciers et frères d’armes, ces hommes ont rendu un hommage à ceux qui ont défendu vaillamment la patrie au péril de leur vie tout en traduisant leur admiration et encouragement à ceux qui sont sur les champs de bataille. Ils ont de ce fait prêté serment d’honorer ces héros de la nation et c’est tout le sens de l’hymne national fredonné ici par la “ promotion persévérance ” : « la patrie ou la mort nous vaincrons ».

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une politique de promotion des langues nationales en cours d’élaboration
Deuxième congrès des avocats de l’UEMOA : Justice et corruption au cœur des débats
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le RENLAC interpelle l’Etat sur l’inefficacité des mécanismes actuels de régulation de la commande publique
Burkina - Logements sociaux : Abdoul service international remet des clés de villas aux acteurs du monde universitaire de Bobo-Dioulasso
Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents
11e édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient : Les lauréats sont connus
Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique
Journée internationale de la paix, édition 2021 : Message de la garde des sceaux
Burkina Faso : L’UNAPOL fait le point sur sa rencontre avec le gouvernement
Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités
Enseignement supérieur au Burkina : Les présidents d’universités se concertent pour une meilleure qualité de l’enseignement
Burkina Faso : 100 nouveaux volontaires de l’Assemblée nationale en formation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés