Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Développement et encadrement de la petite enfance : L’approche « Learning Through Play’plus » expliquée aux acteurs

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 23 juillet 2021 à 21h00min
Développement et encadrement de la petite enfance : L’approche « Learning Through Play’plus » expliquée aux acteurs

Dans le cadre de la prise en charge adéquate des enfants, le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, en collaboration avec l’ONG Children Believe, a initié, le vendredi 23 juillet 2021, un atelier d’information et de réseautage au profit des acteurs intervenant dans le développement intégré de la petite enfance. L’objectif était de présenter aux acteurs l’approche « Learning Through Play’ plus (LTP+) » développée dans plusieurs communautés au profit des enfants de 0 à 8 ans, et échanger sur les opportunités de collaboration en vue de renforcer le programme de prise en charge de la première enfance.

Avec une population en majorité jeune, le Burkina Faso semble être en retard sur les questions de protection et d’éducation de l’enfant. En effet, selon les projections de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), 53,20% des enfants de moins de 18 ans, soit 5 898 340 enfants dont l’âge est compris entre 0 et 8 ans, évoluent dans une situation préoccupante pour la satisfaction des besoins fondamentaux.

Au niveau social et culturel, les parents et les communautés ne sont pas toujours outillés pour prodiguer les soins convenables et propices au développement harmonieux du jeune enfant. De plus, les pesanteurs socioculturelles liées à l’alimentation, l’implication des pères dans l’entretien de l’enfant, la discrimination liée au sexe, etc. ont un impact sur le développement du jeune enfant.

Les participants.

L’enfant étant l’adulte de demain, il est donc nécessaire qu’il bénéficie d’une bonne éducation et protection pour assurer son insertion dans la société. C’est en cela que cet atelier d’information et de réseautage sur le développement et l’encadrement de la petite enfance prend tout son sens. Organisé par le ministère en charge de la Famille, en collaboration avec l’ONG Children Believe, il vise à mieux outiller l’ensemble des acteurs intervenant dans le développement intégré de la petite enfance, pour assurer une prise en charge adéquate de leurs enfants et de ceux dont ils ont la charge.

Selon le directeur général de la famille et de l’enfant, Soumaïla Sako, pendant les premières années de sa vie, en particulier depuis la grossesse jusqu’à l’âge de 3 ans, l’enfant a besoin, pour son développement, d’une nutrition adaptée, d’être protégé et stimulé. Se référant à James Heckman, il a souligné que les politiques publiques en faveur de la petite enfance engendrent des bénéfices socio-économiques incontestables avec les retours sur investissements les plus importants. D’où la nécessité de fédérer les efforts pour assurer un service de qualité et accessible à tous les enfants dès leur jeune âge, afin qu’ils bénéficient d’un environnement favorable à leur épanouissement.

Le directeur général de la famille et de l’enfant, Soumaïla Sako.

A ce titre, l’approche « Learning Through Play plus » (LTP) (apprendre en jouant, en français) a fait ses preuves. Selon la directrice générale du développement de l’enfant, Emma Kiéma/Kankyono, c’est une approche innovante développée depuis 2015 par l’ONG Children Bielieve et ses partenaires. « Elle consiste à apprendre aux parents comment mieux prendre en charge leurs enfants à travers les jeux. Nous leur apprenons comment, par le jeu, ils peuvent éveiller les sens de leurs enfants. Comment amener l’enfant à apprendre un certain nombre de comportements », a-t- elle indiqué, tout en soulignant la nécessité pour les acteurs intervenant dans le domaine de la prime enfance, de s’approprier davantage cette approche.

La directrice générale du développement de l’enfant, Emma Kiema/Kankyono.

Ainsi, il sera question, au cours de cet atelier, entre autres, de présenter l’approche ECD/LTP+, de présenter la stratégie de mise en œuvre des activités et les acquis de l’approche au niveau communautaire et d’identifier les grandes lignes d’un projet de plan d’actions de collaboration. Pour sa part, la directrice régionale de Children Believe, Christelle Kalhoulé, a remercié le ministère pour son engagement dans la protection de l’enfant et les participants pour leur présence, toute chose qui témoigne de l’importance qu’ils accordent à la problématique.

La directrice régionale de Children Believe, Christelle Kalhoulé.

Les participants étaient composés des représentants de la Direction générale de la famille et de l’enfant ; de l’Institut national de formation en travail social (INFTS) ; de la Direction régionale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Centre, du Plateau central, du Centre-Est et de l’Est ; du ministère de la Santé (DN et DSF) ; de Children Believe ; de la Banque mondiale ; de l’UNICEF, sans oublier les directeurs de crèches (publiques et privées), les responsables de centres d’accueil d’enfants en détresse et de représentants de l’ONG Light for the World.

Judith SANOU
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une politique de promotion des langues nationales en cours d’élaboration
Deuxième congrès des avocats de l’UEMOA : Justice et corruption au cœur des débats
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le RENLAC interpelle l’Etat sur l’inefficacité des mécanismes actuels de régulation de la commande publique
Burkina - Logements sociaux : Abdoul service international remet des clés de villas aux acteurs du monde universitaire de Bobo-Dioulasso
Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents
11e édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient : Les lauréats sont connus
Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique
Journée internationale de la paix, édition 2021 : Message de la garde des sceaux
Burkina Faso : L’UNAPOL fait le point sur sa rencontre avec le gouvernement
Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités
Enseignement supérieur au Burkina : Les présidents d’universités se concertent pour une meilleure qualité de l’enseignement
Burkina Faso : 100 nouveaux volontaires de l’Assemblée nationale en formation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés