Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Ministère en charge du Commerce : Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 20 juillet 2021 à 20h55min
Ministère en charge du Commerce :  Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

Le syndicat national des agents du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (SYNAMICA) est monté au créneau pour charger son ministre. Au cours d’une conférence de presse animée ce lundi 19 juillet 2021 à Ouagadougou, le syndicat a exprimé son ras-le-bol face à tout ce qui se passe au sein de leur ministère.

« Le clientélisme, le populisme, la gabegie et l’arrogance ». Voilà les maux qui minent le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), selon le syndicat national des agents du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (SYNAMICA). Face à la presse ce 19 juillet 2021, il dit avoir ras-le-bol d’assister impuissamment à tout ce qui se passe au sein de son ministère. C’est pourquoi, le SYNAMICA dit avoir décidé de passer par ce moyen (conférence de presse) pour se faire entendre et prendre l’opinion publique à témoin d’un certain nombre de pratiques qui caractérisent le MICA. Selon le secrétaire général du SYNAMICA, Arthime Kambiré, depuis l’arrivée de Harouna Kaboré à la tête de ce ministère, l’administration de ce département est marquée par « le clientélisme, le populisme, la gabegie et l’arrogance ».

Parlant du clientélisme, ils disent en avoir pour preuve, l’arrivée des amis et copains du privé comme du public du ministre Kaboré pour prendre en otage voire dépouiller le département à travers les reformes tous azimuts. Autre élément qui connote ce clientélisme, selon eux, c’est l’émiettement des attributions des structures centrales au profit des Etablissements publics de l’Etat (EPE), etc.

Arthime Kambiré, secrétaire général du SYNAMICA

Pour ce qui concerne le populisme qui a été aussi cité, le syndicat indique que les activités du ministère ont pris une connotation publicitaire et sur les réseaux sociaux. Pourtant tout ce qui est dit, affirment-ils, est contraire à la réalité du terrain. A titre d’exemple, le SYNAMICA a fait savoir que contrairement à ce que le ministre tente de faire croire à l’opinion, l’initiative de renforcement des capacités productives des PME-PMI n’a jamais permis de doter 130 PME en équipements modernes de production. Seulement 60 PME ont reçu ces équipements.

Concernant la gestion interne du ministère, le syndicat souligne que 121 postes sont vacants et une dizaine de postes non pourvus dans les représentations diplomatiques du Burkina Faso à l’étranger. « Ces préoccupations d’ordre administratif témoignent de l’amateurisme des autorités actuelles du département qui, il faut le rappeler, sont des acteurs du privé », ont-ils précisé.

Vue des journalistes

S’agissant du contrôle des prix des produits de grande consommation, le syndicat affirme qu’il a pris une connotation politique et publicitaire, loin de la réalité du terrain. Car les structures de contrôle manquent de ressources nécessaires aussi bien financières qu’en matière d’équipements, alors qu’il existe un fonds d’équipements dont seuls les responsables connaissent le contenu.

Autant de problèmes qui, selon le secrétaire général du SYNAMICA, Arthime Kambiré, les ont poussés à animer cette conférence de presse pour prendre l’opinion publique à témoin. « Si toutefois rien n’est fait pour changer les choses, nous avons des moyens légaux à notre disposition que nous n’hésiterons à utiliser », menace-t-il.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 juillet à 03:32, par ARMANDO En réponse à : Ministère en charge du Commerce : Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

    Tout est politique au FASO. Des syndicats mange mil. L’organisation d’un ministère ne concerne la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs. En quoi l’organigramme d’un ministère incombe à un syndicat ?

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 19:56, par MyMy En réponse à : Ministère en charge du Commerce : Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

      - @ARMAND @ARMANDO, VOUS AVEZ UNE LOGIQUE EFFRAYANTE. JE ME DEMANDE SI VOUS COMPRENEZ CE QUE VOUS ECRIVEZ.

      VOUS COMPRENEZ AU MOINS, CE QUE SIGNIFIE LE MOT "SYNDICAT" ? SAVEZ-VOUS FAIRE LA DIFFERENCE ENTRE "Fonction Publique" ET "Fonction Privée" ? - MONSIEUR Harouna KABORE INONDE LE MICA AVEC SES AMIS ET COMPLICES QUI PRIVATISENT PROGRESSIVEMENT TOUT A CIEL OUVERT, ET VOUS TROUVEZ QUE LES SYNDICATS DOIVENT LA FERMER.

      - SAVEZ-VOUS COMBIEN DE MILLIONS D’ARGENT QUITTENT CLANDESTINEMENT LE BURKINA-FASO POUR ÊTRE ENFERMES DANS DES COMPTES PRIVES OBSCURES EN CÔTE D’IVOIRE, CHAQUE MOIS ?
      IL Y A PEU, ON PARLAIT D’UNE CHAÎNE DE BOULANGERIE ÉDIFIÉE PAR UN MINISTRE B.BÊ, EN CÔTE D’IVOIRE. VOUS PENSEZ QUE C’EST AVEC SON SALAIRE ? SAVEZ-VOUS COMBIEN DE CES GENS DU PRIVÉ QUI ENVAHISSENT NOTRE FONCTION PUBLIQUE, ONT UNE FAUSSE NATIONALITÉ DU BURKINA-FASO ? SAVEZ-VOUS QUE C’EST UN RÉSEAU MIS EN PLACE PAR UN CERTAIN PARTI POLITIQUE QUI CRIE PARTOUT QU’IL EST DÉSIGNÉ PAR LE PEUPLE ? MON DIEU, QUE NOUS SOMMES PERDUS DANS CE PAYS LAISSE-GUIDON...

      Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 06:52, par HUG En réponse à : Ministère en charge du Commerce : Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

    Courage a vous.Sur BF1le ton que vous avez utilisé me fait croire que vos arguments tiennent.Mais votre ministre a crée rock label avec un conglomerats de musiciens et autres alimentaires.Votre combat sera rude. Les cadres sont faits pour etre utilisés

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 21:31, par Toere En réponse à : Ministère en charge du Commerce : Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

    On n’a pas besoin de regarder dans le sable pour savoir que ce ministre est un affairiste notoire . Il a l’argent et peut payer des internautes de services pour le défendre. C’est un ancien de l’ANEB qui s’est servi de cette association estudiante pour parvenir á ses fins .Sa stratégie est toujours l’enfumage et la tromperie .
    Il en met plein la vue pour donner l’impression qu’il innove et travaille beaucoup pour davantage camoufler ses affaires sachant que les Burkinabè sont manipulables comme des gamins. Et malheureusement c’est ce genre de type qui ont le vent en poupe au Burkina faso d’aujourdhui.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 10:25, par Expert En réponse à : Ministère en charge du Commerce : Le syndicat dénonce une gestion « clientéliste et populiste »

    C’est pareil au Ministère de l’Energie. Gabégie, tatonnement, clientelisme. La plupart des nouvelles recrue n’ont aucune compétence. Pire, des responsables sont nommés à des postes du fait de leur appartenance politique, uniquement. Où allons nous ????

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eclairage public à Ouagadougou : Une association dénonce la défaillance des lampadaires et interpelle les autorités
CAMEG : La nationale du médicament générique certifiée ISO 9001-2015
Journée panafricaine de la femme : La députée Maimouna Ouedraogo plaide pour la couverture sanitaire universelle
Laborex-Burkina : « Le défi aujourd’hui, c’est de servir le bon médicament à la population burkinabè », maintient Dr Sékou Diallo (nouveau directeur général)
Lutte contre la dengue au Burkina : Une enquête nationale pour mieux appréhender l’épidémiologie et la transmission de la maladie
Cohésion sociale au Burkina : Le consortium Solidar Suisse et UFC-Dori présente les résultats du projet sur le dialogue inclusif
Commune de Ziniaré : Enseignants et élèves célébrés à travers l’excellence à l’école primaire
Mécanisme de stabilisation de la région du Liptako-Gourma : Le comité ministériel de pilotage régional réuni à Ouagadougou
Atelier de conception et de fabrication de modules solaires photovoltaïques : Une première au Burkina Faso, À ESUP-Jeunesse et nulle part ailleurs
Politique nationale multisectorielle de nutrition : Des acteurs s’imprègnent du contenu du nouveau référentiel
PAMED : Vers une amélioration des moyens d’existence en milieu rural au Burkina
Fonctionnement des juridictions au Burkina : Le Conseil supérieur de la magistrature outille des journalistes à Tenkodogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés