Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’espoir c’est comme les dominos, dès qu’il y en a un qui est tombé, les autres le suivent…» Tokyo dans la Série télévisée La Casa de papel

La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

Accueil > Actualités > Opinions • Une tribune de Sayouba Traoré • jeudi 15 juillet 2021 à 21h46min
La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

Les arabo-musulmans nous ont imposé 14 siècles d’esclavage. Et ça, il parait qu’il ne faut pas le dire. Or moi je rencontre cette réalité cruelle â chaque pas. Je refuse donc de faire celui qui n’a rien remarqué, celui qui n’a rien compris.

Les Européens nous ont imposé l’esclavage et la traite négrière pendant 4 siècles. Puis les colonisateurs européens nous ont imposé la colonisation et les travaux forcés directement cette fois sur nos propres terres. Avec toutes les vexations imaginables.

Nous avons habitué tous ces gens à notre capitulation, la soumission et la faillite morale. Je dis bien faillite morale car nous avons adopté la culture et la vision du monde de nos "bienfaiteurs". A tel point que celui d’entre nous qui ose un début de réflexion est férocement combattu par ses "frères de misère". On dit hautement, c’est la faute de la France, et on revient s’asseoir.

Les autres ne vont pas nous attendre. Or moi je dis que tout commence par la libération mentale. Il nous faut enlever les chaînes de nos cerveaux. Nous devons récupérer notre moi profond.

Déjà, on a pu nous convaincre que ce sont des penseurs européens qui ont mis fin à l’esclavage. Des gens qui ont décidé qu’ils étaient "Les Lumières" ont trafiqué la vérité pour se donner le beau rôle. Et nous avons avalé ce gros mensonge.

C’est le machinisme qui a vaincu l’esclavage. Avec le développement technique, ces gens ont fait leurs calculs. Une machine coûtait moins cher qu’un esclave. C’est cela la vérité. Un train de marchandise revient moins cher qu’une caravane de porteurs. Déjà, il faut monter une expédition militaire pour aller capturer la negraille. Les loger, les nourrir, les soigner. Une locomotive et des wagons, c’est réutilisable.

Tant que nous ne sortirons pas de siècles de léthargie, les autres feront de nous ce qu’ils veulent. Quiconque a fréquenté les Chinois en Afrique voit tout de suite la veulerie des Africains devant ces nouveaux venus.

Vivre, exister, se prendre en charge, c’est sacrément difficile. Mais il nous faut passer par là. Il ne suffit pas d’un drapeau et d’un hymne national. Nous avons eu soixante années pour découvrir cette réalité. Et il nous faut faire face. Pas moyen de tortiller du cul et de chercher des échappatoires.

Celui qui ne peut pas accepter cette réalité du monde, il.ne fallait pas naître. C’est tout !

Sayouba Traoré
Journaliste, écrivain

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 22:00, par RV En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Bravo ! C’est le fruit de leaders médiocres. Que des étrangers nous réduisent en esclaves, passe encore. Mais quand c’est le fruit de nos propres frères, c’est terrible. Regardez tous les scandales de corruption et vous êtes sidérés. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 23:06, par DABRE Salam En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Merçi tonton, merçi pour toutes ces vérités. Quand j’entend sur les radios, lis dans les réseaux sociaux, c’est la France, il faut libérer le Burkina, faut les mains libre au président KABORE, je me marre seulement. Comme si l’accusation à elle seule suffisait à règler le problème. Liberer l’Afrique et manger quoi ? Asseyons et attendons notre liberation. D’ailleurs même qui nous a demandé de nous faire enchainer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 23:59, par Sissi En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Oui,il serait temps Monsieur Traoré. Chaque pensée contributive pour un(e) Africain(e), une Afrique libre participe de la longue marche de la conscience noire africaine. Une conscience aux couleurs de la servitude physique, mentale, culturelle, intellectuelle séculaire. Une conscience fatiguée de l’esclavage, de la déportation, de la colonisation, de la "négritude",des fausses indépendances, du faux djihadisme...Une conscience fatiguée de citer les écrits et les phrases des autres. Il serait temps que l’Africain sorte de sa peur de lui-même d’être humain infantilisé ; de sa peur de ses dieux et de l’au-delà en lui projeté. Merci pour ta part de remarque. Il faut que sans aucune autre détour il prenne en main sa destinée.Car nul ne répondra à sa place au bout de l’Histoire. Cela se remarque aussi dans ce faso danfani fièrement arboré.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 00:21, par Yaya D En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Excellente reflection.
    L africain doit commencer par se liberer de toutes ces chaines, passées et actuelles avant d aspirer au developpement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 04:36, par Georges Pasquier En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Je partage tout à fait, que la soumission est un acte par omission de ne pas se lever pour dire "Non" et agir autrement, ou "à la place", ou "agir tout court". Ou inconscient, mais là vous aidez à le conscientiser, et c’est extrêmement louable, car je pense aussi que cela doit passer par un réveil individuel qui n’est pas tâche facile, déjà pour soi, ses amis sa famille, et encore plus à grande échelle.

    En France, l’enjeu serait peut-être aussi la mécanisation, l’automatisation, qui créé du chômage et fait oublier tout le capital humain qu’un salarié apporte en plus d’une machine...
    Désolé si je ne suis pas tout à fait dans le sujet, je voulais juste faire un petit parallèle, pour montrer que votre réflexion peut être utile dans d’autres contextes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:17, par M.S. En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Ce n’est pas simple ! Des auteurs anglophones d’après indépendance disent que "nous avons avalé la pillule de notre propre destruction". LE COLON a tellement réussi le lavage de nos cerveaux qu’il n’a plus besoin de trop s’investir. Nous faisons le reste à sa place : nous nous détestons, nous détestons nous-mêmes, au point de haïr nos propres noms et adopter des noms d’emprunt ; au point de rejeter nos religions au profit de religions importés ; au point de modifier nos aspects physiques pour ne plus ressembler à nous-mêmes, mais plutôt à d’autres qui ne nous ignorent ou ne nous considèrent pas ; même nos cheveux, nous n’en voulons pas ... "Nobody can save us, but ourselves/ personne d’autre ne peut nous sauver, que nous-mêmes". "Decolonizing the Minds/ La décolonisation des mentalités" de NGugi Wa Thiong’O, écrivain kényan je crois

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:26, par ollo En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Nous l’avons toujours dit et soutenu : l’Afrique a trop de dettes de combat. En les renvoyant toujours à une date ultérieure, non seulement nous exprimons là une certaine lâcheté, nous courons également le risque de voir notre servitude pousser beaucoup plus de racine et de feuillage. L’esclavage est si fort, que si tu aborde aujourd’hui une question sur les religions importée, l’européen ou l’arabe n’aura pas le temps de réagir que ton frère africain t’aura haït, rejeté et trucidé. Prenez le plaisir d’évaluer le coût de tous les pèlerinages, toutes religions confondues, ainsi que les édifices religieux construits sur le sol africain et vous tomberez des nues. Informez-vous sur l’origine des tenues vestimentaires et vous serez plus que révoltés. Hélas !… On dépense des centaines de milliards au niveau des choses qui nous aliennent et sans honte, on tend la sébile pour des besoins élémentaires. On s’égosille dans des prières à longueur de journée sans se questionner sur la valeur ajoutée sur notre quotidien ! Le dominateur utilise des choses visibles pour imposer sa volonté et les africains utilisent les choses invisibles pour fuir leur responsabilité. SVP Webmaster.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:24, par Le fou En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Excellent écrit, nous prêtons le flanc avec notre comportement de victime qui attend une certaine magnanimité de ses bourreaux. Nous imaginons que certains Etats (Russie, Chine notamment) du fait de leur conflit avec l’Occident ne peuvent que nous vouloir du bien. Nous oublions que les Etats n’ont pas d’amis mais que des intérêts.
    Quant au monde arabe, notre asservissement séculaire à l’islam nous empêche d’accepter la vérité et de dénoncer les exactions. Pour preuve, nous sommes plus préoccupés par des faits "épisodiques" de racisme en Occident (USA, France) que par les traitements inhumains subis par nos frères en Lybie. Même nos étudiants en Algérie subissent constamment des faits de racisme mais hélas...Après les Arabes, et les Européens c’est le tour des Chinois avec la bénédiction de nos dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:55, par QUID En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Hum, le grand frère est sorti de ses gonds, et cela avec juste raison !
    Notre aliénation mentale est tellement forte que je me demande si un jour on pourra s’en défaire...
    Comme le dit DE BATORO "il n’y a de limite que dans la tête" , comprenne qui pourra et surtout voudra.
    C’est l’image du singe qui a ramassé une boîte d’allumettes, à tellement fait craquer les brins qu’il a brûlé toute la brousse, partant, l’arbre sur lequel il dort....
    Nous avons perdu jusqu’à notre culture et sommes devenus plus fervents que ceux qui nous imposé leurs cultures, leurs religion et leur vision du monde.
    Plusieurs appels au retours aux sources sont restés sans suite...
    Un peu d’espoir quand même avec la jeune génération
    Pauvres de nous

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:20, par zato En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Bonjour chers tous !
    La capitulation de l’homme noir a été surtout sur le plan spirituel. Nous avons perdu la guerre de la spiritualité ; voilà où nous en sommes réduits à honorer les dieux et les ancêtres des arabes et leucodermes au détriment de notre dieu et de nos ancêtres. En perdant la bataille dans l’invisible par le renforcement des égrégores de nos bourreaux d’hier et d’aujourd’hui ; nous avons du coup perdu la guerre sur le plan visible( matériel). A ce propos je vous invite à visionner cette vidéo intitulée : l’impasse des lions herbivores

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 11:06, par SESSOUMA Seydou En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    "Les arabo-musulmans nous ont imposé 14 siècles d’esclavage." ;
    Arrêtez de répandre et de diffuser des contre-vérités pareilles.
    J’ai du mal à croire que vous soyez un vrai Journaliste et écrivain.
    Manifestement vous ne parvenez pas à identifier et traduire les subtilités de l’histoire. Pour un écrivain je me pose des questions...
    Enfin bref....vous devez revoir votre copie ; en l’état elle est médiocre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 11:28, par Sié de Gaoua En réponse à : La longue soumission de l’agneau est un appel au boucher

    Bel article ! Mon frère (?) Zato a tout dit. Nous avons perdu la bataille spirituelle et sommes devenus les esclaves de l’occident chrétien et du monde arabo-musulman depuis des siècles. La lutte pour leur hégémonie civilisationnelle est à la base de ce qu’on appelle aujourd’hui le terrorisme ou le djihadisme. Pauvre Afrique ! Voilà que nos bourreaux rentrent en compétition en terrain conquis pour voir qui va dominer l’autre et ce sont nos propres frères qui se jouent les complices et les mains exécutantes. Nous avons pris leurs noms et fustigeons les nôtres que nous qualifions de botanique. Qui des noms d’emprunt venus d’ailleurs, donc des noms de "brousse" et des noms authentiques de nos terroirs devraient être qualifiés de botanique ?
    Pourquoi le Christianisme et l’Islam n’ont-ils pas réussi à s’imposer en Asie. Nous avons cru bêtement à leurs plans d’aliénation que l’animisme était une religion arriérée anti-développement. Mais le Shinto japonais est également une religion animiste que les spécialistes comparent à celle des religions traditionnelles d’Afrique ; c’est avec le shinto que le Japon est ce qu’il est aujourd’hui. Pensons-nous qu’un occidental s’aventurerait à dire à un japonais que son shinto est arriéré et anti-développement ? Jamais ! car il sait d’avance qu’entre ce pays et le sien, il n’y a pas match.
    Pour se libérer et espérer un développement vrai, nous devons reconquérir nos identités perdues et ré-instaurer notre système ancestral de croyance. Ni le christianisme, ni l’Islam ne vont nous apporter le bonheur auquel nous aspirons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés