Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La douleur est une bonne source d’inspiration, et que les zones d’ombre du passé montrent au stylo la direction.» Grand Corps Malade

CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 14 juillet 2021 à 23h16min
CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

Soupçonné d’être militant du parti au pouvoir (le Mouvement du peuple pour le progrès, MPP), le représentant de la chefferie coutumière, pressenti pour être le candidat à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, est ainsi récusé par l’opposition politique. Ce qui a eu pour conséquence,le report de l’élection du bureau de la CENI, du lundi 12 juillet au jeudi 15 juillet 2021.

Mais à la veille de la date retenue pour l’élection, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a, par une conférence de presse (mercredi, 14 juillet 2021), déclaré qu’il ne siégera pas à la CENI, tant que le mis en cause, Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, n’est pas remplacé. Issu de la société civile, plus précisément de la composante de la chefferie coutumière, Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo ne saura garder la neutralité, à partir du moment où il est partisan du parti au pouvoir, soutient le CFOP-BF.

"L’opposition politique prend à témoin l’opinion nationale et internationale de sa volonté renouvelée d’œuvrer à consolider l’ancrage démocratique et à préserver la paix et la concorde nationale", soulignent les responsables de l’institution.
"Monsieur Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo a fait preuve d’engagement politique avéré en faveur des candidats du parti au pouvoir au cours de la récente consultation électorale. Toute chose qui créera dangereusement un déséquilibre au profit de la composante politique de la majorité", justifie le porte-parole des conférenciers, Alain Zoubga. Le CFOP-BF invite le parti au pouvoir et ses alliés à faire preuve de sens de responsabilité afin de ne pas détériorer le climat social et politique.

En commentaires à la sortie du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Clément Sawadogo (qui dit qu’il n’y a pas d’éléments tangibles contre le récusé), Achille Tapsoba, relevant qu’il est le vice-président du MPP et ancien militant du CDP, a rappelé que la loi, ce n’est pas seulement la lettre, c’est aussi l’esprit.

Il rappelle également au ministre Clément Sawadogo que la CENI est une histoire et qu’à ce titre, elle a suppléé la Commission nationale d’organisation des Elections (CNOE) par souci de préservation de la neutralité dans l’organisation des élections.

Lefaso.net


DECLARATION LIMINAIRE

Dans la nuit de Dimanche 11 au lundi 12 Juillet, une dizaine de nos compatriotes dont 4 VDP et d’autres civils sont tombés sous les balles assassines des forces du mal.

Nous condamnons fermement ces lâches attaques et réitérons avec vigueur notre interpellation au gouvernement sur la nécessité de trouver des réponses fortes et appropriées à ce mal qui ronge notre nation.
A la mémoire de ceux qui sont tombés, nous vous invitons à observer une minute de silence.

Je vous remercie
Mesdames et messieurs les journalistes,
Le CFOP a, en date du 12 Juillet 2021, adressé au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, des observations d’une part sur la convocation des représentants des composantes de la CENI en vue de la mise en place du bureau de cette Institution, d’autre part sur la désignation de Monsieur Bonaventure Dimsongdo OUEDRAOGO au titre de la société civile, récusée par l’opposition pour partialité.

Sur le premier point relatif à la convocation de nos représentants à la CENI, le MATD a simplement procédé au report de la date de désignation du président et des vices présidents de la CENI fixée au 15 Juillet prochain.
L’opposition politique prend acte de ce report.

S’agissant du second point relatif à la CENI, il y a lieu de rappeler que la CENI se veut être une structure nationale indépendante d’organisation des élections au Burkina Faso. Or, il ressort de la désignation du représentant de la composante société civile au titre de la chefferie coutumière pressentie pour la candidature à la présidence de la CENI, que ce candidat en la personne de monsieur Bonaventure D. OUEDRAOGO a fait preuve d’engagement politique avéré en faveur des candidats du partis au pouvoir au cours de la récente consultation électorale. Toute chose qui créera dangereusement un déséquilibre au profit de la composante politique de la majorité.

De ce qui précède :
- l’opposition politique ne saurait cautionner une telle présence d’une personnalité politiquement engagée manifestement partisanne ce qui remet en cause le principe d’indépendance et d’impartialité de l’organe chargé de l’organisation des élections, fruit d’un acquis de haute lutte de tous les démocrates burkinabé, consacré par les instruments législatifs internationaux et nationaux à savoir la Charte africaine de la démocratie, des élections, de la gouvernance et le Code électoral du Burkina Faso.

Nous sommes d’autant plus conforté par l’article 10 du code électoral qui définit clairement que le président de la CENI et issu de la société Civile.
Tout autre représentant de la société civile reconnu engagé et manifestement partisan, choisi parmi les cinq membres sera récusé comme Monsieur Bonaventure Dimsongdo OUEDRAOGO.

- l’opposition politique appelle à la mise en place d’une CENI consensuelle et impartiale. Aussi, invite t- elle la composante société civile, en particulier la chefferie coutumière, à reconsidérer la désignation de ce représentant en tant qu’élément de la société civile en vue de préserver la neutralité et l’impartialité de ladite composante.

- l’opposition politique met en garde le gouvernement contre une mise en place au forceps d’une administration électorale qui n’obéit pas aux principes d’indépendance et d’impartialité exigés par les normes nationales et internationales et qui est susceptible de créer une crise institutionnelle, source de menaces de la stabilité et de la paix nationale.

Mesdames et messieurs les journalistes,
L’opposition politique, tout en déplorant les différentes manœuvres de diabolisation des actes républicains du CFOP, orchestrés par le MPP et ses alliés, invite le parti au pouvoir et ses alliés à faire preuve de sens de responsabilité afin de ne pas détériorer le climat social et politique.

L’opposition politique prend à témoin l’opinion nationale et internationale de sa volonté renouvelée d’œuvrer à consolider l’ancrage démocratique et à préserver la paix et la concorde nationale.

A défaut d’un remplacement de Monsieur Bonaventure Dimsongdo OUEDRAOGO, les commissaires de la composante opposition politique ne siègeront pas à la CENI.
Que Dieu Bénisse le Burkina Faso
Je vous remercie

Le Chef de File de l’Opposition Politique
Ouagadougou le, 14 juillet 20121

Vos commentaires

  • Le 14 juillet à 17:36, par Lom-Lom En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Du théâtre encore ! Dites-nous lequel des Commissaires de la CENI n’est pas militant d’un Parti Politique ? C’est même la Société Civile qui plus politisée que les Partis politiques. La FEDA-BC, ça vous dit quelque chose, vous les gens du CDP ? Arrêtez de distraire le peuple avec des âneries de ce genre ! On est fatigué !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 18:27, par HUG En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Hum allons seulemcommenyent.Si ce chef est affilié a un parti politique comment il peut etre membre de la ceni qui est une strucrure sensée etre neutre ? Les supporters du mpp venez répondre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 19:14, par Sidpassata Veritas En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    C’est peut-être l’occasion pour les burkinabè de réfléchir sur la composition de la CENI avec des représentants des autorités coutumières et religieuses dans le contexte d’un état laïc.

    Pour ma part, je considère qu’une telle composition et surtout la principe de la présidence tournante peuvent être réservés seulement pour les situations de crises. Un pays bien organisé doit prendre la précaution de préserver ses personnes et institutions ressources pour l’aider à se tirer d’affaire en temps de crise ou de blocage des institutions républicaines.

    Pour moi, nous risquons d’épuiser dans le fonctionnement ordinaire des institutions républicaines, les ressources que sont ces personnes morales, parlant des autorités coutumières et religieuses. D’ailleurs, celles-ci ont pour habitude publique de s’imposer un devoir de réserve par rapport aux affaires de la politique partisane.

    Pourquoi les entrainer dans les crises partisanes, au lieu de ne solliciter leur contribution impartiale que pour résoudre les crises politiques ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 19:31, par Le Debf En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Bonsoir ;
    Je fais le malheureux constat que l’opposition surfe sur la question sécuritaire pour créer une crise à la CENI en s’appuyant sur un argument qui en la circonstance ne peut en être un. La politique de la chaise vide a montré ses limites et ce serait dommage pour l’opposition de s’engager dans cette voie parce qu’en toute logique elle aboutit au boycott des élections prochaines. A moins qu’elle ne compte sur un autre agenda....
    Et là encore, je pense qu’elle sortira perdante. En effet le peuple burkinabè, tout en déplorant le triste et horrible bilan que le terrorisme nous a imposé ces dernières semaines est conscient que la victoire est au bout du chemin. Et le discours du Chef de l’Etat et les réorganisations qui en découlent sont là pour le prouver.
    A elle de juger, la vie continuera en toute quiétude.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 20:56, par Un Burkinabê En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Il faut profiter de cette crise de la CENI pour revoir la loi du code électoral. Cette fois ci l’Opposition a raison et c’est une honte pour les coutumiers. Ils sont les seuls à exhiber leurs membres dans les manifestations politiques. Pourquoi les religieux ni les défenseurs des droits de l’homme n’ont pas eu ce problème ? Aussi ce phénomène d’exhibition est tellement marqué chez les chefs du plateau central. Si le représentant était un chef de l’Ouest le problème ne se serait peut-être pas posé car semblent plus neutres et justes.
    1- la mouvance et l’opposition ne sont pas les seules entités qui prennent part aux élections et par principe d’équité les autres (partis politiques non alignés, Mouvements politiques et les Indépendants) doivent aussi avoir leurs représentants à la CENI et de façon paritaire.
    2- Il faut tout simplement retirer les religieux et coutumiers et les remplacer par les défenseurs des droits de l’homme
    3- ou simplement responsabiliser le Ministère de l’Administration Territoriale en lui confiant toute l’organisation des élections.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 02:04, par Sitting bull En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    On a l’impression que c’est la bagarre. Qui n’est pas engagé quelque part ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 10:31, par Le cdpbis En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Est-ce une façon pour le CFOP dire que la chefferie coutumière est irresponsable et veut à travers le choix de ce chef, diviser la Nation, diviser les fils de ce pays ? Dans ce cas, on dira que c’est bien fait pour elle ! L’honnêteté intellectuelle commande qu’on accepte que le MPP ne peut obliger toute la chefferie coutumière du Burkina à choisir ce Monsieur pour les représenter ! C’est trop facile ! Messieurs du CFOP, assumez-vous en disant clairement à la chefferie coutumière qu’elle est irresponsable ! Il n’appartient pas au MPP de choisir le représentant d’une si grande institution à sa place !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 10:57, par kayalais En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    On demande à chaque de choisir son représentant et vous voulez vous mener des autres. Chaque groupe est souverain. Ne bafouons pas la démocratie.
    Allez chercher votre bagarre ailleurs....

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 13:44, par Un Burkinabê En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

      kayalais, lorsque le législateur a décidé des composantes de la CENI s’était sous-entendu que la composante Société Civile devrait être le maillon régulateur de la neutralité et de l’Indépendance de l’Institution CENI. Ce chef coutumier doit s’en vouloir puisque ceux qui le récusent ont des preuves qui percent les yeux. Il s’exhibait lors des meetings de campagne du MPP. Si tant est que l’entité Chefferie Coutumière n’est pas complice, elle devait tout simplement changer le sieur. Peut être que ceux qui l’ont désigné ignoraient son vrai visage de militant actif du MPP.

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 13:21, par POTASSE AMER En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    MES AMIS DU PARTI AU POUVOIR, SOIGNONT LA FIEVRE ET EVITONS DE CASSER LE THERMOMETRE. S’ILS VOUS PLAIT CETTE FOIS-CI RECONNAISSEZ VOTRE TORT ET CORRIGER LA POUR QU’ON AVANCE. SINON QUE TOUT VOS BLAS BLAS SONT FAUSSENT. SINON QU’IL N’ya pas de jeux de cache-cahe sur le positionnement du mr en question

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 13:52, par Tokouma En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Le peuple BURKINABÈ a eu TROP de CLÉMENCE à l’égard de ces gens et voilà que maintenant ils EMMERDE ce même peuple.

    Qui de plus que l’ADF/RDA et le CDP est responsable des misères que vivent les BURKINABÈ en ce moment ?

    Si on vous dit d’arrêter de voler voir piller le pays comme vous le faisiez et malgré tout on vous a pardonnés, soyez reconnaissants et humbles à l’égard de ce peuple TRÈS CLÉMENT qui continue de vous accepter.

    Chacun de vous doit se demander voir "C’EST QUOI Il A FAIT POUR LE BURKINA" ??? Pour être si arrogant.

    On connait le Passé PASSE et le Passé proche de chacun de vous. TRÈS SOMBRES comme passés.

    Et votre PRÉSENT ???? TRÈS RIDICULE.

    Donc PARDON s’il vous plait.

    Ce qui intéresse le peuple BURKINABÈ aujourd’hui, ce n’est pas votre BROUHAHA et vos GEREMIADES de gens éhontés mais LA PAIX.

    Vous avez entendu ??? LA PAIX.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:00, par Le Debf En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    Je ne comprends pas que le CFOP ne comprenne pas que la Chefferie coutumière est pour lui un partenaire à la CENI. Devant une situation où on pense qu’avec un partenaire il peut se poser problème, la logique veut qu’on l’approche pour discuter et trouver un accord. Dans le cas d’espèce, au lieu de s’adresser au Moro Naba, le CFOP s’adresse au ministre de l’Administration territoriale puis à l’opinion publique avec à la clé la menace de ne pas siéger à la CENI. Dans le même temps une opposition dite non affiliée conteste la désignation des représentants du CFOP à la CENI et voudrait saisir la justice pour être reconnue.
    Peut-on raisonnablement dans ce contexte penser que les semaines qui suivent seront paisibles ? Le poids politique de ces entités me semble bien léger (autrement ils seraient tout au moins une opposition "forte"). mais pour créer des troubles on n’a pas besoin d’être "fort". Et c’est là qu’il faut se demander si derrière tout ça ne se cachent pas divers agendas loin du centre de nos préoccupations de paix et de lutte contre le terrorisme sous le couvert de transparence électorale !
    Il est peut-être temps de siffler la fin de la récréation.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:36, par Fat24 En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    On se chauffe souvent les méninges pour zéro. Si ce monsieur est reconnu de connivence avec un parti ce qui est différent d’appartenance à un parti (ce suppose qu’il est un militant avéré) c’est très simple, qu’on ne le remplace par une autre personne.
    A moins qu’il soit une personne immuable, irremplaçable, la seule qui puisse assumer cette charge dans tout ce pays au nom de chefferie coutumière
    Mais en fait, pourquoi en 2021, il faut toujours recourir à cette méthode pour gérer notre CENI ? Je me rappelle que sous l’ancien régime, c’était une histoire de manque de confiance entre les acteurs politiques qui avaient amené à confier la gestion de la CENI à nos autorités religieuses et coutumières ainsi que ceux de la société civile censées à être neutres.
    Ou bien il n’y a toujours pas de confiance ?
    Aussi, si je ne me trompe, y a t-il eu un Président des autres communautés qui fut nommé de par le passé et décrié ? Et pourquoi c’est le cas actuellement ? Que chacun alors balaie devant sa porte (suivez mon regard). C’est cela aussi se faire respecter et avoir de la crédibilité. Si la chefferie coutumière se fait à chaque fois utilisée pour venir « orner » des meetings, ne soyez pas étonné qu’à la longue le respect dû à votre autorité et à votre rang s’effrite.
    Faites vous respecter et éloignez-vous de la politique. La politique est avant et après tout, un domaine sale comme on le dit. Or je ne crois pas que nos coutumes aiment les saletés (suivez mon regard).
    Donc s’il vous plait, pour ne pas les offusquer, qu’il trouve en leur sein une autre personne autre que celle décriée et que l’on passe à autre chose.
    Le pays a tellement de problèmes qu’on ne va pas encore chauffer nos nerfs pour un coin de « mangement ».
    Enfin, la CENI doit être reformée de fond en comble. J’ai mal à la tête de lire que les élections 2020 ont couté des dizaines de milliards. Il y a mieux à faire dans un pays pauvre.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:47, par swartskoff En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    La preuve est faite que dans le CFOP, il y a beaucoup plus d’excités que de vrais hommes politiques mûrs. Vous rappelez-vous des scènes de la campagne présidentielle passé, on a vu les EDDY et autres GILBERTO tenir des meetings où ils semblaient en transe, voulant ainsi forcer l’adhésion ou ressembler dans le discours à un ancêtre. Comme le dit Debf, ils se trompent de combat et risquent de s’attirer les foudres des coutumiers. Au Liu de tirer sur la CENI, il eût été plus intelligent de demander humblement audience à la Cour d qui de droit poser le problème, respecter un certain parallélisme puisque chaque entité est autonome par principe. Hélas ! Les agendas sont souvent autres.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 18:05, par SID PAWALEMDE En réponse à : CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo n’est pas remplacé

    CFOP ou CDP, je ne sais pas comment les appeler. Hier, même pas loin, tout juste avant l’insurrection, Michel Tapsoba, Président de la CENI au nom de la Société Civile était membre du BPN CDP sous Blaise Compaoré. A son enterrement, le CDP a prononcé un discours en indiquant qu’il était du BPN. Peut être que le SAO Naba est Président ou SG du MPP !!!! Alors bale à terre Eddie Komboigo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés